Année de création 1970
Site web
Kiosque
Librairie
Facebook
Twitter
Veuillez patienter ...

Vestron

1 / 1 (2018)

Vestron

1 / 1 (2018)

Vestron

1 / 1 (2020)

Vestron

2 / 3 (2019)

Vestron

1 / 5 (2015)

Vestron

1 / 1 (2018)

Power Rangers Unlimited : Mighty Morphin Tome 2
  • BartAllen
    BartAllen Staff MDCU

    il y a 2 mois

    Pas mal de choses avancent dans ce tome, entre la gestion de la révélation de l'identité du nouveau Ranger Vert, le passé de Zordon qui devient de plus en plus présent et une nouvelle menace qui s'annonce. Pas mal de choses se mettent aussi en place pour le futur crossover qui se profile pour les tomes 4

ゴジラ Godzilla : The Half-century War
  • Uraphire
    Uraphire Staff MDCU

    il y a 3 mois

    Mini-série totalement folle pour ses dessins au style détaillé et expressif reproduisant des kaijus fidèle aux films japonais. L'auteur rend hommage à Godzilla à travers ses différentes évolutions jusqu'à l'ère Millenium. Un immanquable pour les fans de Godzilla et de super dessins.

Godzilla : Rage Across Time
  • Uraphire
    Uraphire Staff MDCU

    il y a 1 an

    Mini-série série avec un bon concept qui nous propose de voir Godzilla à travers 5 époques différentes permettant d’enchaîner différentes situations qui fonctionne bien. Comportant quelques clins d’œil aux films Japonais et un bon roster de dessinateurs, c’est une bonne pioche pour commencer les comics Godzilla.

Archie Vs Predator - Édition Collector (oc)
  • The_Comics_ologue
    The_Comics_ologue

    il y a 2 ans


    Un titre assez original que je vous présente aujourd'hui si vous ne le connaissiez pas : Archie VS predator et ce, dans une édition vf limitée à 250 exemplaire disponible sur Original Comics. 
    Oui, c'est du même Archie qui a inspiré la série Riverdale et c'est bien du même predator présent dans les films dont on parle, comment une telle mutation est possible ? Sans doute parce que personne n'y a cru !
    Quoiqu'il en soit que vaut ce titre ? Eh bien pour ma part je le trouve excellent, j'ai vraiment apprécié la lecture d'autant que je n'ai jamais lu un comics Archie et je dois dire que le côté niais, innocent et naïf que les personnages font ressortir sont très appréciable (surtout lorsque l'on sait qu'ils vont se faire assassiner sauvagement un par un

Robocop Vs Terminator
  • yann2440
    yann2440

    il y a 2 ans

    Excellente histoire qui aurait mérité d'avoir un format un peu plus grand que celui utilisé d'habitude par l'éditeur

Kiss Army Of Darkness (feat. Ash X Evil Dead)
  • Morgan et son ciné
    Morgan et son ciné

    il y a 2 ans

    Mon petit avis sur ce comics : https://www.youtube.com/watch?v=uGeYcfQ9kw

La Planète Des Singes Par Rod Serling, Le Scénario Abandonné
  • Jeff
    Jeff Staff MDCU

    il y a 2 ans

    La planète des singes, le scénario abandonné, est intéressant à lire à plus d'un titre et ce, que l'on soit un amateur de la saga ou non. Si vous n'y connaissez rien à la planète des singes, vous avez là l'occasion de plonger dans l'univers (il serait dommage de commencer par le comics, mais il n'en reste pas moins parfaitement accessible). A l'inverse, si vous connaissez et appréciez le film, il est toujours très intéressant de lire ces scénarios abandonnés. Tout d'abord afin de voir quelle direction le film aurait pu avoir mais également afin d'essayer de comprendre un petit peu l'envers du décor et, pourquoi pas, tenter de comprendre pourquoi tel ou tel élément n'a pas été retenu. Cette approche est parfaitement valable dans le cas présent. En fin de compte, et sans grande surprise, on retrouve la structure générale du film. De même, plusieurs scènes sont assez semblables à celles du film. A l'inverse, il y a des scènes dans le comics qui ne sont pas dans le film. On peut penser à la scène durant laquelle l'homme se retrouve dans la nouvelle ville ou encore la scène durant laquelle il parle de l'assemblée des singes.
    La scène concernant la ville des singes est, bien évidemment, importante. Elle permet de voir le développement de ces derniers mais également de continuer de faire des liens avec notre propre civilisation. Le tout permet également de mettre avant quelques fantaisies bienvenues comme les passages piétons qui ont été adaptés aux singes. Cela à l'air de rien, mais il s'agit d'une excellente idée. Il est d'ailleurs dommage que la ville soit seulement détaillée en quelques cases. On aurait aimé en avoir plus. Concernant l'autre scène, celle de l'assemblée, il y a moins de choses à en dire mais elle n'en reste pas moins importante. Bien sûr, il n'est pas très surprenant de ne pas les avoir dans le film. Après tout, cela sous-entendait d'avoir énormément de costumes pour mettre en place une assemblée mais également d'adapter une ville aux singes et d'y envoyer un grand nombre de figurants masqués/maquillés. Autant dire qu'il s'agit de deux choses plutôt difficiles à mettre en place en 1968 (à moins d'augmenter le budget). Découvrir ces scènes ici est donc extrêmement intéressant.
    Au-delà de cela, plusieurs thèmes forts sont également développés. Bien sûr, il y a le thème de la bombe qui est très bien abordé et qui met plutôt mal à l'aise tant les dialogues sont justes et percutants mais également les thèmes de l'Humanité, de l'évolution, de la civilisation. Toutes les idées ne sont pas forcément développées jusqu'au bout, mais elles n'en restent pas moins présentes. De plus, on retrouve sans problème ce côté fataliste que l'on a dans le premier film. Et c'est encore plus vrai avec la fin du comics. Ceux qui connaissent le film savent qu'elle est d'une importance capitale. Dans le comics, et sans spoiler, elle est assez identique tout en étant assez différente. Tout d'abord, la réplique finale du film est absente. Le travail n'est donc pas "mâché", c'est vraiment au lecteur de faire lien avec ce qu'il a lu auparavant et de remettre le comics dans son contexte. Enfin, le personnage tenu dans le film par Charlton Heston possède également une autre fin dans la bande dessinée. Nous n'en dirons pas plus.
    Concernant la partie graphique, il n'y a pas grand-chose à dire. Le travail est plutôt bon tant sur le dessin que sur la colorisation. Les décors sont travaillés tout comme le design des singes ou les réactions du personnage principal. La mise en scène est percutante et le découpage efficace. Non, il s'agit définitivement d'un bel ouvrage.
    Côté bonus, il y a pas mal de choses à se mettre sous la dent. Vous avez les biographies des auteurs mais également une partie intitulée "La marche du progrès" dans laquelle Dana Gould nous détaille plusieurs scène (la première apparition des hommes, la cité des singes...), un petit point sur la cover mais également des croquis détaillés et commentés par les auteurs. Pour le coup, il s'agit de bonus non négligeables.  

Prometheus : Fire And Stone, Tome 1 – Prometheus
  • Uraphire
    Uraphire Staff MDCU

    il y a 2 ans

    En 2014 Dark Horse a lancé un projet ambitieux pour l’univers d’Alien. Créer une saga composée de 2 cycles Fire and Stone et Life and Death. Autour de des titres Alien, Predator, Alien vs Predator et Prometheus.
    Et c’est par Prometheus : Fire and Stone que nous allons commencer.
    L’histoire est simple, une équipe d’explorateur/récupérateur va sur la planète LV-223 du film Prometheus pour découvrir ce qui est arrivé à l’équipage du film. La suite est assez facile à deviner, car comme tous les films Alien la situation initial va vite tourner au massacre.
    Répondons d’abord par une question qui peut se poser pour les spectateurs du film Prometheus : est-ce que l’équipage du comics est moins con que celui du film ?
    Je dirais plus ou moins. Pour moi toutes leurs décisions ont une logique, et paraissent toujours très humaines. Je pense notamment au comportement d’un personnage Galgo, qui prend une décision effroyable pour le groupe et qui pense à son cul en priorité, mais qui est compréhensible quand on voit les ennemis qu’il doit affronter et qu’il a vu de quoi ils étaient capables.
    Le problème que j’ai avec cet équipage (comme celui du film), c’est qu’il y a beaucoup trop de personnages. Heureusement beaucoup vont servir de chair à canon, et cela permettra de se centrer sur les personnages principaux, sur qui on se concentrera pour le reste de la saga Fire and Stone. D’ailleurs c’est très souvent les personnages avec le plus de dialogues et de caractérisation qui survivront à la fin du tome.
    Pour parler du scénario, c’est une bonne histoire d’Alien. Il y a des Aliens qui arrivent rapidement dans le comics. Il y a des moments sanglants, de l’horreur, de la tension, des mutations génétiques, des personnages humains … Bref, tout ce qui compose un bon film Alien. En tant que premier tome d’une saga, il installe des intrigues secondaires et des mystères qui auront leur importance dans les prochains tomes de ce cycle.
    Quelque chose que j’aime bien, c’est que l’auteur pense à la cohérence entre les différents médias de cet univers en intégrant cette saga entre Alien 3 et 4. Il explore une période jamais explorée dans les films, et a donc plus de liberté pour son histoire.
    Un mot sur la partie graphique, dessiné d’une main de maître par Juan Ferreyra qu’on retrouve sur le titre Green Arrow Rebirth. Son style est très détaillé, même si on peut déceler des imperfections à plusieurs moments. Par exemple des personnages en second plan moins détaillé que les autres (ou en état crayonné). Son dessin sert beaucoup à l’histoire en nous émerveillant dans cette Flore et Faune basée sur des caractéristiques des xénomorphes. Et ça nous donne des animaux bio-mécaniques très réussis. Notamment les requin-xénomorphes qu’on voit peu mais qui sont un coup de cœur pour moi. Le tous accompagné d'une superbe colorisation qui sublime les dessins.
    En conclusion je conseillerais ce tome pour les fans de l’univers Alien et Predator qui voudrait tester une saga de leur univers favoris.