À présent que la ville de Gotham est libérée du joug de Bane, Batman et Catwoman ont décidé de s'associer pour rendre la justice dans la ville déchue.
Mais une affaire ancienne qui a impliqué la féline cambrioleuse et les plus grands ennemis du Chevalier Noir menace de refaire surface quand le Designer, un super-vilain oublié, fait sa réapparition. Selina va devoir faire un choix entre ses anciennes et ses nouvelles relations.
Contenu vo : Contenu : Batman #86-94, Batman Secret Files #3

  • Hawkguy
    Hawkguy Staff MDCU

    il y a 1 an

    James Tynion IV reprend le titre et débute à 100 à l'heure avec un nouveau vilain et une poignée d'assassin engagés pour liquider Batman. Une direction plus classique qui prend du temps à dévoiler son objectif (la fameuse Joker War) mais vous verrez que la série est plaisante à suivre et même par moment intense. Et pour les dessins de Jorge Jimenez, oui, il faut lire ce Batman !

  • BartAllen
    BartAllen Staff MDCU

    il y a 1 an

    Un début de run un peu décevant quand on sait qu'il est mené par James Tynion IV qui avait réussi avec brio sur Detective Comics. Ici, il lance une chasse à l'homme contre Batman, mais cela prend énormément de temps et on sent qu'il se sert de cet arc surtout pour préparer sa grosse histoire qui sera dans le tome 2, et qui est bien meilleure. Graphiquement, Batman continue d'être très bien traité puisqu'on retrouve ici Jorge Jimenez, Tony Daniel et Guillem March

  • Julien
    Julien Staff MDCU

    il y a 1 an

    Un très bon arc de Tynion IV pour ses débuts sur le titre. Une grosse histoire avec beaucoup de personnages et de ramifications intelligemment gérée, avec un très bon rythme, qui s'est alterner tous les éléments qui font la force de Batman. Ce n'est pas seulement un arc qui lance Joker War, il a beaucoup de mérite en lui-même et réussit à surprendre agréablement avec des choses assez classiques, en respectant en plus la continuité. Les dessins varient beaucoup, ce qui peut gêner un peu par moment, mais l'ensemble est de très bonne qualité avec les valeurs sûres Jimenez, Daniel, Albuquerque, et March. Très prenant et très plaisant à lire !

  • A Peter
    A Peter

    il y a 1 an

    Dessins soignés, récit de qualité et exaltant, on a ici du bon batman! Le némésis de l'homme chauve-souris prépare un nouveau plan machiavélique visant à échoir Batman de son statut de protecteur de la ville de Gotham. Hâte de découvrir la suite des péripéties.

  • Zarkoneil
    Zarkoneil

    il y a 1 an

    C'est bien écrit, c'est beau... vivemenent la suite !

  • AZRAEL2099
    AZRAEL2099

    il y a 5 mois

    Batman Secret Files #3 est découpé en 5 parties, chacune étant consacrée à un ennemi de Batman qui interviendra dans la suite du tome: Cheshire, Malcolm Merlyn, Mr Teeth, Gunsmith & Deathstroke.
    Batman #86-94 nous présente l'arc "Their dark designs" où un ennemi oublié refait surface: le Designer. Ce dernier, ancien complice du Riddler, du Pingouin, de Catwoman & du Joker, a décidé de mener la vie dure à Batman. Dans un même temps, les 5 mercenaires cités précédemment sévissent à Gotham...
    Par James Tynion IV au scénario & aux dessins Tony Daniel #86, Guillem March #87-88-89-92-93-94, Carlo Pagulayan #88-89-91, Jorge Jimenez #90-91, Rafael Albuquerque #91 & #94, Javier Fernandez #93.
    Les couvertures de chaque issue sont proposées dans ce volume, ainsi que les covers alternatives de  Francesco Mattina.
    Un tome qui prépare l'arrivée du crossover "Joker War" avec entre autre l'arrivée d'une nouvelle méchante dans l'univers DC, l'énigmatique Punchline. A noter que le personnage de Lucius Fox prend plus d'ampleur dans ce tome en remplacement d'Alfred.
    James Tynion IV propose un nouvel arc qui retombe un peu comme un soufflé lors de sa conclusion (tout çà pour çà...?), mais augure, je l'espère de bonnes surprises avec Joker War.
    Côté dessins, rien à dire, que du bon pour Batman!
    Je vais de ce pas lire le second tome pour découvrir la suite!

La review du jour est un titre proposé par Urban Comics. Il s'agit de Batman Joker War Tome 1 a été dévoilée. Le numéro est écrit par James Tynion IV et est dessiné par Guillem March, Tony S. Daniel et Jorge Jimenez. Il est sorti le 18 septembre pour 22.50 euros. Il contient les titres US Batman #86-#93.

À présent que la ville de Gotham est libérée du joug de Bane, Batman et Catwoman ont décidé de s'associer pour rendre la justice dans la ville déchue.
Mais une affaire ancienne qui a impliqué la féline cambrioleuse et les plus grands ennemis du Chevalier Noir menace de refaire surface quand le Designer, un super-vilain oublié, fait sa réapparition. Selina va devoir faire un choix entre ses anciennes et ses nouvelles relations.

 

Ben, j'aurais pu me précipiter à ta place. Mais tu as été plus rapide. Malgré ta foutue cape.

Avant d'entrer dans le vif du sujet, il serait de bon ton de situer cet opus dans la continuité Batman. Et une fois n'est pas coutume, cette fois, ce n'est pas bien compliqué. En réalité, vous avez entre les mains les numéros 86 à 94 du titre Batman (oui, la série principale). En d'autres termes, il s'agit donc de la suite de Batman Rebirth tenu jusque-là par Tom King. Alors pourquoi ce changement de titre et cette reprise au tome 1 ? En fait, vous avez plusieurs raisons à cela. Tout dépend de votre point de vue. King a tenu jusque-là en solo (ou presque) Batman. Changer le nom et reprendre au tome 1 est donc une manière de marquer cette coupure scénaristique mais c'est aussi, forcément, plus facile de vendre un tome 1 qu'un tome 13 ou 14 (surtout lorsque les mots Joker et War sont dans le titre). D'un autre côté, la suite du travail de King est également disponible puisqu'il n'a pas définitivement quitté l'univers de Batman. La suite de son histoire se retrouve dans la série nouvellement créée pour l'occasion : Batman/Catwoman (qui, dans un sens, est donc également la suite de Batman Rebirth). Concernant la raison de ce changement, elles sont également multiples. Il a été fait mention de la volonté de DC Comics de donner plus d'importance au couple Batman/Catwoman sous l'ère King mais il y a également quelques bruits de couloirs qui mentionnent le fait que King s'était bien cassé la gueule sur le dernier arc de son run (les cauchemars). Là encore, nous vous laisserons trancher sur le sujet. La contextualisation étant faite, passons au coeur du sujet.

James Tynion IV est un scénariste extrêmement efficace. Il n'est pas souvent mentionné du fait qu'il n'ait pas été sur le titre principal (contrairement à King ou Snyder, par exemple) mais il est un fait pour le moins évident : son crossover Batman / Tortues Ninja n'est pas mauvais et son boulot sur la série Detective Comics a été exemplaire. C'est donc un juste retour des choses de le voir tenter sa chance sur le titre principal. Après, concernant son approche, elle n'est pas forcément sans défaut. Il n'y a peut-être pas autant de claques que pour Detective Comics. Ceci est notamment dû au fait que ce premier tome fasse office d'introduction. De GROSSE introduction. Résultat, il y a beaucoup de choses qui ne sont pas forcément indispensables et, malheureusement, il y a quelques longueurs. Par contre, il s'agit sans doute ici du seul point négatif. Pour le reste, l'idée du nouveau vilain et de la poignée d'assassin face à Batman est plutôt bonne (classique, mais bonne). Les personnages sont travaillés et intéressants à suivre mais, en plus, le scénariste fait des pieds et des mains pour tenter d'apporter quelque chose de nouveau au Batman Universe mais tout en respectant sa mythologie (c'est devenu tellement rare que c'est clairement à saluer). Un titre qui souffre peut-être de sa comparaison avec Rebirth de King ou Detective Comics de Tynion IV mais qui n'en reste pas moins bon et qui, finalement, offre plus de twists qu'il n'y paraît.

Bien, bien... Je veux casser la baraque, ce coup-ci. Avec lui dedans, de préférence.

Pour ce qui est de la partie graphique, il est assez difficile de faire des descriptions générales dans le sens où il y a pas moins de cinq artistes qui se passent le relais avec, en toute honnêteté, une certaine coupure graphique à chaque changement. Pour autant, le tout est plutôt bon. Il s'agit quand même de noms connus avec, en tête, Tony Daniel qui, bien qu'il ne soit pas vraiment cité dans la liste des meilleurs dessinateurs, reste quelqu'un qui a toujours "fait le taff" et qui, par ailleurs, a déjà largement fait ses preuves sur l'univers Batman. Et pour ceux qui ne lisent pas entre les lignes, nous allons le dire plus directement : Oui, Tony Daniel est assez souvent mésestimé, placé dans l'ombre d'autres dessinateurs du Batverse tel que Greg Capullo (qui ne démérite pas pour autant). Bien sûr, les autres dessinateurs restent tout aussi impressionnants. Rafael Albuquerque et Jorge Jimenez, pour ne citer qu'eux, font également du très bon boulot.

En bonus, vous trouverez la galerie de covers alternatives ainsi que les recherches de personnages par Jorge Jimenez.

En Résumé

 

LES POINTS FORTS

- Une histoire classique mais efficace
- Le traitement des personnages
- La partie graphique (notamment la partie de Tony Daniel)
- De solides bases pour le tome 2

LES POINTS FAIBLES

- Des longueurs
- Le récit tient un peu trop de l'introduction

 

4

Très bonne lecture

Conclusion

Tynion IV, qui fait enfin ses débuts sur le titre principal, a déjà fait mieux. La lecture de cette introduction n'en reste pas moins bonne et pose de solides bases pour un futur tome 2 d'anthologie.