Detective Comics (1937) - The Black Mirror Part 1

The Black Mirror Part 1

Detective Comics (1937)

Detective Comics (1937) - The Black Mirror Part 2

The Black Mirror Part 2

Detective Comics (1937)

Detective Comics (1937) - The Black Mirror Part 3

The Black Mirror Part 3

Detective Comics (1937)

Detective Comics (1937) - Skeleton Cases Part 3

Skeleton Cases part 3

Detective Comics (1937)

Detective Comics (1937) - Skeleton Cases Part 4 - Lost Boys

Skeleton Cases part 4 - Los...

Detective Comics (1937)

Detective Comics (1937) - Hungry City Part 1

Hungry City Part 1

Detective Comics (1937)

Detective Comics (1937) - Skeleton Cases Part 5 - Skeleton Key

Skeleton Cases part 5 - Ske...

Detective Comics (1937)

Detective Comics (1937) - Hungry City Part 2

Hungry City Part 2

Detective Comics (1937)

Detective Comics (1937) - Hungry City Part 3

Hungry City Part 3

Detective Comics (1937)

Detective Comics (1937) - My Dark Architect

My Dark Architect

Detective Comics (1937)

Detective Comics (1937) - The Face In The Glass

The Face In The Glass

Detective Comics (1937)

Tandis que Batman enquête sur une étrange vente aux enchères dans le milieu de la pègre de Gotham, le fils psychotique du Commissaire Gordon fait sa réapparition. Si ce dernier aimerait pouvoir faire à nouveau confiance à son fils, la personnalité trouble du jeune homme ravive cependant chez Gordon de douloureux souvenirs.

Contient : Batman: The Black Mirror (Detective Comics #871-881)

  • Hawkguy
    HawkguyStaff MDCU

    il y a 1 an

    Tandis que sort ce mois-ci la fin du run de Snyder, Urban a la bonne idée de nous resortir son premier travail sur Batman, Sombre Reflet. Et soyons clair, c'est ce qu'il a fait de mieux, son run à côté est risible (d'ailleurs c'est le cas vers la fin). Dick Grayson est sous la cape et va devoir enquêter sur d'étranges affaires, souvent glauques, où il apporte de nouveaux ennemis, en réinvente certains et montre déjà qu'il avait des idées pour sa cour des hiboux ou sa Mort de la famille. Un immanquable si vous aimez Batman

  • Jeff
    JeffStaff MDCU

    il y a 1 an

    La dernière histoire de Batman avant le relaunch de 2011 et la première de Snyder. Ce dernier nous livre ici une histoire glauque, dérangeante et très bien écrite qui met en avant Dick Grayson en Batman.

  • Adrien L.
    Adrien L.Staff MDCU

    il y a 1 an

    Une des raisons pour laquelle on était excité lorsque Snyder a été annoncé pour reprendre la série Batman avec Capullo. Très bon album qui mérite cette réédition en intégrale, même si finalement, ça aurait peut-être été intéressant de commencer directement par celle-là. On retrouve des thèmes forts qu'aiment utiliser Snyder. Bref, du bon Batman, même avec Dick Grayson sous le masque !

  • Alecs
    AlecsStaff MDCU

    il y a 1 an

    Du lourd, du très bon Snyder d'avant New52. Une superbe histoire menée d'une main de maitre. Tous les éléments sont là pour en faire un must-have. Cette édition regroupe donc les deux tomes précédemment sorties chez Urban, un must-have pour ceux qui ne l'avaient pas encore ... et dommage pour ceux qui l'avaient achetés y'a quelques mois.

  • Batdetective
    BatdetectiveStaff MDCU

    il y a 1 an

    Je ne reviens pas sur ce qui a été dit avant : c'est du lourd, du très lourd tant au niveau du scénario que du dessins. Foncez vite la lire car c'est de l'excellent comics !

  • Julien
    JulienStaff MDCU

    il y a 1 an

    Du très très bon Snyder, qui dépasse en grande partie ce qu'il a pu faire avec Bruce Wayne ensuite. Et des très bons Jock et Francavilla, ne les oublions pas. Si vous n'avez pas encore au l'occasion de lire ce run, c'est à ne pas rater.

  • AfA
    AfAStaff MDCU

    il y a 1 an

    Je crois qu'il y a unanimité. Rien à ajouter. Ah si, la partie graphique risque de surprendre ceux qui ne sont pas habitués à Jock et Francavilla mais ce sont deux grands artistes éloignés des standards habituels super-héroïques. Leur style sombre destiné à un public plus adulte colle parfaitement à l'ambiance pesante. Le fils du commissaire Gordon s'impose d'emblée comme une menace profondément inquiétante et dérangeante. Un ajout précieux à la mythologie Batman. Dommage que Snnyder n'ait pas su poursuivre dans cette voie car, ici, il est parfait.