[Review VF] Red Hood & The Outlaws Tome 1

[Review VF] Red Hood & The Outlaws Tome 1

La review du jour est un titre proposé par Urban Comics. Il s'agit de Red Hood & The Outlaws Tome 1 : Sombre Trinité. Ecrit par Scott Lobdell et dessiné par Dexter Soy, Kenneth Rocafort, Tyler Kirkham et Mirko Colak, il est sorti le 23 août pour 28€. Il contient les titres US Red Hood and the Outlaws Rebirth #1, Red Hood and the Outlaws #1-11 + Red Hood and the Outlaws Annual #1.

Jason Todd était autrefois Robin , le partenaire privilégié de Batman , mais après avoir été assassiné par le Joker et ressuscité dans un puits de Lazare, le jeune homme a décidé d'adopter des méthodes plus brutales, sous le costume et l'alias de Red Hood .
Il fait aujourd'hui équipe avec Artemis, une Amazone redoutable, et Bizarro , le clone raté de Superman : une trinité aussi dangereuse qu'imprévisible !

S'il y a bien un personnage pour lequel la mort (et le retour) a été salutaire, c'est bien Jason Todd . Sa disparition est vraiment la meilleure chose qui aurait pu lui arriver. Deuxième Robin , il perd la vie lors de l'arc Un deuil dans la famille avant de revenir, des années plus tard, sous le costume de Red Hood dans l'Enigme du Red Hood (au passage, si vous n'avez pas ces deux opus, nous ne pouvons que vous les conseiller. Le premier est un classique et le deuxième est très bon. Néanmoins, si vous ne désirez pas vous les procurez, sachez qu'il y a quand même un recap sur le personnage au début de ce premier tome). Ce retour donne une toute nouvelle dimension au personnage qui devient très intéressant à suivre. Un peu plus calme que lors de son retour, il n'en reste pas moins relativement à part de la Batfamily. Dans la série Red Hood and the Outlaws, il s'allie à deux personnages secondaires de l'univers DC : Artémis et Bizarro .

C'est drôle. Je suis venu ici, une fois. Je cherchais le Manoir Wayne pour le cambrioler, mais je me suis perdu.

Autant le dire tout de suite, cette alliance fonctionne. Ce n'était pas forcément une chose facile à mettre en place, mais le scénariste s'en est très bien sorti. Déjà, il a pris l'initiative de mettre en place les personnages l'un après l'autre. Pendant un bon moment, on ne voit que Red Hood . Ce n'est que par la suite que l'on découvre Artémis puis Bizarro . On se précipite pas, on prend le temps de présenter les personnages et on prend le temps de les faire se rencontrer de manière crédible. Cela a l'air de rien, mais c'est une évidence que tous les auteurs n'ont pas. A côté de cela, les personnages sont bien écrits, leur relation est assez unique et intéressante à suivre et les différentes intrigues auxquelles ils sont mêlés sont bien trouvées. A côté de cela, il y a également pas mal de réflexions intéressantes que cela soit sur Red Hood , sa relation avec Batman ou encore sa relation avec Black Mask . L'idée selon laquelle Red Hood n'est pas ce que Batman veut mais ce dont il a besoin est plutôt bien exploitée. La relation entre Black Mask et la ville de Gotham est également, dans un autre registre, exceptionnelle. On passe par une personnification de Gotham City et une métaphore assez uniques. Il n'est pas rare que l'on donne des caractéristiques humaines à la ville (ex : la ville de Gotham est rongée par la maladie). Ici, on compare la ville à une dame mais en plus du point de vue de Black Mask . C'est très bien écrit et terriblement malsain à la fois. Enfin, quelques scènes plus légères sont assez drôles. Cela concerne souvent Bizarro , mais ce n'est pas systématique non plus. Enfin, la fin de la relation Black Mask /Red Hood est très bien écrite, tout comme la fin de Black Mask tout court qui est également bien trouvée. Même chose pour la relation Hood/Bizarro qui fait penser à Of mice and men, ce qui est, bien évidemment, une excellente idée.

Il s'est avéré que Batman et le milliardaire ne faisaient qu'un. Et en un rien de temps, j'avais une nouvelle adresse. Un nouveau foyer. Pas mal, pour un gosse qui dormait sur des cartons mouillés une semaine auparavant. 

Concernant la partie graphique, le travail proposé par les artistes est bon. Rien que de voir Red Hood en action est un véritable bonheur tant le travail sur les poses de combat du personnage est impressionnant. A titre personnel, j'avais un petit peu de mal avec le design du masque de Black Mask qui tenait bien trop du SM pour moi. Le côté crâne noir a laissé place à un masque en cuir noir avec fermeture éclair qui semble directement tiré de Pulp Fiction. Néanmoins, le tout trouve finalement son explication par la suite. Pour le reste, la colorisation et les covers sont excellentes. Les covers de Red Hood & The Outlaws #1, #5 et #10 sont très bonnes tandis que celle du numéro 6 est tout bonnement exceptionnelle. 

En bonus, vous trouverez les travaux de recherche des personnages ainsi que les covers alternatives.

En Résumé

 

LES POINTS FORTS

- L'alliance Red Hood / Artémis / Bizarro
- Les relations entre les personnages
- Black Mask et la ville de Gotham
- La partie graphique

LES POINTS FAIBLES

Rien de particulier

 

4.5

Très bonne lecture

Conclusion

Une alliance que l'on n'avait pas forcément imaginé mais qui fonctionne pourtant très bien. Le récit est construit et les bonnes idées nombreuses. La partie graphique est également à saluer.

Partagez cet article !
Ça peut vous intéresser
[Review VF] Doom Patrol Tome 1

[Review VF] Doom Patrol Tome 1

22 Octobre 2019

Edité par Urban Comics

[Review VF] Joker, l'homme qui rit

[Review VF] Joker, l'homme qui rit

11 Octobre 2019

Edité par Urban Comics

Gotham City Sirens en 2020 chez Urban Comics

Gotham City Sirens en 2020 chez Urban Comics

30 Septembre 2019

Après Noël, c'est toujours Noël !

  • Adam
    Adam

    il y a 12 jours

    Diantre un avis dithyrambique sur un ouvrage recent de Scott Lobdel?? Ca mérite de l intérêt 

  • Ben Skull
    Ben Skull

    il y a 12 jours

    Ce que je trouve très dommage c'est qu'en revanche je n'ai jamais entendu parler d'une édition VF des Outlaws de New 52 (et pourtant j'ai cherché parce que RED HOOD) avec pourtant les mêmes scénariste et dessinateur donc Urban traduit la version Rebirth sans avoir traduit la New 52 (vachement moins bien, cela dit) au préalable. Bon après ça doit pas être bien grave puisque Red Hood est la seule constante par rapport à l'équipe précédente (forcément avec son nom dans le titre XD) mais c'est dommage quand même d'avoir à commander la VO pour la série précédente

  • predator99
    predator99

    il y a 10 jours

    Je suis très content qu'Urban se décide à sortir cette série en VF (l'équivalent de presque 14 chapitres pour seulement 28 €, en plus c'est donné), car elle a été un vrai coup de coeur pour moi.
    J'espère que cet article donnera envie à beaucoup de monde de s'y jeter car c'est vraiment rafraichissant, la suite et très bonne également et les relations entre les personnages sont vraiment bien construites, la fin de l'arc (avant le changement d'équipe (je crois) et le passage à red hood : outlaw) m'a même tiré une petite larme...

    merci pour la review en tout cas.