Un spin-off féminin de Spider-Man

Un spin-off féminin de Spider-Man

Après le succès en demi-teinte d'Amazing Spider-Man 2 on sait que Sony essaie de revoir ses cartes et de repenser la franchise. En conséquence, le troisième opus de L'Araignée est en stand-by, une adaptation de Venom est morte dans l’œuf et Sinister Six serait une sorte de soft reboot de la série dans laquelle Spidey s'allierait avec ses ennemis à la façon des douze salopards. Enfin, des rumeurs concernant un spin-off se concentrant sur un personnage féminin de l'univers avaient été abordées.

Aujourd'hui, le site Badass Digest étoffe un peu cette rumeur. Ce projet de spin-off aurait pour nom temporaire Glass Ceiling, ce qui peut être une référence à la fragilité du projet à l'heure actuelle, et au lieu de se focaliser sur une seule héroïne le film développerait plusieurs personnages sous la forme d'un team-up. Les femmes gravitant autour du tisseur ne manquent pas, il pourrait ainsi s'agir de Spider-Woman (de l'univers 616 ou ultimate), de la Chatte Noire, de Silver Sable ou encore des plus récente Silk et Spider-Gwen (quoi que peu probable!).
 


Si cela se confirmait, quelles héroïnes de l'univers de Spider-Man aimeriez-vous voir s'unir dans un film ?

Partagez cet article !
Ça peut vous intéresser
Une nouvelle série Spider-Man par Kelly et Bachalo

Une nouvelle série Spider-Man par Kelly et Bachalo

21 Février 2020

Le duo de retour

1ère bande annonce pour le film Morbius !

1ère bande annonce pour le film Morbius !

13 Janvier 2020

Jared Leto de retour

Date de sortie annoncée pour la suite d'Into the Spider-Verse

Date de sortie annoncée pour la suite d'Into the Spider-Verse

03 Novembre 2019

Avec un teaser cryptique qui a piqué la curiosité des fans

  • Bubl
    Bubl

    il y a 5 ans

    Une question Marvel Studios peux utiliser Spider Woman dans leur univers nan ?

    • Tomasi Maltese
      Tomasi Maltese

      En réponse à Bubl

      il y a 5 ans

      Nope, ils possèdent les droits pour Scarlet Spider.

      • Toto
        Toto

        En réponse à Tomasi Maltese

        il y a 5 ans

        Et pour SpiderMILF.

  • davmike
    davmike

    il y a 5 ans

    Spider-Man avec les avengers pour relancer !!!

  • Hayn
    Hayn

    il y a 5 ans

    Toute facon moi c'est physique leur acteur pour spiderman j peu pas ...tobey me manque

  • Yanlejedi
    Yanlejedi

    il y a 5 ans

    Ce que je voudrais surtout, c'est au moins un troisième opus. Même sans les Sinister Six, juste encore un film pour boucler la boucler, terminer toutes les intrigues.

  • Kit_Fisto
    Kit_Fisto

    il y a 5 ans

    Sony ferait mieux de stopper le carnage (sans mauvais jeu de mot avec la licence ;-) ) et refiler Spidey et son Univers à la maison mère !!

  • HolyKnight
    HolyKnight

    il y a 5 ans

    J'adorerais voir un Spider-Gwen, en plus vu la popularité d'Emma Stone en Gwen Stacy, ça marcherait pas mal je pense (même si à vue d'oeil, la Gwen de Spider-Gwen semble plus "garçon manquée" que la Gwen habituelle, il faudrait donc que l'actrice la joue de façon radicalement différente. Par contre faire une "équipe entièrement féminine", je suis contre, ça fait un peu "on fait du fait que les héroïnes soient des femmes une particularité" et malgré une volonté opposée, ça fait vraiment machiste comme vision... Par contre, ça m'énerverait vraiment qu'ils reboot une fois de plus, à part Harry Osborn en Green Goblin (ce qui n'est pas gênant si on veut faire du Goblin le héros de Sinister Six vu que Norman Osborn n'est pas un personnage dans lequel on s'attache), je vois pas quelle "infidélité" justifierait le besoin de reboot. Autant après Spider-Man 3 et le massacre de Venom, un reboot était indispensable, autant là, la licence s'en sort très bien. Sinon je vois pas pourquoi la série Spidey par Sony est plus un massacre que les films Marvel Studios, pour moi ces films sont dans le même esprit. Selon moi, c'est plus la franchise X-men qui est totalement dénaturée au cinéma (certains films sont bon, mais ils n'ont plus grand chose à voir avec le comics). Quand je vois tout le monde dire "ouah les Gardiens de la Galaxie trop original! Trop frais" et cracher d'avance sur Sinister Six car "pfff ils savent plus quoi inventer" alors que pour moi c'est tout aussi original, voir plus, je me dis qu'il y a quand même beaucoup de mauvaise foi. Ce que j'aimerais, ce serait que Amazing Spider-Man 3 soit une adaptation de Spider-Verse, avec Spider-Gwen, Miles Morales, et pourquoi pas le retour de Tobey?

  • Spider-sam
    Spider-sam

    il y a 5 ans

    Deux solutions : soit Sony abandonne la franchise à Marvel (ou accepte un partenariat mais on peut toujours rêver) soit ils rappellent Sam Raimi à la rescousse (s'il accepte), le seul a pouvoir remettre la franchise sur pied. Car si the Amazing Spider-man 2 était nettement mieux que le premier (ne serait ce que le costume qui est, à peu de chose près, le même que celui de la première trilogie), on est encore loin derrière la trilogie Raimi encore indétrônée (si on excepte la trilogie Batman de Nolan qui n'a pas grand chose à voir mais que je mettrais au même niveau, qui jouent dans la même catégorie, parmi les meilleurs films de super-héros, que iron-man a failli rejoindre avant que son succès lui monte à la tête et qu'il se prenne les pieds dans le tapis tandis que captain america s'en sort beaucoup mieux). Alors voilà, on a viré Raimi pour faire plaisir aux fans sous couvert de fidélité et résultat : fiasco. Vous n'aimiez pas le Venom de Raimi ? Vous devez le regretter depuis le lézard, le électro et surtout le bouffon hideux de Mark Webb, et si Emma Stone n'a rien a envier à Kirsten Dunst, et Andrew Garfield et Dan DeHan s'en sortent plutôt bien respectivement en Peter et Harry, en revanche derrière la caméra, Mark Webb galère avec son premier blockbuster. Quelle idée aussi de le confier à un amateur, Sam Raimi au moins savait ce qu'il faisait et s'il s'est raté pour le 3 (qui est, soit dit en passant, mieux que les deux amazing spider-man de mark webb réunis) c'est sous la pression des fans relayée par les producteurs, si on l'avait laissé faire, rien de tout cela ne serait arrivé. Quand j'y pense, tout ça pour des lances toiles, quel gâchis. Il faut savoir reconnaître ses erreurs, il est encore temps de faire marche arrière et on oubliera la parenthèse Webb comme on a oublié celle Schumacher pour Batman. A moins qu'ils ne trouvent un remplaçant à la hauteur : je pense par exemple à David Fincher, qui a été plusieurs fois approché pour réaliser spider-man et dont le dernier film, Gone Girl, est génial. Il est familier avec les super-héros puisqu'il a tourné avec Batman (Ben Affleck) dans Gone Girl, Iron-man (Robert Downey Jr.) et Hulk (Mark Ruffalo) dans Zodiac, Luthor (Jesse Eisenberg) et Spider-man (Andrew Garfield) dans The Social Network, et re Hulk (Edward Norton) dans Fight club. Il pourrait même garder Andrew Garfield qui est bien (mais pas autant que Tobey qui semble remonter dans l'estime des fans qui commencent à le regretter et à se rendre compte que finalement, le spider-man de Raimi était pas si mal) puisqu'il a tourné avec lui dans The Social Network. Et puis on a tendance à l'oublier mais Spider-man est le film qui a lancé la mode des super-héros. Il faut rendre à César ce qui appartient à César. Sans lui, il n'y aurait pas eu Avengers et compagnie, alors un peu de respect, c'était ingrat de renvoyer Raimi. Alors ce n'est pas un reboot qu'il faut, mais un contre reboot. Sam Raimi voulait John Malkovich en Vautour. Pas assez charismatique ? Sam Raimi en aurait fait le méchant préféré des fans si on l'avait laissé faire (déjà le jeu Spider-man Web of Shadow (le règne des ombres) l'avait relooké et en avait fait un vautour méchamment classe), et c'est vrai que leur espèce de lézard tout moche est beaucoup plus charismatique ! Il ne reste plus qu'à prier.

  • Spider-sam
    Spider-sam

    il y a 5 ans

    Ils ont du se dire "Oh un type qui s'appel "toile" c'est rigolo". Le mec a fait un film à succès (500 jours ensemble) et hop, ni une ni deux, on lui confie une des franchises les plus lucrative de tout les temps. Non, effectivement, Sony ne sait pas ce qu'il fait, contrairement à Sam Raimi, un vrai fan qui a su rendre justice au personnage.

  • Spider-sam
    Spider-sam

    il y a 5 ans

    La raison avancée ? Marc Webb a su saisir l'essence des adolescents dans son film 500 jours ensemble. Peut être, je ne l'ai pas vu, mais Peter Parker n'est pas n'importe quel adolescent. Et surtout pas un beau gosse skateur, courageux, altruiste (avant sa piqure) et photographe amateur (un loseur séduisant, sympathique, intelligent, athlétique et bien habillé pour reprendre les mots d'honest trailer). Il a rien compris. Est ce qu'il a déjà ouvert un comics spider-man au moins ? Peter était un nerd ringard et égoïste avant sa piqure, ce qu'on retrouve beaucoup plus dans la version de Raimi. Alors Marc Web plus fidèle ? J'en doute. Certes certains préfère Andrew Garfield (et je n'ai rien contre lui, même si j'avais un peu du mal au début avec le changement d'acteur parce que pour moi spider-man est et restera Tobey Maguire, c'est un des seuls points positifs des films de Marc Webb) parce qu'il est plus "swag", c'est qu'ils n'ont rien compris non plus : Peter Parker est attachant parce qu'il est comme vous et moi, pas un playboy comme iron-man ni un boy scout comme captain america ou un dieu comme thor (ou super-man) mais un type normal. Et Sam Raimi a beau être à l'origine un réalisateur de films d'horreur (on retrouve d'ailleurs quelques tics cinématographiques du genre, pas de quoi faire des cauchemars, mais petit, le bouffon vert ou le docteur octopus me faisaient froid dans le dos, alors que les méchants de marc webb me font plutôt hurler de rire) il s'en sort beaucoup mieux. Et puis a vouloir faire différent de Sam Raimi, Marc Webb fait n'importe quoi. Par exemple, J. Johna Jameson qui pour le coup, est on ne peut plus fidèle aux comics dans le Spider-man de Raimi. Webb ne peut pas faire mieux ? Exit Jameson, il n'aura qu'à lui envoyer ses photos par gmail, ça fait jeuns. Et pourtant J. K. Simmons a proposé de reprendre le rôle. Rien n'y fait. De même pour le costume, et un super-héros avec un costume raté c'est déjà mal barré. Mais il semble qu'il se soit rendu compte de son erreur dans le deux en reprenant un costume plus ou moins identique à celui de Raimi. Et au lieu de faire un reboot comme l'incroyable Hulk (qui n'est certes pas un exemple et pourtant... Ang Lee est quand même d'une autre trempe que Louis Leterrier) c'est à dire, au lieu de se répéter, raconter les origines dans le générique (comme avait voulu faire David Fincher, raison de plus pour l'engager) il refait toutes les scènes obligées... en moins bien, la mort d'oncle ben est plus pathétique que triste, et la phrase phare de spider-man "un grand pouvoir implique de grandes responsabilités" passe inaperçue. Du coup, évidemment, Peter n'a rien compris et il devient un super-héros non pas pour assumer ses responsabilités et défendre la veuve et l'orphelin mais pour venger son oncle. Mais bordel, Spider-man n'est pas le Punisher ! Et en plus il ne sort que de nuit, comme Batman. Alors certes il fait des blagues mais il ressemble plus au punisher ou à batman qu'à spider-man. Sans parler de la musique, qui passe inaperçue dans le 1, beaucoup mieux dans le 2, (le choix de Hans Zimmer était pour le coup judicieux) mais ne vaut pas la musique de Danny Elfman, désormais à jamais associé au personnage. Quelques moments réussi, notamment les fameuses "scènes à la première personne" qui, si elles en mettent plein la vue, ne suffisent pas à faire un bon film et que n'importe qui, avec des moyens, peut faire, la scène des grues, seul moment de bravoure du film, et encore une fois le casting mais le scénario, les costumes, et les effets spéciaux ne leur facilitent pas la tache. De même, la relation entre Gwen et Peter est plutôt réussie (plus grâce au couple d'acteurs Andrew Garfield et Emma Stone qu'à Marc Webb) mais alors que Sam Raimi arrivait à maintenir la tension dramatique pendant trois film avec un amour impossible il faut un film à Marc Webb pour qu'il se mettent ensemble (et tant pis pour la promesse faite à son père qui aurait put être un bon ressort dramatique) et moins d'un film pour qu'il lui révèle son identité (là ou il en a fallu deux à Sam Raimi). Quant à Harry Osborn, si Dane DeHaan est bien en Harry, il a perdu toute l'ambiguïté du Harry de James Franco puisqu'il fait semblant d'être son ami alors que chez Raimi il est la fois son meilleurs ami et son pire ennemi (et contrairement à Webb, il n'apparait pas qu'au bout du deuxième film, juste pour tuer Gwen ce qui enlève tout suspens mais ne devient le bouffon qu'au bout de trois films, après la mort de son père, tué par son planeur, et vous osez encore dire que le film de Webb est plus fidèle ?). Bref je pourrais continuer encore lgtps mais pour ceux qui ont eu le courage de me lire jusqu'au bout, vous m'aurez compris.

  • HolyKnight
    HolyKnight

    il y a 5 ans

    Pour le changement dans l'interprétation de Peter, disons que le nouveau Spider-Man a une personnalité plus proche d'Ultimate. Il est beau gosse physiquement, moins "complexé" que le Peter classique mais awkward dans son attitude, pas à l'aise quand il parle aux gens, toujours impopulaire, la différence c'est que là on sent qu'il a pas ce côté "Ron Weasley" du Peter classique mais plus "Harry Potter" pour son côté "type à part". Certes il est beau gosse, mais Peter dans le comics, Ultimate ou Classique est censé être beau, juste négligé. J'ai du mal avec le Peter de Raimi car on sent qu'il aime pas ce qu'il est, et effectivement à une époque le geek impopulaire complexait souvent, mais je préfère largement voir un geek impopulaire qui sait que s'il est "à part" le problème vient pas de lui, mais des gens qui s'en prennent à lui, qu'il a le droit d'être lui-même. Donc oui, là on a un Peter assuré, beau, fier, mais qui en reste maladroit et a des difficultés sociales. Il est hésitant voir bégayant quand il parle à des gens avec qui il n'est pas à l'aise, a un amour à la limite de l'obsession pour Gwen Stacy (les photos qu'il collectionne, sa manie de la "suivre"...). Bref, on est loin d'un Peter trop parfait, il a ses défauts qui le rendent humain. Le fait que Gwen Stacy apprenne plus vite son identité, ou qu'il rompt la promesse du Capitaine Stacy, je trouve ça plutôt logique, dans le sens ou Spidey est humain, normal qu'il fasse passer l'intérêt direct de tout le monde plutôt qu'une sorte de morale abstraite qui ne veut rien dire. Ce que je reproche par contre c'est que selon moi, le 2 n'aurait pas du évoquer cette histoire de la promesse au capitaine vu comment se terminait le 1, pour moi c'était "passé", ça aurait été stupide de pénaliser deux vivants (Gwen et Peter lui-même) pour un mort. Et aussi, les films de Webb prennent vraiment trop leur temps, ça aurait été une série télé, ok, mais là on parle de film, et les méchants emblématiques (Venom/Bouffon Vert/Octopus) n'ont pas encore été montrés, enfin vite fait pour le Bouffon. Du coup, normal que la trilogie de Raimi ait des méchants plus marquants, vu que les méchants qui y a apparaissent sont plus marquants dans le comics de base. Je doute qu'avec le Lézard ou Electro, Raimi aurait fait mieux.

  • L'homme d'acier
    L'homme d'acier

    il y a 5 ans

    Personnellement je suis nostalgique de Raimi surtout parceque c'était mon enfance, mais mise à part le 1, les autres sont pas d'un niveau intrinsèquement supèrieur aux deux TAS. Quand je repense à la scène du 3 ou Peter devient rebelle en se mettant la mèche de côté mais c'est au moins aussi ridicule que l'ELECTRO de TAS qui avant d'avoir ces pouvoirs est caricatural à souhait. Je comprend pas trop pourquoi Sony remet tous ces plans en cause. Le dernier film n'était pas un bide monumental, c'était juste une déception (au niveau des chiffres je parle). Puis même le niveau n'était pas très en dessous d'un point qualitatif du MCU soyons honnête. La seule chose que je reproche à ce reboot et surtout au n°2 c'est l'aspect trop enfantin. On a des méchants RI-DI-CU-LE. Tout est un peu trop "gros". Sinon en eux même que ce soit Garfield ou Stone ou les autres ils ont de très bon jeu d'acteur (même si je n'aime pas le nouveau traitement de Peter BG Parker), Spiderman avait un très bon côté blaggueur, et pour une fois dans un film de SH j'avais trouvé la love story bien foutue. Après à part le côté gros kiff de voir Spidey au côté des Avengers je suis pas convaincu que se soit une bonne chose que le MCU récupère le bébé. Et pour en revenir à la news il n'y a que Spiderwoman qui serait suceptible de vraiment m'interresser ou la chatte noire. Mais faire un film que sur la chatte noire ce serait vraiment tirer très très fort sur la corde.

  • Harvey.Kent
    Harvey.Kent

    il y a 5 ans

    Perso, le 2 éme Spider-man de Raimi il enfonce pas mal des adaptations actuelles. En tout cas il fait parti de mon top 3 des meilleurs adaptations de comics. Après pour le 3, malgré qu'il soit foiré, une scène équivalente à la naissance de Sandman ds les Amazing Spider-man on peu la chercher longtemps.

  • Spider-sam
    Spider-sam

    il y a 5 ans

    > HolyKnight : C'est vrai que vu comme ça, ton analyse est plutôt intéressante, mais faire un spider-man adapté d'ultimate et l'appeler amazing c'est un peu contradictoire, de la publicité mensongère, tout comme revendiquer le retour aux sources : l'histoire des parents de Parker n'est qu'un gros coup de com et dans ultimate, mary-jane est plus importante que Gwen, comme chez Raimi. Donc il a un peu le cul entre deux chaises. C'est peut être plus réaliste de trahir la promesse faite à son père et de dévoiler son identité à sa copine mais c'est pas ce qu'on lui demande, c'est pas un documentaire, c'est un film. C'est là la différence entre Raimi et Webb : Webb veut faire un truc "réaliste" et Raimi veut faire un film dramatique dans les deux sens du terme. On s'en fout que ça soit réaliste, on veut du suspens. Or Marc Webb a réussi à foirer les scènes au plus fort potentiel dramatique : la mort d'oncle Ben, pathétique, et la mort de Gwen qu'on voit venir à des kilomètres (tiens on a toujours pas vu le bouffon et le fantôme du père de Gwen arrête pas de lui dire de laisser sa fille tranquille et on voit Gwen tomber dans la bande annonce). La scène en elle-même est plutôt réussie mais vu qu'il n'y a aucune surprise on a le temps de s'y préparer. Tandis que chez Raimi, MJ et Peter arrête pas de jouer au chat et à la souris. Donc encore une fois on s'en fout que ça soit réaliste, c'est pas Batman, et un ado qui fabrique des lances toiles c'est pas plus réaliste que de la toile qui sort des poignet après avoir été piqué par une araignée génétiquement modifiée. Au moins Sam Raimi va directement à l'essentiel et ne s'attarde pas sur des détails, n'en déplaise aux puristes. Quant aux méchants, c'est son choix, comme il veut faire différent de Sam Raimi, il veut pas refaire le bouffon et octopus, du moins pas tout de suite, puisqu'il sait qu'il fera moins bien, comme Jameson, et du coup il prend ce qui reste. Et je suis persuadé que Sam Raimi aurait fait mieux avec le lézard, déjà l'acteur de Curt Connors chez Raimi était mieux que Rhys Ifans, un acteur que j'aime bien mais après avoir joué le colloc en slip de coup de foudre a Notting Hill et le rockeur déglingos de Good Morning England, impossible de le prendre au sérieux, et puis il est mal fait, encore une fois fidèle au comics (de 1960 !!) parce que pas de museau mais hideux, quand on sait que Sam Raimi réalisait des prouesses techniques pour l'époque (qui peuvent avoir vieilli aujourd'hui mais pas tant que ça, les effets spéciaux de TASM font plus vieux et kitsch que ceux du spider-man de Raimi) avec par exemple la naissance de l'homme sable qui a elle seule sauve spider-man 3 (avec le costume noire, méchamment classe), je suis persuadé qu'il aurait fait mieux, d'autant qu'encore une fois, c'est un réalisateur de film d'horreur à l'origine donc déjà que son bouffon et son octopus faisaient froid dans le dos, j'ose pas imaginer son lézard. A mon avis, il aurait fait une traque anxiogène à souhait, du genre alien, ou le lézard n'apparait que subrepticement avant le combat final (et pas le monter dès le début comme Webb, le suspens encore une fois, Mr.Webb, prenez en de la graine) tiré par exemple du comics "Tourments" de Todd McFarlane. Rien que d'y penser ça me donne envie de pleurer d'être passé à côté de ça. Quant à Electro, l'idée d'en faire un fan de Spidey était bien trouvé mais aussitôt devenu électro, il devient un méchant sans ambiguité, malgré la prestation de Jamie Foxx. L'explication de sa transformation est pour le coup pas du tout réaliste et tiré par les cheveux (mordu par des anguilles électriques génétiquement modifiées après avoir reçu une décharge mortel ?! Comment il en réchappe ?), la scène de combat de Time Square est pas mal, par contre le combat final est raté : quand il fait de la musique avec les pilonnes de la centrale ou qu'il projette son image sur les buildings en devenant pure électricité, trop c'est trop. Quant au Rhino n'en parlons pas, non seulement son armure est moche mais le perso est un débile profond, même pas drôle (et pourtant j'aime bien Paul Giamatti) sans aucune profondeur quoi. Et le bouffon j'en ai déjà parlé, il aurait pu être bien, parce que j'adore Dane DeHann qui est bien en gosse de riche (mais pas autant que James Franco), mais sa transformation est expédié, son personnage sans ambiguïté, encore un méchant manichéen, le costume hideux surtout comparé a celui de Willem Daffoe, et son rôle se réduit à tuer Gwen. On perd le côté Dr. Jekyll et Mr.Hyde qu'il y avait chez Raimi, et Williem Daffoe foutait quand même pas mal les jetons (pour moi il restera à jamais le bouffon vert, il arrive à rendre un méchant ridicule à l'origine terrifiant, digne de Heath Ledger). Bref Webb est trop manichéen et gâche le talent de ses comédiens en leur donnant des rôles sans profondeur. >L'Homme d'acier : Moi aussi je suis nostalgique de Raimi parce que c'était mon enfance, mais pas que. Pour toutes les raisons que je viens de citer, Raimi est bien au dessus de Webb et la scène ou Peter remet sa mèche dans le 3 est fait pour être drôle, c'est une caricature des méchants manichéens à la Webb, la ressemblance avec le Harry de Webb est frappante, il avait anticipé les écueils dans lesquels ses successeurs allaient tomber (puisque le concept de costume noire qui rend méchant est manichéen, au lieu de se prendre au sérieux, il le tourne en dérision, mais pas que, comme toute la franchise spider-man, c'est une métaphore de l'adolescence et du bouillonnement hormonal, Peter découvre son corps, les filles, et met de la toile partout dans ses draps, et comme pour le bouffon vert, il s'inspire de Jekyll et Hyde, mythe fondateur des super-héros et super-méchants, l'expérience raté et le double maléfique, dont l'exemple le plus frappant est Hulk). En revanche je suis d'accord qu'il ferait mieux de continuer ou du moins de clore la trilogie qui était plutôt en bonne voie, le 2 est nettement mieux que le 1, plutôt que de torpiller la franchise par un énième reboot, sauf si c'est pour ramener Raimi ou un remplaçant plus compétant (David Fincher). Je suis d'accord aussi pour les méchants ridicules et trop "gros" (c'est le mot) et sur la performance des acteurs (d'ailleurs Wood Allen ne s'y est pas trompé et a fait de Emma Stone sa nouvelle muse, tandis que Andrew Garfield avait déjà fait ses preuves dans boy A et a attiré l'attention de David Fincher, qui avait failli réaliser spider-man (pourquoi ils l'ont pas pris à la place de Marc Webb !!) qui l'a pris dans the Social Network avec Jesse Eisenberg, spider-man vs Luthor) et la love story bien foutue (les acteurs sont en couple) mais pas mieux que chez Raimi avec le baiser "upside-down", repris dans les trois films (dans le 1 entre peter et mj, dans le 2 entre mj et John Jameson, et dans le 3 entre peter et Gwen), un des baisers les plus cultes de l'histoire du cinéma, mainte fois parodié (Shrek). D'ailleurs, la trilogie de Raimi fonctionne comme un tout, comme un éternel recommencement, Camus comparait le héros à Sisyphe, ce personnage de la mythologie Grec qui doit indéfiniment monter un rocher en haut d'une montagne et qui dégringole une fois arrivé en haut et il doit tout recommencer. Chez Raimi c'est tout à fait ça, comme le fait remarquer Honest Trailer, l'histoire de base des trois films est à peu près la même : il rompt avec mj qui se fait enlever par un méchant (ou 3 méchants dans le 3) qui se tue tout seul et renoue avec mj... il doute, doit sans cesse réapprendre : il découvre ses pouvoirs dans le 1, les perds dans le 2 et doit repasser par la case départ, puis découvre ses nouveaux pouvoirs dans le 3 avec le costume noir avant de les perdre et de réapprendre à être un héros... C'est ça être un héros, c'est pas une partie de plaisir. Alors qu'avec Marc Webb, on a l'impression qu'être un super-héros, c'est l'éclate (c'est vrai mais pas que). Et puis on a l'impression que Raimi avait toute l'histoire de la trilogie (et sa suite) en tête à l'avance alors que Marc Webb tâtonne, avance au petit bonheur la chance, en répondant aux exigences des fans au dépend de la surprise (vous voulez des lances toiles ? D'accord. Vous voulez le lézard ? ok. Vous voulez que Gwen meurt ? Pas de problème...). Pour en revenir à Spider-man 3, si tu crois qu'il est sérieux quand il montre Peter en train de danser dans la rue en sifflant les filles tu te met le doigt dans l'œil. Et il n'y a pas que le 1 qui soit génial, le 2 l'est autant voire plus. Quant au 3, comme le souligne Harvey Kent, rien que la naissance de l'homme sable impose le respect. D'ailleurs c'est pour ça que Venom est moins bien réussi que l'homme sable : au début, Raimi ne voulait que l'homme sable (sur une suggestion de Tobey) et le bouffon/Harry mais ils étaient jugés pas assez charismatiques et du coup les producteurs lui ont imposé Venom pour faire plaisir au fans... qui ont été déçus. A se demander s'il a pas fait exprès de le rater pour dire aux producteur "laissez moi faire". En tout cas le comportement insolent et ridicule de peter dans le 3 est clairement un pied de nez aux producteurs. >Harvey.Kent : Tout à fait d'accord.

    • L'homme d'acier
      L'homme d'acier

      En réponse à Spider-sam

      il y a 5 ans

      Je comprend globalement ce que tu veux dire, mais sans être méchant je pense que ton admiration pour les films de Raimi ont tendance à obscurcir un peu ta vision. Pour moi même si il y avait réellement une idée de caricaturer le manichéisme, le mettre dans le film comme ça c'était ridicule. Mais vraiment ridicule. On pourrait tout aussi bien dire que Webb via son Electro chercher aussi à se moquer de ce manichéisme, voir même des méchants souvent très caricatural (d'où la scène plus que génante vu sa nullité de l'accident d'Electro). Au passage la transformation de l'homme sable que vous admirez tant ne m'a pas convaincu d'un point de vue personnel (c'est pas plus crédible que celle d'électro). Non moi je pense que Webb a foiré ces méchants (peut être pour garder un public jeune, pour pas leur faire peur). Et Raimi n'a pas renouvellé le septième art n'ont plus, il a foiré son 3ème opus, ça arrive même au meilleur, et ce n'est pas seulement la faute à Venom. De même l'histoire du scénario qui se répète, toi tu y vois une référence mythologique limite philosophique, c'est certainement possible, mais moi j'y vois une incapacité à se renouveller et a gérer la relation MJ/Parker qui, même si c'est vrai que le baiser à l'envers à fait son effet, le je te vois moi non plus Smallvillien m'avait un peu soulé. Après je te rejoins à 10 000 % sur pas mal de chose mais surtout sur 2 points : le fait de vouloir à tout prix se différencier de Raimi qui est un échec total et le lance toile. Jamais je comprendrais en quoi le fait qu'un gamin arrive à créer cette petite merveille apparaît comme plus réaliste (même si c'est réellement vrai) que la capacité à lancer de la toile suite à une morsure d'araignée génétiquement modifiée.

  • Spider-sam
    Spider-sam

    il y a 5 ans

    Sans parler du spin-off sur Venom qu'on verra jamais, non pas que j'y tenais parce que j'avais bien aimé le Venom de Raimi, mais comme Venom est un de mes méchants préféré et que ça aurait permis de réintroduire le symbiote j'étais pas contre. Quant aux Sinister Six, je trouve pas ça plus mal que ce soit avec Spidey parce qu'un film centré que sur des méchants (qui plus est des ennemis de spider-man sans spide-man) ça aurait été difficile.

  • Spider-sam
    Spider-sam

    il y a 5 ans

    "Je comprend globalement ce que tu veux dire, mais sans être méchant je pense que ton admiration pour les films de Raimi ont tendance à obscurcir un peu ta vision." Ca je veux bien le croire, je suis un fan absolue et je suis conscient que ses films ne sont pas parfait, mais quand j'en vois qui mettent TASM au dessus de la trilogie de Sam Raimi ça me met en rogne, bien que ce ne soit apparemment pas ton cas. "On pourrait tout aussi bien dire que Webb via son Electro chercher aussi à se moquer de ce manichéisme, voir même des méchants souvent très caricatural (d'où la scène plus que génante vu sa nullité de l'accident d'Electro)." La différence c'est que Raimi peut se le permettre parce qu'il a montré dans les opus précédents qu'il était capable de faire des méchants ambigus qui ne soient pas manichéen. Mark Webb non donc lui ne le fait pas exprès a priori. cqfd " Au passage la transformation de l'homme sable que vous admirez tant ne m'a pas convaincu d'un point de vue personnel (c'est pas plus crédible que celle d'électro)." Ca je ne peut pas te le reprocher mais encore une fois je ne parle pas du point de vu de la crédibilité mais du point de vue cinématographique. Je trouve cette scène ainsi que la musique d'une rare beauté et d'une rare "puissance" si tu me permet l'expression (emphatique, j'assume) et le fait que dans cette scène, il prenne son temps alors que le reste du film n'est qu'une course contre la montre pour boucler toutes les intrigues en un peu plus de 2h. En fait il y a deux films dans le film : le film de Raimi avec l'homme sable et le bouffon vert et le film des producteurs avec Venom. Je te laisse deviner lequel est le plus réussi. "De même l'histoire du scénario qui se répète, toi tu y vois une référence mythologique limite philosophique, c'est certainement possible, mais moi j'y vois une incapacité à se renouveller et a gérer la relation MJ/Parker qui, même si c'est vrai que le baiser à l'envers à fait son effet, le je te vois moi non plus Smallvillien m'avait un peu soulé." Là encore on aime ou on aime pas mais justement il se répète sans se répéter, sans souler, tout en changeant. La trame général est grosso modo la même, mais le reste change, il inverse les rôles, change les personnages, en introduit de nouveaux... Ce n'est pas du copier/coller. La preuve, je ne l'ai remarqué que récemment (et pourtant ça fait un moment que je me les reregarde en boucle) que l'histoire se répète en prenant du recul sans m'attacher aux détails. C'est en les connaissant mieux que je me suis rendus compte de leur similitude. Sinon de prime abord, ce sont trois films totalement différents. On a l'impression que le héros avance mais en fait, il tourne en rond. Le coup du baiser à l'envers qu'on retrouve dans les trois films je ne m'en suis rendus compte que la dernière fois que je l'ai regardé.

  • Harvey.Kent
    Harvey.Kent

    il y a 5 ans

    Non mais Raimi il a fait de la transformation de Peter Parker du pur Evil Dead. On dirait presque un personnage de cartoon tant il est grotesque, aussi ridicule qu'un Ash et dans le cas présent en décalage totale avec son monde. Il en va de même pour le traitement d'Harry Osborn, dans une moindre mesure. Ça s'arrête là. Après on peu y trouver une logique, puisqu'un personnage introvertie qui dissimule une identité secrète, son némésis sera obligatoirement un gars totalement extravertie qui se contrôlera plus, irresponsable, qui voudra attirer l'attention sur lui et qui ne pensera qu'à lui. En opérant de cette maniére, Raimi a trouvé une échappatoire au problème qu'il a avec le personnage de Venom. Même si c'est ouvertement du nawak ça reste très éloigné d'un Electro duquel on ne peut trouver aucune justification, que se soit au sein même du film, de sa production ou vis à vis de son réalisateur (qui est complètement paumé depuis le 1er film). Après si on parle de crédibilité pour ce qui est de la transformation dans un film de superhéros, ça peut s'appliquer pour le genre en général. Il n’empêche que cette scène j'ai du la matter un nombre incalculable de fois. Mais bon, après les goûts et les couleurs comme ont dit... Allez, juste pour le plaisir lol : https://www.youtube.com/watch?v=PpaecszRRG0

    • Spider-sam
      Spider-sam

      En réponse à Harvey.Kent

      il y a 5 ans

      Je comprend pas trop ce que tu veux dire par "du pur Evil Dead" et "aussi ridicule qu'un Ash" mais ça à l'air dépréciatif alors que tu viens de dire que spider-man est parmi tes films préférés. Par contre pour le reste je suis d'accord, et c'est vrai que la crédibilité n'est pas le fort des super-héros (à l'exception de batman, mais spider-man n'est pas batman, ce que Mark Webb n'a pas compris). C'est plutôt "la suspension volontaire de l'incrédulité" ou pour le dire simplement, faire croire à l'incroyable, et ça, Raimi y arrive, pas Webb.

      • Harvey.Kent
        Harvey.Kent

        En réponse à Spider-sam

        il y a 5 ans

        On ne peut pas parler du style d'un réalisateur sur une franchise sans connaitre véritablement le parcours de ce dit réalisateur, puisque c'est justement là que réside l'origine de son style. Evil Dead c'est une pure tuerie qui a durablement marqué le genre et qui est élevé au rang de culte. C'est du cartoon en live, des mouvements de caméras complètement fou pour l'époque, une inventivité de dingue avec presque rien comme budget. A ce niveau là, Raimi est un pro du système D au même titre qu'un Peter Jackson. Mais il n’empêche que c'est volontairement ridicule, comique à outrance. Et c'est pour ça que je faisais ce parallèle. Le Peter Parker emo est complètement ridicule, le problème c'est que même si on peu le justifier, il n'a pas sa place dans l'univers qu'il a construit avec ses Spider-man. A la suite du premier film, ses fans l'avaient critiqué parce qu'ils disaient que "le Sam Raimi de Evil Dead est mort". En réponse à cela on a eu par exemple la scène du réveil de Doc Ock à l’hôpital qui est du pure Sam Raimi période Evil Dead en terme de réalisation et de montage. Ça marche super bien et ça ne dessert en rien l'histoire, bien au contraire. Il y a problème quand ça touche profondément la caractérisation d'un personnage. Peut être pour ça aussi qu'il ne voulait pas de Venom, parce qu'il savait que le résultat serait trop cartoon. Mais encore une fois, même si justifiable, ça passe mal. Sinon il n'y a que Spider-man 2 qui fait partie de mon top 3. Le premier ferait d'avantage partie de mon top 10.lol

  • Harvey.Kent
    Harvey.Kent

    il y a 5 ans

    Merde, j'ai oublié de cliquer sur répondre. Bon enfin bref.lol

  • HolyKnight
    HolyKnight

    il y a 5 ans

    Le débat est intérressant. Pour le fait d'appeler le film Amazing et non Ultimate, hum on va dire qu'à l'instar de Marvel studios qui mix les deux pour créer un troisième univers, j'imagine que Sony a voulu mixer Ultimate et Amazing. Pour la fin de Amazing Spider-Man 2, hum le speech de Gwen au début du film donne un gros indice sur ce qu'il risque de se passer de toute façon. Après c'est sûr que la campagne marketing était complètement raté, les trailers en montraient trop (le Rhino annoncé comme un perso tête d'affiche alors qu'il était juste un caméo, plus jamais ça!). Par contre oui, repousser le spin-off Venom c'est une belle erreur tellement le personnage est populaire (le verra-t-on un jour ce spin-off? J'ai des doutes, car bon, avec toutes les licences que Marvel Studios doit gérer, le jour ou la licence leur revient, les spin-offs de Spider-Man c'est fini, ils pourront pas se le permettre. C'est pour ça que je suis content que Sony ait Spider-Man car ils sont "obligés" de développer à mort l'univers du tisseur, et honnêtement y a de quoi faire). Et je suis d'accord que c'est une erreur de vouloir absolument se différencier de Raimi (la mort de l'oncle Ben tellement en mode "aller hop ça c'est fait"). En fait je suis d'accord pour dire que les films de Webb ont beaucoup d'erreurs de débutants, mais pour moi le problème vient du format film, là ou Raimi faisait des films qui "présentait" l'univers des super héros au grand public, Webb veut nous raconter une histoire, ça aurait été tellement mieux d'en faire une série, là j'ai l'impression de regarder une série (que j'adore! Vraiment je suis un grand fan des TASM malgré leurs maladresses) mais ou on doit attendre des années entre chaque épisode. Une série conviendrait tellement mieux à Spider-Man vu son univers très riche (des personnages comme Morbius, Norah Winters, Betty Brant, les Robertson ne pourront jamais être développés dans un film!).

  • Spider-sam
    Spider-sam

    il y a 5 ans

    >Harvey.Kent : Autant pour moi, même si je suis un gros fan de Sam Raimi (en fait je n'ai vu que ses spider-man mais je les aient vu tellement de fois et les connais tellement parker, euh par cœur, que je crois pouvoir prétendre être un fan sans avoir vu le reste de sa filmographie) les films d'horreurs c'est pas mon truc, donc je m'en tiens à ses spider-man, du moins pour l'instant, si tu me dis que ça vaut le coup, même pour les néophytes, alors peut être que je les regarderais un jour. J'ai failli regarder Darkman (oh un film par le réal de spider-man avec un titre qui ressemble à un film de super-héros, avec Liam Neeson et avec de très bonnes critiques) mais quand j'ai vu la tête de Darkman j'ai changé d'avis. En revanche je verrais bien le monde fantastique d'oz, plus proche de spider-man je pense que du reste de sa filmo, plus grand publique, avec James Franco/Harry Osborn, adapté d'un classique du cinéma (preuve que Sam Raimi est d'abord cinéphile avant d'être un fanboy comme Webb, si tant est que Webb soit fan de spidey parce qu'il semble ne pas bien le connaitre, en tout cas pas autant que Raimi). Pourtant sans avoir vu ses autres films et des films d'horreur en général, j'étais conscient que nombre de scènes, et notamment celle du réveil de Doc Ock, en portait la marque. Et c'est ce que j'aime chez Raimi, contrairement à Webb, il n'a pas peur de faire peur, c'est à dire, de perdre une partie du publique, et pourtant à 6 ans, j'avais beau avoir peur, j'en redemandais. Comme Peter le dit au début du 1, "cette histoire n'est pas faite pour les âmes sensibles". Je me rappel que la première fois que j'ai vu la bande annonce de spider-man 2 ça m'avait fait froid dans le dos et j'avais qu'une envie, aller le voir. J'adore les revoir parce que chaque fois que je les regarde je découvre de nouveaux truc. Donc pas besoin d'avoir vu toute sa filmo pour donner son avis, et je pense que de toute façon, ses spider-man sont un peu à part du reste de sa filmo. En tout cas, si tu semble le connaitre mieux que moi, ce que tu dis confirme ce que je pense : Sam Raimi est un génie novateur qui n'a peur de rien et surtout pas de faire peur. >HolyKnight : Tout à fait d'accord, TASM serait une très bonne série, sauf qu'il s'agit de films. Sam Raimi faisait du cinéma, Mark Webb fait de la télé. Ou plutôt, les spider-man de Sam Raimi sont des films d'auteur (ou des blockbusters d'auteur si on veut et si on tient compte du budget et du succès, mais un des premier du genre) à l'instar des batman de Nolan, et Webb fait des blockbusters qui ne se démarquent pas du tout venant, des films Marvel quoi. C'est vrai que ça marcherait bien en série, mais spider-man serait trop à l'étroit sur un petit écran, et un des super-héros les plus populaire relégué au petit écran ? Ca risque pas d'arriver, ou alors en plus des films mais pas à la place. "des personnages comme Morbius, Norah Winters, Betty Brant, les Robertson ne pourront jamais être développés dans un film!" Là tu te trompe, Sam Raimi voulait faire un film avec Morbius, normal pour un réal de film d'horreur, mais les producteurs ont encore fait leur frileux (de peur d'effrayer le plus jeune publique) et Betty Brant et Robertson sont présent dans ses films (contrairement à ceux de Webb qui exclus même Jameson) certes on les voit pas beaucoup mais ça reste des personnages secondaires ni plus ni moins. "Pour la fin de Amazing Spider-Man 2, hum le speech de Gwen au début du film donne un gros indice sur ce qu'il risque de se passer de toute façon." Ah c'est vrai, j'avais oublié ça, c'est pas un indice, c'est un spoil ! ^^ De toute façon on savait qu'elle allait mourir à un moment ou à un autre, c'est pour ça qu'il tenait tant à ce qu'il rencontre Gwen avant MJ comme dans la bd et pas comme Raimi qui se contentait de faire référence à la mort de Gwen avec la scène du pont dans le 1 qui se termine mieux (il n'allait quand même pas tuer MJ dès le 1) " là ou Raimi faisait des films qui "présentait" l'univers des super héros au grand public, Webb veut nous raconter une histoire" Effectivement, les films de Raimi présentaient l'univers des super-héros puisque c'est un des pionniers, qui a lancé la mode (il y a eu Batman et Superman avant lui mais ils n'ont pas eu un tel impact) en revanche il raconte aussi une histoire, et nettement plus intéressante que celle de Webb dont on connais déjà le dénouement.

  • HolyKnight
    HolyKnight

    il y a 5 ans

    En fait je pense que les films de Webb et Raimi jouent surtout dans deux écoles différentes, là ou Raimi fait à la base des films d'horreur (d'où le fait que ses méchants sont réussis et marquants), Webb avait fait à la base un film de love story (d'où le fait que la romance Gwen/Peter est vraiment réussie). Je pense que l'un comme l'autre ont souffert des contraintes diverses. Raimi s'est vu obligé de mettre un Venom contre son gré, et ça a donné le fiasco qu'on lui connait, Webb a du passé "après Raimi", ce qui fait que pour éviter de la redite, on bâcle des scènes importantes comme la mort de l'oncle Ben, on met des méchants secondaires en premier plan car les trois principaux ont été pris dans la première trilogie (le Bouffon vert de Webb me plait beaucoup, mais il a été bâclé, on sent qu'ils l'ont balancé en express car s'il apparaissait pas, ça aurait râlé, et à raison, Spidey a besoin d'Octopus, de Venom ou du Bouffon Vert, et ça m'aurait gonflé d'avoir à attendre 2018 pour voir le grand antagoniste de Spider-Man). En fait je pense que de la même manière qu'il serait injuste de condamner Raimi pour Spider-Man 3, car la plupart des problèmes du film ne viennent pas de lui, il en est de même pour Webb, on va dire qu'il est arrivé dans un mauvais contexte. Déjà le gros problème selon moi c'est qu'on sent à la façon dont le Bouffon vert et la mort de l'oncle Ben sont bâclés, que Sony part du principe que le public a vu la première trilogie, dans ce cas, il ne s'agit pas d'un reboot. Je pense pas que la série de Raimi aurait pu durer, elle était très bonne dans son temps, mais elle ne correspond plus au modèle de film de Super Héros actuel, tout comme un Super Mario Bros old-school ne correspondrait plus aux gamers d'aujourd'hui pour citer un exemple. Mais au lieu d'annoncer ça comme un reboot, ils auraient mieux fait d'annoncer ça comme un univers parallèle, et comme tu l'as dit plus haut, effectivement, le film aurait gagné à s'appeler Ultimate Spider-Man (le fait qu'il y ait Gwen Stacy en premier amour de Peter n'est pas gênant, après tout les films Marvel Studios mélangent autant de l'Ultimate que du classique) et à être présenté comme une alternative et non comme un retour à zéro alors que TASM2 n'est pas construit comme un deuxième opus mais comme un cinquième. Quitte à ensuite faire un film Spider-Men ou Spider-Verse ou les deux Spidey se croisent. En fait je pense qu'il devient urgent de faire un film Spider-verse si jamais ils envisagent sérieusement de faire encore un reboot, histoire de montrer au public que c'est un même multivers que c'est au fond "la même série". En bref je pense que Raimi comme Webb ont eu des contraintes qui les dépassait mais ont su gérer du mieux qu'ils pouvaient, il y a du très bon et du très mauvais dans leurs adaptations, le seul gros problème c'est qu'on dirait vraiment que Sony ne sait pas se décider (sérieux ça les tuerait de faire une annonce claire pour Venom?). Pour le fait que les ennemis de Webb sont manichéens, je pense que c'est surtout du aux ennemis choisis, et malheureusement je pense que Raimi a eu tort de transformer les "vrais méchants" en "anti-méchant" ce qui fait qu'il a été plus ou moins obligé de transformer Venom qui est pour le coup un anti-méchant en vrai méchant pour ne pas faire de la redite.

  • Spider-sam
    Spider-sam

    il y a 5 ans

    "En fait je pense que les films de Webb et Raimi jouent surtout dans deux écoles différentes, là ou Raimi fait à la base des films d'horreur (d'où le fait que ses méchants sont réussis et marquants), Webb avait fait à la base un film de love story (d'où le fait que la romance Gwen/Peter est vraiment réussie)." Je suis d'accord mais Raimi a beau être réalisateur de films d'horreur à la base, il a aussi bien réussi à mon sens, sinon mieux, la romance, et en plus chez Raimi, c'est du aussi bien au scénario et à la direction d'acteur qu'aux acteurs eux même alors que chez Webb, tout le mérite revient au (vrai) couple Andrew Garfield/Emma Stone. Mais c'est vrai que pour la love-story aussi, ils jouent dans deux écoles différentes : avec Raimi on a un amour impossible quasi shakespearien à la Roméo et Juliette donc plus old school alors que chez Webb on a une love story plus teenage movie et qui plait plus sans doute à la nouvelle génération (mais qui est pour moi beaucoup plus surfaite et beaucoup moins cinégénique, plus adapté pour le coup à une série genre Arrow). "Je pense que l'un comme l'autre ont souffert des contraintes diverses. Raimi s'est vu obligé de mettre un Venom contre son gré, et ça a donné le fiasco qu'on lui connait, Webb a du passé "après Raimi", ce qui fait que pour éviter de la redite, on bâcle des scènes importantes comme la mort de l'oncle Ben, on met des méchants secondaires en premier plan car les trois principaux ont été pris dans la première trilogie (le Bouffon vert de Webb me plait beaucoup, mais il a été bâclé, on sent qu'ils l'ont balancé en express car s'il apparaissait pas, ça aurait râlé, et à raison, Spidey a besoin d'Octopus, de Venom ou du Bouffon Vert, et ça m'aurait gonflé d'avoir à attendre 2018 pour voir le grand antagoniste de Spider-Man)." Certes, Webb a eu comme contrainte de passer après Raimi, mais ce n'est pas une contrainte pour la raison que tu avance, c'est à dire être obliger de refaire toute les scènes obligées, il aurait très bien pu faire comme dans l'incroyable Hulk ou dans spider-man 2 et récapituler dans le générique. C'est un choix. Mais en fait il ne fait pas vraiment de choix, encore une fois il a le cul entre deux chaise : il aurait pu faire soit comme je vient dire, une simple piqure de rappel (et dans ce cas ce serait plus une suite comme tu dis qu'un reboot) soit assumer le côté reboot et donner sa vision de ces scènes et pas faire à tout prix différent de Raimi. Là il ne fait ni l'un ni l'autre, les scènes sont tellement bâclées qu'on a l'impression que c'est un résumé, sauf que ça dure 1h ! C'est pour ça que le premier TASM est pourri et le deuxième beaucoup mieux : dans le 1 il se débarrasse de ces contraintes, re raconter l'histoire que tout le monde connait par cœur (sauf les nouveaux venus, seul raison qui justifie de tout refaire depuis le début, attirer un nouveau publique au risque d'en perdre un autre, il met la patience et la fidélité des fans à rude épreuve, évidemment, même si j'ai détesté le premier TASM par comparaison avec les spider-man de Raimi, parce qu'en tant que tel, c'est pas un mauvais film, sauf qu'on peut pas faire abstraction du comics et de la première trilogie, c'est pas le spider-man que je connais, je suis quand même aller le voir, le revoir et voir la suite parce que je suis fan) et dans le 2, il commence vraiment à raconter son histoire comme tu dis. Mais visiblement il a lui aussi subit la contrainte des fans et des producteurs puisqu'il a été obligé de mettre le bouffon et de tuer Gwen, je pense que si ça tenait qu'à lui il ne l'aurait pas tué, du moins pas aussi tôt, tellement l'alchimie entre Peter et Gwen est une des seules réussites du film et s'est peut être pour ça qu'ils s'arrêtent là, maintenant le film n'a plus de raison d'être, en plus ils ont tenté de ménager le jeune publique avec des méchants qui font pas peur et avec un ton léger, moins grave que ceux de Raimi, mais ils ont été obligé de les confronter à la mort de 3 personnages importants (Oncle Ben, Gwen et son père). Eh oui, spider-man c'est pas du Disney, et si chez Marvel les mort ne sont pas définitives (cf Agent Coulson), celle des Stacy et de Ben Parker font partie des rares qui le sont. Non la vrai contrainte de Webb c'est qu'il souffre inévitablement de la comparaison avec son prédécesseur qui lui fait de l'ombre. Il sait qu'il pourra pas faire mieux et du coup il essaie même pas de faire mieux mais il fait le plus différent possible pour éviter toute comparaison. Mais ce n'est pas possible, il ne fera jamais oublier les spider-man de Raimi. Il aurait mieux fait tout simplement de faire une suite, même en changeant d'acteur, Raimi avait failli remplacer Tobey Maguire pour raison de santé par Jack Gyllenhaal dont la ressemblance avec Tobey est frappante dans Zodiac. Jack Gyllenhall a d'ailleurs failli être aussi super-man et batman, pas de chance il a eu aucun des trois et quand il a enfin réussi à décrocher le premier rôle dans Prince of Persia, qui pour moi méritait une suite, la suite ne verra jamais le jour. Pauvre Jack, on se souviendra de lui que comme le cow-boy gai du secret de brokeback mountain, très bon film par ailleurs, tandis que Heath Ledger, qui a lui aussi failli être spider-man mais a préféré jouer dans ce film, a été consacré par le rôle que l'on sait. Quand même quand on voit la liste des prétendant au rôle de spider-man pour chacune des versions ça en dit long sur les intentions des auteurs et le public visé : Tobey était en concurrence avec Jack Gyllenhaal et Heath Ledger, tout les 3 des acteurs fantastiques au air d'ado lunaire et Andrew Garfield était en concurrence avec Zac Efron (High Scholl Musical) et Robert Pattinson (Twilight) les deux beaux gosses pour midinettes par excellence (et je pense que les studios n'y sont pas pour rien) !! on a eu chaud, au moins ils ont pris le meilleurs des 3. Ca se passe de commentaire. Mais on peut accorder des circonstances atténuantes à Webb : Sam Raimi avait carte blanche au début puisque les producteur ignoraient alors l'impact (et la recette) que le film allait avoir. Donc effectivement Webb est arrivé dans un mauvais contexte. "Je pense pas que la série de Raimi aurait pu durer, elle était très bonne dans son temps, mais elle ne correspond plus au modèle de film de Super Héros actuel" est ce un mal ? Justement il se démarque et se démarquera à jamais du tout venant. C'est le cas aussi des batman de Nolan, en fait de tous les meilleurs films de super-héros. Iron man 1 était novateur et impertinent, n'avait pas peur de critiquer l'intervention américaine en Irak et en afghanistan (Tony Stark qui donne des armes aux talibans c'est la cia qui forme et arme Ben Laden et Al-Quaida) avant de rentrer dans le moule, dans les rangs depuis que Disney a racheté la franchise et même dès iron-man 2 (sorti dans la précipitation pour profiter du succès du 1 avant qu'il ne retombe, ce qui fait qu'on a un brouillon, avec qq esquisses de bonnes idées mais un brouillon qd mm). Depuis la dictature Disney on a eu certes Avengers qui est un gros fantasme de fan (c'est pourquoi j'ai adoré) mais rien de plus, pas un grand film comme spider-man (de Raimi), batman (de Nolan ou mm de Burton) ou iron-man 1 (encore une fois le 3 est mieux que le 2 mais encore loin derrière le 1). Il y a eu aussi captain america mieux que la moyenne car difficile à adapter sans tomber dans le ridicule et le patriotisme et du coup ils redoublent de vigilance et d'ingéniosité, Thor le pire des Marvel, que j'aime bien quand mm en tant que fan, moins en tant que cinéphile, surtout venant d'un cinéaste comme Keneth Branagh, alors qu'un inconnu comme Alan Taylor (je parle au cinéma parce qu'à la télé ne serait ce qu'avec Game of Thrones et Mad Men c'est une autre histoire) a fait mieux que lui, ça a du être humiliant pour Keneth Branagh (le réalisateur de Frankenstein et Hamlet) qui a, à sa décharge, du passer en premier pour un des super-héros les plus durs à adapter à l'écran (et il n'en s'en ai pas si mal sorti). Si le 2 est mieux c'est grâce aux look plus Game of Thrones que plastoc/cosplay du 1 et à l'autodérision déjà présente dans le un (impossible d'adapter ce perso sérieusement) et surtout à Loki/Tom Hiddleston qui vole carrément la vedette à Thor alors que dans le 1 il était trop sérieux et pas intéressant (Avengers lui a donné plus d'assurance et comme dit Hitchcock, "meilleurs est le méchant, meilleurs est le film"). Il a mm volé la vedette à Downey Jr. au comics con ! Bref je m'égare. Pour en revenir à Spidey, je pense pas que ce soit une bonne idée d'adapter le spider-verse, trop récent alors qu'il reste tellement de chose à faire, et surtout trop n'importe quoi (spider-ham en film, déjà que dans les comics je trouve ça n'importe quoi mais en film jamais !) et c'est trop prématuré, en comics ils peuvent se le permettre parce qu'il y a des décennies d'histoire derrière mais en film il n'y a que 2 spider-men (mettre iron-spider alors que civil war n'a pas encore eu lieu, surtout que Marvel et Spidey au ciné ne sont malheureusement pas dans la même continuité). Si tu penses juste à un spider-men avec les 2 spider-man pourquoi pas si ça permet de faire revenir Tobey mais je doute fort qu'ils le fassent, ça troublerait les spectateurs qui voient les deux versions comme deux films différents, si ça se trouve certains n'ont jamais vu l'une ou l'autre version, et n'oublie pas qu'ils ne veulent pas perdre leur jeune publique alors déjà que la Fox a pris le risque d'un scénario relativement compliqué avec DOFP, même si c'est la mode les voyages temporels, je pense pas qu'ils le fassent. Et encore une fois c'est trop prématuré, spider-man n'a pris conscience de l'existence d'univers parallèle que récemment dans les comics, ça chamboulerait tout s'il l'apprend dès maintenant dans les films. A la limite s'ils veulent faire un reboot je vois bien Miles Morales que j'ai adoré et en plus la tendance est à la diversification ethnique et à la féminisation (la torche noir dans le prochain ff, cap noir, miss marvel musulmane, thor fille...) mais encore une fois il reste tellement de chose à faire et à dire sur Spidey que ça me semble prématuré : Gwen vient juste de mourir, il a pas rencontré MJ, n'a combattu que quatre méchants et il y plein d'intrigues en cours. A moins d'une grosse ellipse pour pouvoir y revenir après et du coup un changement d'acteur c'est peut probable mm si je crois qu'ils avaient évoqué l'idée de faire Miles en film. Au moins il affirmerait sa filiation avec Ultimate.

  • Spider-man
    Spider-man

    il y a 5 ans

    Dans les réussites de la collaboration Marvel/Disney, j'ai oublié Les Gardiens de la Galaxie, grosse surprise mais un peu à part, plus proche de Star Wars ou de pirates des CaraÏbes (dans le ton) que des autres super-héros Marvel. Autre solution pour Sony pour sauver la barque et s'ils s'obstinent à refuser de collaborer avec Marvel, s'allier à la Fox (j'y ai cru qd j'ai vu que la scène post-générique de TASM 2 était la bande annonce de DOFP). Spider-man et Wolverine ensemble (mes deux super-héros Marvel préférés), c'est au moins aussi jouissif que spidey avec les Avengers et je pense que vu l'ampleur que prend Marvel c'est la meilleurs chose à faire. J'ai l'impression que les dernières annonces de Marvel concernant la phase 3 ont complétement déstabilisé tout le monde et Sony en particulier : DC a riposté avec Batman v Superman avec peut être un teaser à la fin de l'année, et l'annonce de leur plan jusqu'à 2020 dont JLA, la Fox avec Apocalypse et une myriade de perso a de quoi faire aussi, mais Sony avec seulement spider-man, qui a certes, individuellement, un des univers les plus étendu, mais face aux Avengers ou aux X-men il ne fait pas le poids (au niveau quantitatif j'entend parce qu'au niveau qualitatif c'est un des super-héros les plus populaire sinon le plus populaire de Marvel). Le problème, c'est que à part dans les New Avengers, Wolverine et Spider-man n'ont pas grand chose en commun et ne se retrouvent que occasionnellement, le plus souvent pour se battre. Donc je pense que Wolvie et Spidey réuni dans un film ça restera à l'état de fantasme (ou alors quand les deux franchises auront rejoint la maison mère c'est à dire dans très lgtps sauf si Sony et la Fox déclarent forfait mais j'en doute). Donc je pense que rejoindre Marvel est la meilleurs solution. Pour en revenir aux spider-man de Raimi, la preuve qu'ils sont plus construits que ceux de Webb, en plus du jeu de miroir entre les films, chaque film est construit autour d'une maxime, d'une leçon de vie différente : le 1 évidemment, "un grand pouvoir implique de grande responsabilité", qui va le guider toute sa vie (mais pas aussi évident que ça visiblement puisque Mark Webb l'a complétement zappée) avec Peter qui, après avoir dérogé à cette règle et en avoir payé le prix, va se trouver confronter à un méchant, le bouffon vert, qui a fait le choix inverse, les pouvoirs pour le pouvoir et pas de responsabilités, et qui s'en sert dans son propre intérêt. Dans le 2, vu qu'il n'a plus de pouvoir et donc, pense-t-il, plus de responsabilité, la maxime qui s'applique aussi bien à lui qu'au méchant, octopus, c'est "l'intelligence n'est pas un privilège, mais un don" prononcée par Octavius. Elle s'applique à Peter puisque l'intelligence est le seul "pouvoir" qui lui reste après avoir perdu ses "super-pouvoirs" et donc il lui reste des responsabilité, comme à nous tous puisqu'on est tous (plus ou moins) doué d'intelligence. Et elle s'applique à Otto qui utilise son intelligence non au service de l'humanité (comme un don, comme spider-man) mais pour réaliser son rêve, donc au service de son intérêt (comme un privilège). Dans le 3, c'est Tante May qui prononce la maxime "la vengeance est un poison qui peut s'emparer de nous et nous transformer en monstre" illustré par le costume noir, certes moins subtil que dans les 2 autres. En fait le seul qui ne soit pas motivé par la vengeance dans le film c'est l'homme sable, méchant malgré lui, sinon Harry veut venger son père, Spidey son oncle et Venom lui même. Et je trouve ça très fort que Sam Raimi ai réussi à faire de l'homme sable, un méchant classique dans la bd, un personnage aussi tragique. La scène de sa naissance mais aussi celle où il demande pardon à Peter sont d'une rare puissance émotionnelle, et pourtant je ne suis pas du genre à fondre en larme devant un film mais à chaque fois que je vois cette scène j'ai une boule dans la gorge. En plus le fait de revenir sur la mort de son oncle et le fait que Harry meurt comme son père et qu'ils finissent tous par se pardonner mutuellement boucle la boucle d'une bien belle façon et c'est la qu'on voit que Venom est en trop, il apparait dans ce film et disparait aussi vite qu'il est venu. Ce qui me gène avec le spider-man de Webb c'est qu'il se comporte comme le spider-man noir de Raimi c'est à dire qu'il est motivé par la vengeance, donc c'est carrément une anti thèse du spider-man de Raimi (non non en fait la vengeance c'est bien). Après on pourrait reprocher à Raimi d'être un donneur de leçon mais ce n'est pas asséné avec insistance mais plutôt glissé de manière subtile à qui veut bien l'entendre et sachant qu'une partie du publique est encore jeune je trouve ça plutôt louable de leur inculquer ces valeurs, d'autant que c'est le rôle des super-héros, servir d'exemple (ou de contre exemple pour certains, je pense par exemple à Kick Ass qui est aussi un de mes héros (en comics et en film) favori). C'est aussi pour ça que Venom, contrairement aux Sinister Six, qui sont foncièrement méchant (même si chez Raimi ils ont une part d'humanité qui triomphe à la fin (chez otto, l'homme sable et bouffon jr.) ou pas (chez Venom et bouffon sr.), chez Webb, qui a voulu rester fidèle aux perso des comics (manichéen) ce n'est plus le cas), Venom donc n'est pas méchant (sauf peut être chez Raimi pour le coup dont il a fait un vrai méchant comme tu dis avec cette phrase on ne peut plus explicite "j'aime être méchant, tu peut pas savoir le bien que ça fait") et n'a de haine qu'envers spider-man (et ceux qui se mettent en travers de son chemin entre lui et spider-man) mais dans certains comics que j'ai lu il sauve des gens, il ne veut pas de dommage collatéral, il n'en veut qu'à spider-man et donc il aurait pu marcher en anti-héros, en personnage tragique, pas si différent de batman et du punisher finalement (ou de Arrow), sombre et torturé, il aurait pu fonctionner en film, mieux je pense que les Sinister Six. Je pourrais continuer encore lgtps, les spider-man de Sam Raimi sont tellement riches, il y a tellement de choses à dire et tellement d'interprétation qu'on peut donner. Par comparaison, les spider-man de Webb sont bien pauvres. Il suffit de voir le nombre de lignes que j'ai déjà écrit rien que sur les films de Raimi pour s'en convaincre et j'ai pas fait le tour. J'aurais été incapable d'en dire autant sur TASM, à moins d'en énumérer les défauts. C'est pour ça que pour moi, les spider-man de Sam Raimi sont bien plus que de vulgaire film de super-héros mais des chefs d'œuvres à ranger parmi les monuments du cinéma ne serait ce que par l'impact qu'il a eu (comparable au moins à Avatar) en lançant la mode des super-héros au cinéma qui a changé le paysage cinématographique. Mais ce n'est que mon avis et pour nuancer mon propos, ce film a bercé mon enfance et donc je veux bien croire que je ne soit pas très objectif mais quoi qu'il en soit, je ne me lasse pas de les revoir.

  • Spider-sam
    Spider-sam

    il y a 5 ans

    Oups, je me suis trompé dans le pseudo mais c'est toujours moi. Non en fait c'est bien spider-man lui même qui dit que les spider-man de Raimi sont supérieurs. On devrait rebaptiser la trilogie de Raimi Superior Spider-man. Pourquoi pas un Superior spider-man en film d'ailleurs ? J'y crois pas trop mais ça serait top.

  • Kira666
    Kira666

    il y a 5 ans

    C 'est drôle de voir qu'il y a quelque temps, avant TAS2 pas mal de monde sur mdcu crachait sur la trilogie de Sam Raimi et maintenant on voit un peu l'inverse, en même temps marc web n'est qu'un yesman avec aucune vision trop soucieux de satisfaire les producteurs!

  • HolyKnight
    HolyKnight

    il y a 5 ans

    Il y a quand même un point sur lequel je trouve que Webb a indéniablement marqué un point par rapport à Raimi, je veux bien que la relation entre Mary-Jane et Peter dans la première trilogie ait un côté "amour impossible" mais honnêtement j'ai vraiment du mal à m'attacher à ce couple. Le couple Gwen Stacy/Peter de Webb fonctionne beaucoup mieux (même si le fait que les deux acteurs sont ensemble dans la vrai vie doit jouer sur le fait que la relation est plus crédible). Sinon je trouve ton analyste très intéressante, et je pense que je vais me revoir la trilogie de Raimi avec un meilleur œil, même si je pense sincèrement que la série de Webb est très bonne elle-aussi (bien qu'objectivement, elle a d'énormes défauts), elle a juste ÉNORMÉMENT soufferte de contrainte de producteurs. Cela dit je suis vraiment contre un énième reboot, ou alors qu'on fasse un film Spider-Verse pour montrer que toutes ces adaptations cohabitent. Pour le moment je pense pas qu'il y ait des raisons de rebooter la série, pour la première trilogie, vu le Venom c'était obligatoire (de 1, il mourrait, de 2, il était très loin d'être l'anti-héros qu'on attendait du personnage, et pour un film Venom, une telle tête à claque en héros, ça l'aurait pas fait, même si je trouve l'acteur très bon). Là, le seul élément scénaristique qui risque de bouleverser la série est le fait que Harry est l'assassin de Gwen et que ça va forcément détruire à jamais la relation entre Peter et son meilleur ami. Donc soit on assume et on se prive à jamais de la relation Harry/Peter dans les films, soit "reboot partiel" à savoir que les films Amazing Spider-Man soient une trilogie à part, que Venom et Sinister Six soient à part aussi, et que le tout avec la trilogie de Raimi forment un même Spider-verse histoire de pas donner l'impression au public qui en 2014 tient la notion d'univers partagé, que rien n'est lié (et accessoirement, dans la mesure ou les films Amazing Spider-Man sont construit en partant du principe que l'on ait vu les films de Raimi, autant dans le choix des méchants que dans la construction des scènes, ça n'a pas de sens de le présenter comme un reboot et non une alternative). Cela dit, même si on est d'accord que la série de Marc Webb est juste "un film de super héros dans le style de 2014" et non "le film de super héros de Marc Webb", je trouve ça un peu injuste que ce film là soit le mouton noir, alors que les Gardiens de la Galaxie, Captain America 2 et XDOFP n'ont à mes yeux, rien de plus que TASM2.