Commencer les comics : Flash

Commencer les comics : Flash

Dernière maj faite par Uraphire le 14 juin 2023

Flash est un personnage très intéressant. Les fans trouveront toujours énormément de choses à dire sur lui tandis que, pour le néophyte, il s'agit du "mec dont le seul pouvoir est de courir vite". Bien évidemment, ce n'est pas tout-à-fait ça. On en est même très loin.  

Jamais totalement oublié, rarement surexposé non plus, le personnage prend tout de même de l'ampleur depuis 2014 grâce à la série TV The Flash. Les aventures du Fastest Man Alive ont le vent en poupe et plusieurs séries autour de lui sont proposées aujourd'hui encore par Urban Comics. On peut même dire que le rayon dédié à Flash commence à avoir de la gueule. C'est donc avec joie que MDCU va vous guider dans vos lectures.

LES ORIGINES

Le premier Flash est Jay Garrick , créé par Gardner Fox et Harry Lampert. Il est apparu pour la première fois dans Flash Comics (Vol 1) #1 en janvier 1940. Dès le premier numéro, les bases du personnages sont posées notamment au niveau de ses pouvoirs ou encore des couleurs qui dominent son costume. En VF, ce numéro a été inclus dans Flash Anthologie publié par Urban Comics. Le second Flash, Barry Allen, est apparu dans Showcase (Vol 1) #4 par Robert Kanigher et Carmine Infantino.

 

Par la suite :

L'Histoire ainsi que les différents scénarios ont fait que plusieurs personnages ont finalement porté le titre de Flash. Le plus connu reste Barry Allen . Le plus souvent, celui qui porte le costume de Flash est également un membre de la Justice League. De même, il n'est pas rare de voir un Kid Flash parmi les Teen Titans.

Pour terminer, on notera que Flash est assez sérieux lorsqu'il est seul, mais qu'il devient rapidement le joyeux luron de la bande lorsqu'il fait partie d'un groupe. Enfin, il est également à noter que bien qu'il soit souvent placé au second plan par le grand public (tout du moins comparé à un Batman ou un Superman ), le personnage reste connu pour avoir sauvé ses collègues un nombre incalculable de fois, quitte à se sacrifier. L'histoire la plus connue étant sans doute Crisis on Infinite Earths.

LE PERSONNAGE et SON ENTOURAGE

"Policier scientifique, Barry Allen mène une vie ordinaire, soucieux de mettre son expertise au service de la Justice . Un soir, tandis qu'il fait des heures supplémentaires, il est aspergé de produits chimiques et frappé par la foudre. C'est ainsi qu'il acquiert subitement une vitesse phénoménale, devenant dès lors l'homme le plus rapide du monde.

Barry décide alors de devenir un agent de la Justice , prenant l'identité de Flash. Doté d'une célérité à nulle autre pareille, ses pouvoirs lui permettent de protéger sa ville des criminels, réussissant aussi bien à marcher sur l'eau qu'à traverser les murs, ou même... à remonter le temps !"

Voici l'une des introductions proposées par Urban Comics (Flash Tome 1 : Coups de foudre). Bien sûr, il ne s'agit là que d'une introduction. Dans les faits, c'est un petit peu plus compliqué que cela. Néanmoins, on s'accordera à dire que l'idée générale est là.

Comme tout super-héros, le personnage a "plusieurs versions de lui-même" ainsi que plusieurs personnages qui le soutiennent dans sa tâche. Nous allons donc passer en revue très rapidement les personnages importants de l'univers :

- Jay Garrick : Il apparaît dans Flash Comics #1 en janvier 1940 et est à ce titre le premier Flash de l'histoire des comics. Plus âgé que les autres, il est fréquemment le Flash qui conseille les autres soit de son côté, soit au sein de la Justice Society of America.

- Wally West : Troisième Flash, il est également le premier Kid Flash . Il prend le costume de Flash suite à la disparition de ce dernier lors de Crisis on Infinite Earths. Depuis le retour de ce dernier, West vient et repart selon les envies des scénaristes.

- Bart Allen : Quatrième et dernier Flash, il a également porté les noms d'Impulse et de Kid Flash . Il est le petit-fils de Barry Allen et d'Iris West.

Iris West : Epouse de Barry Allen . Elle est la tante de Wally West et la grand-mère de Bart Allen .

Linda Park : Epouse de Wally West. C'est une journaliste et autrice qui aura deux jumeaux avec Wally.

Kid Flash / Wallace West : Neveu de Barry Allen et fils du Reverse-Flash (Daniel West). C'est le dernier Kid Flash en date qui eu du mal à s'entendre avec son oncle à ses débuts.

Irey et Jai West : Les jumeaux de Wally West et Linda Park. Comme leur père, ils développent des pouvoirs en lien avec la Speed Force.

Jesse Quick / Liberty Belle / Jesse Chambers : Fille des super-héros Johnny Quick et Liberty Belle. Comme son père, en utilisant la formule 3X2(9YZ)4A, elle peut accéder aux pouvoirs de la Speed-Force.

  

VILAINS

Enfin, vous avez également un grand nombre de personnages plus ou moins réguliers qui vont rendre la vie de Flash impossible. Une poignée d'entre eux fait partie du groupe appelé "Les Lascars " (Rogue en VO), un groupe soudé qui revendique un certain code de l'honneur. Nous retrouvons le plus souvent à sa tête le personnage de Leonard Snart aka Captain Cold, un malfrat (le plus souvent un voleur) qui s'efforce de ne tuer qu'en dernier recours et qui utilise un pisolet réfrigérant pour combattre. Les autres membres les plus connus sont :

- Heat Wave : De son vrai nom, Mick Rory, c'est un pyromane qui l'a amené à devenir un vilain. Il utilise un pistolet lance-flammes et il est souvent en rivalité avec Captain Cold pour leurs caractères opposés. Pendant les New 52, il eut un accident faisant de lui un grand brûlé.

- Mirror Master : De son vrai nom Sam Scudder, il utilise des hologrammes et voyage à travers les dimensions en utilisant les miroirs et les reflets. Dans l'univers post-CIOE il existe une seconde version nommée Evan McCulloch, que reprend le costume après la mort de Sam Scudder.

- Captain Boomerang : De son vrai nom Digger Harknessun, c'est un spécialiste des boomerangs. Il est connu pour avoir fait partie de la Suicide Squad

- Weather Wizard : De son vrai nom Mark Mardon, il utilise une baguette pour contrôler la météo, qu'il a créée à partir des notes de son frère décédé.

- Trickster : C'est un Ancien acrobate du cirque spécialisé dans l'utilisation de gadgets mortels à tendance humoristique. Il en existe deux versions qui se différencient par leurs âges, James Jesse et Axel Walker.

- Pied Piper : De son vrai nom Hartley Rathaway, c'est un musicien sourd qui utilise une flûte pour hypnotiser les individus. Commençant sa carrière comme un vilain, il a fini par se ranger pour aider les pauvres et devient un ami proche de Wally West.

Pour finir, voici quelques autres super-vilains de l'univers de Flash :

Reverse Flash / Professor Zoom : De son vrai nom Eobard Thawne, c'est un personnage violent, machiavélique et qui possède les mêmes pouvoirs que Flash. Le plus souvent, il est le responsable de la mort de la mère de Barry Allen .

Comme pour Flash, plusieurs individus eurent un rôle de némésis similaire à Eobard Thawne pour chaque Flash. Parmi les plus marquants on peut citer :

- The Rival : De son vrai nom Edward Clariss, c'est un professeur d'université qui a recréé la formule qui a donné les pouvoirs à Jay Garrick. Sa formule, c'est fait rejeter par la communauté scientifique et il décida de se venger en devenant un criminel.

- Zoom : De son vrai nom Hunter Zolomon, c'est un Ancien policier et ami de Wally West qui suite à un accident se retrouve en fauteuil roulant. Avec le refus de Wally d'utiliser le tapis cosmique pour le soigner, il l'utilisa lui-même, provoquant un accident lui donnant accès à la Speed Force. De ses nouveaux pouvoirs, il décide d'aider à rendre Wally West meilleur en lui causant une tragédie personnelle.

- Inertia : Un clone de Bart Allen qui lui voue une haine maladive. Il est son total opposé en termes de caractère et il réussira à causer la mort de Bart quand il était Flash.

Gorilla Grodd : Un gorille extrêmement intelligent qui possède des pouvoirs télépathiques.

Abra Kadabra : Un faux magicien qui utilise la technologie du 64e siècle pour simuler des pouvoirs magiques. Il fut l'un des vilains les plus retors de Wally West.

  

 

Recueil pour le néophyte :

Flash Anthologie

Synopsis : Depuis 1940, les rues des villes-joyaux, Keystone City et Central City, sont parcourues et défendues par trois générations de bolides écarlates. Jay Garrick, Barry Allen et Wally West ont tour à tour endosser l’uniforme écarlate de l’éclair humain : Flash !

Comment je lis ça : Dans la collection DC Anthologie.

Prérequis : Aucun.

L'avis de Jeff : Nous commençons par le choix le plus facile : Flash Anthologie. Il s'agit d'un recueil des histoires les plus marquantes de Flash. Vous avez, par exemple, la toute première histoire du personnage ou encore le fameux Showcase #4 qui marque la première apparition de Barry Allen. Ce volume est très pratique pour se faire une idée de ce qui peut vous attendre dans un récit autour de Flash. C'est le moyen rapide et facile pour commencer à se forger des connaissances. Le côté positif, c'est que l'on touche à toutes les époques. Nous pouvons donc très bien lire une histoire de 1940 tout comme nous pouvons en lire une de 2014. Par contre, petite parenthèse pour les nouveaux lecteurs, cela sous-entend qu'il y a également des dessins plus anciens. Il est donc possible que vous ayez besoin d'un petit temps d'adaptation. De même, il s'agit encore une fois d'un recueil. Il ne faut donc pas s'attendre à avoir une histoire complète dans cet opus. Il s'agit avant tout de mini histoires.

 

Points d'Entrée :

Les séries sont présentées dans l'ordre chronologique.

Flash La Légende

Synopsis : Barry Allen, policier scientifique de Central City, est aussi rigoureux que perpétuellement en retard, au grand dam de sa fiancée, Iris West, jusqu’au jour où, victime d’un accident de laboratoire, devient l’homme le plus rapide du monde, le justicier Flash !

Comment je lis ça : Dans la collection DC Archives.

Prérequis : Aucun.

L'avis de Jeff : Un autre tome 1 avec Flash, la Légende Tome 1. Ici, Urban Comics vous propose quelque chose d'encore différent puisqu'il s'agit cette fois d'un opus contenant ce que l'on pourrait appeler des archives. En effet, on nous propose le travail effectué par Broom, Kanigher et le grand Carmine Infantino c'est-à-dire que l'on se focalise sur les débuts de Barry Allen... les VRAIS débuts, ceux du Silver Age. Il s'agit donc des anciens numéros qui racontaient les toutes premières aventures de Barry en 1956. Des dessins old-school, forcément, quelques ennemis loufoques et anecdotiques, mais pour le reste, il s'agit d'excellentes histoires qui ont mis en place les fondements du personnage de Barry. Si le côté vintage des dessins ne vous dérange pas, il ne faut pas hésiter !

 

The Flash Chronicles

Synopsis : Mark WAID a largement contribué à développer le personnage de Flash à travers la personnalité de Wally West, là où la série des années 1950-1960, incarnée par Barry Allen se concentrait davantage sur l'intrigue des épisodes. L'auteur, en incluant des éléments de sa vie personnelle, humanise le super-héros et le rend plus accessible aux yeux du lecteur, transformant le successeur de Barry Allen en l'un des héros les plus populaires de DC.

Comment je lis ça : Dans la collection DC Chronicles (1 tome paru).

Prérequis : Aucun.

L'avis de MDCU : Ce premier volume démarre bien avec le début du run légendaire de Mark Waid sur Flash, même s’il manque quelque chose pour être complètement convaincu.

 

 

Geoff Johns Présente Flash

Synopsis : Il y a peu, Wally West avait tout pour être heureux : jeune marié, il était un super-héros connu et respecté, membre de la Ligue de Justice . Mais un jour, ce dernier se réveille prisonnier au commissariat de Keystone City, et tout le monde a semble-t-il oublié jusqu'au nom même de Flash ! Quel ennemi se cache derrière ce piège qui plonge le justicier dans un monde sens dessus dessous ? 

Comment je lis ça : Dans la collection DC Signatures en 6 tomes.

Prérequis : Aucun.

L'avis de Jeff : Si vous ne connaissez pas du tout les opus proposés par Urban Comics, il serait peut-être intelligent de faire un point rapide sur ce nouveau tome 1. Le principe des « untel présente trucmuche » est simple et terriblement pratique pour le lecteur. Le but est de se focaliser non pas sur une époque mais avant tout sur un auteur dont le travail a été jugé de qualité sur un univers précis. Ainsi, nous avions déjà Geoff Johns présente Green Lantern et qui, à peu de choses près, était tout simplement ce que l'on pouvait trouver de mieux sur les Green Lantern. Nous avions également Grant Morrison présente Batman , qui était important pour la continuité et également de qualité bien qu'un peu plus complexe. Ici, nous avons donc Geoff Johns présente Flash.

Autant le dire tout de suite, il s'agit, comme tous les « présente », d'une saga à surveiller de près. Johns est un scénariste bourré de talents qui a fait des merveilles sur le titre Flash, tout comme il a excellé sur Green Lantern ou Justice Society of America. Certes, vous allez prendre le récit un peu en cours de route, mais vous ne serez pas perdu pour autant. C'est un récit simple, efficace et pourtant de très bonne facture. En somme, il s'agit d'une excellente saga. Autre côté positif, vous allez suivre non pas Barry Allen mais Wally West ! Alors oui, cela sera différent. Si vous voulez commencer par un autre tome de Flash pour voir Barry, on pourra le comprendre. Par contre, si vous êtes véritablement amateur du personnage, cet opus devra forcément être sur votre étagère à un moment ou à un autre.

 

Flashpoint : Le Prélude

Synopsis : Lors de la Crise des Terres Infinies, Barry Allen, dit Flash, s'était sacrifié afin que le Multivers puisse survivre à l'attaque de l'Anti-Monitor. Pendant des années, il fut remplacé par son Ancien sidekick, Wally West. Mais, lors de la guerre contre les forces de l'Anti-Vie de Darkseid, Barry est réapparu. Son retour implique également celui de son ennemi juré, Néga-Flash, ainsi que la menace d'un nouveau bouleversement au sein du Multivers.

Comment je lis ça : Dans la collection DC Classiques.

Prérequis : Aucun.

L'avis de MDCU : Du très bon Flash qui propose ce que Johns sait faire de mieux (et qu'il avait déjà fait avec Hal Jordan ), ramener les anciens personnages pour les remettre au goût du jour, en alliant sa connaissance de l'univers DC et de son héritage, et son talent de scénariste moderne. Le tout dessiné par les excellents Van Sciver et Manapul pour du pur bonheur visuel.

 

Flashpoint

Synopsis : Il protège les innocents et combat le Mal sous l’identité du Flash. Il est l’homme le plus rapide du monde. Du moins, c’est ce qu’il était avant que le monde bascule inexplicablement dans une autre dimension. Désormais, Aquaman et Wonder Woman s’y livrent une guerre sans merci, le célèbre Chevalier Noir est loin d’être un justicier exemplaire et personne n’a encore entendu parler de Superman … Dans cette nouvelle vie, Barry Allen n’est qu’un homme comme les autres, seul et impuissant.

Comment je lis ça : Dans la collection DC Classiquesédition 10 ans ou Urban Nomad.

Prérequis : Aucun mais lire attentivement l'avis ci-dessous car la lecture est déconseillée à un néophyte.

L'avis de Jeff : Concernant cet opus, il faut faire attention. C'est le titre du film sur Flash dans le DCEU, il s'agit d'une histoire complète, c'est donc tentant et nous le comprenons totalement. Maintenant, commencer par là serait peut-être une erreur. Après tout, sans être totalement inaccessible, les références sont nombreuses, le scénariste Geoff Johns considère plusieurs éléments comme étant acquis par le lecteur sans parler des nombreux personnages du DC Universe qui sont présents. Autant dire qu'il serait donc un peu plus complexe à suivre que d'autres opus de la liste. De plus, il n'est pas vraiment non plus un point d'entrée étant donné qu'il se base sur le principe d'un what if mais tout en restant dans la continuité dans le but de lancer le New 52. Nous nous éloignons donc du « volume facile pour se lancer dans un univers » dans le sens où cet album a pour but d'expliquer, de renforcer la continuité DC. C'est une excellente histoire qui en dit long sur Flash, qui était importante à l'époque, et que nous vous conseillons plutôt deux fois qu'une... mais peut-être après quelques lectures plus accessibles pour vous faire la main.

 

Période New 52 :

Flash

Synopsis : Frappé par la foudre et aspergé de divers produits chimiques, l’agent de police scientifique Barry Allen devient subitement l’homme le plus rapide du monde. Il décide alors de mettre ses pouvoirs extraordinaires au service de la Justice , sous l’identité du Flash. Et l’occasion d’éprouver ses nouveaux talents ne se fait pas attendre : le criminel Mob Rule vient tout juste de plonger la ville de Central City dans l’obscurité… 

Comment je lis ça : Dans la collection DC Renaissance en 7 tomes ou en Intégrale en 2 tomes.

Prérequis : Aucun.

L'avis de Jeff : Le premier Tome 1 que nous allons vous présenter est celui de la série sobrement intitulée Flash. Il s'agit en réalité du Flash version New 52. Si la série n'est pas sans défaut, elle reste un bon divertissement et surtout un point d'entrée idéal. En effet, ce premier tome marque les débuts de Flash suite au relaunch de DC Comics de 2011. A peu de choses près, c'est donc un recommencement pour le personnage. Il n'y a donc aucune connaissance particulière à avoir pour commencer cette série. Par contre, il est tout de même à noter que cette série s'est terminée dernièrement avec le tome 7.

 

Période DC Rebirth :

Flash Rebirth

Synopsis : Son nom est Barry Allen et c'est l'homme le plus rapide du monde. Il tire ses pouvoirs de la Force Véloce, une énergie mystérieuse qui lui procure des pouvoirs hors du commun. Lorsque cette même Force Véloce se déchaîne dans Central City, c'est donc à lui qu'il incombe d'entraîner les nouveaux bolides, de leur apprendre à contrôler leurs pouvoirs et de les inciter à les mettre au service de la Justice . Mais tous ne prêtent pas l'oreille, et certains n'hésitent pas à profiter de la situation pour des raisons bien plus égoïstes. Et Flash ne tardera pas à découvrir qu'il ne peut distancer toutes les menaces auxquelles il doit faire face... 

Comment je lis ça : Dans la collection DC Rebirth en 11 tomes.

Prérequis : Aucun.

L'avis de Jeff : Il s'agit tout simplement de la série actuelle c'est-à-dire la série qui est en cours aux États-Unis. Le contexte du Rebirth de DC aurait pu laisser présager une série assez costaud au niveau des révélations et surtout au niveau de l'accessibilité, mais à première vue, il semblerait qu'il n'en est rien. Un personnage important est de retour, on comprend que quelque chose de grave s'est produit, qu'il y a beaucoup de questions sans réponses et... c'est tout. Pour le reste, il s'agit d'une nouvelle histoire de Flash comme on en a déjà eu. Elle est parfaitement accessible et est loin d'être la plus mauvaise du lot. Vous pouvez donc très bien attaquer Flash par ce volume et « être à jour ». À la limite, il faudra peut-être vous renseigner sur ce qui s'est passé auparavant au fil des tomes au cas où le fameux personnage important décide de revenir dans la série.

 

DC Univers Rebirth : Le Badge

Synopsis : Depuis le retour de Wally West, Batman et Flash enquêtent sur la mystérieuse entité qui a enlevé dix ans aux super-héros de la Terre.
Le Chevalier Noir a même trouvé au sein de sa Batcave un indice intrigant : un badge jaune taché de sang. Mais leur investigation se trouve compromise lorsque l'ennemi juré de Flash, le professeur Zoom, réapparait et attaque violemment Batman .

Comment je lis ça : Dans la collection DC Rebirth.

Prérequis : DC Universe Rebirth.

L'avis de MDCU : Le crossover Le Badge débarque en librairie et en kiosque le même mois. Ce n'est pas la folie, Geoff Johns aide à poursuivre ce qu'il a lancé dans DC Universe Rebirth grâce à Tom King et Williamson. On retrouve des éléments présent dans le one-shot mais sans que ça ait véritablement de l'importance. Il n'epeche que l'on a des moments d'émotions et que ca met en place ce qu'il faut pour Doomsday Clock. Et c'est beau. Bref lisez-le pour raccrocher les ponts.

 

Heroes In Crisis

Synopsis : Au cours de leurs nombreuses aventures et combats, il n'est pas rare que des événements catastrophiques surviennent dans la vie des plus grands super-héros.
Ceux-ci peuvent avoir alors besoin d'une période de convalescence afin de se reconstruire autant physiquement que psychologiquement et le Sanctuaire, un endroit secret où ils peuvent se réfugier, symbolise ce havre de paix pour des héros traumatisés. Mais ce secret se retrouve exposé au grand jour après qu'une violente tuerie s'y produit.

Comment je lis ça : Dans la collection DC Rebirth.

Prérequis : Aucun.

L'avis de MDCU : Tom King et Clay Mann se lancent dans un event DC des plus intimistes et à l'ambiance très particulière. On y retrouve toutes les qualités du scénariste, les personnages sont parfaitements écrits et abordés, la narration est déroutante et il y a beaucoup de profondeur malgré une intrigue qui semble avancer à un rythme très lent. Mais aussi certains de ses défauts, et justement en tête un rythme qui peut déranger, des intrigues qui ne sont pas forcément totalement abouties et sa volonté, parfois, de faire passer son style d'écriture au-dessus de l'intérêt de l'histoire. Ça n'en reste pas moins une très bonne mini-série qui offre un vrai bol d'air frais par rapport aux events habituels et qui réserve pas mal de surprises pour certains personnages. Même constat pour Clay Mann, c'est superbe, mais ses défauts se font ressentir, notamment dans son hyper sexualisation des personnages féminins.

 

Période DC Infinite:

Flash Infinite

Synopsis : Barry Allen n'en croit pas ses oreilles : son élève, Wally West, troisième héros à porter le nom de Flash, a décidé de raccrocher les gants. Après avoir vécu l'enfer dans le Sanctuaire et avoir voyagé dans l'espace-temps, Wally ne désire plus qu'une chose : se consacrer à sa famille. Pour ce faire, il renonce à ses pouvoirs de vitesse. Dans une dernière course, les deux Bolides entreprennent de couper sa connexion à la Force Véloce, qui lui confère ses capacités. Mais l'opération tourne mal et Wally disparaît. Barry et les autres héros ignorent deux choses : d'une part, Wally West a été projeté dans le temps, sa conscience s'implantant dans le corps d'autres bénéficiaires de super-vélocité ; et d'autre part, un vieil ennemi est de retour, bien décidé à ce que les Bolides ne puissent plus jamais courir.

Comment je lis ça : Dans la collection DC Infinite (3 tomes parus).

Prérequis : Aucun.

L'avis de MDCU : Une véritable renaissance pour le titre avec le retour de Wally West en Flash. L'auteur nous propose une histoire (très) drôle, touchante et sincère qui exploite la mythologie de Flash à merveille. Wally sort de sa période de galère et on s'attache facilement au personnage. Il y a beaucoup de dessinateurs, qui ne sont pas toujours adaptés pour représenter la vitesse du personnage. Toutefois, ils sont répartis intelligemment et proposent quelques prestations graphiques de hautes volées.

 

Dark Crisis On Infinite Earths

Synopsis : Partie à la recherche de Barry Allen à travers les mondes infinis, la Ligue de Justice Incarnée découvre que les Grandes Ténèbres, menées par le redoutable Pariah, s'apprêtent à envahir et à annihiler le Multivers. Cherchant à l'arrêter par tous les moyens, la Justice Incarnée fait appel à la Ligue de Justice , mais cette terrible menace, plus colossale que jamais, pourrait bien leur coûter la vie, à tous. Privé de ses plus grands héros, le Multivers serait-il néanmoins en mesure de se défendre ?

Comment je lis ça : Dans la collection DC Infinite en 2 tomes.

Prérequis : DC Infinite Frontier et DC Infinite Frontier – Justice Incarnée.

L'avis de MDCU : Premier des deux tomes consacrés à Dark Crisis proposé par Urban. Williamson pose les bases de son récit en prenant son temps. L'éditeur propose même le Justice League 75, le FCBD et le Road to Dark Crisis pour être bien complet même si certains ne sont pas forcément très bon. On peut aussi se demander l'intêret de mettre les World's Without a Justice League qui ne sont pas forcément très bon. Par contre c'est bonne idée d'inclure les numéros de Flash qui  sans être très connectés ont leur importance dans l'intrigue.

Partagez cet article !
Ça peut vous intéresser
Commencer les comics : Aquaman

Commencer les comics : Aquaman

06 Janvier 2024

Le guide du roi des sept mers

Commencer les comics : Captain Marvel

Commencer les comics : Captain Marvel

27 Décembre 2023

A venir

Commencer les comics : Green Lantern

Commencer les comics : Green Lantern

09 Octobre 2023

Les aventures du chevalier d'émeraude

  • jbgorgone
    jbgorgone

    il y a 6 ans

    Bonjour. Merci pour ce dossier. 
    Du coup, s’il ne fallait en garder qu’un seul, quel serait votre choix ?
    bon week-end 

    • Jeff
      Jeff - Rédacteur de l'article Staff MDCU

      En réponse à jbgorgone

      il y a 6 ans

      Bonjour,
      Difficile à dire. Après tout, la plupart des séries citées sont encore en cours.
      Pour donner tout de même un semblant de réponse, je pense que cela dépend vraiment du profil de chacun. Moi, si je devais n'en garder qu'un, cela serait Flashpoint. Il sort des sentiers battus et à cette volonté de vouloir instaurer un semblant d'ordre dans la continuité, ce que j'ai toujours trouvé louable.
      Pour un premier comics Flash, cela serait peut-être plus Flash Tome 1 : De l'avant. Sans être le meilleur du lot, il reste pas mal du tout et prend vraiment le lecteur par la main. De plus, contrairement aux autres sagas, le lecteur peut enchaîner s'il le désire étant donné qu'il y a l'intégralité des sept tomes de disponible contrairement aux autres titres qui sont encore en cours. Le lecteur n'aura donc pas à attendre plusieurs mois pour avoir la suite. C'est moins frustrant.

  • Vinylien
    Vinylien

    il y a 6 ans

    Bon dossier même si je trouve le flash du new52 ultra mou et chiant. Moi j'adores clui de Carmine Infinito mais s'il fallait en garder qu'un seul, je prendrais celui de Morrison (car Flashpoint est très bon mais très accessible pour les nouveau lecteurs) car il n'a quasiment aucun défaut

  • Matt Murdock
    Matt Murdock

    il y a 6 ans

    Salut, petite précision mais tous les guides de lectures ne sont pas référencés dans le lien Comics > Commencer les comics. Sinon excellent boulot et je pense acheter la version Rebirth !

    • Jeff
      Jeff - Rédacteur de l'article Staff MDCU

      En réponse à Matt Murdock

      il y a 6 ans

      Bien vu ! On va modifier tout cela dès demain. Merci beaucoup !

  • TheShadow2012
    TheShadow2012

    il y a 6 ans

    Pour ma part, je conseillerais plutôt de commencer avec Flash Rebirth (la mini-série de Geoff Johns  et Ethan Van Sciver publiée en 2010 dans Dc Heroes 1 chez Panini) puis la série Flash pré-52 qui en découle, avec Francis Manapul. J'avais lu tout ce qui avait été publié jusque-là par Semic et Panini sur le personnage sans accrocher et avec ces deux séries, la mythologie et importance du personnage éclatent au visage au point qu'on se demande comment on a fait pour ne pas voir le potentiel de l'univers lié à la force véloce. Bon, je ne crois pas que c'est publié par Urban mais ce sont mes recommandations comme le Flash New 52 et le Flash Rebirth est (avis perso) assez fade comparé aux deux séries que j'ai cité. 

    • Jeff
      Jeff - Rédacteur de l'article Staff MDCU

      En réponse à TheShadow2012

      il y a 6 ans

      Mais déjà plus difficile à se procurer, non :( ?

  • LightBen
    LightBen

    il y a 6 ans

    J'ai personnellement adore le Flash New 52. J'ai tout achete. J'aime le Rebirth, mais un peu moins que le New 52. J'avais adore aussi ce qui precedait New 52.