Bruce Wayne est toujours enfermé en prison, payant pour ses exactions envers la ville de Gotham et tentant de se racheter aux yeux de ses anciens alliés. Mais il a à présent noué une relation de plus en plus forte avec son ancienne ennemie, l'ex-compagne de Jack Napier, Harleen Quinzel. Jeune maman, celle-ci est contactée par le GCPD pour l'épauler sur une affaire qui va faire remonter à la surface les souvenirs encore vivaces de son passé de criminelle.
Contenu vo : Batman White Knight presents Harley Quinn #1-6 + 10 pages de Harley Quinn Black White and Red réalisées par la même équipe artistique.

  • Docfred
    Docfred

    il y a 2 mois

    L'histoire est putôt sympa: un enquête sur des meutres de stars du cinéma. C'est plutôt bien mené, mais ce que j'ai préféré c'est l'évolution de Harley au fil des 3 tomes de batman Whit Knight. On est sorti de la harley foffolle pour une Harley plus mature se cherchant toujours un peu. Sa relation avec Batman et Jack est très intense, et on souhaiterai une happy end mais rien n'est simple dans l'unviers de Gotham et dans la têt d'Harley. Au final on un tome qui ne déborde pas d'action mais qui est quand même très agréable à suivre tant harley devient attachante et surtout crédible. Un bon tome. Y aura-t-il une suite???

  • Zarkoneil
    Zarkoneil

    il y a 1 mois

    Excellent. L'évolution de Harley est juste superbement décrite.

  • A Peter
    A Peter

    il y a 1 mois

    Une intrigue un peu convenue mais un personnage très réussi. Cette version d'Harley Quinn est très attachante car plus ancrée dans les tracas quotidiens de madame tout le monde.

Book 1

Batman: White Knight Presents Harley Quinn

Book 2

Batman: White Knight Presents Harley Quinn

Book 3

Batman: White Knight Presents Harley Quinn

Book 4

Batman: White Knight Presents Harley Quinn

Book 5

Batman: White Knight Presents Harley Quinn

Book 6

Batman: White Knight Presents Harley Quinn

La review du jour est un titre proposé par Urban Comics. Il s'agit de Batman White Knight : Harley Quinn. L'histoire est de Katana Collins (qui s'occupe également du scénario) et de Sean Murphy tandis que le dessin est réalisé par Matteo Scalera. Il est sorti le 12 novembre pour 18 euros. Il contient les titres US Batman White Knight presents Harley Quinn #1-6 + 10 pages de Harley Quinn Black White and Red.

Bruce Wayne est toujours enfermé en prison, payant pour ses exactions envers la ville de Gotham et tentant de se racheter aux yeux de ses anciens alliés. Mais il a à présent noué une relation de plus en plus forte avec son ancienne ennemie, l'ex-compagne de Jack Napier, Harleen Quinzel. Jeune maman, celle-ci est contactée par le GCPD pour l'épauler sur une affaire qui va faire remonter à la surface les souvenirs encore vivaces de son passé de criminelle.

- Tes yeux, ta peau... C'est comme si tu étais deux personnes en une seule.

- Tu n'as pas idée. Mais tu peux parler. Tu as une face sombre toi aussi. Je le sens.

L'approche de Collins sur Batman White Knight Harley Quinn est assez surprenante et ce, tant dans le bon sens du terme que dans le mauvais. Finalement, on s'éloigne pas mal du but premier de Sean Murphy. Vous allez me dire que le combat Joker / Jack Napier Vs Batman est à présent terminé et c'est un fait. Il est donc normal que l'on s'éloigne du taff de Murphy. Là où cela coince, c'est que l'on s'éloigne également du taff de Murphy au niveau de l'ambiance, de la symbolique, peut-être même en sincérité. Le côté épique en a également pris un coup. Par contre, il est important de noter ici que je ne fais que souligner les différences. Et ces différences n'enlèvent rien au fait que Collins a effectué ici un réel travail d'écriture. 

Autre point, le développement des personnages est incroyable et extrêmement intéressant mais grignotte un peu trop le temps qui devrait être alloué au récit pur et dur à savoir l'enquête policière. Cette dernière ne fait pas jeu égal avec l'importance donnée à Quinn ce qui fait que l'intrigue policière, parfois, prend des allures de "simple prétexte" pour aller plus loin dans l'univers de Murphy. D'un autre côté, il est aussi vrai que les lecteurs qui se jetteront sur cet opus voudront avant tout retrouver les personnages de Murphy. La volonté de Collins n'est donc pas entièrement condamnable non plus. 

Enfin, à noter également que le titre prend ici une approche plus terre à terre, plus "réaliste". Ceci est notamment dû au fait que Quinn est placée non pas dans le rôle de l'héroïne (ou de l'anti-héroïne) mais dans le rôle de la mère qui se bat avec plusieurs étiquettes. Un excellent point !

- Ce sont des animaux sauvages.

- Toi aussi, quand je t'ai rencontré.

Pour ce qui est de la partie graphique, les dessins restent dans la même veine que ce que proposait Murphy. On retrouve donc le design des personnages voire certaines mimiques. Il n'y a pas toujours la même "force" mais cela n'empêche pas d'avoir de sacrées scènes. De manière générale, nous restons très proche de ce qui a été fait par le passé et le tout est largement recevable. Il s'agit d'un bon boulot de la part de Matteo Scalera.

En bonus, vous trouverez la galerie de covers, des pages encrées et des recherches de Sean Murphy.

En Résumé

 

LES POINTS FORTS

- L'écriture des personnages
- Harley Quinn
- L'ombre des évènements passés est bien présente
- Une approche plus terre à terre
- La partie graphique, très similaire à celle de Murphy

LES POINTS FAIBLES

- L'intrigue policière semble parfois oubliée

 

4

Très bonne lecture

Conclusion

Un approfondissement des personnages de Murphy réalisé avec brio.