[Review VF] Rick and Morty

[Review VF] Rick and Morty

La review du jour sera un petit peu particulière puisque nous allons nous attarder sur la toute première œuvre proposée par Hi Comics : Rick and Morty. L'occasion pour MDCU de parler du livre mais également d' étudier d'un peu plus près l'édition en elle-même.

Rick est un scientifique âgé qui a récemment renoué avec sa famille. Il passe le plus clair de son temps à entraîner son petit-fils Morty dans des aventures extraordinaires et dangereuses, à travers l'espace et dans des univers parallèles. Ajoutés à la vie de famille déjà instable de Morty, ces évènements ne lui amènent qu'un surplus de stress, à la maison et au collège.
Quant à ce premier tome, il plongera tout de suite les aficionados de la série dans l'ambiance si décalée de Dan Harmon et Justin Roiland, avec son hilarante histoire du Wubba Lubba Dub Dub de Wall Street...

Avant toute chose, il est important de signaler que l'avis qui va suivre sera celui de quelqu'un qui n'a jamais vu un seul épisode de Rick and Morty. Pour aller plus loin, on peut même dire qu'il s'agit de l'avis de quelqu'un qui n'avait jamais entendu parler de cette série. Par contre... Il y a des chances pour qu'il s'y mette !

Rick and Morty est un comics... vivifiant. Une très bonne lecture dont le scénario est bien plus travaillé qu'il n'y paraît et à l'humour ravageur.
Ne vous laissez pas berner par la couverture très enfantine et la surabondance apparente de vannes. Humour noir, insultes et sous-entendus grivois peuplent la BD pour le plaisir des adultes (et des ados, soyons sympa !). Rien que la réplique "le boulot, c'est pour les blaireaux" de la première page donne le ton.
Pour autant, l'histoire n'est pas un prétexte à l'enchaînement de blagues. Malgré les apparences, il y a un récit plutôt sympathique derrières les insultes souvent gratuites. Les chapitres s'achèvent systématiquement par un petit twist de fin et mettent en place une situation nouvelle pour le suivant. Résultat, l'opus a le mérite de donner envie de poursuivre la lecture et de découvrir ce nouveau contexte qui fait que les sketchs sont sans cesse renouvelés. Seule exception, les dernières pages sont en fait des suites scènes totalement WTF (yep, encore plus que le reste). Un bonus sympa mais pour lequel n'y a pas à être concentré sur l'histoire.
A noter d'ailleurs que cette partie est suivie de quelques biographies des personnes liées à l'univers de Rick and Morty (créateurs, scénariste...).

A côté de cela, les critiques et les parodies sont présentes mais surtout discrètes. Elles ne sont là que dans l'intérêt du récit, ce qui est malheureusement suffisamment rare pour le souligner.
Par contre, l'auteur varie un peu plus les plaisirs concernant les clins d'yeux. Il faut dire aussi que le plus souvent ils sont source d'humour. L'intérêt est donc tout autre. Nous avons des références assez discrètes comme pour Les ailes de l'enfer et des références bien plus directes comme le personnage de Terry le terrifiant qui est avant tout Freddy Krueger... Ou Freddy le Freddifiant, à la limite.

Pour ce qui est des côtés négatifs, on notera surtout que les liens entre les différents personnages est loin d'être évident lorsque l'on ne connait pas l'univers. Il faut donc passer outre tout comme il vaut mieux prendre plusieurs éléments pour acquis. Rien d'insurmontable non plus. En théorie, il s'agit d'une gymnastique fréquente pour un lecteur de comics.

Côté dessin, il n'y a pas grand-chose à en dire. C'est assez particulier et il y a des chances que le résultat final rebute. Mais il s'agit surtout des dessins tels qu'ils sont présentés dans le média d'origine. Il y a donc avant tout une volonté d'insérer le livre dans une certaine continuité. Les fans de la première heure n'auront donc aucun souci...

Pour finir, quelques mots sur l'édition qui est plutôt soignée. Malgré une cover plutôt tape à l'oeil (Hi, vert fluo !), on dirait bien que l'éditeur va partir sur un produit final plutôt sobre dans sa présentation.
Un noir qui domine la tranche du livre avec un titre blanc et le logo Hi Comics, c'est propre et classe. Ajoutez à cela la tête de Rick tout en haut et vous avez une petite touche personnelle qui rend très bien dans la bibliothèque et qui, au fil des opus de l'éditeur, devrait créer un joyeux foutoir sur l'étagère. Hâte de voir tous ces visages les uns à côté des autres !

En Résumé

 

LES POINTS FORTS

- L'humour
- Les retournements de situation de fin de chapitre
- Le vocabulaire utilisé

LES POINTS FAIBLES

- Les dessins qui nécessitent un temps d'adaptation
- Des éléments à prendre pour acquis.

 

4

Vivifiant

Conclusion

Un premier opus proposé par Hi Comics qui reste très différent de ce que l'on a l'habitude de lire. Un récit très sympathique dans lequel l'humour (noir, le plus souvent) règne en maître. Pour les connaisseurs, c'est à acheter. Pour les autres, c'est à essayer !

Partagez cet article !
Ça peut vous intéresser
The Resistance, une série par Straczynski et Deodato Jr

The Resistance, une série par Straczynski et Deodato Jr

09 Aout 2019

Le début d'un nouvel univers

Premier aperçu de la série animée The Rocketeer

Premier aperçu de la série animée The Rocketeer

20 Juillet 2019

Buzz L'Éclair, qui ?

Un premier trailer pour The King's Man

Un premier trailer pour The King's Man

17 Juillet 2019

Le prequel de la saga Kingsman

Pas d'avis pour le moment.