Sin City est sans doute une des plus innovantes bandes dessinées jamais réalisées : Frank Miller y a révolutionné le genre du récit noir tout en introduisant un traitement graphique d'une force et d'une originalité sans précédents et en bouleversant la structure linéaire de l'histoire au profit d'une temporalité qui doit beaucoup au langage cinématographique. Au lieu de centrer son récit autour d'un protagoniste et d'en suivre les péripéties, Miller a imaginé une multitude de personnages, placés tour à tour au centre d'un particulier épisode mais aussi en marge d'autres. Basin city, la ville du péché, est en effet la vraie protagoniste de cette saga hard boiled, métaphore (selon Miller) de la société contemporaine, au moins dans celle qu'elle a de plus extrème. La vision de Miller, la morale qui se dégage des pages de Sin City, ont divisé la critique mais son habilété en tant que scénariste et sa virtuosité en tant que dessinateur ont vite mis d'accord tout le monde. L'hybridation entre roman noir américain des années 40 et 50, univers des super héros et codes du manga est sans soute une réussite sans précédents et, par la suite, jamais égalée. Mais c'est surtout le traitement du noir et blanc, l'équilibre des masses, le jeu d'ombres et lumières qui font de chaque page de Sin City un véritable chef d'œuvre, une leçon de bande dessinée qui ne finit pas d'emerveiller son lecteur. Réunir en un seul ouvrage toutes les pages de Sin City, répond aussi à la volonté de souligner sa parfaite et complexe architecture, sa richesse graphique (qui n'a pas pris une ride après autant d'années), le formidable travail de structuration des personnages accompli par Miller.

Ce premier volume recueille les quatre premiers épisodes de Sin City : Sin City (qui a pris le titre de The Hard Goodbye, qui lui a été attribué par Miller en 1993), J'ai tué pour elle, Le grand carnage et Cet enfant de salaud.

  • babpro3
    babpro3

    il y a 7 ans

    J'ai trouvé les deux tomes chez mon libraire il y a 2 mois. Les derniers à prix coutant certainement. J'vais pas vous la faire à l'envers, l'édition est magnifique. Ca dépasse de loin mon omnibus punisher qui fait référence en la matière. Sinon, que dire...Sin City c'est beau. C'est digne d'une expo au grand palais de Paris, il y a vraiment des planches incroyables. Je n'aime pas énormément les nouvelles mais là, c'est autre chose ; c'est le renouveau des films de "braquo", des ambiances "pulp" : chaque nouvelle est différente mais les persos se croisent et interagissent au fur et à mesure des 2000 pages, de façons subtiles. Rajoutez à ça les aplats en noir et blanc qui donnent pages après pages de véritables tableaux... Quand à la version "anniversaire"...certainement trop chère sur ebay mais comme je l'aie entre les mains, difficile de juger ;)