[Review VF] Blade Runner 2019 Tome 1

[Review VF] Blade Runner 2019 Tome  1

L’univers de Blade Runner débarque en comics avec une série se déroulant en 2019, c’est-à-dire à l’époque du premier film de Ridley Scott, mais avec de nouveaux personnages et de nouvelles intrigues. Au scénario, on retrouve Mike Johnson, notamment connu pour son travail sur Star Trek en comics, et Michael Green, qui a écrit Blade Runner 2049 pour le cinéma, ainsi que co-écrit Logan. Ils sont accompagnés au dessin sur cette plongée futuriste par Andres Guinaldo. La série est publiée par Delcourt, qui en propose les quatre premiers numéros dans ce premier tome. Nous sommes en 2020, mais plongeons-nous tout de même dans le futur de 2019 !

Une Blade Runner, surnommée ASH, lancée à la recherche de la femme et de la fille de l'industriel Alexander Selwyn, dans le Los Angeles fictif de 2019. Mais son enquête va la mettre sur la piste de replicants - ces androïdes synthétiques aux comportements étrangement humains, mais aux intentions pas toujours très nettes - et au coeur d'une vaste conspiration, Selwyn est en effet proche du milliardaire Eldon Tyrell.

S’il y a bien une chose que l’on retient des films Blade Runner, et du roman original de Philip K. Dick à un moindre degré, c’est l’ambiance, l’atmosphère de cet univers dystopique. Et c’est forcément un élément que l’on va s’attendre à retrouver dans une adaptation visuelle comme celle d’une bande dessinée. Les premières pages nous plongent directement dans ce Los Angeles futuriste que l’on connait, et autant dire que l’immersion fonctionne bien. Les décors, la ville et les bâtiments, les différents quartiers, que nous proposent Andres Guinaldo rendent plutôt très bien et on sent qu’il y a du boulot derrière. Il est grandement aidé par les couleurs de Marco Lesko, qui sont assez sombres, dans des tons assez unis pour dépeindre la ville, permettant de mettre en avant toutes les lumières beaucoup plus « flashy » que le reste. On regrettera sans doute que les dessins soient un peu trop propres et classiques, le trait est joli et le rythme imprimé est bon, mais pour une telle série on aurait aimé voir tenté quelque chose de plus audacieux, d’un peu différent, qui surfe sur l’ancrage futuriste du titre. Des dessins qui nous marquent vraiment comme ont pu le faire les films.

   

Pour la première fois dans cet univers, le personnage principal est féminin, avec Ashina, et c’est plus que bienvenu. C’est un angle d’approche un peu différent sur les Blade Runner, qui propose une autre vision du monde. C’est aussi un élément important pour l’intrigue puisque sa mission sera de retrouver une mère et sa fille, ce qui va forcément résonner un peu plus avec qu’elle que ça l’aurait été avec un homme. Ash est présentée comme une personne forte et déterminée dès la toute première scène avec une bonne entrée en matière. Elle cache un secret qui ne sera pas gardé très longtemps, mais qui, là aussi, sert l’intrigue générale. Le scénario prend le temps de développer ce personnage, tout en faisant avancer l’histoire ; il y a un bon équilibre sur cet aspect. L’intrigue en soi, quant à elle, est peut-être un peu faiblarde. On s’attend à ce que la mission confiée à Ash ne soit pas ce que l’on nous présente au premier abord et cache des choses, ça c’est entendu. Mais tout est assez vite deviné et ce n’est pas extrêmement original ou surprenant. Les points positifs par contre sont que d’une part, le rythme est élevé et l’intrigue avance vite en seulement quatre numéros, et d’autre part que l’univers de Blade Runner s’étend avec l’ajout de nouveaux éléments intéressants. La fin, d’ailleurs, conclut bien ce premier arc et annonce une grosse ouverture pour la suite qui va d’autant plus aller creuser toutes les possibilités offertes par cet univers.

En Résumé

 

LES POINTS FORTS

- L'ambiance
- Le personnage de Ash
- L'extension de l'univers

LES POINTS FAIBLES

- Peu de prise de risque graphique
- Une intrigue trop classique

 

3.5

L'univers qu'on aime

Conclusion

Une adaptation de Blade Runner digne de s’inscrire dans la franchise, on y retrouve l’ambiance particulière de cet univers et un personnage fort pour porter l’histoire. On regrettera une intrigue trop classique (pour le moment) et une partie graphique sans prise de risque.

 

Partagez cet article !
Ça peut vous intéresser
[Review VF] Bone Parish Tome 2

[Review VF] Bone Parish Tome 2

17 Octobre 2020

Edité par Delcourt

[Review VF] Walking Dead Volume 15

[Review VF] Walking Dead Volume 15

14 Octobre 2020

Edité par Delcourt

[Review VF] Captain Ginger Tome 1

[Review VF] Captain Ginger Tome 1

26 Septembre 2020

Edité par Delcourt

Pas d'avis pour le moment.