Panini Comics

Panini Comics

Panini Comics

1 / 1 (2021)

Panini Comics

1 / 1 (2021)

Panini Comics

1 / 1 (2021)

En cette période d'anxiété mondiale, de crise économique et d'hystérie de masse, Sin, le nouveau Red Skull, a fait une découverte incroyable ... Un secret honteux fera vibrer les fondations de l'univers Marvel ! Une révélation qui divisera père et fils, opposera ami contre ami, et annonce la montée de la peur personnifiée. Il revient ... et le monde n'a rien à craindre sauf la Peur. Matt Fraction et Stuart Immonen offrent aux fans le plus grand évènement Marvel depuis CIVIL WAR!


  • Guillaume
    Guillaume

    il y a 10 ans

    Passons rapidement sur l'intérêt de ce crossover, plus que douteux, maintenant qu'il est là voyons en peu ce qu'on peut en dire. Franchement, j'ai bien aimé ce premier numéro, pour un crossover en 8 numéros, on ne pouvait pas s'attendre à des gros rebondissements dès le début cependant j'ai lu ce numéro très rapidement, emporté par le déroulement de l'intrigue, j'ai vraiment passé un bon moment. J'ai confiance en Fraction, j'espère qu'il nous fera un truc bien en plus avec Imonem aux dessins, je suis ravi ! 9/10

  • Julien
    Julien Staff MDCU

    il y a 10 ans

    Un magnifique premier numéro pour Fear Itself, il y a tout ce qu’on peut attendre d’une introduction à une grosse histoire comme celle là et même encore plus. On le sent tout de suite avec numéro, Fear Itself va être une histoire avec d’énormes proportions mais tout en ayant une focalisation plus intimiste, comme on peut le voir lors des scènes avec les habitants de Broxton, et ça j’adore. Rien de mieux pour raconter une grosse histoire que de se focaliser sur quelque chose de plus petit et précis, ça évite de partir dans tous les sens. Cela étant dit, on a quand même du lourd avec tous les Avengers réunis pour une grosse conférence de presse, très bonne scène, et ça frite du côté d’Asgard avec Odin. Mais reprenant du début. La scène d’intro est efficace et dit tout, la peur ne sera pas installé par un ennemi, elle est déjà présente chez les humains qui vivent dans une économie difficile et sont au bord de la rupture. C’est intéressant et je suis curieux de voir comment ça va évoluer et jouer un rôle dans l’histoire, si jamais ça va plus loin que la métaphore. On a aussi un focus sur Sin, encore le côté intimiste, qui narre une partie du numéro, son personnage prend de plus en plus d’importance et on a le droit à un joli twist qui là n’était pas spoilé par les previews. L’arrivée du Serpent est très classe et lance la menace de belle manière à la fin. Et enfin le plus gros de ce numéro, Thor, Odin et Asgard. J’ai adoré l’affrontement père et fils que Fraction a vraiment bien maitrisé en lui donnant du poids et de l’importance et la décision d’Odin à la fin offre un bon cliff et de belles promesses. Ce numéro n’a pas d’énormes révélations ou d’énormes avancées, mais le faut-il vraiment pour un premier numéro ? Je ne pense pas. L’histoire s’introduit tranquillement, on a une bonne contextualisation, tout le monde peut entrer dedans sans problèmes et si on oublie les différents teasers et interviews, il se passe quand même pas mal de choses importantes et intéressantes. Ceux qui s’attendaient à des trucs énormes dès le premier numéro vont peut-être un peu vite en besogne, faut laisser l’histoire démarrer, et la suite risque vraiment d’être énorme.

    Seul reproche peut-être, qui est en fait plus une observation qu’un reproche, on a l’impression de plus se retrouver face à une grosse histoire de la série Thor que vraiment un gros event Marvel. Je m’y attendais, donc je suis pas déçu et tant que la qualité est là pas de soucis, mais on peut se poser la question de la légitimité d’un tel event, hormis le besoin d’attirer de nouveau l’attention dans une période où l’industrie des comics est en difficulté. Côté dessins c’est du très bon avec Immonen. Le seul truc qui peut me gêner ce sont les visages qui me semblent un peu trop basiques et pas assez détaillés parfois, en gros plan quelques fois mais surtout sur les plans larges. Mais sinon c’est vraiment de beaux dessins avec de très belles séquences comme celle sous l’eau ou l’affrontement Thor/Odin, c’est à la hauteur de l’évènement. Fear Itself démarre sur de très bons rails et la suite devrait être au moins aussi bien. 9/10

  • Batdetective
    Batdetective

    il y a 10 ans

    Un très bon début de crossover ! En effet, on tient là un très bon premier numéro qui amène magnifiquement bien les rapports et les doutes des différents personnages ainsi que la menace du Serpent. Certes, certains diront que l'histoire est trop centré sur Thor et Asgard mais moi, j'ai trouvé sa classe ! Les rapports père/fils sont très bien traités et on voit bien le dilemne d'Odin ainsi que la surprise de Thor qui tombe vraiment des nues ! Le combat entre les deux est vraiment très classe ! Trop rapide mais classe. L'autre point fort de ce numéro : le contexte. Fraction part de la crise économique et du doute de la population américaine (mais aussi des héros) pour poser les bases de son intrigue et c'est quelque chose d'astucieux et aussi de très réaliste ! Les dialogues sont également très bons et renforcent l'ambiance pesante et dramatique. Enfin, que dire des dessins à part qu'Immonem gère vraiment. Il a un style très proche d'Olivier Coipbel et le seul reproche qu'on peut y faire c'est les visages trop fin et basiques mais cela passe tant le tout est bien mis en scène. 9/10 pour moi et je conclus en disant que ce numéro inaugure est un très bon crossover.

  • Kit_Fisto
    Kit_Fisto

    il y a 8 ans

    Synopsis En cette période d'anxiété mondiale, de crise économique et d'hystérie de masse, Sin, le nouveau Red Skull, a fait une découverte incroyable ... Un secret honteux fera vibrer les fondations de l'univers Marvel ! Une révélation qui divisera père et fils, opposera ami contre ami, et annonce la montée de la peur personnifiée. Il revient ... et le monde n'a rien à craindre sauf la Peur. Matt Fraction et Stuart Immonen offrent aux fans le plus grand évènement Marvel depuis CIVIL WAR! Mon avis Les enjeux de l'event sont posés. La Terre est menacée dans une guerre entre Odin et son frère disparu depuis des millénaires, Le Serpent. Thor, protecteur de la Terre est coincée entre son devoir d'asgardien et son amour pour sa planète d'adoption. Un bon 1er volet par Fraction après la présentation dans le #0. La touche Immonen est appréciable !!!