Panini Comics

Panini Comics

1 / 1 (2021)

Panini Comics

1 / 1 (2021)

Panini Comics

1 / 1 (2021)

Le moment des affrontements est arrivé ! Thor se retrouve face à Hulk et la Chose tous deux transformés en Worthy et plus puissants que jamais. Steve Rogers épaulé par les Avengers affronte Sin en plein Manhattan. Et Tony Stark confronte Odin après avoir réalisé un énorme sacrifice.


  • Guillaume
    Guillaume

    il y a 10 ans

    Premier gros coup de frein dans ce crossover. J'avais trouvé que l'intensité montait jusqu'au dernier numéro, pour atteindre un niveau que je n'osais pas espéré depuis Civil War dans un crossover Marvel. Or là, on retombe dans les travers de la maison des Idées. Ce numéro est inutile, il n'apporte rien à l'intrigue et les rebondissements ne parviennent pas à me réjouir. Même au niveau des dessins, c'est comme si Immonen avait baclé ce numéro. Les traits sont moins précis, les visages moins détaillés et les combats moins lisibles. Le dessinateur aurait il du mal à suivre la cadence ? A 2 numéros de la fin, j'espère que c'est une chute pour mieux rebondir et que le crossover repartira de plus belle pour se finir en beauté ! 5/10

  • Julien
    Julien Staff MDCU

    il y a 10 ans

    J’ai rarement vu une histoire en si peu de chapitres capable de produire des numéros aussi hétérogènes, je passe d’un mois à l’autre d’un numéro que j’ai adoré et auquel je mets un bon 9/10, à un numéro qui me laisse vraiment dubitatif sur l’intérêt et la qualité de cet event. Fear Itself est victime du syndrome du mega event de la mort qui n’était à la base pas prévu ainsi et qui devait seulement être un arc sur une série. Ca se voit clairement dans ce numéro tellement il ne s’y passe rien et Fraction essaie tant bien que mal de remplir son numéro et de justifier l’appellation d’event/crossover. Alors ok c’est sympa, y a de la bonne baston bien réalisée et bien illustrée, mais ça s’arrête là. L’histoire avance pas d’un poil, c’est juste du remplissage en attendant le dernier numéro et la grosse résolution finale. L’histoire manque clairement de potentiel et sept numéros sont clairement trop, et c’est bien regrettable parce que cette histoire aurait pu être vraiment bonne si elle avait été traitée différemment et que Marvel n’avait pas choisi de repartir dans un « oooh mon dieu c’est la plus grande menace que l’univers ait jamais affrontée, tout le monde est en danger, on va tous mourir ». Je ne doute pas que la fin sera de qualité mais je commence à en avoir vraiment marre de ces gros events totalement injustifiés et lancés pour des raisons de marketing pures. Et où est passé la peur dans tout ça ? Où est passé le côté réaliste sur la situation actuelle de notre monde et la mise en avant des gens « normaux » et de leur peur, qu’on a vu seulement dans le premier numéro. Tout ça est bien vite passé à la trappe. J’ai même des reproches à faire aux pourtant très bons dessins d’Immonem. Sur tout ce qui est gros plan il n’y a aucuns soucis, c’est beau et expressif, par contre dès que les personnages sont un peu en arrière-plan, ils sont quand même bien bâclés, leurs visages sont vides et on les reconnait à peine. Je l’avais déjà remarqué précédemment mais ça m’a vraiment gêné dans ce numéro. 6/10

  • Ashka
    Ashka

    il y a 10 ans

    Fear Itself nous offre son chapitre le plus décevant jusqu’à présent. Au niveau scénario, on se retrouve avec des choses plutôt inutiles entre la discussion entre Odin et Stark qui ne sert a rien si vous avez déjà lu le dernier Invincible Iron Man et le combat entre Thor et les deux Worthy qui se retrouve au final être qu'une mauvaise copie du combat Superman/Doomsday avec une conclusion qui laisse franchement indifférent (mais qui explique pourquoi Hulk va aller se battre contre Dracula ...) en passant par un moyen beaucoup trop facile de régler le problème des Worthy (qui d'ailleurs fait largement penser a une scène de Blackest Night ...). Seule la confrontation entre Sin et Cap arrive plus ou moins à intéresser, même si encore une fois, on tombe dans le cliché et la fin du chapitre arrive à nous offrir le cliché typique de chez Marvel. Au niveau dessin, c'est toujours au même niveau, c'est assez inégal, le chapitre nous offrant certaines pages très belles et d'autres complétement ratés. Au final, Fear Itself #5 est clairement le moment faible du crossover en nous offrant du cliché a la pelle et au final, pas grand chose avance et on s'ennuie de voir des choses qui ont déjà été faites et refaites plusieurs fois, espérons que le prochain chapitre offrira un réel intérêt au crossover ... 5/10

  • Kit_Fisto
    Kit_Fisto

    il y a 8 ans

    Thor affronte les lieutenants du Serpent possédant La Chose et Hulk pendant que Cap et les Vengeurs font face à Sin. Beaucoup de bourrinage mais peu d'avancée globale dans la storyline de Fraction. Malgré tout Stuart Immonen reste très bons dans ses planches