[Review VF] Wolverine Vs Deadpool

[Review VF] Wolverine Vs Deadpool

La review du jour sera un titre de l'éditeur Panini Comics : Wolverine Vs Deadpool  : Le loup sort du bois. Il est sorti le 7 février pour 24 euros.

Wolverine et Deadpool partagent de nombreux points communs : un pouvoir autoguérisseur, une expérience traumatisante au sein de l'Arme X et un goût prononcé pour la violence. Pourtant, en dépit de ces ressemblances, Logan et Wade n’ont guère d’affinités et quand ils se rencontrent, c'est souvent pour s'embrocher, se cogner et se tirer dessus. 
(Contient les épisodes US Wolverine /Deadpool : The Decoy 1, Wolverine (1988) 154-155, Wolverine : Origins 21-25, Wolverine '99 et Wolverine '95 publiés précédemment dans les revues Wolverine (V1) 77, 94, 179-183, MARVEL UNIVERSE (V2) 5 et X-MEN (V1) 1)

Comme le découpage du contenu le précise, il ne s'agit pas ici d'une histoire complète mais bien de cinq histoires différentes (sachant que les deux dernières se suivent). Ainsi, nous avons Le leurre, La Tour de Guet , En vrille, Au loup ! et Le loup sort du bois.

De manière générale, on notera que le seul et unique point commun entre toutes ces œuvres, ce sont les protagonistes justement. C'est-à-dire que rien ne lie ces différentes histoires si ce n'est l'apparition systématique de Wolverine et de Deadpool. Ceci sous-entend qu'il en va de même concernant leur relation. Ils peuvent être des ennemis, des alliés ou tout simplement deux personnages qui ne s'entendent pas et qui tombent nez à nez.

Dans tous les cas, il est important de noter que l'opus reste parfaitement accessible. Il n'y a aucune connaissance particulière à avoir pour attaquer la lecture.

 

Concernant les histoires, il n'y a pas à tourner autour du pot. Wolverine méchant, Deadpool gentil, Wolverine gentil, Deadpool méchant, c'est plus de l'ordre du détail qu'autre chose. Ce que l'on veut avant tout voir, ce sont des affrontements violents à travers des aventures extravagantes. De ce côté, autant dire que le lecteur est servi. Les scénaristes ont bien compris qu'il fallait jouer la carte du défouloir et, par chance pour le lecteur, c'est d'ailleurs une carte qu'ils ont en plusieurs exemplaires. Cela ne se prend pas au sérieux, les combats s'enchaînent et sont à la fois bons et violents, le facteur auto-guérisseur est utilisé à merveille d'un côté comme de l'autre... Bref, le fait que les deux personnages soient hors du commun est clairement mis à l'honneur.

Pour le reste, tout dépend de l'histoire, bien évidemment. Si la première histoire comporte beaucoup d'humour, la deuxième a une dimension plus sérieuse notamment au niveau des échanges de coups entre les personnages. Idem pour le découpage qui revêt une dimension un peu plus classique (sans perdre en efficacité pour autant). Enfin, la dernière histoire, peut-être la moins accessible visuellement parlant, est également la plus loufoque. L'intervention du loup garou (pour ne citer que ce point) fait que l'approche est drastiquement différente de celle proposée jusque-là dans les autres histoires.

Enfin, la troisième est fun à suivre grâce l'imagination fertile de Deadpool (c'est lui-même qui le dit). En fait, ici, il n'y a pas vraiment d'histoire. C'est juste un immense bordel, une grosse baston entre deux types qui frôlent l'immortalité. Pas de prise de tête, pas de questions à se poser et encore moins de débats. On se contente de suivre le combat, de lire les quelques phylactères qui se balladent ci et là et... c'est tout. Pour le reste, il y a juste à prendre son pied.

Au niveau des dessins, ils dépendent eux aussi des différentes histoires (forcément). Du coup, nous avons un petit peu de tout. La première histoire met avant tout des dessins qui font très second degré et qui collent plutôt bien avec le scénario. La deuxième histoire met des dessins moins accessibles tandis que la troisième met en avant d'excellents dessins. A nouveau assez tournés vers le second degré, assez décalés dans leur réalisation. Enfin, concernant la toute dernière histoire, autant dire qu'ils sont trèèèèèèès particuliers.

Le tout est accompagné d'un petit point sur les différents créateurs, de covers ainsi qu'une liste des essentiels de Deadpool et Wolverine .

Deadpool Le loup sort du bois">

En Résumé

 

LES POINTS FORTS

- Gros défouloir
- Accessible
- Les combats
- L'humour
- Les dessins (parfois)

LES POINTS FAIBLES

- Les dessins
- L'absence de scénario le plus souvent

 

3

Il vaut mieux aimer les personnages

Conclusion

Un opus qui a le mérite d'être accessible et qui reste idéal pour se vider la tête. On suit les différents combats sans réfléchir, avec plus ou moins de plaisir suivant la qualité des dessins.

Partagez cet article !
Ça peut vous intéresser
[Review VF] Wolverine l'intégrale 1988-1989

[Review VF] Wolverine l'intégrale 1988-1989

11 Décembre 2018

And now… The Wolverine !

[Review VF]  Tales Of Suspense

[Review VF] Tales Of Suspense

08 Décembre 2018

Espionnage Old School

Panini annonce Je suis Stan Lee

Panini annonce Je suis Stan Lee

24 Novembre 2018

Eh oui, déjà !

  • Alzio 117
    Alzio 117

    il y a 1 an

    Je suis un grand fan des deux et pourtant j'ai bloqué sur le style graphique, du coup pas acheté lorsque je l'ai feuilleté...