Uncanny X-Men (1963) - Into The Void

Into the Void

Uncanny X-Men (1963)

Uncanny X-Men (1963) - Down The Rabbit Hole

Down the Rabbit Hole

Uncanny X-Men (1963)

Uncanny X-Men (1963) - Close Call!

Close Call!

Uncanny X-Men (1963)

Uncanny X-Men (1963) - Bishop To King's Five!

Bishop to King's Five!

Uncanny X-Men (1963)

Uncanny X-Men (1963) - Time And Place

Time and Place

Uncanny X-Men (1963)

Uncanny X-Men (1963) - Knots

Knots

Uncanny X-Men (1963)

Uncanny X-Men (1963) - Frayed

Frayed

Uncanny X-Men (1963)

X-Men/X-Men Legacy (1991) - The X-Men Vs. The X-Men (Again) With Our Special Guests... The X-Men !

The X-Men Vs. The X-Men (Ag...

X-Men/X-Men Legacy (1991)

Uncanny X-Men (1963) - Underbelly

Underbelly

Uncanny X-Men (1963)

X-Men/X-Men Legacy (1991) - Broken Mirrors

Broken Mirrors

X-Men/X-Men Legacy (1991)

Uncanny X-Men (1963) - ...The Morlocks Take Manhattan!

...The Morlocks Take Manhat...

Uncanny X-Men (1963)

X-Men/X-Men Legacy (1991) - Hazardous Territory

Hazardous Territory

X-Men/X-Men Legacy (1991)

Uncanny X-Men (1963) - The Last Morlock Story!

The Last Morlock Story!

Uncanny X-Men (1963)

Auteurs : Scott Lobdell, John Byrne, Whilce Portacio, John Romita Jr, Tom Raney

Bishop poursuit le criminel Fitzroy à travers le temps jusqu’à rencontrer les X-Men, ses idoles. L’équipe est pourtant en pleine crise, que ce soit face au frère de Colossus où aux tourments de l’amour.

(Contient les épisodes US Uncanny X-Men 284-293, X-Men 11(II) et 12-13, publiés précédemment dans les revues SPECIAL STRANGE 85-89 et X-MEN (SEMIC) 6-7)

  • AfA
    AfA Staff MDCU

    il y a 3 ans

    Période un peu confuse chez les X-Men où Lobdell, alors parfait inconnu, doit gérer la suite d'une série légendaire après le départ de Claremont et le passage éclair de Portacio et Byrne. Ca cafouille le temps qu'il s'approprie le titre et ses intrigues sans fond lancées par ses prédécesseurs éphémères. Les amateurs de Bishop apprécieront. Mais y en a-t-il encore ? Le prochain tome devrait logiquement être consacré au crossover Le chant du bourreau et la série trouvera ensuite ses marques. A lire malgré tout car c'est le début d'un long run de qualité en dépit d'un départ chaotique.