Enfin extirpé d'une machine infernale qui lui faisait revivre ses plus intenses cauchemars, Batman se met en quête de se venger de son pire ennemi, l'homme qui a tenté de le briser une deuxième fois : Bane.
Mais, persuadé de reprendre la main haute sur son adversaire, le Chevalier Noir en oublie qu'il a été soumis à de multiples tortures et échecs. Et peut-être le point limite de sa santé mentale a-t-il déjà été franchi !
Contenu vo : Batman #75-85, Batman Annual #4

  • Hawkguy
    Hawkguy Staff MDCU

    il y a 1 mois

    Un très gros volume pour conclure la partie "Batman" du run de Tom King, qui se concluera dans une mini série Batman/Catwoman. Et comment dire... c'est toujours la folie coté dessin, mais quel final de .... !!! Tout ça pour ça ?! Les révélations arrivent tardivement, de façon maladroites au point où on peut se demander si King nous a pas pris pour des idiots. S'il brille sur des mini séries, je vais me méfier à l'avenir de ses séries régulières

  • BartAllen
    BartAllen Staff MDCU

    il y a 1 mois

    Urban publie en un seul tome l'ensemble de l'énorme dernier arc de Tom King sur Batman, Les plans que Bane a mis en place finissent de refermer sur Batman. Il y a quelques retrounements de situation qui surprennent mais globalement on reste dans la même lancée que les précédent tomes et on a toujours l'impression d'une énorme décompression avec des numéros où il ne se passe vriament pas grand chose. Par contre, côté dessins, c'est toujours aussi bon (à part Romita Jr)

  • Julien
    Julien Staff MDCU

    il y a 1 mois

    On retrouve littéralement dans ce dernier tome toutes les qualités et tous les défauts de l'écriture de Tom King. Un dernier arc dont les idées sont plutôt bonnes, Bane domine désormais Gotham City et on a le droit à de belles surprises et situations intéressantes. La construction de son histoire sur l'ensemble, les différentes pièces qui se mettent en place, les références à d'anciens numéros et évènements, aura extrêmement bien marché pour ceux qui ont tout suivi de manière assidue. Son style d'écriture, sa manière d'approfondir les personnes et leurs relations ; on aura notamment un numéro fort en émotion. Par contre, il aura mis beaucoup trop de temps à dévoiler les vrais enjeux de son histoire et n'aura pas été assez direct quand il fallait, le soufflet retombe trop vite, nous laissant forcément déçus par la conclusion. Je pense que ça ne remet pas en cause toutes les qualités de ce run et le voyage dans l'ensemble, mais la destination laisse à désirer.