[Review VF] New Teen Titans Tome 1

[Review VF] New Teen Titans Tome 1

La review du jour est un titre proposé par Urban Comics. Il s'agit de New Teen Titans Tome 1 écrit par Marv Wolfman et dessiné par George Perez. Il est sorti le 30 août pour 35€ et contient les titres US THE NEW TEEN TITANS #1-16, DC Comics Presents #26.

Robin, Wonder Girl, Kid Flash , Changelin : autrefois, ils étaient les jeunes assistants des plus grands super-héros de la Terre, mais aujourd'hui, devenus de jeunes adultes, ces justiciers décident de reformer leur groupe des Teen Titans avec l'aide des nouveaux venus Raven , Cyborg et Starfire .
Leur première mission : affronter le propre père de Raven , l'entité maléfique Trigon.

Marv Wolfman et George Perez ne sont pas les noms les plus connus de l'industrie des comics. Pourtant, ils sont loin d'être des amateurs. On peut même dire qu'à l'époque, ils ont été en charge de plusieurs oeuvres qui sont entrées dans la légende avec, en tête, l'incontournable Crisis on Infinite Earths. Concernant le récit du jour proposé par Urban Comics, c'est un petit peu la même chose. L'oeuvre n'a clairement pas le rayonnement et l'impact qu'a eu la crise au sein du DC Universe mais elle reste un récit souvent jugé comme étant majeur du côté des Teen Titans.

Pour ceux qui sont en train de se dire "les Teen qui ?", nous allons commencer par un petit texte introductif. Inutile de chercher de midi à 14h. Il s'agit tout simplement de la Justice League des Side Kicks. Vous prenez tous les personnages qui jusque-là tenaient le rôle de faire-valoir du héros, de la version jeune de ce dernier et vous en faites une toute nouvelle équipe (en y ajoutant de nouveaux personnages, bien sûr). Le plus souvent, l'équipe d'adolescents contient au moins un Robin et un Bolide. Concernant la composition précise de l'équipe, elle varie suivant les époques. Dans le cas présent, il s'agit d'un récit de 1980. Nous avons donc une histoire relativement ancienne. Un fait qui sous-entend plusieurs choses avec, en tête, le fait d'avoir un Robin en slip avec les jambes à l'air ou encore la présence de Cyborg au sein de l'équipe (oui, le personnage est bien dans la Justice League mais cela reste une décision plutôt récente dans l'histoire des comics).

De manière générale, le produit est plutôt complet. Il y a pas mal de numéros à se mettre sous la dent, des crayonnés en bonus et une superbe intro de Marv Wolfman. Un introduction assez fun puisque ce dernier parle de l'identification et notamment de la volonté des éditeurs de vouloir rajeunir les personnages pour que les jeunes s'identifient plus facilement à eux. Anecdote très sympathique, Wolfman explique qu'il détestait plus qu'autre chose les jeunes personnages justement parce qu'ils étaient jeunes. Il explique qu'il était impossible de s'identifier, que les personnages faisaient trois sauts périlleux arrière sans problème tandis que lui avait un léger problème de surpoids et une allergie au sport. De même, il explique que les ados dans les comics ne font pas forcément ados, qu'il y a un problème rien que sur leur façon de parler (ce qui est loin d'être faux, clairement). Bref, deux pages d'introduction assez intéressantes.

Je vous en supplie, revenez ! Je vous jure qu'il va venir... et il va anéantir le monde, à moins que les Titans ne l'arrêtent ! Croyez-moi ! Vous devez croire que Trigon est vivant.

Le récit est de bonne facture notamment grâce à la composition de l'équipe qui met en avant les personnages les plus connus des Teen Titans tels que Starfire , Cyborg ou encore Raven . D'ailleurs, l'ouvrage met en avant pas mal de choses qui vont devenir des fondements de l'univers comme le fait que l'Exterminateur soit déjà présent, fidèle au poste. Comment ? Oui, oui, l'Exterminateur. Urban a préféré traduire Deathstroke ...

Les histoires s'enchaînent et offrent leur lot d'action et de magie. Les dialogues sont bons et permettent un réel approfondissement des personnages qui, jusque-là, étaient assez survolés (parfois, les auteurs ont du mal à donner du temps de parole à Robin lorsque Batman est dans le coin...). Les sujets de discussions sont intéressants, variés et très bien exploités.

Et voilà, son canon à bruit blanc est attaché... Reste plus qu'à régler sur cinquante mille décibels ET FAIRE PETER LES WATTS ! Ahhhh quelle douce musique à mes oreilles de métal.

Bien sûr, ces histoires auront 40 ans d'ici quelques mois. Il est donc pour le moins évident que le travail proposé est assez old school. Rien que les dessins, la colorisation et le découpage sont à l'ancienne. De même, Wolfman trouvait que les ados ne s'exprimaient pas comme des ados, c'est un petit peu le cas ici aussi. Il y a de bonnes petites punchlines ci et là mais elles font clairement vieillotes. C'est dommage que le traducteur d'Urban ne soit pas repassé par là pour donner un coup de jeune à toutes ces phrases. En effet, on peut affirmer sans se tromper qu'aucun adolescent en 2019 va dire "ça suffit, bandits". Sans tomber dans la démesure ou les insultes, on pouvait sans doute trouver quelque chose qui fait plus jeune que cela. De mêne, il est fréquent que les personnages commentent leur action. Une approche plus vraiment utilisée de nos jours mais omniprésente à l'époque. Ainsi, si un personnage lance une onde de choc, il va le signaler ("une petite onde de choc devrait suffire à t'en empêcher").

Pour autant, il y a pas mal de bonnes choses qui sortent du lot. Il y a un gros travail fourni derrière chaque cover, le design de Trigon est exceptionnel... Si on devait résumer cette oeuvre le plus simplement du monde, on pourrait dire qu'il s'agit d'une oeuvre assez connue de DC Comics, souvent considérée comme étant culte, mais qui n'est pas la plus accessible du catalogue.

En Résumé

 

LES POINTS FORTS

- La composition de l'équipe
- Les thèmes abordés
- Un réel approfondissement des personnages

LES POINTS FAIBLES

- Pas forcément accessible
- Des punchlines un peu vieillottes

 

4

Un très bon récit sur les Teen Titans

Conclusion

Un ouvrage souvent considéré comme étant culte mais qui n'est pas forcément le plus accessible

Partagez cet article !
Ça peut vous intéresser
Le trailer de la série animée Harley Quinn !

Le trailer de la série animée Harley Quinn !

12 Novembre 2019

Harley à son compte !

Date de fin connue pour la série Arrow

Date de fin connue pour la série Arrow

11 Novembre 2019

Et pour les débuts de Legends of Tomorrow

1er teaser pour Crisis on Infinite Earths !

1er teaser pour Crisis on Infinite Earths !

11 Novembre 2019

Brandon Routh en Superman !

  • Adam
    Adam

    il y a 2 mois

    En effet, on peut affirmer sans se tromper qu'aucun adolescent en 2019 va dire "ça suffit, bandits".
    -> ben quoi? c'est super bad ass comme phrase mais un petit peu moins que "Manants! je vous enjoint de mettre fin à vos actions séans ou il vous en cuira!". Bon aprés c'est sur que tu te retrouve à poil couvert de bleu etendu prostré dans un terrain vague..

    J'avais découvert ces aventures dans une collection DC archives et j'avais kiffé de decouvrir que des tas de persos importants ont été créés à cette période. Autant vous dire que j'étais dégouté en decouvrant plus tard la série animé "teen titan go!"..

    • mmat1986
      mmat1986

      En réponse à Adam

      il y a 2 mois

      Ça me fait toujours penser à la série "super friends" avec Superman lâchant des "scrogneugneu" à tout bout de champ et Batman et sa voix de couillon XD "viiite à la batmobiiiile Robiiine, le joker a encore fait des siiiennes!" 

      • Adam
        Adam

        En réponse à mmat1986

        il y a 2 mois

        Je me regale toujours en regardant sur youtube les extraits de VF avec la voie de batman of course "On va se faire les molets" (robin m'agace avec ses "noms d'un x"), celle de superman qui a parfois une voix de retraité alors que WW a une voix de gamine. Je l'ai déjà dit mais à l'epoque ca passait crème