[Review VF] Sonata Tome 1 : La vallée des Dieux

[Review VF] Sonata Tome 1 : La vallée des Dieux

La review du jour est un titre proposé par Delcourt. Il s'agit de Sonata, écrit par Brian Haberlin et David Hine. La partie graphique est tenue par Brian Haberlin (dessin) et Geirrod Van Dyke (couleurs). Il est sorti le 9 septembre pour 16.95 euros.


Deux peuples et deux cultures s’affrontent sur une planète que chacun croit être sa terre promise. Les Rans sont un peuple épris de paix en phase avec la nature, mais les Tayans sont une race de guerriers qui cherchent à coloniser, à contrôler et à détruire. Les mystérieux géants endormis habitent aussi cet endroit, mais personne ne sait s’ils sont des monstres ou des Dieux de la légende. Au milieu de tout cela, une jeune femme nommée Sonata est prête à enfreindre toutes les règles pour trouver sa place au sein de ce monde…

Ai-je oublié de mentionner les géants endormis... ?

Sonata est un récit qui a sa part d'originalité. Sur un fond de colonialisme planétaire, l'auteur met en place une intrigue intéressante autour de deux peuples qui souhaitent s'installer sur la même planète. L'intérêt principal de cette idée réside dans le fait que tout oppose les deux peuples et encore plus leur politique coloniale. D'un côté, vous avez les Rans qui cherchent avant tout un endroit pour vivre en paix et qui ont dans l'idée de vivre en communion avec la nature et les habitants/créatures originels de la planète. D'un autre côté, vous avez les Tayans qui désirent s'approprier la planète quitte à utiliser la force. Le point de départ des tensions est la création d'un gigantesque barrage. Les Tayans l'ont construit pour conserver l'eau quitte à en priver les autres tandis que les Rans partent du principe que le barrage est inutile dans le sens où il y a bien assez d'eau pour tout le monde.

Ce point de départ montre également les limites de l'opus. Malheureusement, tout va très vite. Il n'y a pas de réelle mise en place et encore moins d'approfondissement. Du coup, toutes les réactions des personnages semblent excessives. Et vu que les raisons sont rares ou mauvaises, le constat est simple : les Tayans sont de gros connards tandis que les Rans tendent parfois vers la race utopique. On aurait aimé connaître les motivations des uns et des autres, peut-être même ajouter un petit peu de gris dans ce monde tout blanc ou tout noir. Bien sûr, il ne s'agit là que du premier tome. Tout peut encore changer.

A côté de ça, Sonata est un personnage plutôt intéressant à suivre. Sur plusieurs points, il se rapproche de certains personnages Disney. Pourquoi pas. A noter que nous avons fréquemment les pensées du personnage mais également ses impressions sur les évènements futurs. A défaut d'avoir des détails sur les deux races, nous en avons sur le personnage principal et sur la façon dont il voit le monde. 

En parallèle, plusieurs intrigues sont mises en place. Elles sont plutôt nombreuses et de qualité notamment en ce qui concerne les ruines et tout ce qui touche au sud de la planète. On notera également une bonne répartition action / suspense.

 

Il fallait que ça marche. Le voyage vers Perdita est un aller simple. Aucun d'entre nous ne retournera jamais sur la planète Ran.

Concernant la partie graphique, le résultat final est bluffant, tout simplement. Non seulement le trait de Brian Haberlin est assez incroyable mais, en plus, la colorisation de Geirrod Van Dyke est tout bonnement à couper le souffle. C'est simple, d'un point de vue purement visuel, il n'y a strictement rien à jeter. Les décors, le jeu des ombres, les visages des personnages, le design des créatures, la mise en scène... Tout est de qualité.

En bonus, vous trouverez les covers et les variant covers de l'oeuvre. Mention spéciale à la cover principale et à la variant cover de Sonata #1.

En Résumé

 

LES POINTS FORTS

- Une idée de départ intéressante
- Le ratio action / suspense
- Les intrigues mises en place
- Une partie graphique irréprochable

LES POINTS FAIBLES

- Les deux peuples n'ont pas de réel background, on ne connait pas vraiment leurs motivations. A voir avec le tome 2 ?

 

3.5

Lecture intéressante

Conclusion

Une intrigue intéressante autour de deux peuples venant de deux planètes différentes et qui se déplacent sur une troisième planète bien que le tout soit, parfois, assez expéditif. Par contre, la partie graphique est irréprochable

Partagez cet article !
Ça peut vous intéresser
[Review VF] Captain Ginger Tome 1

[Review VF] Captain Ginger Tome 1

26 Septembre 2020

Edité par Delcourt

[Review VF] Murder Falcon

[Review VF] Murder Falcon

14 Septembre 2020

Edité par Delcourt

Pas d'avis pour le moment.