Panini Comics

Captain Boomerang est de retour pour notre plus grand plaisir et il a décidé de prendre l'air ! Cold et sa bande du futur sont de retour pour arrêter Barry qui a quant à lui une discussion avec Iris...

  • Woulfo
    Woulfo

    il y a 10 ans

    Ben voilà. Enfin un excellent numéro pour cette série ! Parce que je sais pas si vous l'avez remarqué mais le deuxième numéro était du gâchis pour ma part tant au niveau du scénario qui était toujours aussi lent et du dessin qui au fil des pages perdaient de sa qualité jusqu'à avoir presqu'un brouillon pour les dernières pages. Alors quand j'ai vu que la série allait avoir près d'un mois de retard je suis monté sur mes grands chevaux ! C'est tout simplement inadmissible, surtout pour une série sur Flash. Alors j'ai espéré que Manapul s'applique sur son dessin. Et premier point, ouai, là enfin on a du beau dessin comme Manapul le fait si bien. On a une ville qui a son propre charme, des personnages bien détaillés (à part quelques erreurs de passages, mais même les plus grands en font), une fluidité de mouvement vraiment bien rendue, bref Manapul m'a conquis concernant ce numéro. Mais ce si beau rendu n'aurait été possible sans Brian Buccellato qui est l'homme ayant réalisé les couleurs. Sa palette est tout simplement superbement adapté à l'univers de Flash. Et ça c'est vraiment bien. On peut pas comparer son travail à celui de James Sinclair (qui avait opéré sur Flash V2) mais tout deux ont en commun d'avoir un travail qui s'adapte très bien à Flash. Cela rend notre admiration d'autant plus grande. Mais le dessin c'est bien joli quand c'est bien fait mais faut aussi un récit, un scénario qui traîne la route sans traîner la patte. Et pour ça Geoff Johns s'en sort plutôt bien. J'ai jamais été un grand fan des arcs longs en six numéros. A chaque fois on se retrouve avec un épisode franchement passable. Pour l'arc The Dastardly Death Of The Rogues, on a pas échappé à la règle avec le numéro 2 et j'espère de tout mon cœur que ça sera le seul mauvais moment de cet arc. Mais ce qui nous intéressé aujourd'hui c'est ce troisième épisode. Qui remet les choses en place. Boomerang est de retour et pour moi c'est une excellente nouvelle. Surtout que c'est très bien amené par Johns. J'espère cependant qu'il va pas être renvoyé à la va-vite en prison. Puis ces Rogues du Futur là, le fait qu'ils ne doivent pas approcher Iris, ça nous fait poser tellement de questions qu'on veut voir la suite rapidement. Alors certes ça avance toujours pas très vite mais déjà c'est beaucoup mieux que le deuxième numéro et ensuite, je suis sûr que Geoff Johns nous prépare un sacré truc pour le prochain numéro. Mon instinct de Flash addict. Ensuite, il y a ce qu'il faut pour que le lecteur lamba prenne son pied : un fun absolu : avec la série Flash, pas besoin de se tracasser la tête bien longtemps (pour le moment), un scénario pas compliqué donc mais suffisamment intriguant pour avoir une aura, et puis surtout de l'humour et une relation Barry/Iris des plus somptueuses. Cette relation renvoie celle de Superman/Loïs ou Bruce/Tania aux tanières du comic-book. Allez, la prochaine fois, si le numéro n'a pas de retard, a une grosse révélation ou contient un scénario plus "rapide", et qu'il garde les mêmes qualités que celui-ci, le 5/5 est assuré !