Welcome Back, Frank

The Punisher (2000-2001)

Badaboom, Badabing

The Punisher (2000-2001)

The Devil by the Horns

The Punisher (2000-2001)

Wild Kingdom

The Punisher (2000-2001)

Even Worse Things

The Punisher (2000-2001)

Spit Out of Luck

The Punisher (2000-2001)

Bring Out Your Dead

The Punisher (2000-2001)

Desperate Measures

The Punisher (2000-2001)

From Russia with Love

The Punisher (2000-2001)

Glutton for Punishment

The Punisher (2000-2001)

Any Which Way You Can

The Punisher (2000-2001)

Go Frank Go

The Punisher (2000-2001)

Auteurs : Ennis, Dillon

En 2000, Garth Ennis et Steve Dillon, les créateurs de Preacher, reprennent les rênes du tueur en série le plus célèbre de l'univers Marvel. Une maxi-série de douze épisodes opposant le Punisher à la puissante famille mafieuse Gnucci, un chef-d'œuvre d'humour noir !
(Contient les épisodes US Punisher (2000) 1 à 12, précédemment publiés dans MARVEL ICONS : PUNISHER PAR ENNIS T01)

  • Julien
    Julien Staff MDCU

    il y a 1 mois

    Du très bon Punisher, accessible et plaisant à lire. Ennis va plutôt droit au but dans son intrigue mais c'est efficace et divertissant, et comme toujours avec le scénariste, volontairement extrême et outrancier. Il construit également un entourage  intéressant et important à l'histoire et à Frank Castle. Et puis, le regretté Steve Dillon est au dessin, ce qui devrait être un argument suffisant en soi.

  • Jeff
    Jeff Staff MDCU

    il y a 1 mois

    Un grand classique de l'univers du Punisher. Un des runs les plus connus et l'un des plus appréciés autour du personnage. L'appellation "must-have" n'est pas exagérée.

  • AfA
    AfA Staff MDCU

    il y a 1 mois

    Quand Ennis et Dillon ont repris le personnage, il était au plus bas. Leur traitement a été radical : garder les fondamentaux (un gars badass qui flingue les criminels), ajouter du trash et de l'humour bien noir. Le résultat est une immense réussite qui fait encore référence aujourd'hui. Oui, c'est vraiment un must have. 

La review du jour est un titre proposé par Panini Comics. Il s'agit de Must-Have : Bienvenue, Frank ! . Il est écrit par Garth Ennis et est dessiné par Steve Dillon. Il est sorti le 6 janvier pour 19.95 euros. Il contient les titres US Punisher (2000) 1 à 12.

En 2000, Garth Ennis et Steve Dillon, les créateurs de Preacher, reprennent les rênes du tueur en série le plus célèbre de l'univers Marvel. Une maxi-série de douze épisodes opposant le Punisher à la puissante famille mafieuse Gnucci, un chef-d'œuvre d'humour noir !

Comment ça, je suis sûr que c'était le Punisher ? C'est de l'humour ?

Il est toujours délicat de faire la review d'un grand classique sans tomber dans une énième redite. Après tout, que peut-on dire de plus de Punisher : Bienvenue, Frank ? Est-ce qu'il est encore nécessaire de le présenter ou d'en faire les louanges ? Non, il n'y a pas grand-chose de plus à dire sur le récit d'Ennis et Dillon. Nous allons donc, inévitablement, nous adresser ici à ceux qui ne le connaissent pas du tout.

Garth Ennis et Steve Dillon ont débarqué sur le titre alors que le Punisher était au plus bas. Ensemble, non seulement ils vont redresser la barre mais, en plus, ils vont proposer l'un des runs les plus connus de l'univers. Un titre qui a 21 ans cette année mais qui n'a pas une ride. Leur approche est on ne peut plus simple : on garde l'essence du Punisher à savoir le fait que cela soit un mec qui bute des méchants suite au massacre de sa famille, on vire tout le reste, et on ajoute de la violence, du gore, du fun, de l'humour noir et une touche d'exagération. Bien sûr, le tout entouré de débats qui sont toujours d'actualité aujourd'hui et de dialogues percutents. L'oeuvre est telle qu'il est presque impossible qu'une personne déclare "j'aime le Punisher, mais je n'aime pas le boulot de Garth Ennis". Même les personnages de Ma Gnucci et du Russe (qui sont clairement de la chair à canon pour le Punisher) sont entrés dans la légende. 

Bref, si vraiment vous aimez les comics mais que vous ne connaissez pas encore cette oeuvre, ne réfléchissez pas trop.

- Quoi ?

- JE DIS QUE JE VIENS DE MASSACRER UN HOMME DANS LE CONFESIONNAL, MRS PEARS !!!

- Quoi ? J'entends mal avec l'âge, mon père. Bien, je me mets au travail...

Concernant la partie graphique elle est, elle aussi, entrée dans la légende. Les dessins de Dillon, la colorisation, le design des personnages, le découpage, sans oublier les jeux d'ombres et la mise en scène, TOUT est exceptionnel. Même chose concernant les covers de Tim Bradstreet qui sont, le plus souvent, les plus connues autour du personnage. 

En Résumé

 

LES POINTS FORTS

- Un incontournable du Punisher
- Les dialogues
- Les idées dingues
- Les personnages
- La partie graphique
- Tout le reste

LES POINTS FAIBLES

Aucun.

 

5

Un titre que l'on ne présente plus

Conclusion

Un grand classique du Punisher que tout lecteur de comics Marvel se doit de connaître. Et on pèse nos mots !