La Justice League et ses membres à la sauce Rebirth

Commencer DC Rebirth : Justice League

La Justice League et ses membres à la sauce Rebirth

Le Rebirth de DC est l'occasion pour l'éditeur de remettre les compteurs à zéro et d'attirer de nouveaux lecteurs : nouvelles séries, nouvelles histoires, nouvelles équipes créatives, nouveaux objectifs, ... Vous souhaitez vous y mettre mais ne savez pas quoi lire ? Les membres du staff MDCU sont là pour vous aider et vous présentent ces différentes séries avec en prime leurs avis ! 

Après la Bat-Family et le Superverse, découvrons ensemble dans cette avant-dernière partie la liste des titres consacrés à la Ligue des Justiciers et ses membres ! On vous rappelle qu'il n'est pas inutile de lire le one-shot DC Universe Rebirth, qui redéfinit l'univers DC et qu'il est bon de savoir que certaines séries sont bimensuelles en VO donc leur rythme de parution est plus rapide.

Justice League

Synopsis : Après la mort de Superman, la Ligue de Justice est endeuillée d'un de leurs meilleurs membres... Mais 
un autre Homme d'Acier semble disposé à rejoindre l'équipe de super-héros composée de Batman, Wonder-Woman, Aquaman, Flash, Cyborg et les Green Lanterns Jessica Cruz et Simon Baz . Bryan Hitch est au scénario et Tony Daniel est au dessin.

Comment je lis ça : La série sera publiée dans le magazine Justice League Rebirth à partir de juin. Elle sera aussi publiée en librairie le même mois.

Prérequis : Pas de prérequis nécessaire. 

L'avis de Bart : Comment dire ? Fuyez pauvres fous. La série écrite par Bryan Hitch ne fait que dans les menaces apocalyptiques, une fois ca passe, le même schéma en boucle avec juste la menace qui change, c'est très très lassant. Hitch ne fait que de l'action et ne s'attarde même pas un peu sur les personnages ou les liens entre eux, ce qui est vraiment dommage. Même quand il signe la partie graphique d'épisodes, il n'est pas au top de la forme. Une des rares déceptions du Rebirth.

Wonder Woman

Synopsis : Il y a cinq ans, le monde a découvert les premiers super-héros avec Batman et Superman, mais rien ne les préparait à l'arrivée de Diana, la princesse amazone de Themyscira ! Ayant accompagné l'agent de l'A.R.G.U.S. Steve Trevor dans ce qu'elle appelle « le monde des hommes », elle se voit attribuée le pseudonyme de Wonder Woman et rencontre ses premiers ennemis.

Comment je lis ça :  Le premier tome paraitra en juin en librairie, au prix de 15€. À noter que Urban a fait le choix de publier d’abord les numéros liés aux origines de l’héroïnes (arc "Year One" : #2, 4, 6, 8, 10, 12, 14), avec le run "The Lies" situé se passant dans le présent prévu pour le tome 2.

Prérequis : Le but de cette nouvelle série est de mettre de l'ordre dans l'histoire de la princesse amazonne, en présentant notamment une nouvelle version de ses origines avec un arc "Year One", il n'y a donc pas beaucoup de connaissances nécessaires au-delà des fondamentaux. Par contre, il peut être utile d'avoir lu le premier run de Greg Rucka sur WW puisqu'il réutilise certains de ses personnages.

L'avis de Julien : Une série divisée en deux parties, d'un côté le passé avec les nouvelles origines (ce tome) et de l'autre le présent et la recherche de la vérité sur son histoire (tome 2), les deux parties sont bien sûr liées mais s'il y a une vraie disctinction dans l'histoire, elle est aussi présente au niveau de la qualité. Year One est très bon et si l'utilité d'une nouvelle redite des origines est discutable (en dehors de son utilisé pour l'arc), Rucka et la toujours excellente Nicola Scott apportent leur sensibilité et des éléments nouveaux plutôt appréciables. Pour l'autre partie, c'est beaucoup plus mitigé, le rythme est trop lent et si le concept lancé par Rucka est audacieux et intéressant, sa réalisation laisse à désirer. Le plus facheux, c'est que le scénariste n'ira même pas au bout de son histoire puisqu'il vient de quitter le titre, ne concluant que la première partie de son run. Ce "rebirth" de Wonder Woman est en tout cas une bonne nouvelle quand on sait la médiocrité de laquelle sort le personnage, mais ce n'est pas encore le run référence que l'on attend !

Flash

Synopsis : Son nom est Barry Allen et c'est l'homme le plus rapide du monde. Il tire ses pouvoirs de la Force Véloce, une énergie mystérieuse qui lui procure des pouvoirs hors du commun. Lorsque cette même Force Véloce se déchaîne dans Central City, c'est donc à lui qu'il incombe d'entraîner les nouveaux bolides, de leur apprendre à contrôler leurs pouvoirs et de les inciter à les mettre au service de la Justice . Mais tous ne prêtent pas l'oreille, et certains n'hésitent pas à profiter de la situation pour des raisons bien plus égoïstes. Et Flash ne tardera pas à découvrir qu'il ne peut distancer toutes les menaces auxquelles il doit faire face... 

Comment je lis ça: La série sera publiée en kiosque dans la revue Justice League Rebirth dès juin, avant d'ariver en librairie en septembre prochain.

Prérequis: Aucun prérequis particulier.

L'avis de Bart Le premier arc promettait une avalanche de speedsters, et on a été servi mais cela ne dure pas assez longtemps à mon goût. On enchaine des histoires plutôt sympathiques avec Wally, le retour des Rogues et une intrigue en filigrane, ce qui rare actuellement. J'avais peur de l'arrivée de Carmine DiGiandomenico sur le titre, mais son trait s'est adapté au effet de vitesse de Flash .

Aquaman

Synopsis : Né de l'union d'un homme de la surface et d'une femme des abysses, Arthur Curry alias Aquaman souhaite plus que jamais réconcilier ces deux peuples. Vous assisterez au retour de Black Manta, et toujours en présence de la belle Mera. Le scénario est de Dan Abnett et les illustrations de Oscar Jimenez.

Comment je lis ça : Le premier arc de la série sera au sommaire du kiosque Récit Complet Justice League comme Green Lanterns

Prérequis : Aucun prérequis nécessaire. 

L'avis de HattoriH : Ne vous arrêtez pas aux premiers numéros. Après un début catastrophique avec un Black Manta complétement hors-sujet, la qualité de la série remonte petit à petit. L'opposition qu'aura Arthur avec un de ses compagnons mettra en lumière certains aspects psychologiques intéressants du personnage à propos de sa relation avec ses amis de la surface. Même si certaines ficelles scénaristiques sont déjà vues, la lecture n'en reste pas moins agréable. Et +1 pour une Mera toujours aussi "Badass".

Green Lanterns

Synopsis : Jessica Cruz et Simon Baz sont els dernières recrues terriennes des Green Lanterns. Alors qu'ils ont encore beaucoup à apprendre, ils sont chargés de défendre la Terre d'une nouvelle attaque. Sam Humphries est au scénario, avec Robsen Rocha et Jay Leisten aux illustrations.

Comment je lis ça :  La série sera publiée en kiosque dans un Récit Complet Justice League à l'instar de Titans ou Birds of Prey.

Prérequis : Pas de prérequis nécessaire.

L'avis de Bart : La série oscille entre le bon, voire très bon et le mauvais. Le premier arc voit le retour des Red Lanterns et sur le papier l'histoire était intéressante mais cela a trop tiré en longueur. Humpries a la bone idée de donner des spécificités à chacun des deux protagonistes qui le différencie de la masse des Green Lantern , et même des autres Green Lantern Terriens. On a une menace étalée en fil rouge durant la série, et si elle est dévoilée plutôt rapidement aux lecteurs, ce la permet de ponctuer le récit d'une intrigue au long court qui n'est toujours pas résolue à l'heure actuelle en VO. La partie graphique souffre du même roblème que le scénario avec du bon et du moins bon.

Hal Jordan & the Green Lantern Corps

Synopsis : Hal Jordan doit reformer le Green Lantern Corps alors que Sinestro et son Corps profite de cette absence pour semer le chaos dans la galaxie. Au scénario on retrouve Robert Venditti, présent sur le précédent titre Green Lantern, où il est accompagné de Ethan Van Sciver et Rafa Sandoval aux dessins.

Comment je lis ça :  La série est publiée dans le kiosque Justice League Rebirth dès le mois de juin.

Prérequis : Venditti a expliqué reprendre des élèments de ce qui a été fait auparavant sur le titre, dont le travail de Geoff Johns par exemple. Le titre reste pour autant accessible au nouveau lectorat.

L'avis de Bart : Une série qui oscille entre le bon et le moins bon. Venditti fait des efforts et sa série est bien meilleure que ce qu'il a fait sur le personnage dans les New 52. Le premier arc a des airs de Sinestro Corps War, ce qui pouvait faire craindre le pire, mais la conclusion de cet arc est ce qui définit la série par la suite et c'est plutôt sympathique, malgré un arc centré sur Brainiac . On retrouve régulièrement Ethan Van Sciver aux dessins, et ça, ça fait plaisir.

Cyborg

Synopsis : Cyborg est plongé dans une bataille entre humains et machines et découvre qu'il n'est peut-être pas le seul dans sa situation. Un scénario signé John Semper, et une partie graphique par Will Conrad et Paul Pelletier.

Comment je lis ça :  Inédit en VF, et peu de chances d'être publié un jour.

Prérequis : Aucun prérequis nécessaire, la série nous rappelle ses origines et qui il est et ce qu'il s'est passé dans ses précédentes séries n'a pas eu énormément de répercussions.

L'avis de Hawkguy : Même si j'avais peu d'espoir, j'ai tout de même suivi les premiers épisodes et s'ils ne sont pas mauvais, ils sont clairement sans intérêt. Le personnage n'est déjà pas très intéressant dans la Justice League, en solo c'est le néant et c'est bien dommage.

Trinity

Synopsis : Francis Manapul réunit la Trinité DC : Batman, Superman et Wonder-Woman. La disparition de Superman forcent Bruce et Diana à rencontrer le Superman d'un Ancien Superman : sera-t-il digne de leur défunt ami ? Scénario est dessins de Francis Manapul.

Comment je lis ça : Le premier tome a été annoncé en librairie mais aucune date n'a été annoncé pour le moment.

Prérequis : Pas de prérequis nécessaire, c'est d'ailleurs une bonne série à suivre si vous débutez DC.

L'avis de Bart La série de Francis Manapul où il signe scénario dessins et colorisation (au début). La série présente véritablement la relation entre la Trinité DC et le premier arc va aller assez loin pour qu'ils se connaissent mieux. C'est intéressant, et on regrette que ce soit une série mensuelle. Par la suite, Cullen Bunn viendra signer un arc en deux parties, pas au niveau, mais qui s'inscrit dans la durée de la série. Manapul sera de retour pour un troisème arc qui a plus des airs de Justice League que Trinity, mais vu la qualité des titres JL, c'est une bonne chose.

Justice League of America

Synopsis : Batman réunit des super-héros de seconde zone pour obtenir une seconde Justice League plus proche du peuple. C'est écrit par Steve Orlando, et illustré par plusieurs artistes dont Ivan Reis et Scott Hanna.

Comment je lis ça :  Inédit en VF.

Prérequis : Lire le crossover Justice League vs Suicide Squad.

L'avis de Hawkguy : Peu de numéros sont sortis en VO mais le premier arc est une petite déception après une introduction classique mais pleine de promesses. L'identité des membres de l'équipe et les tensions naissantes promettaient du bon, malheureusement Steve Orlando passe complètement à côté du potentiel de la série : les personnages sont idiots, les ennemis sans charisme et l'objectif n'est pas vraiment respecté, notamment via la présence de Lobo qui est tout sauf "un héros proche de peuple". Reste à voir comment évoluera la série mais c'est mal parti...

Justice League vs. Suicide Squad

Synopsis : Amanda Waller savait que ce jour allait arriver : La Justice League découvre l’existence de la Suicide Squad. Les héros vont alors tout faire pour faire tomber l'équipe composée notamment de Harley Quinn et Deadshot. Mais les super-vilains ne vont pas se laiser faire. Joshua Williamson signe le scénario cette mini-série en six numéros, avec Jason Fabok aux dessins. 

Comment je lis ça :  Inédit en VF, mais devrait très certainement arriver dans les pages du kiosque Récit complet Justic League.

Prérequis : Lire la série Suicide Squad.

L'avis de Hawkguy : Un crossover classique, sans surprises : l'histoire est très convenue, on a quelques incohérences et les échelles de puissance ne sont pas respectées, maiiiiiiis ça se lit tout de même assez bien et on a le retour d'un grand vilain de DC. A lire si vous souhaitez suivre Justice League of America.