[Review VF] Valiant High

[Review VF] Valiant High

Bliss Editions a publié la mini-série Valiant High dans un nouveau format souple qui change des sorties habituelles de l’univers Valiant. Mais cette mini-série aussi est particulière puisqu’elle était sortie d’abord en format numérique. Elle est écrite par Daniel Kibblesmith (Black Panther VS Deadpool ) et dessinée par Derek Charm (Star Wars Adventures, Powerpuff girls). 

  

Comme son nom l’indique, la série se déroule dans le lycée Valiant High où l’on retrouve tous les personnages Valiant que l’on a déjà croisé mais en version plus jeune mis à part Bloodshot qui fait office de prof de sport et Toyo Harada qui dirige l’école. La règle la plus importante à respecter est de ne pas utiliser ses pouvoirs. On suit principalement le duo Faith et Livewire qui sont très amies et le duo Peter Sanchek et Ninjak (qui est le nouveau du lycée).. Rapidement, on va voir qu’ils se passe des choses étranges qui ne demandent qu’à être éclaircies comme une ombre étrange ou un élève présent depuis bien trop longtemps. 

  

En fait, il ne s’agit d’une grande aventure ni même  d’une mini-série avec plein de rebondissements, on est face à un récit Young adult qui ne veut pas se prendre la tête. C’est une lecture à faire pour juste avoir envie de rire et se détendre face à des situations qu’on a vécues ou connues au lycée: des rencards, des râteaux,  des amitiés mises à mal ou l’arrivée d’un petit nouveau, rien qui ne soit de la science fiction. Si vous aimez l’univers Valaint, vous pourriez être déçu de ne pas voir tel ou tel personnage; sauf qu’il est peut être présent vu le nombre de personnages mis en avant et tous ne sont pas présenté dans la première page. On peut aussi voir des références à l’univers Valiant que l’on connaît et ça récompense les lecteurs assidus. 

  

La partie graphique correspond parfaitement au thème. Derek Charm a l’habitude de dessiner des comics avec un style cartoon et cela fonctionne très bien ici. On a aucun mal à imaginer cette mini-série devenir une série animée. Par contre, cela a ses limites avec la bataille finale qui fait au final peu crédible. Au niveau des bonus, on retrouve quelques couvertures variantes et des pages juste encrées dont certaines splah pages qui rendent vraiment bien.

  

En Résumé

 

LES POINTS FORTS

- Une histoire simple mais efficace
- Un grand nombre de personnages
- un style cartoony qui fonctionne parfaitement

LES POINTS FAIBLES

- Assez peu de bonus par rapport à d'habitude

 

4

Vive le lycée !

Conclusion

Valiant High propose de retrouver tout l'univers Valiant au lycée avec tous les tracas que cela entraîne: amitiés mises à mal, rivalités, problèmes de coeur, échelle de popularité. On retrouve tout cela dans cette histoire bien écrite. On replonge dans le lycée et on retrouve ce qu'on aimait et ce qu'on détestait. L'humour vient alléger le récit, tout comme les dessins. On n'en oublie pas pour autant que l'on est dans l'univers Valiant et on a aussi une part de science fiction. Le tome est proposé dans un nouveau format souple pour le prix de 16€.

Partagez cet article !
Ça peut vous intéresser
Harbinger de 1991 en financement participatif

Harbinger de 1991 en financement participatif

1er Juillet 2020

Un aperçu durant le FCBD

Une campagne Ulule pour Livewire

Une campagne Ulule pour Livewire

15 Juin 2020

Avec des bonus à la clé

[Review VF] La Reine oubliée

[Review VF] La Reine oubliée

18 Mai 2020

Une nouvelle immortelle chez Valiant

Pas d'avis pour le moment.