Lors de la Crise des Terres Infinies, Barry Allen, dit Flash, s'était sacrifié afin que le Multivers puisse survivre à l'attaque de l'Anti-Monitor. Pendant des années, il fut remplacé par son ancien sidekick, Wally West. Mais, lors de la guerre contre les forces de l'Anti-Vie de Darkseid, Barry est réapparu. Son retour implique également celui de son ennemi juré, Néga-Flash, ainsi que la menace d'un nouveau bouleversement au sein du Multivers. Contenu : The Flash: Rebirth #1-6, The Flash #1-7, 9-12 + The Flash Secret Files #1

  • Uraphire
    Uraphire Staff MDCU

    il y a 4 mois

    Très gros tome qui regroupe Flash Rebirth et l’intégralité de la série The Flash qui en découler. Cette mini était idéal pour connaître la mythologie de Flash et à l’époque ça fut un événement de ramener Barry Allen. Avec un regard actuel la mini Rebirth est sympa à la lecture en voulant être dans la même veine que Green Lantern Rebirth avec pas mal de recton, mais en moins bien. Pour la série elle a bénéficié de bons dessinateurs comme Manapul même si on n'atteint pas le niveau qu’il aura lorsqu’il reprendra le titre lors des New 52. Niveau scénario, la série n’a pas eu beaucoup de temps de développer ce qu’elle voulait servant rapidement de prélude à Flashpoint. Bref, un comics qui mérite bien son titre et qui plaira au fan de Flash qui voudront lire les derniers épisodes et apport à l’univers de Flash par Johns.

  • AfA
    AfA Staff MDCU

    il y a 4 mois

    Un excellent volume par une équipe de choc. Un des derniers plaisirs que DC nous a offert avant de se saborder avec le New 52.

  • Julien
    Julien Staff MDCU

    il y a 4 mois

    Du très bon Flash qui propose ce que Johns sait faire de mieux (et qu'il avait déjà fait avec Hal Jordan), ramener les anciens personnages pour les remettre au goût du jour, en alliant sa connaissance de l'univers DC et de son héritage, et son talent de scénariste moderne. Le tout dessiné par les excellents Van Sciver et Manapul pour du pur bonheur visuel.

La review du jour est un titre proposé par Urban Comics. Il s'agit de Flashpoint Prélude. Le numéro est écrit par Geoff Johns et est dessiné par Ethan Van Sciver, Francis Manapul et Scott Kolins. Il est sorti le 18 juin pour 35 euros. Il contient les titres US The Flash: Rebirth #1-6, The Flash #1-7, 9-12 + The Flash Secret Files #1.

Lors de la Crise des Terres Infinies, Barry Allen, dit Flash, s'était sacrifié afin que le Multivers puisse survivre à l'attaque de l'Anti-Monitor. Pendant des années, il fut remplacé par son ancien sidekick, Wally West. Mais, lors de la guerre contre les forces de l'Anti-Vie de Darkseid, Barry est réapparu. Son retour implique également celui de son ennemi juré, Néga-Flash, ainsi que la menace d'un nouveau bouleversement au sein du Multivers. 

Tout ce qui est positif... doit avoir un négatif !

Pour faire simple, ce tome possède un immense avantage et un gros inconvénient. L'immense avantage est que vous avez ici des numéros de qualité (c'est déjà pas mal, me direz-vous). En fait, il s'agit du retour Barry Allen suite à sa disparition lors de Crisis on Infinite Earths. Une fois n'est pas coutume, le mot "Rebirth" prend donc ici tout son sens. Car oui, de nos jours, avoir Barry Allen est une évidence mais à l'époque, ce retour était une nouvelle tout bonnement monstrueuse. Les histoires sont bonnes, les intrigues assez bien ficelées et Johns fait le maximum pour tenter de varier les plaisirs. On pourrait un peu se perdre l'avalanche de membres au sein de la Flash Family mais si vous vous accrochez, il ne devrait pas y avoir de problème particulier (que vous soyez un nouveau lecteur ou non).

Là où cela coince, c'est dans le sens où Urban comics vous présente le tout comme étant un prélude à Flashpoint. Dans un sens, c'est le cas puisque cela se passe bien avant Flashpoint (devant un tribunal, ça passe). Mais au-delà de cela, il n'y a strictement rien qui "prépare le terrain" pour Flashpoint et ce, même si c'est Johns qui est aux commandes de tous les numéros. 

Tout cela pour dire que si vous voulez du Flash, de qualité ou du Johns, vous pouvez le prendre. Par contre, si vous voulez ce titre parce que selon vous il s'agirait d'une sorte d'introduction à Flashpoint (un prélude quoi...), l'achat n'est peut-être pas indispensable.

 

On dirait que je me suis dégoté une paire de cartes "sortez de prison". 

Pour ce qui est de la parte graphique, elle est très bonne. D'un côté, vous avez Francis Manapul et Scott Kolins qui ont fait un très beau boulot sur le titre à partir de 2011. De l'autre, vous avez Ethan Van Sciver (en charge des numéros plus anciens) qui a toujours été un excellent dessinateur mais qui, en plus, avait déjà collaboré avec Geoff Johns par le passé.

Concernant les bonus, vous avez également pas mal de choses à vous mettre sous la dent. Vous avez le sketchbook d'Ethan Van Sciver, des crayonnés encrés, des dossiers secrets, une galerie de couvertures ainsi que des biographies.

En Résumé

 

LES POINTS FORTS

- Le retour de Barry Allen
- Une volonté de travailler la psychologie de Flash
- Des histoires variées et plutôt bonnes
- La partie graphique
- Les bonus

LES POINTS FAIBLES

- Parler de prélude à Flashpoint est plus qu'exagéré

 

4

Bonne lecture

Conclusion

Parler de prélude à Flashpoint est exagéré. On a Barry Allen, on a Geoff Johns et... c'est tout. Il n'y a tout simplement aucun rapport avec Flashpoint. Par contre, le titre n'en reste pas moins de qualité. Nous sommes face à de "bonnes histoires" de Flash.