[Review VF] Blade Runner Tome 3 - Home Again

[Review VF] Blade Runner Tome 3 - Home Again

La série Blade Runner est de retour pour un troisième et dernier tome sous le nom « 2019 », qui offre un dernier acte et une conclusion à l’intrigue lancée depuis le premier tome. Michael Green et Mike Johnson sont toujours au scénario, avec des dessins d’Andres Guinaldo, et c’est publié par Delcourt en France.

Ash est de retour Terre après les années passées dans les colonies au côté de Cleo, que l’on a pu voir dans le tome 2. C’est l’occasion de creuser un peu plus son passé avec un petit épisode flashback qui s’avère plus que bienvenu, et apporte des éléments importants dans la suite des évènements. Il y a une sorte de recentrage sur Ash au début de ce tome, qui est très appréciable puisqu’elle est tout de même le personnage qui porte toute l’histoire. L’arc narratif avait pour objectif de faire évoluer le personnage, de la faire passer de Blade Runner sans scrupules à une individu qui a ouvert les yeux et se pose beaucoup plus de questions. Et on sent franchement ce changement dans ce tome, sans pour autant que sa personnalité en soit altérée, ou qu’elle ne soit trop changée, elle reste celle que l’on connaît jusque dans les dernières pages. C’est donc une réussite pour ce qui est du travail sur ce personnage, qui est devenu complexe et attachant, et on est impatient de la retrouver. 

Ce troisième tome pousse également la réflexion sur les réplicants, leur création et leur place dans la société, encore plus loin. On y découvre un groupe de résistants sur Terre, leur point de vue est évoqué, et la série, qui n’a jamais totalement été partiale, penche clairement de leur côté, en les affichant telles les victimes qu’ils sont. Et c’est d’autant plus appuyé par la diabolisation du grand vilain de l’histoire, dont on attendait forcément le retour pour cette conclusion. Il y a toujours des zones de gris dans cet univers futuristes et dans l’exploitation des intelligences artificielles, mais l’ensemble est dépeint avec un peu plus de noir et blanc, et ce n’est pas pour nous déplaire, c’est de toute manière la morale attendue. 

Nous vient alors cette grande conclusion de l’intrigue, qui est très bien construite est amenée, les pièces du puzzle et les personnages se rassemblant tous pour un dernier affrontement. Si la résolution est plutôt efficace et attendue, elle paraît un peu expédiée, et surtout tombe un peu dans la surenchère avec une succession de retournements de situation les uns derrière les autres. Cela aurait peut-être mérité un peu plus de développement, au vue de la construction qu’il y a eu jusque-là. C’est sans doute le seul petit défaut de ce troisième tome, qui s’impose comme le plus solide et le plus profond de la série.

Andres Guinaldo est fidèle à lui-même sur ce nouveau tome, si vous avez aimé l’ambiance qu’il proposait sur les numéros précèdents, vous serez toujours conquis. Le retour à Los Angeles fait du bien, puisque l’on y retrouve cette ville futuriste et cette ambiance poisseuse qui font le charme de l’univers de Blade Runner. Ash est un personnage qui en impose toujours autant sous le trait du dessinateur, et on ne se lasse pas de la voir marcher sous la pluie, de dos, dans son grand imperméable beige. 

En Résumé

 

LES POINTS FORTS

- L'évolution de Ash
- La conclusion de l'intrigue
- Un tome plus profond
- L'ambiance, toujours

LES POINTS FAIBLES

- Un dernier acte un peu précipité

 

4

Belle conclusion !

Conclusion

Sans doute le tome le plus abouti de la série, qui achève le travail sur l’évolution du personnage de Ash et propose une conclusion satisfaisante à l’intrigue construite depuis le début de la série.

 

Partagez cet article !
Ça peut vous intéresser
[Review VF] Reckless

[Review VF] Reckless

06 Octobre 2021

Chez Delcourt

[Review VF] Tomorrow

[Review VF] Tomorrow

03 Octobre 2021

Chez Delcourt

Nocterra de Scott Snyder et Tony Daniel débarque chez Delcourt

Nocterra de Scott Snyder et Tony Daniel débarque chez Delcourt

17 Aout 2021

Vous prendriez bien un peu de post-apo ?

Pas d'avis pour le moment.