[Review VF] Spider-Man : Far From Home, le prologue du film

[Review VF] Spider-Man : Far From Home, le prologue du film

La review du jour est un titre proposé par Panini Comics. Il s'agit de Spider-Man : Far From Home, le prologue du film. Il est sorti le 3 juillet pour 9.95€. Il contient les titres US Spider-Man : Far From Home Prelude 1-2, Amazing Spdier-Man 95 et 311.

Peter Parker doit jongler avec sa vie au lycée, le bal de fin d'année qui apprcohe, sa cohabitation avec Tante May ... et son identité de Spider-Man ! Et avec le Vautour et son  équipe de malfrats qui vendent des armes extraterrestres, le Tisseur a bien du travail.


Avant de plonger dans la toile de Spider-Man : Far From Home, retrouvez le prologue officiel du film avec l'adaptation en comics de Spider-Man : Homecoming. Le sommaire est complété par deux épisodes réalisés par des auteurs légendaires. Retrouvez Spider-Man à Londres (par Stan Lee et John Romita Jr) ainsi qu'un épisode avec Mystério, signé David Michelinie et Todd McFarlane.

Avant de parler de l'oeuvre en elle-même, il serait de bon ton de faire un point sur le contenu de l'opus. Comme le prix le sous-entend, le nombre de pages est assez restreint. En réalité, vous avez ici quatre numéros. Les deux premiers sont Spider-Man: Far From Home Prelude. Ils représentent la moitié de l'opus et sont, à proprement parler, le véritable prélude du film. Le troisième numéro est Amazing Spider-Man 95 tandis que le dernier est Amazing Spider-Man 311. A présent que le point est fait, entrons dans le vif du sujet.

Concernant les deux premiers numéros qui, encore une fois, représentent la moitié du livre mais aussi, finalement, le coeur de l'oeuvre, il est assez délicat de parler de prologue. Si nous prenons le terme au sens stricte, ces deux numéros sont supposés être une introduction au film de Sony. Les numéros en questions se passent bien avant ce dernier mais il est difficile de parler de véritable introduction dans le sens où il s'agit, tout simplement, de l'adaptation du premier film de Sony (autrement dit Spider-Man: Homecoming) en comics. Du coup, dire qu'il s'agit d'une introduction au deuxième film n'est pas tout-à-fait faux... mais pas tout-à-fait juste non plus dans le sens où le lecteur qui est à jour ne tire pas grand-chose de cette première moitié de livre. Il aurait été plus juste d'appeler ces deux numéros US : Spider-Man: Homecoming plutôt que Spider-Man: Far from Home Prelude. Bien sûr, le débat reste ouvert.
Quoi qu'il en soit, il n'y a, du coup, pas énormément de choses à dire sur cette première moitié. L'adaptation est bonne dans le sens où l'essentiel des émotions sont bien retranscrites. Par exemple, la scène entre Parker et Toomes dans la voiture est toujours aussi forte. Aucun problème non plus concernant la partie graphique.

- Tiens, Mary Jane ! J'ignorais que tu étais là.
- Pourquoi t'en défendre ? Ton subconscient te guide partout où je suis.

De son côté, le numéro Amazing Spider-Man #95 nous fait revenir dans les années 60. C'est l'équipe de choc composée par Stan Lee et John Romita qui est aux commandes pour un numéro plutôt sympathique et dont le lien avec le dernier film de Sony est le thème à savoir celui du voyage. En effet, ici, nous suivons l'ami Spidey dans la ville de Londres. Enfin, le dernier numéro est tenu par David Michelinie et Todd McFarlane. Cette fois, le lien avec Spider-Man : Far From Home est un personnage et plus précisément un super-vilain puisque cet Amazing Spider-Man #311 tourne autour de Mysterio. Ces deux numéros sont plutôt bons, sans être exceptionnels non plus. Le premier se résume au fait que Spidey soit ailleurs qu'à New-York, ce qui donnait une petite dimension historique au numéro à cette époque. Pour le reste, le tout reste pour le moins anecdotique.

- Ces statues de Lions... elles bougent ?!? On croit avoir tout vu et puis... New York, quelle ville !

En somme, un opus qui, effectivement, permet de s'armer avant Spider-Man : Far From Home... mais uniquement si on n'y connait rien au personnage. Si vous avez vu le premier film et que vous avez déjà plus ou moins vu Mysterio dans une aventure de L'Araignée , cet opus devient déjà bien plus dispensable.

En bonus, vous trouverez quelques covers à placer dans la catégorie des classiques : Spider-Man #100 par John Romita Sr, Spider-Man #700 par Mr Garcin, Spider-Man #796 par Alex Ross...

En Résumé

 

LES POINTS FORTS

- Plutôt intéressant pour l'aspect découverte
- Une partie graphique variée

LES POINTS FAIBLES

- Peu de choses à se mettre sous la dent pour les fans de Spidey
- La première moitié de l'oeuvre n'a rien de nouveau puisqu'il s'agit de l'adaptation de Homecoming

 

3

Assez anecdotique

Conclusion

Un opus qui a de l'intérêt mais uniquement si vous débutez dans l'univers.

Partagez cet article !
Ça peut vous intéresser
Nouvelle relance des magazines Panini en janvier

Nouvelle relance des magazines Panini en janvier

05 Septembre 2019

Suivie d'une augmentation des prix

[Review VF] Marvel Legacy : La Mort De La Puissante Thor

[Review VF] Marvel Legacy : La Mort De La Puissante Thor

03 Septembre 2019

Edité par Panini Comics

[Review VF] Décennies : Marvel dans les années 70

[Review VF] Décennies : Marvel dans les années 70

27 Aout 2019

Edité par Panini Comics

  • Alzio 117
    Alzio 117

    il y a 1 mois

    C'est un peu comme la nouvelle édition de Endgames au cinéma, beaucoup de bruit pour pas grand chose de nouveau et battre des records. Il en sera de même avec la ressortie de Far from Home... 

    • mmat1986
      mmat1986

      En réponse à Alzio 117

      il y a 1 mois

      Je n'arrive même pas à comprendre la ressortie de End Game, Ok le film est distrayant et tu ne t'ennui pas mais scénaristiquement il y a tout de même un "énorme" défaut au niveau du voyage temporel qui rend caduc l'entièreté du MCU , chose qu'apparemment personne ne semble se rendre compte o.O! 

      sans parler qu'ils vannent "retour vers le futur" sur ses incohérence au niveau des voyages temporels tout en en commettant des pires... genre nébula du passé qui latte la tronche de nébula du futur o.O! (et d'ailleurs il n'y a pas que Nébula qui s'auto défonce la tronche...) Thanos du passé qui n'a pas encore les pierres et qui se propulse dans le futur où son lui futur est mort depuis 5-6 ans et réussit à se faire tuer alors qu'il n'a jamais possédé les pierres.......  (ça dans le genre de prise de tête scientifico, psycho truc muche y a de quoi ramener Morgan Freeman faire une émission docu de vulgarisation de l'espace et du temps et tout ce que celà implique o.O!) en gros thanos fait le choix de se tuer lui même avant de réussir son plan d'origine (c'est quand même le vilain le plus con de toute la galaxie! 20 films pour combattre un nabilla de l'espace???)

      • Adam
        Adam

        En réponse à mmat1986

        il y a 1 mois

         "Je n'arrive même pas à comprendre la ressortie de End Game, "
        -> gné ? Mais enfin c'est la raison la plus simple du monde: Kevin Feigee avait envie que ses encapés battent ces salopris de singes bleus de James Cameron !
        Maintenant si ta question est "Comment ça a pu marcher alors que le film souffre de defaut" Ah ben ça... Vous avez 2 heures.

        Concernant les voyages dans le temps, comme j'ai été prevenu à l'avance du sujet du film j'ai mis mon cerveau en mode "suspension d'incredulité level 4" (soit en dessous de celui requis pour regarder un film "Rapide et furieux"). Mais j'avoue que le thanos du passé qui fait un saut de 5 ans là tu pousses le bouche un peu trop loin Maurice.

        Pour ce qui est de la betise la nabilla de l'espace (alias validé), nan mais dés qu'il a eu la 1ere pierre de l'espace, il s'est cassé la tête. Il aurait put téléporter à chaque fois ses ennemis dans le soleil mais bon même dans les comics ils sont débiles. Un grand penseur a dit "ne donnez pas des pouvoirs trops puissants à vos personnages! ils pourraient avoir envie de les utiliser!"

        mmat1986
        mmat1986

        En réponse à Adam

        il y a 1 mois

        Oui effectivement j'avais bien compris le stimulant de l'ami Feige mais c'est surtout le coup de réussir à ressortir un film certe très distrayant et avec son quota de scène épiques (je dois avouer avoir aimé pas mal de passages genre le duo thor /captain américa) mais niveau incohérences c'est la foire à la saucisse quoi et je suis impressionné par le fait que ce film ressorte au ciné avec un statut d'oeuvre historique alors qu'une partie du scénar aurait pu être pondue par jean luc azoulay o.O!

        Adam
        Adam

        En réponse à mmat1986

        il y a 1 mois

        Objection! Jean Luc Azoulay pond des scénars bien plus cohérents que celui d'Endgames si on accepte l'idée que dans ses sitcoms tout le monde est succeptible de coucher avec tout le monde. Par contre est ce que ses histoires offrent des moments épiques ? Ben voila la réponse d'Azoulay à la bataille finale d'Endgame
        https://www.youtube.com/watch?v=Dk4fn9wyf0Q
        C'est à part de 14-15 minutes
        Et maintenant essuyez vos larmes de sang.

        mmat1986
        mmat1986

        En réponse à Adam

        il y a 1 mois

        Finalement end game mérite sa ressortie ciné XD

  • Krislenoob
    Krislenoob

    il y a 1 mois

    Le principe même du voyage dans le temps (en tout cas vers le passé a minima) est d'une incohérence totale sauf à le faire en mode fantôme.
    Donc à partir du moment où il est utilisé c'est parti pour le grand bordel. Et bien sûr là  c'est x4 ou x5.
    Après quand on admet l'existence d'un homme qui se transforme en monstre vert surpuissant, d'araignées radioactives et de Dieux Asgardiens qui marchent parmi nous, on peut accepter qq incohérences, fussent elles énormes.
    Tout comme pour la stupidité des uns et des autres maintes fois moquées dans des oeuvres 2nd degré  (le méchant qui explique son plan et bute allègrement tout le monde... sauf le héros etc) 

    • Adam
      Adam

      En réponse à Krislenoob

      il y a 1 mois

      "le méchant qui explique son plan et bute allègrement tout le monde... sauf le héros etc"
      -> t'as mis le doigt sur quelque chose qui me gonfle au plus haut point surtout dans les séries.
      Lorsque le grand vilain de la saison se met en mode  "Wesh chuis super méchant, super bad ass et je vais te le prouver en butant un sous fifre sans nom au lieu de te mettre une bastos qui reglerait tout mes problèmes "

    • mmat1986
      mmat1986

      En réponse à Krislenoob

      il y a 1 mois

      Dans ce cas pourquoi n'accepte t'on pas celle d'autres franchise bien moins grosse?  

      pour le voyage dans le temps, disons que les observations continuent 

      https://www.pourlascience.fr/sd/physique/relativite-une-breve-histoire-du-voyage-dans-le-temps-8728.php


      https://dailygeekshow.com/voyage-temps-simulation-photon/

      • Krislenoob
        Krislenoob

        En réponse à mmat1986

        il y a 1 mois

        Article "pour la science" assez intéressant mais hélas flou dans ses explications sur le voyage du futur surtout pour la partie où un gars ne vieillirait que de 10 ans s'il se tapait un voyage de 520 années lumières à la  vitesse de la lumière.

        Article "dailygeekshow" que je qualifierai d'hors-sujet. On est sur une SIMULATION de comportement d'un photon. Avant de croire je demande à voir...

        mmat1986
        mmat1986

        En réponse à Krislenoob

        il y a 1 mois

        Bah en fait c'est le bon vieux coup du "quand tu regardes certaines étoiles briller, en fait elles ne sont plus là depuis X années car le temps que la lumière parcourt la distance vous séparant tu voit en réalité une image fantôme (l'image d'une étoile qui en réalité n'existe plus)" 

        ci contre un article qui explique que le fait de ne compter que sur la lumière comme étant la chose la plus rapide de l'univers peut fausser les théorie sur tout un enssemble de question comme le voyage dans le temps donc en gros, il faut encore attendre avant qu'une réponse catégorique ne tombe et ce n'est pas sûr qu'elle soit catégorique un jour vu que le savoir change continuellement

        http://www.lefigaro.fr/sciences/2011/10/08/01008-20111008ARTFIG00002-ces-particules-qui-bousculent-la-theorie-d-einstein.php

        et un autre article qui ne valide pas concrêtement les voyage dans le temps mais qui est une belle démonstration que les lois de la sience ne sont pas inviolables

        https://www.maxisciences.com/physique/des-physiciens-reussissent-une-surprenante-experience-qui-pourrait-revolutionner-l-informatique-quantique_art42963.html