[Review VF] King Spawn tome 4

[Review VF] King Spawn tome 4

La review du jour est un titre proposé par Delcourt. Il s'agit du tome 4 de King Spawn, écrit par Todd Mcfarlane et Sean Lewis et dessiné par Javi Fernandez, Thomas Nachlik, Von Randal et Kevin Keane. Il sort aujourd'hui, le 5 juin pour 16,95 euros. Il contient les titres US King Spawn #19-24.

La malédiction qui a frappé Al Simmons et l'a transformé en Hellspawn prend un nouveau tournant. Ce spin-off de la série principale (Spawn - Renaissance) est porté par le dessin et les magnifiques ambiances de Javier Fernandez.
Spawn commence à réaliser qu'il n'a été qu'un pion dans tout ce qu'il a vécu récemment. Et cela ne lui plaît ABSOLUMENT pas. Ceux qui ont tenté de le manipuler risquent de le regretter, car sa vengeance sera terrible !

Le début de cet album remet les personnages de Sam & Twitch sur le devant de la scène. Il s’agissait peut-être d’un test de la part de Todd McFarlane en prévision de la nouvelle série sur les personnages en cours aux Etats-Unis, mais l’ambiance de ce tome 4 de King Spawn est très proche de leurs séries. Nous suivons donc les deux flics qui enquêtent sur un trafic de cerveaux. Spawn va faire quelques apparitions, va prendre de plus en plus d’importance, jusqu’à une conclusion explosive.

Ce tome débute donc comme un véritable polar urbain, qui va virer doucement vers le fantastique démoniaque et le fanatisme religieux. L’ambiance est vraiment bonne, et se rattache beaucoup au début de Spawn, sentiment renforcé par la présence de Sam et Twitch. Je le dis depuis le début de King Spawn, mais pour être un amoureux de la période Greg Capullo sur le personnage, cette série est celle qui m’en semble le plus proche. Nous y retrouvons un Spawn solitaire et vengeur.

L’ennemi est un organisme nommé Exodus, et un parallèle plutôt amusant se crée avec les entreprises de la tech bien réelle. La fin de l’album est en revanche un peu décevante, même s’il y a une certaine logique. D’un polar urbain, à force de fantastique, on arrive finalement à du Spawn très classique pour la période actuelle, c’est-à-dire un gros combat. Les auteurs l’ont probablement senti, car une grosse partie de l’action est résumé en une double-page, où le combat est surtout décrit par le texte. Mais l'album a d'autres atouts, notamment de s'intéresser à des personnages que l'on avait délaissé depuis quelques temps.

Au niveau des dessins, c’est globalement réussi. Quatre dessinateurs sont annoncés, mais il n’est pas toujours évident de deviner qui dessine quoi, ce qui garantit une certaine homogénéité dans les styles. Certains passages, certains visages sont peut-être faits un peu rapidement, mais celui qui est réussi, c’est Spawn, toujours imposant. Bref, l’album propose une histoire sympathique, qui nous donne envie de lire du Sam & Twitch, et même si la fin n’est pas follement originale, il satisfera les fans du Spawn solitaire des débuts.

En Résumé

 

LES POINTS FORTS

- L'ambiance de départ
- Le style de Spawn

LES POINTS FAIBLES

- Fin assez classique

 

3.5

 

Conclusion

King Spawn reste une série majeure de l’univers Spawn. Ce tome 4 commence fort, pour finir vers du plus classique, mais propose une lecture agréable.

Partagez cet article !
Ça peut vous intéresser
[Review VF] Les Affamés du crépuscule tome 1

[Review VF] Les Affamés du crépuscule tome 1

15 Juin 2024

Une histoire de fantasy prometteuse

[Review VF] Fire Power tome 5

[Review VF] Fire Power tome 5

04 Juin 2024

Avant-dernier tome !

[Review VF] Canary

[Review VF] Canary

21 Mai 2024

Un western horrifique de Scott Snyder et Dan Panosian

Pas d'avis pour le moment.