scénariste : KING Tom - dessinateur : Collectif

Ils ont mis des années à se décider mais le Chevalier Noir de Gotham et la cambrioleuse de renom Catwoman vont enfin se marier !
Malheureusement, l'annonce de leurs fiançailles n'est pas accueillie avec la même liesse partout dans le monde, et Talia al Ghul, terrible leader d'une organisation criminelle et mère du propre fils de Batman, va bientôt se trouver sur la route des deux tourtereaux.
Contient Batman (2016) #33-38

  • Hawkguy
    Hawkguy Staff MDCU

    il y a 2 ans

    Un tome plus calme que les précédents, sans conséquence mais bien mieux écrit et avec des rencontres intéressantes. Gros coup de coeur pour la soirée de couple Bruce/Selina et Clark/Lois. A noter que King se paie les meilleurs artistes de DC ici

  • BartAllen
    BartAllen Staff MDCU

    il y a 2 ans

    Début de la deuxièume partie de run de Tom King où il se calme et propose des épisodes plus intimistes et moins "Batman est un dieu". On trouve ici deux arc bien sympathique et bien dessinés, que ce soit la soirée de couples ou l'affrontement Selina/Talia. 

  • AZRAEL2099
    AZRAEL2099

    il y a 2 ans

    Dans les 3 premiers épisodes, les réactions des "Robin" nous sont présentés lorsqu'Alfreld leur annonce les fiançailles de Batman & Catwoman pendant que ces derniers partent à la recherche d'Holly Robinson. Les 2 amants devront également affronter Talia Al Ghul, avisée de leur union prochaine.
    Dans les 2 épisodes suivants, Bat & Cat rencontrent le couple Loïs/Superman & apprennent à mieux se connaître; épisodes divertissants qui comparent les 2 femmes, les 2 couples & les 2 hommes.
    Dernier épisode où Batman enquêtent sur des meurtres inspirés de Zsass.
    Tome pas franchement indispensable qui se laisse néanmoins lire mais n'apporte pas grand chose à la story Batman.

  • Docfred
    Docfred

    il y a 1 an

    Un tome agréable à lire. Peu d'action dans ce tome mais un développement des relations de Batman avec la belle Tallia, Catwoman, superman et Lois. C'est une bonne idée car ça donne une profondeur à la série. La toute dernière partie sur un meurtrier en Série est bien, dommage qu'elle soit un peu courte. Cette série Rébirth confirme qu'elle reprend du souffle après un  démarrage de 3 tomes difficiles....

La review du jour est un titre proposé par Urban Comics. Il s'agit de Batman Rebirth Tome 5 : En amour comme à la guerre. Il est sorti le 7 septembre pour 15.50€. L'équipe créative est composée de Tom King, Joëlle Jones, Clay Mann et Travis Moore. Il contient les titres US Batman #33 à #38.

Ils ont mis des années à se décider mais le Chevalier Noir de Gotham et la cambrioleuse de renom Catwoman vont enfin se marier !
Malheureusement, l'annonce de leurs fiançailles n'est pas accueillie avec la même liesse partout dans le monde, et Talia al Ghul, terrible leader d'une organisation criminelle et mère du propre fils de Batman, va bientôt se trouver sur la route des deux tourtereaux.

 

Si on devait faire le point sur le travail de Tom King jusque-là, le constat serait sans appel. Il est évident que le scénariste a des choses à dire et qu'il sait écrire. Il sait quoi dire, comment le dire et avec quels mots. King a toujours dit qu'il s'avait à peu près où il voulait aller avec son récit et cela se voit. Il est vraiment difficile de ne pas le croire sur ce point tant l'écriture est fluide. Une fois n'est pas coutume, le lecteur souffle un petit peu avec ce tome. Ceci est notamment dû au changement de ton, bien plus léger que les quatre autres. Un peu plus d'humour, pas de catastrophe à l'horizon, plus de balade et de détente pour les personnages... bref, l'auteur calme le jeu. En toute honnêteté, c'est une excellente initiative de la part de King qui nous a donné jusque-là une série exceptionnelle mais également très sérieuse, très lourde. La prise de recul est donc ici une bonne idée. 

Damian : Es-tu heureux ?

Batman : Je... J'y travailles.

Le titre de ce volume, En amour comme à la guerre, est plutôt clair. Par contre, dans l'univers de Batman, cela pourrait renvoyer à plusieurs choses d'autant plus que la cover principale n'est pas révélatrice. L'explications, nous l'avons en réalité au dos du livre avec une des autres covers. Nous pouvons y voir Catwoman et Talia Al Ghul qui tentent de s'étriper. Autant dire que, cette fois, le message est déjà bien plus clair. Ici encore, c'est une approche intéressante dans le sens où King développe énormément les relations entre les personnages dans ce volume. A travers de très bons dialogues, le scénariste dessine la relation très forte, pleine de défis, de caractère et de tendresse entre Batman et Catwoman mais également la relation complexe, gênée et virile de Batman et Superman. Cette dernière relation passe notamment par un parallèle très intelligent entre les deux personnages et qui s'achève par une scène très drôle dans un ascenseur. De manière générale, les discours touchants sont une des forces de l'oeuvre notamment dans les très bonnes scènes se passant dans le parc d'attraction. De même, les petits échanges entre les personnages concernant les amis de Bruce Wayne et l'identité de son meilleur ami sont très bons et en disent longs sur les relations humaines du Chevalier Noir. Pour autant, le personnage le plus à saluer reste Catwoman dont l'écriture est assez impressionnante. La jeune femme a un caractre fort et jouissif. Elle est assez complexe, elle est difficile à cerner mais sans être une chieuse. Entendez par là que le personnage n'est pas une girouette comme on le voit si souvent. Ici, ses dialogues et ses contradictions ne sont pas là histoire de feindre une fausse complexité détestable. Ici, le personnage a une logique accessible, compréhensible. Le personnage a ses contradictions mais on comprend pourquoi. Il n'y a pas le jeu du je t'aime moi non plus uniquement basé sur le temps qu'il fait comme on l'a trop souvent eu dans d'autres séries. C'est vraiment un traitement exemplaire.

 

La femme la plus dangereuse du monde. Et puis quoi encore ?

A noter que vous n'avez ici que quelques exemples. Il y aurait encore mille choses à dire sur les relations des personnages ou les dialogues. En fait, cela en devient presque perturbant lorsque l'auteur repart sur du plus classique avec le dernier chapitre. On aurait presque préféré que "Batman A la vie, à la mort" soit intégré à la fin du récit à la place du dernier chapitre. A la vie, à la mort n'est pas tiré de la série Batman mais nous restons dans le ton et dans le thème (en même temps, c'est à nouveau King qui est à la tête de l'histoire). Tout ceci pour dire que, le dernier chapitre n'est pas mauvais... mais on aurait préféré en avoir encore plus concernant la période de détente entre Batman et Catwoman tant le tout était jouissif.

Superman : Le "S" veut dire espoir.

Batman : Hm. La chauve-souris... c'est une chauve-souris.

Concernant la partie graphique, le dessin est assez différent de ce que l'on a eu jusque-là mais sans être mauvais. En fait, la seule chose discutable concernant cette partie serait, peut-être, les visages de Dick ou de Jason qui peuvent être particuliers parfois, comme vieillis. A l'inverse, le traitement des personnages féminins est à saluer. Catwoman, Talia et Lois Lane sont sublimes sans tomber dans le vulgaire. Il n'y a aucune exagération dans la pose du personnage ou concenant ses proportions (tout du moins pas plus que d'ordinaire dans un comics). Plusieurs pages sortent du lot notamment les pleines pages mettant en scène les combats. Les covers des numéros 35 et 37 sont superbes.

En bonus, vous trouverez les covers alternatives ainsi que quelques lignes sur les auteurs.

 

En Résumé

 

LES POINTS FORTS

- Le traitement de Catwoman
- Catwoman et Batman
- Le changement de ton
- Les dialogues
- Les dessins

LES POINTS FAIBLES

Aucun.

 

5

Excellente lecture

Conclusion

Tom King lève le pied pour nous donner une histoire plus intimiste. Le traitement des personnages et les dialogues sont exemplaires. Difficile de ne pas se laisser embarquer dans la romance, que l'on soit fan de Catwoman ou non. Un excellent tome 5.