[Review VF] The 7 deadly sins

[Review VF] The 7 deadly sins

La review du jour est un titre proposé par Panini Comics. Il s'agit de The 7 deadly sins. Le numéro est écrit par Tze Chun et est dessiné par Artyom Trakhanov. Il est sorti le 3 février pour 19.95 euros. Il contient les titres US The Seven Deadly Sins 1-6.

1857, Texas. Un prêtre libère six criminels condamnés à mort et leur propose une mission suicide en territoire comanche. Emmenés par un hors-la-loi au passé sanglant, ces individus partent à la recherche de ce dont ils ont rêvé toute leur vie : la liberté. Par le studio qui vous a fait découvrir SENTIENT et SARA.

Va lécher la chatte de ta mère, sale cafard.


Avant d'entrer dans le vif du sujet, il serait de bon ton d'expliquer quel est mon lien avec les westerns. Pour faire simple, il n'y en a aucun. J'en ai vu beaucoup par le passé de par mon attrait pour le cinéma au sens large mais pas vraiment par amour du genre. Je dirais même que je m'ennuie devant un film de John Wayne. Les seuls films devant lesquels j'ai eu du plaisir sont les Western spaghettis (en même temps, Sergio Leone, Clint Eastwood et Ennio Morricone, difficile de ne pas aimer) et les deux films de Tarantino se passant à cette époque. Or, que cela soit pour l'un ou pour l'autre, on ne peut pas dire qu'il s'agit là de western "classiques". Coup de peau, c'est également le cas de The 7 Deadly sins.

Le principe est on ne peut plus simple à expliquer. Comme vous l'aurez sans doute déjà compris avec le synopsis, ici, nous sommes face à une sorte de Suicide Squad au farwest. A ce titre, il y a pas mal de codes tirés des univers Suicide Squad-like : la mission suicide, bien sûr, mais également le type de personnages que nous rencontrons, les flashbacks, le côté "cavale" et, bien sûr, le côté badass / sans concession. A cela s'ajoute donc le western mais un western un peu plus "direct", plus "violent" que les grands classiques du cinéma. A nouveau, on tend plus vers du Tarantino ou du Sergio Leone que vers les films avec John Wayne (ou alors avec deux-trois dynamites bien placées en plus). Dans les faits, cela veut dire que vous avez plus de punshlines, plus d'action, (beaucoup) plus de sang et quelques scènes "choc". Des éléments qui, il faut bien l'admettre, sont parfaitement maîtrisés par Tze Chun qui joue avec les situations et multiplient les twists plus ou moins gros avec une certaine aisance. 

La force du récit réside dans le fait que les dialogues soient percutents et sans aucune langue de bois. Le tout donne un récit fort et audacieux mais apporte également plus de caractère à des personnages déjà très bien écrits. Il est rare que l'on puisse reconnaître et apprécier les différents personnages aussi vite. C'est le cas de Jericho, bien évidemment, mais aussi d'Irish Claire et de Malene Johnson. Cette dernière vole plus d'une fois la vedette aux hommes tant le personnage est intéressant en plus d'être au centre de certains des plus grosses scènes du livre. Ajoutez à cela un monde fort et cruel et foutrement gris et vous avez un comics assez incroyable. Le ton utilisé fait qu'il ne plaira pas forcément à tout le monde mais si vous savez ce que vous avez entre les mains avant achat ou si vous êtes friands de ce genre d'univers, c'est à ne pas manquer !

Soit vous me suivez et êtes payés, soit vous fuyez. Vous êtes tous en cavale.


Pour ce qui est de la partie graphique, le travail de Trakhanov passe très bien et, pour le coup, colle plutôt bien à l'univers de Chun. La mise en page est soignée et inventive et un soin tout particulier a été apporté aux personnages et à leurs tenues vestimentaires. De plus, le dessinateur conserve également une certaine retenue. Il y a une volonté d'illustrer sans tomber dans l'excès et ce, même lorsque les scènes plus violentes et décalées le permettraient. La colorisation et la cover sont également de qualité.
En somme, des dessins de qualité et qui accompagnent parfaitement le scénario.

En bonus, vous trouverez les biographies des auteurs.

En Résumé

 

LES POINTS FORTS

- Un univers dur, violent et cruel
- Le traitement des personnages notamment Malene
- Un côté Tarantino
- Les dialogues
- La partie graphique

LES POINTS FAIBLES

Aucun en particulier

 

5

Excellente lecture !

Conclusion

Un récit fort, sans concession et parfaitement illustré. Pour les amateurs des univers type Suicide Squad / Tarantino et du genre Western, c'est à ne pas manquer !

Partagez cet article !
Ça peut vous intéresser
[Review VF] Votez Loki

[Review VF] Votez Loki

23 Juin 2021

Edité par Panini Comics

[Review VF] Strange Academy Tome 1

[Review VF] Strange Academy Tome 1

18 Juin 2021

Edité par Panini Comics

[Review VF] Star Wars Dark Vador Tome 1

[Review VF] Star Wars Dark Vador Tome 1

15 Juin 2021

Edité par Panini Comics

Pas d'avis pour le moment.