megabanhome
Un guide de lecture sur la Batverse !

Batman

Un guide de lecture sur la Batverse !


En voilà une question qui en a fait saliver plus d’un ! Posée à plusieurs reprises sur notre forum dans des topics divers comme La Batcave à questions, nombreux sont les membres de la communauté MDCU qui se sont attelés à cette question. Car, il faut bien l’avouer, on a tous été, un jour, dans ce cas-là à savoir débarquer dans un univers, une franchise de comics extrêmement vaste que l'on ne maîtrise pas ou peu. Tout de suite assailli par des centaines de questions, il faut attendre très longtemps avant d'obtenir des réponses. Aujourd’hui, Docteur et moi-même, votre serviteur BatDetective (mais surtout serviteur de Batman et membre de la secte qui lui est consacrée) nous sommes mobilisés pour vous offrir ce dossier qui, espérons-le, est destiné à apporter une réponse à cette épineuse question.

Enfin, avant de commencer, nous aimerions aussi éclaircir un dernier point : vous n'êtes pas sans savoir que l'univers DC a subi il y a peu un gros reboot / relaunch (on reprend tout et on recommence… enfin presque). Dans ce relaunch, destiné à attirer un maximum de personnes, trois univers ont été à priori sauvés et voient leur «continuité» maintenue : - Green Lantern : franchise dont on peut dire qu’elle fut sauvée à environ 80 %. - La Légion des Super-Héros. - Et bien sûr Batman qui n’a subi que quelques modifications mineures. Ainsi, attaquer l’univers du Chevalier Noir par le reboot n’est sûrement pas la meilleure option à choisir (mais cela, nous le verrons plus tard).

Bienvenue dans la famille.

Avant de commencer, plusieurs choix s'offrent bien évidemment à vous. Nous avons tenté de toucher la globalité afin de, à travers de nos voies, vous montrer les diverses options qui s'offrent à vous. Que vous soyez pauvre ou riche, économe sur les comics ou très dépensier, anglophobe ou anglophile vous devriez trouver votre compte. Nous avons donc diviser les choix en deux gros groupes : VO et VF. La VO est divisée en 3 sections :l'une s'adressant au Fanboy Fou (appelons le ici le Batfan Fou) et qui veut vous donner le maximum d'informations essentielles pour connaître à peu de choses près une bonne partie des requis maintenus. La deuxième s'adresse au simple fan, qui sans devoir prendre une hypothèque aura les grandes lignes de l'Histoire de Batman . Et la dernière s'adressera à la classe de ceux qui veulent plonger maintenant, tout de suite ainsi qu'aux deux autres groupes s'ils désirent continuer avec le reboot mais ne savent pas quelles sont les séries à suivre. Enfin, il est important de savoir, et je m'adresse au tout nouveau venu, que l'univers de Batman est l'un des plus étendus de l'univers DC, pour des raisons évidentes d'ergonomie et de simplification pour nous et pour vous seules certaines séries seront donc ciblées dans la VO : Batman, Detective Comics, Gotham Central. Ces trois séries, tout en abordant relativement souvent des tons, des atmosphères ou même des thématiques différentes vous permettront de toucher de manière importante à tout l'univers et à voir ce qu'il peut offrir. Gotham Central, sans avoir une importance énorme n'est présente que pour une raison évidente : Sa qualité assez extraordinaire de par le run de Brubaker-Rucka et qui permet de toucher à Gotham par un autre prisme que celui du Caped Crusader. Plus tard s'accoleront trois autres séries qui ne seront pas là pour les mêmes raisons : Batgirl, pour sa qualité intrinsèque mais dispensable pour la compréhension de l'univers ainsi que Batman & Robin et Batman Inc. pour leur part, très importants.


LE CHOIX DE LA VO.



Le Choix du Batfan Fou.

1) L’avant Infinite Crisis. Par rapport à l’univers DC en général, la Batverse a eu la chance d’être très peu affecté par les différentes crises DC et sa continuité a quasiment été maintenu tout au long de ces publications (cela est notamment visible avec le reboot de DC vu que l’on a déjà dit que la Batverse n’avait subi que quelques modifications mineures). Le Batfan Fou est le Collectionneur avide de lecture, de savoir, d’histoires en tout genre sur l’univers du Chevalier Noir . Il ne laissera quasiment rien passer et lira tout ce qui est possible et imaginable. Avant toute chose, ce type de lecteur, pourra se rassasier avec des lectures très anciennes tel que divers numéros des années 40-50 et 60 (la plupart des récits parus donc durant le Golden et Silver Age) et qui ont été réédités aux Etats-Unis sous la forme d’Intégrales (selon le même modèle que les Intégrales de Panini). Avec ces lectures, il vous sera alors possible de découvrir les origines (assez old-school) de vos personnages préférés. Après cela, le Batfan fou se dirigera vers les histoires qui sont plus d’actualité et qui se sont avérés plus importante dans la continuité. Ainsi, il vous faudra vous diriger vers les histoires qui ont été réalisées après «Crisis On Infinite Earths» (1985). Il vous faudra d’abord commencer par «Batman Year One» de Frank Miller et de David Mazzuchelli. Cette histoire, d’une qualité rare, se concentre sur les premiers pas du Chevalier Noir mais aussi sur le personnage de Gordon, qui vient d’arriver à Gotham. Par la suite, si vous êtes vraiment maniaque, vous pouvez compléter cette histoire par d’autres qui, faisant office de suites, se concentrent aussi sur les jeunes années de Batman . S’offre alors à vous : «Batman And The Monster Men», «Batman And The Mad Monk» ainsi que «Batman Prey». Ces dernières histoires, sans être réellement indispensables, ne sont pas mauvaises et offrent un nouveau point de vue sur les débuts de carrière de notre justicier masqué. Ensuite, il vous faudra vous diriger vers deux sagas : «The Long Halloween» ainsi que sa suite «Dark Victory». Ces deux histoires, menées d’une main de maître par Jeph Loeb (oui, il était bon avant son entrée chez Marvel) et Tim Sale. La première se concentre notamment sur le personnage de Harvey Dent et à la manière d’un véritable roman policier, il nous plonge dans les bas-fonds de Gotham en nous présentant ses figures les plus noires. Sa suite est moins efficace mais reste de qualité et se permet de revisiter les origines de Dick Grayson et de conclure ainsi la «jeunesse de Batman ». Par la suite, en tant que fan ultime, vous pourrez vous diriger vers deux histoires qui exploitent elles aussi les débuts du Chevalier Noir mais surtout ces relations avec le meurtrier de ses parents : Joe Chill. De plus, un nouveau vilain fait aussi son apparition : The Reaper : le Faucheur ! Ces histoires sont «Year Two» et «Fear The Reaper». Elles sont de qualité. Moins percutantes que les précédentes citées, elles se révèlent malgré tout efficace dans le sens où elles nous montrent un Batman sous un jour nouveau : celui d’un homme qui veut se venger de l’être qui lui a tout prit ! Vient ensuite un autre chef d’œuvre : «The Killing Joke» d’Alan Moore qui se concentre sur le Joker (ses origines et sa relation avec Batman ) mais qui se révèle indispensable pour la continuité puisque c’est au cours de cette histoire que Barbara Gordon se fait tirer dessus et devient paralyser. Ce récit est l’un des meilleurs jamais publiés et qui est un véritable must immanquable pour les fans. Nous vous conseillons ensuite de vous diriger vers quelques histoires des années 70 signée par Neals Adams. Certaines valent largement le détour notamment celles mettant en scène Man Bat (Detectives Comics #400) et Ra’s Al Ghul (Batman #232). La suite : «A Death In A Family» ! Bon certes, il plusieurs histoires «bouches troues» mais rien de bien important et immanquable puisqu’il faut juste savoir que Dick Grayson est devenu Nightwing et que Jason Todd l’a remplacé en tant que Robin . Cette histoire, dont la qualité est largement discutable, se révèle malgré tout indispensable puisque c’est au cours de celle-ci que Jason Todd est brutalement assassiné par le Joker . Une autre saga, pas indispensable pour le lecteur lamba mais tes intéressante pour le Batfan fou, peut aussi être inclue dans la liste : «Batman : Son Of The Demon». Une histoire dont la qualité est moyenne mais qui exploite bien la relation entre Talia Al Ghul et Batman (c’est au cours de cette histoire que le petit Damian est créé si vous voyez ce que je veux dire…). Par la suite, une autre grande œuvre : «Batman : Arkham Asylum» (pas le jeu vidéo…). Signée par Grant Morrison, cette saga est un véritable petit bijou même si Morrison, comme à son habitude, nous perd parfois. Les années 80-90 verront ensuite la création de plusieurs sagas clés que les fans pourront suivre avec insistance si ils en ont le courage. Il y a d’abord la longue saga «KnightFall» (et ces suites «KnightsQuest» et «KnightEnd») qui voit l’arrivée de Bane ! C’est un très long run s’étalant sur plusieurs numéros (dont la qualité est variable) mais qui reste fondamental pour la continuité (c’est au cours de celui-ci que Bane brise le dos du Croisé Masqué). Vient ensuite plusieurs sagas se concentrant sur Gotham et faisant office de crossover entre les différentes séries de la Batverse. Il y a «Contagion» qui voit Ra’s Al Ghul lancer un terrible virus sur Gotham. Il y a aussi «Cataclysm» et «No Man’s Land» : dans ces deux sagas, Gotham est ravagé par un tremblement de terre et est abandonnée par le gouvernement… Là aussi, on a trois grand crossovers (qui se suivent quasiment) dont la qualité est variable entre les numéros. Malgré tout, le rendu est très appréciable et a permis de marquer pendant un temps la Batverse. Aujourd’hui, ces crossovers sont quasiment oubliés et on en parle très peu (et avec le reboot…). Il vous faudra ensuite vous diriger vers une nouvelle mini-série signée par Jeph Loeb (et mise en image par Jim Lee) : «Batman : Hush» (Batman #608-619). Cette histoire reprend les ingrédients de «The Long Halloween» et même si il se révèle moins efficace, on a le droit à une intrigue très accrocheuse et aussi très bien menée. De plus, elle permet l’apparition d’un nouveau vilain qui s’avéra très récurrent dans la Batverse. Si vous accrochez au personnage de Hush , vous pouvez suivre son retour qui s’étend de Gotham Knights #50 à 74. Cette histoire touche plusieurs arcs et si le tout s’avère important pour la continuité, il faut bien avouer qu’en termes de qualité, ce n’est pas folichon (hormis Gotham Knights #61-65 qui, à mon sens, vaut le détour). S’ajoute ensuite à notre liste la saga «Wars Game» qui est un crossover entre les différents titres de la Batverse (2004-2005). Il débute dans Batman : The 12 Cent Adventure #1 et se termine dans Batman #634. On a un gros crossover qui peine à se mettre en place et qui s’avère au final très long ! Malgré tout, ces conséquences sont très intéressantes et amène l’univers de Batman sous un jour intéressant. De même, si le début est un peu chiant à suivre (désolé du vocabulaire mais c’est le mot juste), il faut avouer qu’à partir de l’acte deux, ça décolle et ça s’avère très intéressant. «Wars Game» établit, à court terme, un nouveau statut quo pour la Batverse et c’est dans ce contexte que démarre une longue saga ignée par Judd Winick : celle du retour de Jason Todd qui débute dans Batman #635. Cette saga s’avère ici vitale pour la continuité mais surtout, elle est d’excellente qualité et permet de ramener sur le devant de la scène un personnage décédé depuis très longtemps. On explore alors la mentalité de l’ami Todd ainsi que ces liens avec Batman . Cette saga passée, il faut ensuite vous ruer vers deux crossovers DC, qui s’avèrent marquant pour notre personnage : «Identity Crisis» et «Infinite Crisis» (lisez aussi entre les deux OMAC Project qui est très important). On a ici deux crossovers (et aussi un prélude) de très bonne qualité avec un rythme très soutenu mais surtout qui placent notre personnage dans des situations très intéressantes par rapport aux autres personnages de l’univers DC. Nous sommes donc arrivés à Infinite Crisis qui va établir une nouvelle base pour la franchise. Or, outre ces œuvres, nous vous en conseillons aussi qui se situent hors continuité ! En parlant de cela, je pense notamment au sublime, au magnifique, au grandiose «Batman : The Dark Knight Returns». Toujours signée par Miller, cette histoire mets en scène un Bruce Wayne âgé et retraitée. Or celui-ci ne peut résister à l’envie de reprendre la cape et de mener à nouveau sa guerre contre le crime… On a ici une histoire qui se révèle être un véritable must have et qui explore avec brio la psyché de notre ami Wayne qui Miller dépeint comme un homme sombre, torturé et aussi obnubilé par sa croisade. Notons qu’une suite est parue, «The Dark Knight Strikes Again», mais elle reste largement dispensable. Les dessins sont déguelasses et l’histoire, bien qu’intéressante et correct, est bâclée. 2) D’Infinite Crisis à Batman RIP. Comme pour une grande partie des séries DC, Infinite Crisis a constitué un tournant. Batman suite à cette Crisis prendra une année de repos (relayée dans la très bonne maxi série 52) et reviendra dans One Year Later. Cet arc comme dans Superman , aura à la fois beaucoup d'importance mais sera aussi de très bonne qualité. Une fois OMAC Project (Prélude très important pour Batman et essentiel pour Infinite Crisis) et Infinite Crisis lus, dirigez-vous vers l'arc Face To Face. Attention, Detective Comics et Batman sont deux séries fort souvent mêlées. Pour pouvoir lire cet arc procurez-vous donc les numéros 651 à 654 de la série Batman et 817 à 820 de Detective Comics). Durant cet arc, notre héros revient à Gotham pour reprendre sa place, cette série voit aussi le retour d'un des Vilains les plus importants du Batverse.


Jusqu'au numéro 838, la série Detective Comics ne connaît pas d'arcs majeurs, uniquement des stand alones de Dini de très bonne facture mais loin d'être indispensable. La série Batman voit par contre l'arrivée du grand Morrison, là débute l'une des plus extraordinaires révolutions du Batverse et ce début est indispensable puisqu'il sert d'introduction à tout son run. Procurez-vous donc le numéro 655, numéro qui découlera vers l'arc Batman & Son introduisant le nouveau futur Robin et qui aura beaucoup d'importance, lisez donc les 4 numéros composant cet arc (jusqu'au 658). Après cela, la série Batman est quasiment inévitable, lisez les deux numéros suivants qui sans payer de mine revêtent d'une importance particulière ainsi que le spécial 666. Quant à Detective Comics, vous tomberez sur le crossover Resurrection of Ra's Al Ghul à suivre aussi, petite entorse vous devrez lire les numéros suivant Robin Annual #7, Batman Annual #26, Robin #168-169, Nigthwing #138-139, Detective Comics #838-839, Batman #670-671. Cet arc, bien qu'assez moyen sur son exécution à une certaine importance pour le personnage de Damian , il est qui plus est artistiquement plutôt stable avec un Andy Kubert en grande forme notamment. Lisez les numéros 667-669 de Batman avec Batmen of All Nations, ce sont les premiers pas du génial JH Willimas III et la première pierre de R.I.P. Une formidable plongée dans le Golden (et Silver) Age de Batman . Parallèlement, sur la série Detective Comics, Nguyen et Dini sévissent avec la saga Return of Hush , incontournable. Lisez les numéros 846-850. Poursuivez toujours sur Batman le prélude à R.I.P avec les numéros 673-675 et débutez R.I.P du numéro 676 au numéro 683. Un arc extrêmement compliqué mais dont la narration et les dessins sauront certainement vous séduire. LA pierre angulaire du travail de l'Ecossais sur l'Homme Chauve-Souris. 3) Batman Reborn. Passons maintenant au gros morceau : Reborn. Commençons par les séries issues de cet évènement : Batgirl, Batman & Robin puis un peu plus tard Batman Inc. Ces séries sont toutes inévitables ! Batgirl en premier lieu pour le vent de fraîcheur que la série apporte à cet univers très sombre avec une nouvelle Batgirl : Stephanie Brown, anciennement Spoiler qui sera magnifiée par Vaughan sur 24 numéros. Une fois de plus à lire tranquillement, pas d'énormes impacts sur l'univers. Une qualité intrinsèque évidente. Batman & Robin a de l'importance sur 3 axes : En premier lieu pour sa qualité assez remarquable (Quitely-Morrison sur les premiers numéros et Tomasi-Gleason sur les derniers). En second lieu pour sa certaine importance sur l'univers, Morrison ne laissant jamais rien au hasard. Et en troisième lieu sur le nouveau Robin et le nouveau Batman que l'on y rencontre. Comme pour Batgirl , la série est à lire quasiment d'une seule traite, quasiment aucune interraction avec les autres séries (ou très mineures). Enfin passons à la série à l'impact sur la continuité (à posteriori) le plus important : Batman Inc. C'est bien simple, certes la qualité globale est là, je ne le répéterai pas, mais Morrison a construit quelque chose depuis le début de cette série et tout se révélera avec la mini-série Leviathan qui arrive lors du reboot. Inévitable donc, une fois de plus. Pour le "vrai" Retour, ce sont deux séries qu'il faut suivre : The Return of Bruce Wayne qui montre les aléas temporels de notre héros, el tout scénarisé une fois de plus par Morrison et Time Master Vanishing Point mettant en scène Superman , Green Lantern, Booster Gold et Rip Hunter à la recherche de ce dernier. Rajoutez-y les Missing Chapters de R.I.P avec les numéros 701 et 702 et vous n'auriez rien raté. Evitez néanmoins le piège Tony Daniels. C'est beau (quoique) mais extrêmement mauvais et n'apportant rien (ou pas grand-chose) à la suite des aventures du Caped Crusader. Des histoires mornes qui ont été flinguées par la critique : A évité. Sur la série Detective Comics, ce sont les 10 Merveilles sur lesquelles vous finirez l'univers Classique. 10 numéros avec un Trio d'or : Scott Snyder au scénario et le couple Jock-Francavilla aux dessins. Les arcs sont les suivants : The Black Mirror (871 à 873) par Jock, Hungry City (875 à 877) tous illustrés par un Jock en grande forme et plus fou que jamais (par chance l'histoire l'est). Larroca prend la suite avec Skeleton Key et les numéros 878 à 881. Ces numéros sont à inscrire dans le panthéon du héros que ce soit sur les dessins, l'approfondissement psychologique des personnages, le style horrifique ou la narration excellente : Un chef d'oeuvre et un must Have absolu. 4) Le Reboot. En 2011, l’univers Batman subit le joug du reboot ! Malgré tout, par chance, la franchise n’en subit que des modifications mineures et pourra se suivre à travers plusieurs séries. Ici, deux cas de figures : - les fans qui connaissent déjà l’univers Batman et qui vont le continuer avec le reboot. - les fans qui entrent dans l’univers Batman avec le reboot qui constitue un très bon point d’entrée. Quoiqu’il en soit, les séries à suivre reste les même (et nous verrons ce point dans la partie consacrée au reboot). Dans cette partie, nous avons donc vu que pour l’option du Batfan fou, les choix sont immenses et les histoires à suivre sont légions. Nul doute qu’il vous faudra beaucoup de temps, d’ardeur et aussi un vaste budget pour vous y coller. Malgré tout, il existe un autre choix bien plus court et simple d’accès.

Le choix simple et efficace.

Par ce choix, nous vous conseillons d’entamer la marche avec Infinite Crisis voire même plus rapidement avec les débuts du run de Grant Morrison (même si il est dommage de se passer du bon crossover qu’est Infinite Crisis) qui débute dans «Batman #605» avec la saga «Batman And Son». Ensuite, bah il ne vous reste qu’à suivre votre chemin jusqu’à Batman Inc et pour cela, suivez les conseils énoncés ci-dessus. Malgré tout, afin d’établir de bonnes bases et de ne pas être perdu, nous vous conseillons aussi d’acquérir quelques autres des grandes sagas qui ont marqués la Batverse tel que «Batman : Year One», «Batman : The Long Halloween», «Batman : Dark Victory» et «Batman : Silence». Ainsi, on a donc un choix qui est ici assez rapide : les sagas citées sont d’actualité et peuvent être trouvées sans grand effort et à des prix raisonnables. Malgré tout, pour ceux qui veulent encore plus simple, il existe l’option rapide et sans prise de tête.

L‘option rapide et sans prise de tête.

Ce dernier choix, le moins casse-tête de tous et le plus flémard si on peut dire, consiste à attaquer la Batverse directement par le reboot DC.


Nous avons séparé le tout en 3 sections : La première comprend les essentiels qu'il faut de toute évidence absolument suivre (parce que gros titres, parce que gros auteurs, parce que ...). La seconde cible les séries que vous devrez ajouter si vous désirez avoir de la qualité et que vous être prêts à suivre plus que 4-5 séries. La dernière regroupe tous les titres liés de près ou d'un peu moins près au Batverse (Le JLverse n'étant cependant pas inclus). 1) Les Essentiels. Batman - LE titre historique qu'il faut toujours suivre. Une équipe de rêve : Snyder, révélation de l'année passée et architecte DC et Capullo qui semble être en osmose avec cet univers et nous rappelle un certain Bruce Timm. Batwoman - Même si JH Williams III ne convainc toujours pas tout à fait sur le scénario même s'il semble adopter la bonne voie, les dessins sont juste sublimes. Un must have. Batman & Robin - La relation père-fils entre Damian et Bruce sera ici explorée. Dans le premier arc, l'équipe est aussi très tentante : Tomasi qui est une valeur sûre chez DC et Gleason qui atteint des merveilles quand il le veut et ici il semble avoir autant de volonté qu'un Green Lantern . Batgirl - Tout d'abord parce que même si le choix de la "nouvelle" Batgirl est plus que reprochable c'est Simone qui est aux manettes. Un auteur extrêmement compétent et surtout amoureux de cet univers et de ce personnage. Detective Comics - A suivre uniquement parce que c'est un titre historique et qu'il y aura tôt ou tard de la qualité, le premier run est de Daniels et même si sur le dessin cela s'avère meilleur que par le passé le scénario ne semble toujours pas tenir la route. 2) Les Intéressants. Nightwing - Un titre qui peut s'avérer très intéressant avec un personnage extrêmement riche. Titre historique aussi dès le premier arc nous sommes mêlés au titre Batman . Important donc. Penguin Pain & Justice - L'Inconnue par excellence. A défaut d'adorer le scénario qui jusqu'à présent reste un mystère, les dessins de Kudranski seront certainement sublimes. Une mini de 5 numéros qui limite donc tout risque. On ne peut qu'y être gagnant au final. 3) Les Facultatifs. The Dark Knight - Finch n'a pas construit grand-chose avec cette série par le passé et la beauté de ses traits s'estompent de plus en plus le rapprochant malheureusement d'un Liefeld. Clairement le faux bon choix. Batwing - Loin d'être indispensable, cette série est surtout là pour légitimer d'une certaine façon Inc. et agrandir la franchise. Il pourrait néanmoins toujours y avoir de bonnes surprises. Birds of Prey - Un massacre total de l'univers précédent. Catwoman - Un titre qui se veut extrêmement aguichant, beaucoup trop. Red Hood & The Outlaws - Comme Catwoman , le ton faussement moderne se révèle au final plus inutile que la destruction de l'univers. Un comble. Suicide Squad - La série "succède" à Secret Six mais ne joue et jouera certainement pas dans la même cour. 4) Un choix vraiment efficace ? Soyons clair, nous l’avons dit dès le début : l’univers de Batman ne sera que très peu chamboulé par le reboot DC et de ce fait, commencer directement par le reboot peut sembler risquer et il vaut mieux avoir quelques notions de l’univers Batman avant de se lancer dedans. Si vous ne voulez pas commencer en achetant des comics, essayer au pire de visionner quelques épisodes des vieilles séries animées (mais qui sont de qualité et très fidèle au comics) : Batman TAS et Batman TNBA. Au pire, essayez tout de même d’acquérir «Batman : Hush» qui est vraiment très bon pour les amateurs et qui a lui seul, fait office d’encyclopédie et est vraiment utile pour les nouveaux venus. Nous avons donc un large panel de choix (vous-même trouverez surement d’autres combines pour entrer dans la Batverse) mais en terme de rapidité/quantité/économie et qualité, nous vous conseillerions de prendre la deuxième option et de commencer à suivre la Batverse avec Infinite Crisis. Maintenant, il nous reste à voir le choix de la VF. Attention, dans cette partie, nous allons traiter des publications françaises et des différents magazines à suivre pour s’y retrouver. Malgré tout, les trois options données précédemment sont encore valables même pour ce choix.


LE CHOIX DE LA VF





L’histoire de Batman en France.

Tout d’abord, mettons d’emblée les choses au clair : il y a eu plusieurs éditeurs français qui se sont attelés à nous faire découvrir l’univers DC mais surtout la Batverse. De tous, nous pouvons retenir : - Comics USA qui bien que très Ancien a réussi à publier quelques petites pépites. - Les éditions SEMIC qui s’est occupé de DC et qui a activement misé sur Batman dans les années 90-2000. Ici, les aventures de Batman pourront se suivre à travers les magazines Strange, Batman Legends, Batman, Batman Hors Série, Spécial DC mais aussi les célèbres Semic Books. - Panini Comics récupère les droits sur DC (et donc sur Batman ) en 2005 et s’occupera de publier les histoires sur le Chevalier Noir jusqu’en 2012. Les lecteurs auront le droit à de nombreux magazines parmi lesquelles Batman , Batman Hors Série, Superman/Batman, Superman/Batman Hors Série, Batman Universe, Batman Universe Hors Série et enfin Batman Universe Extra. De plus, les aventures de Batman pourront aussi se suivre à travers des Big Books, des DC Heroes et même des deluxes. - En 2011, il est annoncé que Dargaud récupère les droits de l’univers DC à partir de 2012 et qu'il éditera DC sous le label Urban Comics. Si les publications concernant l’Univers DC ont pu être chaotique en France, Batman a, lui, eu plus de chance puisque la plupart des «indispensables» ont pu être publiés à un moment ou à un autre par les différents éditeurs. Soulignons tout de même que Panini a, ces trois dernières années, effectué un travail de titans avec de multiples rééditions de célèbres sagas tel que «Un Long Halloween», «The Killing Joke», «Year One» ou encore «Arkham Asylum». Ces rééditions ont permis de retrouver certaines sagas (qui étaient alors introuvables) à un prix décent et abordable pour les fans.

Où dois-je aller ?

Nous avons donc vu qu’il y avait de nombreuses histoires, des «indispensables» à suivre pour bien connaître l’univers de Batman . Certes, tous ne choisirons pas la même voie et à l’instar de la VO, certains opteront pour le choix du Batfan fou et maniaque, d‘autres pour le choix simple et efficace et enfin, les autres opteront pour la solution sans prise de tête. Malgré tout, quelque soit le chemin choisit, les histoires à suivre seront les même en VO et nous allons donc, dans cette partie, dresser un inventaire des diverses histoires à suivre et de leur publication dans l’hexagone. Note : Le tout a été classé dans l’ordre chronologique en essayant au mieux de respecter la continuité de la Batverse. - Year One : la façon la plus simple d’acquérir cette histoire et d’optée pour l’édition de Panini. L’histoire a été publiée en Août 2010 et reste encore trouvable dans diverses librairies. - Les inconditionnels se rueront aussi vers d’autres histoires (largement dispensable mais qui sont malgré tout de très bonne qualité) traitant des premières années du Croisé Masqué notamment : _Proie : Une histoire maintenant introuvable en France or elle fut publiée par les éditions Comics Usa. Ici, il vous faudra recourir à de vastes recherches sur Internet ou le marché de l’occasion pour espérer l’avoir à bon prix. Malgré tout, cette histoire n’est pas des plus indispensables. _Batman Et Les Monstres ainsi que la suite Batman Et Le Moine Fou publié il y a quelques années par Panini. Ils sont malgré tout difficilement disponible mais peuvent se trouver sur des sites internes ou même dans certaines boutiques et ce, à un prix encore abordable. - Un Long Halloween qui a été réédité en Août 2011par Panini dans une prestigieuse édition (en de luxe). - Dark Victory : Malheureusement, la suite d’ «Un Long Halloween» n’a jamais été rééditée par Panini. Cette mini-série a été publiée en France via quatre semis Books qui sont maintenant introuvable. Comme Proie, il vous faudra opter pour Internet ou le marché de l’occasion. - Un Deuil dans la Famille : là aussi, la dernière publication date de l’époque de Semic (paru dans un Semic Books) et l’histoire est maintenant introuvable. Malgré tout, comme nous l’avons dit avant, si cette histoire se classe au rang des indispensable de par son impact dans la continuité, sa qualité est largement discutable. - L’inconditionnel se lancera aussi à la recherche (très ardue) d’histoires introuvables (mais publiée par les éditions Comics USA ou Semic) tel que Batman : Anthologie (des histoires signées par le grand Neals Adams), Batman : Proie, Batman : Year Two, Batman : Le Fils du Démon… - Les grandes sagas telles que «Contagion», «KnightFall», «Cataclysm» et «No Man ’ s Land» n’ont malheureusement jamais été publiée en France. Peut-être que Dargaud rectifiera le tir au vu de la sortie de «The Dark Knight Rises» en Juillet 2012 ? - Batman : Silence qui comme nous l’avons vu, constitue un exellenbt point d’entrée dans l’univers de Batman de par son histoire extrêmement accessible mais surtout de par les multiples explications et retours faits sur les grands moments de l’histoire du Chevalier Noir . Cette histoire fut publiée en Octobre 2010 par Panini dans les éditions Deluxe au prix de 30 € (mais le jeu en vaut la chandelle). L’ouvrage n’est, à ma connaissance, pas encore épuisée et reste facilement trouvable. - Batman : The Dark Knight Returns : l’histoire a été rééditée très récemment par Panini sous un format deluxe. Sa suite a été publiée en français par delcourt (l'éditeur a en effet publier plusieurs oeuvres de l'ami Miller) mais est quasiment introuvable Vient ensuite l’ère de Panini qui à travers de multiples magazines, va reprendre en main la Batverse. D’abord, le magazine Batman (il y en a eu 23) va vous permettre de suivre de grandes sagas tel que : - Hush Returns (cette intrigue s’étendra sur plusieurs histoires et runs : elle commence dans le numéro 1 et se terminera dans le sixième numéro de Batman Hors Série). - Wars Game / Jeux de Guerre. - Les sagas «Sous le Masque», «Réunion de Famille» et «Course Contre La Mort» qui traitent du retour de Jason Todd (et qui s’étendent du onzième ou vingt troisième et dernier magazine). Les grands crossovers DC «Identity Crisis» (réédité en 2010 sous forme de Deluxe) ainsi qu‘«Infinite Crisis (sera réédité en Novembre 2011) sont également disponible et ont eu, rappelons-le, un énorme impact sur la vie de Batman . Notons que ces deux crossovers ont fait aussi l’objet d’une publication antérieure dans le magazine Batman et Superman (on compte onze numéros) Par la suite, la Batverse peut être suivit à travers un nouveau magazine : «Superman/Batman». Ici, les publications reprennent à l’époque Post Infinite Crisis durant One Year Later et l’intégralité des numéros (à savoir 20) de ce magazine traitent du run magistral de Grant Morrison. Durant les quatre premiers, c’est le retour de Batman dans «Face To Face» qui est à l’honneur puis dans les quinze numéros suivants, Morrison enclenche la marche pour aboutir à son énorme histoire qu’est Batman RIP. Bien sûr, en complément, il faut aussi suivre les deux Big Books consacré à la Bat verse savoir «La Ressurection de Ra’s Al Ghul» (à lire après Superman /Batman #12) ainsi que «Heart Of Hush » qui lui, est important si vous vous intéressez au personnage (à lire entre les douzième et seizième numéros) Comme Infinite Crisis, Batman RIP marque un tournant dans la franchise et ce tournant s’inaugure avec le «Batman : Reborn» ! Cet ère est à suivre dans un tout nouveau magazine : Batman Universe (mais aussi Batman Universe HS et Batman Universe Extra). Le magazine s’attardera à nous faire découvrir l’ère du Reborn à travers les deux séries principales : Batman And Robin ainsi que Batman . Le magazine Batman Universe HS traite de l’histoire consacrée à Hush tandis que les deux numéros de Batman Universe Extra concernent la mini-série «The Return Of Bruce Wayne ». Le dixième et dernier numéro du magazine accueillera deux nouvelles séries : «Batman : The Return» ainsi que «Batman : Inc». Malheureusement, avec la perte des droits de DC, Panini ne publiera jamais la suite de ces histoires et c’est l’éditeur Dargaud qui récupère les droits de la Batverse (en même temps que les droits de l’Univers DC). Celui-ci a assuré reprendre la publication de «Batman Inc» là où l’avait laissée Panini ! Ainsi, les numéros restant pourront être lus dans le magazine «Batman Showcase» dont le premier numéro sort en Février 2011.


LE TOP 10



Le Top 10 de Docteur :

- The Killing Joke - Le Run de Morrison - Batman : Year One - Le Run de Dixon - Gotham Central - Les runs de Rucka (Pré IC + Batwoman). - The Long Haloween - Milligan sur Batman - Batman TAS (Obligé de le mettre).

Le top 10 de Batdetective :

- The Long Halloween. - Le run de Morrison. - Batman : Silence. - Batman : Year One. - Batman Dark Victory. - The Dark Knight Returns. - The Killing Joke. - Le run de Winick sur le retour de Jason Todd . - Batman Arkham Asylum. - Le run de Dini sur detectives comics. Voilà ! Ce dossier est maintenant terminé et grâce à lui, l’univers de Batman n’a plus de secret pour vous… Un univers qui est donc extrêmement riche et vaste qui peut donc dérouter les nouveaux lecteurs, mais tellement intéressant… Espérons qu’avec ce dossier, vous, membres de la communauté MDCU (nouveaux mais aussi anciens lecteurs) puissiez-vous immerger dans cet univers et savourer ces plus grandes histoires. Bien-sûr, ne négligez pas l’apport des autres dossiers, des rubriques mais surtout du forum et des conseils des autres membres qui peuvent tout à fait vous aiguiller sur les pistes à prendre ainsi que les diverses petites pépites à découvrir.