Veuillez patienter ...

Marvel

4 / 5 (2006)

Image Comics

34 / 40 (1996)

DC Comics

1 / 10 (2015)

Marvel

1 / 4 (2013)

Image Comics

1 / 12 (2014)

Autres indépendants

3 / 11 (2016)

  • HattoriH
    HattoriHStaff MDCU

    il y a 5 jours

    Excellent. On a beaucoup de références et clins d'oeils à la série animée The Clone Wars, c'est un régal. Mais au-delà de ça, chaque personnage est très bien écrit: Palpatine machiavélique, Vador glaçant (cette scène de méditation...) et Jocasta Nu pleine d'espoir. Si il faut ne suivre qu'une seule série Marvel Star Wars, c'est celle-ci et de très loin.

  • HattoriH
    HattoriHStaff MDCU

    il y a 7 jours

    Très bonne surprise ! C'est déjà un très bon point d'entrée (ça faisait longtemps que j'avais pas lu du Pupu). C'est facile d'accès: Frank fait ce qu'il fait de mieux en ce bas-monde et c'est très bien mis en scène par le dessinateur (à noter que son Punisher ressemble fortement à Jon Bernthal). Même si on met du temps à arriver à ce qu'on a en couverture, c'est l'occasion de voir quelques bonnes scènes d'actions. De plus, les enjeux sont très bien énoncés par Fury Jr qui va lancer le justicier dans ce tout nouveau statut quo pour le perso. Hâte de voir la suite.

  • BartAllen
    BartAllenStaff MDCU

    il y a 9 jours

    Nouvel arc pour Flash qui fait suite aux événements précédents le tie-in à Metal. On retrouve le personnage de Meena que l'on pensait morte. On la retrouve expliquant comment elle a survécu, et les trois bolides (Wally est là en figuration) travaillent ensemble pour que Barry maitrise sa nouvelle force véloce. L'intrigue est assez intéressante en soi, mais dommage que le twist soit spoilé par la couverture...

  • BartAllen
    BartAllenStaff MDCU

    il y a 9 jours

    Ca s'améliore du côté du mini-crossover tie-in à Metal. Venditti est plus inspiré et nous livre un beau duel entre Hal Jordan et Dawnbreaker en jouant sur les angoisses du protagoniste. L'effet des cases toutes noires pour cacher le vilain est une bonne idées. Les dessins d'Ethan Van Sciver sont évidemment excellents. Espérons que la dernière partie soit du même tonneau.

  • Julien
    JulienStaff MDCU

    il y a 9 jours

    Une troisième partie solide pour ce crossover qui fait le job pour le moment, mais sans plus. Je n'avais pas lu Green Lantern depuis un moment mais on sent vraiment de Venditti aime le personnage d'Hal Jordan et lui offre encore une belle lettre d'amour avec ce numéro. Jordan est vraiment bien écrit et le personnage est toujours aussi captivant. L'outil narratif des clignotements utilisé par les auteurs est aussi assez intéressant et apporte de l'originalité et de l'intérêt à la lecture de ce numéro, d'autant qu'il est bien mis en scène. Et que dire d'Ethan Van Sciver qui est toujours au top, je me régale à chaque fois que je lis l'un de ses numéros, d'autant plus dans l'univers de Green Lantern où il excelle. L'affrontement était un peu plus développé que pous les autres personnages ici, parce que plus d'espace, ce qui en fait assurément la meilleure partie de ce crossover pour le moment.

  • BartAllen
    BartAllenStaff MDCU

    il y a 9 jours

    Un tie-in qui m'a laissé plutôt froid. On voit Batman subir ses propres histoires au travers d'un fil conducteur. On a du mal à voir les liens avec Metal a proprement parler si ce n'est à la fin, pour le reste ça aurait pu être placé n'importe quand dans un arc au hasard de Batman sans problème. Snyder repart dans ses travers qui m'avaient déjà dérangés  quand il écrivait Batman. L'alternance des trois dessinateurs est bien utilisées, et aide à se retrouver dans le meli melo d'histoires racontées par l'auteur.

  • Julien
    JulienStaff MDCU

    il y a 9 jours

    Ce que j’aime quand Scott Snyder s’attaque à Batman de cette manière ! Quand il aborde l’essence même du personnage, en profondeur et avec intelligence et talent, ce qui qu’il avait pourtant déjà beaucoup fait dans la série Batman, mais il semblerait qu’il ait encore des choses à dire sur le personnage et c’est tant mieux ! Le numéro n’est pas extraordinaire en soi, on passe à travers différentes versions détournées de l’histoire de Batman, qui n’est pas forcément un mécanisme original mais par contre la narration est très bonne, comme souvent avec le scénariste. Et ce sont surtout les dernières scènes qui sont assez géniales et qui piquent au coeur de cette saga Dark Nights Metal, donnant une vraie importance et une vraie qualité à ce numéro, qui s’avère au final être tout de même un peu plus qu’un simple tie-in, comme peuvent l’être les autres. D’ailleurs, ça avait fait partie du numéro 4 de l’event. La partie graphique est aussi assez géniale, avec une alternance entre trois artistes mais plutôt bien gérée pour que ce ne soit pas gênant et les trois sont assez énormes. On y retrouve beaucoup de références au passé et à l’histoire du personnage, que ce soit au dessin ou scénario d’ailleurs. Scott Snyder continue à faire de cet event un « must-read » et on attend la suite avec impatience.

  • BartAllen
    BartAllenStaff MDCU

    il y a 9 jours

    La tension commence à monter dans l'arc. Aprsè une rencontre bien menée entre Diana et Jason, avec quelques explications (qui seront développées dans le prochain numéro) et des scènes d'action. Cependant, c'est dommage d'avoir ce twist prévisible. J'espère que Robinson saura rebondir pour nous amener une conclusion un peu moins facile que ça. 

  • Julien
    JulienStaff MDCU

    il y a 9 jours

    L’arc du frère de Wonder Woman décolle enfin ! On rencontre enfin Jason et James Robinson nous offre de jolies scènes entre lui et Diana, avec de bons dialogues, et c’est un plaisir à suivre. Le numéro est bien rythmé et l’intrigue commence enfin à accrocher le lecteur, on sent que la suite peut vraiment être intéressante. Petit bémol par contre, je reste assez déçu du gros twist concocté par le scénariste, je le trouve assez dommage et le timing n’est pas forcément bon, ça va totalement à l’encontre de ce qui a été joliment construit depuis les premières pages. Sergio Davila et au dessin cette semaine et il s’en sort plutôt bien, sa Diana dégage des ondes positives et fait plaisir à voir, il nous offre une belle scène durant la discussion entre Diana et Jason et de très belles mises en page durant les scènes d’action. C’est au niveau du lettrage en fin de numéro que l’on peut se poser des questions, les bulles sont placées n’importe comment, c’est un peu incompréhensible, et c’est l’une des premières que cela me gêne. Aller, maintenant que l’on est sur la bonne trajectoire, on espère que ça va le rester.

  • BartAllen
    BartAllenStaff MDCU

    il y a 10 jours

    Juste non. Après un premier épisode qui partait assez bien même si savait où tout allait nous mené, ici il ne se passe rien. Chaque membre de la Jsutice League se retrouve face à son double maléfique Batmanien et c'est tout. Cyborg nous narre l'histoire en plus, histoire de bien plomber le tout. Dommage que le talent de Liam Sharp ait été utilisé pour ça.

  • Julien
    JulienStaff MDCU

    il y a 11 jours

    Ce crossover tie-in à Metal n’est pour le moment pas des plus transcendants. Il y a de bonnes idées dans ce numéro de Justice League avec les différentes Batcaves, et on appréciera aussi la référence à la Tour de Babel, puisque l’on est effectivement dans le même contexte. Le choix du narrateur est plutôt intéressant et permet de lier les différentes situations mais n’est peut-être pas assez percutant sur l’ensemble. Au delà de cela, et malgré les belles planches de Liam Sharp, il n’y a rien de très original, c’est une intrigue que l’on commence à bien connaître avec les membres de la Justice League et ce crossover n’y apporte rien de neuf. C’est même un peu frustrant puisque l’on explore à peine les différentes situations des personnages. Mais la suite pour Green Lantern est bien lancée en tout cas.

  • Julien
    JulienStaff MDCU

    il y a 11 jours

    J’aime beaucoup le personnage de Boston Brand et j’attendais cette mini-série mais là, j’ai vraiment eu beaucoup de mal avec le style de Neil Adams. C’est assez brouillon, que ce soit dans les dessins ou la narration. On a quelques difficultés en début de numéro à entrer dans l’histoire, à comprendre ce qui se passe, à quel moment, qui parle, etc. Et les planches bien trop remplies avec des dessins qui se chevauchent dans tous les sens n’aident pas non plus. Et une fois que l’on réussit enfin à se repérer, l’histoire n’est pas des plus passionnantes et on est à nouveau bousculé par de trop nombreux retournements de situations, Adams utilisant un peu trop le pouvoir de Deadman, jusqu’à l’overdose. Et cette écriture plus que médiocre ! Bref, un Neil Adams très décevant pour une mini-série que je continuerai malheureusement pas.