La machine à tuer suprême contre l’hybride flic/cyborg ultime, par l’auteur de Sin City, Dark Knight Returns et 300, et le dessinateur emblématique de Thor. Voici le crossover le plus applaudit de l’Histoire… ENFIN publié en français et dans une version totalement restaurée !

« Venu d’un futur dans lequel les machines dominent le monde, un soldat de la Résistance cherche à éliminer le responsable de la suprématie de Skynet : RoboCop. Des Terminators interviennent pour empêcher l’avenir de s’altérer… mais quelque part dans le temps, Alex Murphy s’engage dans une bataille contre les cyborgs meurtriers et les humains qui veulent le tuer… »

Après des décennies d’attentes, voici votre chance de découvrir ce comic book phénoménal dans un album contenant l’histoire complète dans une version aux couleurs entièrement restaurées comprenant également de nombreux bonus, le tout sous couverture à rabats et vernis sélectif « Vestron Supra »… Radical et classe !

Un titre exceptionnel qui explose les limites des deux franchises incontournables de la S.F.

  • yann2440
    yann2440

    il y a 3 ans

    Excellente histoire qui aurait mérité d'avoir un format un peu plus grand que celui utilisé d'habitude par l'éditeur

La review du jour est un titre proposé par Vestron. Il s'agit de Robocop Vs Terminator. Ecrit par Frank Miller et dessiné par Walter Simonson, il est sorti le 2 octobre 2020 pour 19.95€.

La machine à tuer suprême contre l’hybride flic/cyborg ultime, par l’auteur de Sin City, Dark Knight Returns et 300, et le dessinateur emblématique de Thor. Voici le crossover le plus applaudit de l’Histoire… ENFIN publié en français et dans une version totalement restaurée !

« Venu d’un futur dans lequel les machines dominent le monde, un soldat de la Résistance cherche à éliminer le responsable de la suprématie de Skynet : RoboCop. Des Terminators interviennent pour empêcher l’avenir de s’altérer… mais quelque part dans le temps, Alex Murphy s’engage dans une bataille contre les cyborgs meurtriers et les humains qui veulent le tuer… »

Après des décennies d’attentes, voici votre chance de découvrir ce comic book phénoménal dans un album contenant l’histoire complète dans une version aux couleurs entièrement restaurées comprenant également de nombreux bonus, le tout sous couverture à rabats et vernis sélectif « Vestron Supra »… Radical et classe !

Un titre exceptionnel qui explose les limites des deux franchises incontournables de la S.F.

John Connor lui a dit que le futur peut être changé. Ici, dans le passé. Il suffit simplement de tuer une personne. Il n'y a qu'un seul Alex Murphy en ville.

Lorsque l'on est un gros lecteur de bande dessinée et notamment de comics, il y a toujours deux-trois choses qui font peur. Et à la première place de ces choses qui font peur, il faut bien avouer que l'on retrouve souvent la même chose : les crossovers. Ces derniers sont, le plus souvent, synonymes de double dose de déception. Les véritables crossovers de qualité se comptent sur les doigts de la main. Du coup, même si on aime Robocop et Terminator, on ne peut qu'avoir peur lorsque l'on a un crossover entre ces deux personnages devant les yeux. Ce n'est pas parce que les deux touchent à la robotique et que certains parlent de "crossover le plus génial de l'histoire" qu'il faut se laisser abuser... Non... Nous ne nous laisserons pas abuser ! Ni la cover qui déchire sa maman, ni le nom de Frank Miller, ni même le synopsis catchy ne me feront changer d'avis ! Bon, je le lis vite fait, mais c'est bien parce que vous insistez !

Plus sérieusement, les auteurs envoient du lourd. Crossover ou non, il s'agit d'un excellent comics. Les deux univers sont respectés et utilisés à bon escient afin d'avoir une histoire construire, riche en rebondissements et en bonnes idées. Aucune fausse note, aucun élément laissé au hasard, aucune concession. Nous sommes face à un titre qui va bien plus loin qu'il n'y parait. Robocop et Terminator ont ici leur version "brut", sans les enjolivements qui surviendront par la suite. Il est difficile d'en parler sans entrer dans le détail. Pour résumer, nous allons dire que nous avons un scénario qui propose de nombreuses scènes d'actions mais sans que cela soit au détriment du fil rouge mis en place par Miller. Enfin, il n'est pas rare que les dénouements de ce dernier soient pessimistes (ce qui n'est pas non plus une grosse surprise lorsque l'on connait Miller). Pour ceux qui sont plutôt amateurs de petits oiseaux et d'arc-en-ciel, il vaut peut-être mieux passer son chemin. 

Tout lui semble lointain... Excepté l'appel du devoir.

Pour ce qui est de la partie graphique, le travail proposé est tout bonnement exceptionnel. Les dessins et la colorisation sont à l'ancienne, mais ils passent encore très bien. Même chose du côté du découpage qui est certes classique, mais diablement efficace. Enfin, on notera que la féraille (Robocop et Terminator donc) est extrêmement bien représenté et ce, que cela soit au début du récit, lorsqu'ils sont encore tout beau, ou à la fin, lorsqu'ils sont à moitié détruits. La mise en scène est soignée et il n'est pas rare que l'on s'attarde sur une pleine page qui met en avant l'un des deux personnages.

En bonus, vous trouverez une introduction de Steven Grant, deux croquis ainsi que les deux anciennes lithographies (un Robocop de Simonson et un Terminator de Miller).

En Résumé

 

LES POINTS FORTS

- Le récit
- Les univers respectés
- La partie graphique
- Le pessimisme, extrêmement présent
- La cover

LES POINTS FAIBLES

Aucun.

 

5

Excellente lecture

Conclusion

Il s'agit sans doute l'un des plus gros titres de Vestron à ce jour. Une excellente lecture qui va bien au-delà du crossover fan-service