[Review VF] American Flagg

[Review VF] American Flagg

La review du jour est un titre proposé par Urban Comics. Il s'agit d'American Flagg, écrit et dessiné par Howard Chaykin's. Il est sorti le 12 novembre pour 35 euros. Il contient les titres US American Flagg! #1-14 + « I Want my Empty V ».

2031 : une crise économique de grande ampleur a forcé le gouvernement des États-Unis à se relocaliser sur Mars. À présent, les grandes métropoles américaines, dont Chicago, se réorganisent autour de centres commerciaux géants où l'on abreuvent les habitants de programmes racoleurs aux messages subliminaux ultra-violents. Dans ce contexte délétère, l'arrivée dans les forces de police des Plexus Rangers de Reuben Flagg, ancienne star de télé-réalité, va mener la ville à la révolte et peut-être... à une seconde révolution.

Trois choses à ne pas oublier... Restez détendus... mais l'esprit vif... et pas de galenterie. On frappe femmes comme les hommes. Allumez vos matrakes... Et foncez dans le tas !

S'il y a bien un titre qui a eu un destin un petit peu particulier, c'est bien American Flagg. Dans les faits, il s'agit de l'un des titres qui a fait passer les comics dans ce que l'on appelle "l'âge moderne". Autrement dit, il est, au même titre que Crisis on Infinite Earths, The Dark Knight Returns ou Watchmen, un comics sorti dans la deuxième moitié des années 80 et qui va foutre une claque suffisamment forte aux lecteurs mais aussi à l'industrie des comics pour influencer toutes les sorties après cela. La seule différence entre American Flagg et les autres, c'est que le titre d'Hower Chaykin n'est pas forcément passé à la postérité. Dans les cas de la France, c'est même encore pire puisqu'il n'est tout simplement jamais passé par la case "édition". Quarante ans après, Urban Comics nous offre donc la "grande première" d'American Flagg.

Et si on considérait que l'auteur avait frappé un grand coup à l'époque en faisant la satire des médias et des politiques de l'époque, c'est d'autant plus impressionnant lorsque l'on voit que nombreux des points abordés par ce dernier sont, aujourd'hui encore, bien d'actualité. A ce titre, l'oeuvre de Chaykin est un récit d'anticipation de qualité qui devrait faire réagir la plupart des lecteurs. Crise sociale, désastre écologique, colonisation spatiale... De nombreux thèmes sont abordés et exploités avec brio par l'auteur pour renforcer sa critique des médias, des politiques, de la censure ou encore des conglomérats.  Les dialogues sont bons, les personnages très bien écrits et les bonnes idées suffisamment nombreuses pour mettre en place des retournements de situation de qualité tout au long du récit.

En fait, le seul élément négatif serait plus lié à la sexualité. Thème omniprésent, les scènes plus ou moins explicites n'ont pas toute leur place dans l'oeuvre. En fait, il y a une sorte de frivolité illogique. On dirait presque qu'il y a un quotat de porte-jarretelle à avoir. Certains scènes ne semblent avoir ni queue ni tête. Nous sommes tout de même face à des scènes du type "T'es juif ? Oui ? Super ! On baise ?". Bien sûr, l'époque était différente. C'est juste que le titre ayant une dimension avant gardiste sur certains points, on aurait très bien pu se retrouver face à une approche différente. 

On a mis à mal l'esprit américain, ce merveilleux élan de solidarité. Il a été trahi par les banques, par les grosses entreprises, par des milliardaires qui abusent du patriotisme comme les catins de Patchouli.

Pour ce qui est de la partie graphique, nous sommes clairement face à des dessins de l'ancienne école. Pour les plus jeunes, il faudra sans doute un temps d'adaptation notamment vis-à-vis du jeu des ombres qui est presque intégralement réalisé à coup de pointillés. Par contre, au-delà de ces deux points, nous sommes face à des planches pour le moins impressionnantes. Le découpage a beau être très convenu, il n'en reste pas moins efficace et percutent. Enfin, la mise en scène ainsi que le design des personnages est également à saluer. Tout cela pour dire que si vous acceptez le fait que les dessins aient plus de 40 ans, il ne devrait pas y avoir de problème particulier.

De manière générale, on notera également qu'Urban Comics a réalisé un très bel ouvrage. Il y a une table des matières, une présentation de l'univers, une introduction réalisée par l'éditeur, une postface de Jim Lee et de Warren Ellis, une galerie d'illustrations, des biographies ainsi que des croquis. 

En Résumé

 

LES POINTS FORTS

- Un bel ouvrage
- Des thèmes encore d'actualité
- Une oeuvre d'anticipation
- Les dialogues

LES POINTS FAIBLES

- Le traitement de la sexualité, décevant par rapport au reste

 

4.5

Un titre avant gardiste

Conclusion

Un récit incroyable qui a marqué l'industrie du comics de la fin des années 80.

Partagez cet article !
Ça peut vous intéresser
[Review VF] Infidel

[Review VF] Infidel

24 Novembre 2021

Edité par Urban Comics

[Review VF] Batman Arkham : Mister Freeze

[Review VF] Batman Arkham : Mister Freeze

23 Novembre 2021

Edité par Urban Comics

[Review VF] Batman White Knight : Harley Quinn

[Review VF] Batman White Knight : Harley Quinn

21 Novembre 2021

Edité par Urban Comics

Pas d'avis pour le moment.