[Review VF] Incursion

[Review VF] Incursion

Fin janvier est sorti chez Bliss la mini-série Incursion écrite par Alex Paknadel (Assassin’s Creed : Uprising, Doctor Who)  et Andy Diggle (Shadowman, The Losers, Green Arrow Year One) et dessinée par Doug Braithwaite (Book of Death, Justice, Universe X). On y retrouve le Guerrier Éternel dans un quête pour sauver la Géomancienne et par extension la Terre.

Le premier numéro nous permet essentiellement de découvrir l’Impératrix Virago qui se nourrit de l’énergie vitale pour vivre éternellement et Syntilla qui sert à lui trouver les mondes pour se nourrir. Après avoir passé plusieurs cycles  sur une planète dont elle a épuisé les ressources; l’Imperatrix demande à Syntilla de lui trouver un nouvelle cible qui s’avère n’être autre que la Terre. Elle débarque avec une armée et la Géomancienne va subir de terribles blessures dans l’affrontement. C’est le point de départ du récit où l’on va ensuite suivre le Guerrier Éternel aller dans le monde des morts pour trouver de quoi la guérir avec l’aide notamment de Docteur Mirage que l’on voudrait voir plus souvent.

 

La mini-série se compose de  quatre numéros et on sens que les auteurs n’ont du coup pas le temps de prendre le temps. Si on a une ellipse sur tout le chemin que doit suivre Gilad dans le monde des Morts qui est plus narré et résumé en deux pages, il y a certains passages, notamment dans le dernier numéro qui méritaient d’être plus développés pour éviter d’avoir une sensation de rush passé la moitié du tome.Pour le reste, c’est plutôt bien mené, les ennemis présentés sont caractérisés et on a quand même une partie essentielle de leur histoire, on a une partie dédiée à l’action mais on prend le temps de se poser quand c’est nécessaire, notamment pour développer le personnage de Syntilla plus complexe qu’il n’y paraît.

 

Concernant la partie graphique, on retrouve Doug Braithwaite, très actif chez Valiant, fait toujours du très bon boulot même s’il garde toujours son défaut, à savoir des visages pas toujours au top. Dans les bonus, on retrouve les couvertures variantes ainsi que quelques pages encrées et des recherches de designs pour les nouveaux personnages.

 

En Résumé

 

LES POINTS FORTS

- Un one-shot indépendant
- La partie graphique globalement très bonne
- Une histoire prenante

LES POINTS FAIBLES

- Certains visages trop marqués par les coups de crayons
- Certains passages expédiés trop rapidement

 

3.5

A tester

Conclusion

Une mini-série qui met en danger la Géomancienne et se focalise sur la quête du Guerrier Éternel pour la sauver. L'histoire est bien menée et on retourne dans le monde des morts, ce qui permet en plus de retrouver le Dr. Mirage. Certains points sont passés un peu vite mais il se passe pas mal de choses pour une histoire en quatre numéros. Doug Braithwaite est toujours un gage de qualité sur la partie graphique même si certains de ses visages se veulent trop détaillés et nuisent au finale à la lecture.

Partagez cet article !
Ça peut vous intéresser
Harbinger de 1991 en financement participatif

Harbinger de 1991 en financement participatif

1er Juillet 2020

Un aperçu durant le FCBD

Une campagne Ulule pour Livewire

Une campagne Ulule pour Livewire

15 Juin 2020

Avec des bonus à la clé

[Review VF] La Reine oubliée

[Review VF] La Reine oubliée

18 Mai 2020

Une nouvelle immortelle chez Valiant

Pas d'avis pour le moment.