[Review VF] Gunslinger Spawn tome 1

[Review VF] Gunslinger Spawn tome 1

Gunslinger Spawn, dont le tome 1 sort aujourd'hui, est la deuxième série dérivée de Spawn Renaissance, après King Spawn dont la critique est sur MDCU, et avant The Scorched qui arrive le 4 janvier 2023. Comme pour le reste de l’univers, tout est publié chez Delcourt, dont la production Spawn est importante cette année, due aux 30 ans du personnage.

Même si cette nouvelle série garde le titre américain de Gunslinger Spawn, le personnage a son nom traduit dans l’album par Spawn Pistolero. Il a déjà été croisé dans le tome 10 de Spawn Renaissance, et l’éditeur précise que ce Spawn n’a rien à voir avec celui croisé dans le tome 15 de Spawn (Armageddon), malgré leur ressemblance. L’album s’ouvre sur le passé, en 1864, alors que le Spawn Pistolero est laissé pour mort. Une partie de son histoire nous est racontée avant qu’il soit envoyé dans notre présent.

Gunslinger Spawn est un rejeton des autres séries. Pour être plus précis, lorsque la série démarre réellement, elle fait directement suite à King Spawn. En fait, elle raconte la suite de Spawn Universe, dont le principal chapitre est contenu dans King Spawn. Spawn Universe est un one-shot, donc un fascicule trop court pour être publié indépendamment, mais qui lance tout l’univers Spawn, et donc les séries en reprennent des éléments. Delcourt a choisi de publier le chapitre principal dans King Spawn, mais ce tome de Gunslinger Spawn en contient aussi une partie.

Pas d’inquiétude à avoir pour la compréhension en revanche, le récit se focalise principalement sur le Spawn Pistolero, et nous suivons bien ses aventures. Envoyé dans notre présent par Al Simmons, la motivation du personnage est de retourner dans le passé afin de venger sa sœur. Pour cela, il va d’abord rechercher la descendance du meurtrier, puis va essayer de trouver le moyen de revenir à son époque. Si Spawn Renaissance et King Spawn sont principalement centrées sur Al Simmons, cette série permet de se focaliser sur un autre Spawn, qui se retrouve malgré lui mené dans un combat qui le dépasse.

Son interaction avec Cog, dans Spawn Renaissance, et avec Al Simmons, a fait de lui une cible du ciel et des enfers. Il va donc être chassé durant sa quête. Le ton de la série n’est cependant aussi sérieux qu’on pourrait le penser. Elle contient en effet une bonne dose d’humour. Un des ressorts très exploités est le décalage entre les époques. Le Spawn Pistolero vient du XIXème siècle et ignore beaucoup de choses de notre temps. L’humour est donc bien présent, et globalement plutôt réussi.

Sur ce ton plutôt léger, se rajoute la classe du personnage principal. La lecture n’est pas prise de tête et on passe un très bon moment. De nouveaux personnages sont créés pour l’occasion, mais Spawn Pistolero affronte aussi un vieil ennemi de Spawn. Le récit joue aussi beaucoup sur le fait que Pistolero n’est pas très puissant, mais plutôt malin. Sa forte personnalité est suffisamment attrayante pour justifier une série à son nom. Ce Spawn semble de plus avoir des particularités assez mystérieuses sur sa genèse.

Le scénario est principalement assuré par Todd McFarlane, et le dessin par Brett Booth. Ce dernier se débrouille très bien, et a un style très visuel, ce qui colle parfaitement à l’univers de Spawn. Il s’amuse d’ailleurs à donner des positions de poseur au personnage. Delcourt ne donne malheureusement pas le détail de l’équipe artistique par chapitre, mais l’encrage et la couleur semblent changer à la moitié de l’album, et dans le bon sens. Le trait devient plus fin, avec des couleurs plus contrastées.

La fin de l’album contient son lot de bonus. Le plus intéressant est ce que Delcourt appelle des interludes. Ce sont trois récits courts qui approfondissent le personnage. Parmi eux, deux se déroulent dans le passé, donc dans un style western. Bien d’anecdotiques, elles sont très bonnes, avec un Spawn cow-boy très classe. La suite des bonus contient, outre la classique, mais magnifique, galerie de couvertures, des interviews de Booth et McFarlane et divers contenus éditoriaux bienvenus.

En Résumé

 

LES POINTS FORTS

- Un nouveau protagoniste
- L'humour relativement bien dosé
- Les dessins

LES POINTS FAIBLES

- Quelques liens avec les autres séries Spawn

 

4

 

Conclusion

Gunslinger Spawn nous raconte l’histoire d’un nouveau Spawn, et le fait plutôt correctement, dans la lignée de la série principale. Une bonne lecture.

Partagez cet article !
Ça peut vous intéresser
[Review VF] Le Fléau tome 4 - Nouvelle Édition

[Review VF] Le Fléau tome 4 - Nouvelle Édition

26 Novembre 2022

Quatrième tome sur six

[Review VF] Nocterra tome 2

[Review VF] Nocterra tome 2

23 Novembre 2022

Back in black

[Review VF] Blade Runner 2029 tome 3

[Review VF] Blade Runner 2029 tome 3

20 Novembre 2022

Conclusion de la série

Bing [Bot]
Pas d'avis pour le moment.