[Review VF] Les Tortues Ninja : Soul's Winter

[Review VF] Les Tortues Ninja : Soul's Winter

La review du jour est un titre proposé par l'éditeur Vestron. Il s'agit de Les Tortues Ninja : Soul's Winter. L'équipe créative est composée de Michael Zulli et Stephen Murphy. Il est sorti le 29 avril pour 16.95 euros.

Récit initiatique à l’ambiance onirique noire et obsédante, Soul’s Winter suit le parcours de quatre étranges créatures lancées par leur mentor dans un combat qui l’oppose à son rival. Lorsque l’une d’elle est grièvement blessée par l’ennemi, sa némésis veut l’aider à éviter la mort… et réveille une mystérieuse entité.

Après le trash et grotesque Bodycount de Simon Bisley et Kevin Eastman, et Lovecraft Infestation où les Tortues Ninja se frottaient à l’horreur cosmique, voici la singulière vision de Michael Zulli, qui réinvente les TMNT pour un conte sombre inattendu, baignée de poésie gothique.

Cet album contient également trois histoires courtes des Tortues Ninja par Michael Zulli.

Mes fils, vous devez vous réveiller... Un combat nous attend !

Vestron a très souvent proposé des oeuvres pour le moins originales. D'ailleurs, les deux premiers titres de l'éditeur mettant en avant les plus célèbres des tortues ne vont absolument pas me contredire puisque nous nous retrouvions face à un titre 100% baston avec Bodycount et un autre qui avait une dimension horrifique certaine avec Lovecraft : Infestation (oui, difficile d'imaginer autre chose avec un titre de livre traduisible par "nombre de victimes" pour l'un, et mettant en avant HP Lovecraft pour l'autre). Pour ce troisième titre, c'est la même chose. Nous sommes à nouveau face à une oeuvre mettant en avant les Tortues mais, cette fois encore, avec une approche très différente. Oubliez les pizzas et les nunchakus. Ils sont remplacés par un récit plus "brut" dans lequel rituels et magie noire sont très présents, donnant au récit une ambiance noire particulièrement onirique. Ne vous attendez d'ailleurs pas à retrouver les tortues telles que vous les connaissez non plus. Leur personnalité n'est pas développée et leur nom n'est pas proposé une fois. De manière générale, on notera d'ailleurs que le titre est extrêmement avare en dialogue.

En somme, une lecture intriguante, différente et peut-être une bonne option pour les fans et les complétistes mais un titre qui n'est pas le plus accessible du lot et qui n'est, en aucun cas, une bonne porte d'entrée pour l'univers des Tortues.

Ma très chère et douce bête ! J'arrive ! La désolation arrive !

La partie graphique est tout aussi surprenante. Les dessins et la colorisation accompagnent parfaitement l'ambiance voulue par le scénario quitte à provoquer une rupture brutale avec tout ce que nous avons pu voir jusque-là dans l'univers des Tortues. C'est sombre, inattenu, presque provocateur et terriblement perturbant. Une description qui colle tout autant au caracter design des personnages. Après tout, que Splinter, qui est un rat, possède un côté crade/sombre n'a rien de choquant. Mais que les Tortues tiennent plus de l'invocation de cauchemar que du ninja est déjà plus surprenant. On dirait bien presque que seul le mot "mutant" a été retenu dans Teenage Mutant Ninja Turtles. Même le côté... "tortue" ne s'impose pas comme une évidence. A ce titre, la cover est plus que révélatrice de ce qui vous attend et devrait vous permettre de vous faire une idée du titre avant l'achat.

En Résumé

 

LES POINTS FORTS

- La dimension onirique
- Une approche très différente
- Un récit sombre

LES POINTS FAIBLES

- Pas forcément accessible
- Très peu de dialogues
- Une partie graphique qui va diviser

 

2.5

Une lecture différente

Conclusion

Les Tortues Ninja : Soul's Winter est extrêmement perturbant. Il est à conseiller à ceux qui veulent voir un autre visage des TMNT mais il n'est en aucun cas une bonne "porte d'entrée" pour découvrir leur univers.

Partagez cet article !
Ça peut vous intéresser
[Review VF] Ranger Slayer - Drakkon New Dawn

[Review VF] Ranger Slayer - Drakkon New Dawn

08 Juin 2022

L'histoire de la Ranger Slayer

[Review VF] The Crow : Curare

[Review VF] The Crow : Curare

13 Mai 2022

Edité par Vestron

[Review VF] The Evil Dead, le scénario réanimé

[Review VF] The Evil Dead, le scénario réanimé

12 Mai 2022

Edité par Vestron

  • mmat1986
    mmat1986

    il y a 12 jours

    Autant je suis fan depuis toujours des tortues, autant les titres proposés par Vestron aussi bien Bodycount que celui-ci (infestation étant plutôt mieux) , ne sont pas des oeuvres à vraiment recommander je suis assez dur mais ce sont des oeuvres trèèèès difficilement appréciables (voir pas appréciées du tout des fans, genre hyper fans) et ne s'adressent qu'aux complétistes extrêmes: Bodycount étant une sorte de parodie se prenant un poil trop au sérieux, de ce qu'on pourrait trouver de pire dans le plus mauvais comics d'un perso comme le punisher (et vraiment ce qui a été écrit de plus mauvais pour lui!) l'histoire n'existant tout simplement pas, c'est une longue scéance d'échanges de tirs et Bisley niveau graphique n'est pas spécialement à son meilleure niveau.

    Pour Soul's winter: il ne faut pas s'attendre à une vraie histoire, tant rien n'est construit, les personnages se retrouvent pour certain doté de capacités magiques sorties de nul part (enfin très certainement des vieilles histoires comme quoi les ninja en plus d'être des assassins furtifs, étaient également des sorciers etc...) et c'est construit bien plus comme un poème d'un gars en plein trip hallucinogène qu'un récit TMNT et la partie graphique n'est pas des plus lisible non plus, il est aussi difficile de comprendre ce qui est montré que le préchi précha mystico onirique qui est débité en même temps.

    Pour le coup, je dirais même que alors qu'on se bat pour garder une base de fans suffisante pour que Hi comics continue à publier les titres TMNT, ces deux comics proposés par Vestron agissent plutôt comme un obstacle à faire naitre un intérêt auprès du public pour cet univers.