[Review VF] Harley Quinn & Birds of prey

[Review VF] Harley Quinn & Birds of prey

La review du jour est un titre proposé par Urban Comics. Il s'agit de Harley Quinn & Birds of prey. Le numéro est écrit par Amanda Conner et Jimmy Palmiotti et est dessiné par cette première. Il est sorti le 9 juillet pour 16 euros. Il contient les titres US Harley and the birds of prey #1-4.

Depuis sa rupture avec le Joker , Harley Quinn s'est fait de nouveaux amis et a trouvé un foyer à Coney Island, bien loin de Gotham. Mais quand une occasion en or se présente, elle n'a d'autre choix que de retourner dans la ville de son ex, en espérant qu'il ne le découvre pas. C'est évidemment sous-estimer le Clown Prince du Crime qui a tôt fait d'envoyer tous ses sbires à ses trousses. Heureusement pour elle, Harley Quinn reçoit l'aide assez inattendue des... Birds of Prey !

Crois-moi, j'ai même essayé des trucs qui feraient rougir un marin.

Harley Quinn & Birds of prey fait partie du DC Black Label. Un label qui propose des récits plus matures que ce que l'on peut trouver d'ordinaire du côté des super-héros. En somme, des histoires plus sombre et hors continuité s'il s'agit de récits de super-héros. C'est notamment ainsi que nous avons eu droit à l'excellent Batman : White Knight. Sauf que pour le titre du jour, il est assez difficile de comprendre ce qu'il fait exactement dans ce label.

L'équipe créative est loin d'être nouvelle sur le titre puisque le duo était déjà intervenu durant une bonne poignée d'années sur la série mère Harley Quinn . Il s'agit sans doute de la plus grande qualité de ce titre... et son plus grand défaut. Ici, nous avons, finalement, un bon condensé de tout que le duo a fait durant toutes ces années. En ce sens, les amateurs de l'ancien titre ne seront donc pas perdus. Par contre, pour ce qui est du côté "black label" du titre, ce n'est pas génial. Nous avons un peu plus de culottes, une dimension sexuelle plus marquée (ndlr : on se calme, entendez par là qu'il y a plus de sous-entendus, rien de plus) et... c'est tout. En somme, vous avez donc un titre qui va légèrement plus loin que ce que l'on a l'habitude de voir mais qui ne mériterait pas non plus une appellation différente et encore moins d'être présent dans un autre label. 

Par contre, et même si on aurait préféré que les auteurs aillent plus loin, on ne peut pour autant nier que leur titre possède de bonnes petites idées. Il y a clairement des tacles bien sentis envers DC Comics (et pour lesquels on ne peut qu'être d'accord) mais également une approche intéressante et réfléchie des différents personnages. Dommage que certains d'entre eux, certains Birds of prey en tête, soient très secondaires.

On dirait qu'une certaine personne avec qui j'ai un compte à régler va être de passage en ville. Cela s'annonce spectaculaire.

Pour ce qui est de la partie graphique, il n'y a pas grand-chose à dire. Amanda Conner est déjà intervenue plus d'une fois sur le titre. Elle a largement fait ses preuves. Si vous aviez apprécié ses traits par le passé, il n'y a donc aucune raison pour que vous ne les appreciez pas aujourd'hui. 

En bonus, vous trouverez une introduction d'Urban Comics ainsi qu'une galerie de covers.

En Résumé

 

LES POINTS FORTS

- De bonnes idées
- De belles critiques envers DC Comics
- Fun et distrayant
- Les traits d'Amanda Conner

LES POINTS FAIBLES

- Il n'y a pas une grosse différence entre le black label et les histoires habituelles
- Quelques personnages un peu trop secondaires

 

3.5

Un peu décevant

Conclusion

Un titre distrayant mais on aurait clairement pu aller plus loin.

Partagez cet article !
Ça peut vous intéresser
[Review VF] Le monde de Flashpoint Tome 1 : Batman

[Review VF] Le monde de Flashpoint Tome 1 : Batman

04 Septembre 2021

Edité par Urban Comics

[Review VF] Cemetery Beach

[Review VF] Cemetery Beach

31 Aout 2021

Edité par Urban Comics

[Review VF] Wynd volume 1 : L'envol du prince

[Review VF] Wynd volume 1 : L'envol du prince

29 Aout 2021

Edité par Urban Comics

Pas d'avis pour le moment.