[Review VF] Polar tome 2 : Oeil pour oeil

[Review VF] Polar tome 2 : Oeil pour oeil

Glénat publie le deuxième tome de la série Polar, scénarisée et dessinée par Victor Santos, un espagnol qui se fait édité aux Etats-Unis chez Dark Horse. Mais l’œuvre de l’auteur mérite qu’on s’y intéresse, pour plein de raisons ! Faisons le point sur la série.

Tout d’abord, je vous invite à lire (ou relire) notre critique du tome 1. Santos est avant tout un dessinateur, et il le sait. Le scénario, bien que présent, est surtout prétexte à un visuel impactant. On ne peut s’empêcher de penser à Sin City en contemplant ses pages en noir, blanc et rouge/orange. Mais la démarche de Santos va plus loin que la simple inspiration. Polar est avant toute chose un webcomics. Le principe est simple : chaque semaine, l’auteur essaie de nous offrir une planche de son histoire. Et comme il est espagnol, il n’a pas voulu se rajouter la contrainte de traduire son scénario en anglais. Ou même dans n’importe quelle langue. Pour cette raison, Polar ne possède aucune bulle de dialogue. C’était un pari risqué, mais plutôt réussi, et qui offre à la série une grande universalité.

Fort du succès de son webcomics, il passe un contrat avec Dark Horse, qui va publier chaque saison de Polar dans un album relié. Seulement, l’éditeur considère que l’accessibilité de la série sera meilleure si elle contenait des bulles de dialogue. Santos va alors en rajouter, il avait d’ailleurs l’idée d’une telle version pour mieux expliquer certains éléments de l’histoire. C’est cette version que Glénat propose. Et même si la série a gagné en lisibilité, notamment sur certains éléments de l’histoire, je vous invite tout de même à lire la version sans bulles trouvable sur le site http://www.polarcomic.com/. Que ce soit avant ou après l’album de Glénat, ces deux manières de voir le récit se complètent plutôt bien, et permet de bien savourer le travail de Santos.

Le premier tome se centrait sur le personnage de Kaiser Black, un genre de Nick Fury, qui est la cible de son ancienne organisation qui veut le tuer. Il s’agissait d’un récit complet, et ce deuxième tome part donc dans une autre direction, même si Santos n’oublie pas de lier les deux récits. Le personnage principal est Christy White. Laissée pour morte, elle va être sauvée et entraînée afin de pouvoir se venger des personnes qui l’ont mise dans cet état. Nous avons donc cette fois une histoire de vengeance dans son sens le plus pur. On retrouve la violence et le gore qui faisait la caractéristique du premier album. Ce tome est en revanche plus bavard que le premier, bien que, je le rappelle, la première version est muette.

Malgré tout, de cette volonté de ne mettre aucune bulle de dialogue, Santos s’oblige à travailler ses planches en détails. Il faut qu’on puisse comprendre juste avec les dessins. C’est ce qui explique l’audace de certaines planches. Elles sont proprement magnifiques. L’album contient énormément de scènes d’action, ce qui permet à Santos de se lâcher sur la construction de ses planches. L’artiste arrive à se renouveler et à proposer de nouvelles expérimentations graphiques. C’est réellement impressionnant, et on voit bien qu’il est libéré de toute contrainte et peut laisser le champ libre à son imagination. L’album, dans sa structure même, est très référencé, notamment aux films asiatiques. De plus, à la fin de l’album, il y aussi des histoires courtes, dont une sur le passé de Kaiser Black. Santos y introduit cette fois de nouvelles couleurs, toujours assez flashy. Ça prédispose de ce qu’il fera sur le prochain album qu’on attend avec impatience !

En Résumé

 

LES POINTS FORTS

L’audace des planches
Le style graphique

LES POINTS FAIBLES

Le scénario simple

 

4

...

Conclusion

Un petit bijou graphique à lire et à relire !

Partagez cet article !
Ça peut vous intéresser
[Review VF] Silent Dragon

[Review VF] Silent Dragon

18 Janvier 2020

Edité par Glénat Comics

[Review VF] Power Rangers Tome 4

[Review VF] Power Rangers Tome 4

09 Janvier 2020

Edité par Glénat

[Review VF] Ody-C Omnibus

[Review VF] Ody-C Omnibus

24 Décembre 2019

L'intégralité de la série de Matt Fraction

Pas d'avis pour le moment.