Scénario: TAYLOR Tom – Dessin: MILLER Mike S.

Avec plus de 500 000 exemplaires vendus, le jeu vidéo INJUSTICE – GODS AMONG US est entré dans le cercle très fermé des jeux de combat les plus joués au monde. Découvrez la série tirée de cet univers alternatif où les héros de DC COMICS subissent le joug d’un Superman devenu dictateur.

Le règne de Superman a débuté. Après avoir assassiné le Joker, le combat de l’Homme d’Acier contre l’injustice a pris un tournant plus sombre. Secondé par Wonder Woman, Green Lantern, Flash et, sous le costume de Robin, Damian Wayne, Superman met un terme définitif aux conflits mondiaux, éradiquant purement et simplement les auteurs des méfaits. Contre ce règne de l’ultra-violence au nom d’un bien supérieur, quelques héros – Green Arrow, Black Canary, Batwoman et Catwoman -, se dressent autour de Batman, leader de cette résistance à l’autoritarisme.
(Contient INJUSTICE: GODS AMONG US #7-12 + INJUSTICE: GODS AMONG US ANNUAL #1)

  • BartAllen
    BartAllen Staff MDCU

    il y a 8 ans

    Suite de la première année d'Injustice avec un scénario toujours aussi bon. L'auteur nous réserve encore de belles surprises dont une qui va rétablir un peu l'équité entre les camps de Superman et Batman. Le coup de coeur du mois encore une fois.

  • Mani
    Mani

    il y a 8 ans

    Arf malgré toutes vos bonnes critiques sur cette série, j'ai vraiment du mal. Rien que visuellement déjà ce n'est pas pour moi. Je passe mon tour.

  • Kit_Fisto
    Kit_Fisto

    il y a 8 ans

    Suite directe du tome 1 se déroulant dans un univers alternatif DC. Après la destruction de Métropolis et la mort de Loïs Lane, Clark Kent/Kal-El alias Superman est toujours en rage. La Justice League en subi les conséquences et se retrouve divisée. Certains optent pour rejoindre Superman et sa quête d'absolue justice et de revanche quitte à imposer au monde leur opinion. Tout cela en bafouant les principes les idéaux qu'ils ont défendu longtemps par le passé. Les autres prônent la discrétion et l'action clandestine aux côtés du Batman pour contrer les actions de Superman et ses associés. La tension entre les deux camps montent crescendo jusqu'au point de non retour menant au pertes et aux sacrifices de certains. Chaque camp frappe l'autre successivement et les répercutions font mal. Faire machine arrière et oublier les événements est désormais impossible. Même l'invasion des monstres de Darkseid venant d'Apokolips ne changent rien à la donne. Très bonne histoire, basée sur le jeu vidéo du même nom, de Tom Taylor (qui y fait d’ailleurs deux apparitions en caméo...le gars en casquette avec un T-Shirt noir Superman) qui nous a livré le "Civil War" de DC comics même si l'action se passe dans un univers alternatif ou parallèle. L'auteur est doué pour nous apporter des tensions dramatiques irréversibles tout en y mêlant parfois l'humour avec Harley Quinn et Green Arrow. Par contre comme le 1er tome, le seul souci viens du changement constant d'illustrateurs qui plombent un peu l'uniformité du titre et du recueil. Malgré tout, chacun a son style et son talent (Mike S. Miller Jheremy Raapack, Tom Derenick etc...). Cette "première année" terminée, l'ouverture sur la 2nde est toute trouvée ! Vivement le tome 3 de Urban Comics.

  • Cyber-Lord
    Cyber-Lord

    il y a 7 ans

    Batman n'a pas l'air en forme sur les images des chapitres...

  • LastJoke
    LastJoke

    il y a 6 ans

    Fin de l'année 1 de Injustice avec ce Tome 2 qui continue sur la ligné du premier Tome. La force d'Injustice vient aussi, et surtout de sa façon non manichéenne de nous raconter l'histoire, chaque camps ayant des façons de faire pas très héroïques!

  • sand0028
    sand0028

    il y a 4 ans

    Quelle claque ! On continue sur la lancée du Tome 01 donc c’est superbe !

  • Zarkoneil
    Zarkoneil

    il y a 3 ans

    Toujours aussi bon

Injustice : God Among Us #7

Injustice : God Among Us

Injustice : God Among Us #8

Injustice : God Among Us

Injustice : God Among Us #9

Injustice : God Among Us

Injustice : God Among Us #10

Injustice : God Among Us

The Hunt For Harley

Injustice : God Among Us

Injustice : God Among Us #11

Injustice : God Among Us

Injustice : God Among Us #12

Injustice : God Among Us

Un mois après la sortie du premier tome, Urban Comics a eu la bienveillance de sortir la deuxième moitié de Injustice Année Un. L’introduction au jeu de combat avait surpris par sa qualité alors que l’on pouvait s’attendre à un pur produit marketing dénué d’intérêt. Le but est maintenant de voir si l’essai est transformé avec la conclusion de la première période de la série.
 
Pour rappel, lors du tome précédent, Lois Lane se fait tuer et Metropolis est détruite, tout cela à cause du Joker. S’en est trop pour Superman qui décide de prendre les devants et commence à agir avec plus de fermeté, en commençant par tuer le Joker. Pour qu’il y ait un peu de rivalité, Batman ne l’approuve pas alors que les autres membres de la Justice League soutiennent l’Homme d’Acier. Le tome s’était conclu par une perte importante pour Batman et le regroupement d’autres justiciers autour de lui.
 
Le tome s’ouvre avec l’appel d’un rescapé de la destruction de Metropolis. Il s’agit de Lex Luthor, qui dans ce monde semble ami avec Superman. Il connait d’ailleurs l’identité des différents super-héros rangés aux côtés de Supes. L’intrigue est toujours centrée autour des décisions que prend Clark et on voit très peu Batman. Comme dans le précédent tome, on retrouve pas mal de petites histoires, mais on a des fils rouges, comme l’infiltration de l’équipe de Superman par un héros de l’équipe de Batman, ou la création d’une gélule dont on taira l’utilité pour l’instant. Cela permet d’avoir quelques éléments à suivre et qui nous tiennent en haleine, tandis que les histoires isolées nous dévoilent soit des parties du plan de Batman, soit les actions des héros rangés aux côtés de Superman.
 
On a aussi tout un épisode centré sur une attaque de Darkseid, ou chaque camp est obligé de mettre ses différends de côté pour faire front commun, ce qui laisse entrevoir une lueur d’espoir pour leur réconciliation, même si l’on se doute que cela ne sera pas pour tout de suite. Par contre, c’est assez aberrant de voir la population acclamer Superman alors que celui-ci vient de faire exploser tous les paradémons et que les restes leur tombent encore dessus.

 
A la fin du tome, le combat tant attendu arrive et certains héros y laisseront la vie. Il se déroule à la Forteresse de Solitude où les parents Kent sont à l’abri des attaques, tout comme Lex qui prépare la fameuse pilule. L’auteur nous montre que les parents, adoptifs et biologiques, n’approuvent pas les choix fait par leur fils, alors que celui-ci se déchaine sur un héros. Par contre, la fin est assez surprenante. On a un écho à un célèbre combat de Batman, puis Tom Taylor fait intervenir un personnage que l’on n’aurait pas soupçonné, et clôt cette première année de belle manière.
 
Malgré la tenson assez palpable dans tout le tome, on peut s’offrir un petit moment de répit grâce à l’annual, inséré entre les numéros 10 et 11, donc pile au bon moment. Celui-ci est centré sur Lobo et Harley Quinn, ce qui permet de vraiment nous détendre avant d’entamer la confrontation finale. Même si les gags qui ressortent sont encore les mêmes (la moustache et l’Arrowcave), on ne peut s’empêcher de sourire.
 
Les dessins sont par contre toujours un problème avec les changements intempestifs de dessinateurs qui correspondent toujours aux chapitres numériques. Pourtant, on retrouve régulièrement les mêmes noms : Jheremy Raapack, Mike Miller, Bruno Redondo et Tom Derenick, mais leurs styles sont différents et du coup lecture n’est pas fluide. Si chacun avait dessiné un numéro complet, soit trois épisoddes numériques, cela serait sans doute mieux passé. 
 

En Résumé

 

LES POINT FORTS

- La tension entre les deux camps
- L'annual qui détent l'atmosphère
- L'ouverture vers l'année deux

LES POINT FAIBLES

- Les changements de dessinateurs

 

4.5

Encore une réussite

Conclusion

Cette seconde partie de Injustice Année Un est encore une fois une réussité, certains fils rouges sont posés pour le tome, la tension monte entre les deux camps et surtout on a une confrontation Batman/Superman bien écrite, et avec des pertes. Malheureusement, les nombreux dessinateurs plombent l'ensemble. Vivement qu'Urban annonce la publication des années suivantes le plus tôt possible.