Les 10 albums Delcourt immanquables de 2022

Les 10 albums Delcourt immanquables de 2022

L’année 2022 se termine, et elle fût riche en sorties comics. Parmi les gros éditeurs, avec d’un côté Panini et sa licence Marvel, et de l’autre Urban et DC, Delcourt passe pour l’alternative. Il traduit des séries venant d’éditeurs américains indépendants, et propose un catalogue éclectique. La grosse majorité des albums proposés par Delcourt est critiqué sur MDCU, et en se basant sur ce travail, voici la sélection de 10 de leurs albums qu’il ne fallait pas rater en 2022. Nous ferons aussi à la fin un petit tour d’horizon de très bonnes nouveautés que l’éditeur a publiées en 2022.

Nous commençons par un album qui n’est pas réellement du comics, car il ne vient pas des États-Unis, mais qui reste très comics dans l’esprit. La Brigade Chimérique - Ultime Renaissance est la suite de La Brigade Chimérique parue en 2009/2010 aux éditions Atalante. L’attente a donc été particulièrement longue pour enfin mettre la fin sur cette publication, et aucune déception ne se fait ressentir. Cet univers est une lettre d’amour à des personnages de science-fiction provenant d’auteurs français. La première série se focalisait sur les romans du début du XXème siècle, et Ultime Renaissance élargit ses horizons jusqu’à créer une espèce d’univers partagé avec tous les super-héros français. Serge Lehman est un passionné contagieux, et le dessin de Stéphane De Caneva est vraiment très bon.

La critique

Est-il besoin de présenter Will Eisner ? L’auteur américain a tellement marqué le paysage du comics qu’une récompense porte son nom. Et depuis quelques temps, Delcourt s’est attaché à réactualiser son offre sur l’auteur. Affaires de familles est sorti en 2022, et contient la réédition de trois romans graphiques. Le thème de la famille réunit donc ces différentes histoires, et ce sont véritablement des tranches de vies que nous raconte l’auteur. Outre des histoires plus ou moins courtes, nous avons le récit passionnant, sur plusieurs générations, d’une famille juive allemande immigrée aux Etats-Unis. Parfois très dur, l’album tape souvent très juste, et nous offre un merveilleux moment de lecture, bien mis en valeur par les agréables dessins d’Eisner.

La critique

Chip Zdarsky est un scénariste qui monte aux Etats-Unis. Actuellement, il est aux commandes de Daredevil chez Marvel et Batman chez DC, rien que ça. Il trouve cependant quand même le temps de développer d’autres projets, notamment cette série, Stillwater, chez Image Comics. La petite ville de Stillwater a cette particularité que ses habitants ne peuvent pas mourir. De cette idée, Zdarsky arrive à développer une bonne histoire avec sa dose de mystères. Le premier tome se dévore d’une traite, et offre une excellente ambiance, aidée par les très bons dessins de Ramón K. Pérez. Cette nouveauté est une bonne pioche pour Delcourt, et espérons que la suite soit aussi bonne que ce début.

La critique

Ultramega est véritablement une claque en plein visage. Cette série complètement dingue est l’oeuvre de James Harren. Le dessinateur est connu pour ses dessins très dynamiques, et il s’essaie ici au scénario. Le résultat est réussi bien qu'à ne pas mettre entre toutes les mains. Violent et très gore, il s’agit d’une histoire de Kaiju, et de combats épiques, mais pas seulement. Tout un univers est développé et il permet de nous offrir bien plus que de la baston contre des monstres. La série propose un véritable mélange des genres : de l’action, de l’horreur, de l’humour… Le résultat est finalement assez unique, mais très jouissif. La série est malheureusement en pause aux Etats-Unis, mais croisons les doigts pour qu’une suite arrive vite.

La critique

Qu'ont en commun les films Psychose, Maniac, Le Silence des Agneaux ou Massacre à la tronçonneuse ? Ils sont tous inspirés d'un tueur en série américain très connu outre-atlantique, et bizarrement pas tant que ça chez nous : Ed Gein. Harold Schechter est un spécialiste de ces tueurs, et il nous raconte son histoire, magnifiquement mis en image pour l'excellent Eric Powell. La BD se lit comme se dévore les films précédemment cités. Nous découvrons la vie étonnante, glaçante, de cet homme. Si certains passages sont romancés, la majorité de l'histoire est très bien documentée. Les entretiens de la police avec le tueur nous sont même montrés. C'est fascinant à lire, et un peu flippant qu'un tel homme ait pu exister. La lecture permet de saisir tout le fantasme populaire qui a conduit à en faire des films. Juste passionnant, et très bien réalisé.

La critique

Cette année était un peu spéciale pour les titres Image, car les plus anciennes fêtaient leur 30 ans. Pour célébrer cet anniversaire, Delcourt nous a proposé une année riche en Spawn, dont un album spécial. Celui-ci reprend les 15 premiers chapitres de la série, soit le premier run au dessin du créateur du personnage, Todd McFarlane. En revanche, s’il gère le scénario au lancement de la série, il va aussi faire appel, pour certaines histoires, à d’autres scénaristes, qui vont lui poser quelques problèmes juridiques par la suite. Par conséquent, c’est la première fois en France que ces 15 premiers chapitres sont regroupés dans un album. D’ailleurs, cet album est unique au monde, puisque l’équivalent n’existe pas aux Etats-Unis. Les bonus sont nombreux, et permettent de bien mettre en valeur ce personnage si particulier. Bref, il s’agit d’un bon moyen de découvrir le personnage, et d’un bel objet.

La critique

2022 marque aussi la saga Spawn en France avec l'arrivée de nouvelles séries régulières. Actuellement, en attendant la quatrième qui arrive en janvier, trois séries régulières Spawn sont publiées, avec une bonne qualité globale. Cependant, mon chouchou, celle qui, selon moi se démarque un peu de ses copines, c'est King Spawn. Amoureux de Spawn depuis ses débuts, et après avoir passé 25 ans à lire tout Spawn, cette série m'a fait plaisir, car elle se recentre sur le personnage d'Al Simmons, tout en proposant un scénario plus simple qui semble savoir où il va. Ajoutez un dessin pas désagréable, et vous aurez une très bonne lecture. Certes, elle reste liée à ses sœurs, mais c'est une bonne période pour se mettre à Spawn.

La critique

Réalisée par un duo bien connu des lecteurs de Delcourt, Ed Brubaker et Sean Phillips, la série Reckless est assez particulière, puisqu’elle est composée de romans graphiques. Le chapitrage n’a donc plus la régularité des 20/25 pages, et donne plus de liberté à ses auteurs. Reckless est le nom du personnage principal, qui est un homme qui se loue pour toutes sortes de services. Fidèle à eux-mêmes, les auteurs nous offrent une histoire très bien écrite et racontée. Dans cet album, ils nous offrent un polar situé dans le Los Angeles de 1985. Le scénario, bien ficelé, nous montre en fond un contexte et une époque intéressants, tout en lorgnant vers le style des films de l’époque. Si vous aimez ce genre, foncez, cet album est un régal à lire !

La critique

Comment, un autre Reckless dans la liste ? Eh oui, cette série est excellente, et Delcourt en a publié deux dans l’année. Bien que ce soit un deuxième et un troisième tome, les livres peuvent se lire totalement indépendamment les uns des autres. A chaque fois, les ingrédients de base sont les mêmes, et à chaque fois, l’intérêt est renouvelé par une très bonne histoire. Éliminer les monstres implique bien plus son personnage principal, et nous tient en haleine tout le long du livre. Il s’agit d’un excellent polar, avec un contexte social fort. Les tomes de la série semblent avoir un ordre chronologique, et Reckless parait plus fatigué qu’avant, en opposition avec une jeunesse dynamique. Cette série mérite que vous y jetiez un œil, qu’importe l’album choisi.

La critique

Le Manoir de Chartwell se démarque des autres titres par son sujet très dur. Le style de l’album est très éloigné du comics de super-héros, puisqu’il s’agit d’un témoignage du traumatisme qu’a vécu son auteur, Glenn Head. Enfant, il est envoyé dans un pensionnat dont le directeur se trouve être un pédophile. Le dessin un peu cartoon fait penser à du Crumb, et est très expressif. Il permet de montrer ce qu’il s’est passé, mais aussi de faire ressortir les émotions vécues. C’est un livre que l’auteur voulait faire depuis des années, pour exorciser ce traumatisme qui l’a marqué à vie. Le style et l’histoire ne plairont pas forcément à tout le monde, mais le témoignage, bien que difficile, est très personnel et intelligemment raconté. L’album se trouve d’ailleurs dans la sélection officielle du festival 2023 de la BD d’Angoulême.

La critique

Ces dix albums sont de mon avis les meilleurs comics de Delcourt pour 2022. Cependant, les publications de l’éditeur sont nombreuses, et il y a d’autres titres qui méritent votre attention. Je vous invite d’ailleurs chercher les critiques sur MDCU, vous y trouverez la plupart des comics publié par l’éditeur en 2022. Si je ne m’attarde pas sur les suites de séries ou les rééditions, j’aimerais tout de même revenir sur de très bonnes nouveautés que Delcourt a proposées en 2022.

Les Sept Secrets est une série d’action extrêmement efficace, dont les deux premiers tomes sont arrivés en 2022, et le troisième et dernier arrive début 2023 (critique tome 1 et tome 2). Tom Taylor nous offre une narration fluide sans temps mort, et très bien mis en image par Daniele Di Nicuolo. Dans le même genre de série courte, il faut noter Blade Runner 2029 dont l’intégralité est sortie en 2022 (critique tome 1, tome 2 et tome 3). Dans la lignée de Blade Runner 2019, elle a su retranscrire sur papier l’ambiance des films, ce qui n’était pas gagné d'avance.

Nous avons eu en 2022 plusieurs récits complets. L’excellent Blacking Out par exemple de Chip Mosher et Peter Krause (critique). Certains sont des prolongations d’univers, comme Serial (critique) de Terry Moore, dérivé de Rachel Rising, ou Solo Alphas (critique) se situant dans l’univers de Solo d'Oscar Martin. En outre, parmi les nombreux bonnes sorties Spawn de 2022 se trouve le tome 1 de Gunslinger Spawn (critique). L’univers de Todd McFarlane se développe, et se trouve être plutôt réussi.

L'année 2022 est globalement une bonne année pour Delcourt, avec un choix de catalogue plutôt pertinent, et donne envie de voir ce que nous réserve l'éditeur pour 2023

Partagez cet article !
Ça peut vous intéresser
Umbrella Academy : Début du Tournage de la saison 4

Umbrella Academy : Début du Tournage de la saison 4

03 Février 2023

Ultime saison pour la famille Hargreeves

[Review VF] Démons

[Review VF] Démons

18 Janvier 2023

Une création des auteurs du Batman des New 52

[Review VF] Spawn - Scorched - L'escouade Infernale tome 1

[Review VF] Spawn - Scorched - L'escouade Infernale tome 1

04 Janvier 2023

Dernière des séries derivées

Pas d'avis pour le moment.