[Review VF] Green Lantern Rebirth Tome 5

[Review VF] Green Lantern Rebirth Tome 5

La review du jour est un titre proposé par Urban Comics. Il s'agit de Green Lantern Rebirth Tome 5 : Au crépuscule des Gardiens . Il est sorti le 17 mai pour 22.50€. Il est écrit par Robert Venditti et est dessiné par Ethan Van Sciver, Rafa Sandoval et Jack Herbert. Le volume contient les titres US Hal Jordan & The Green Lantern Corps #30, #31 et #33-#41.

Si le Green Lantern Hal Jordan est responsable du secteur 2814, il n'en est pas moins attaché à la Terre. Alors quand celle-ci est menacée, il n'hésite pas à y retourner. Mais il ignore qu'un redoutable ennemi y est tapi dans l'ombre, prêt à en découdre. L'aide d'un de ses plus vieux amis, l'Homme d'Acier, ne sera pas de trop, car il aura bien besoin de la puissance d'un Kryptonien pour faire face aux dangers qui l'attendent.

Dans cet opus, vous avez en réalité trois histoires bien différentes. La première tient en deux numéros et a une approche assez particulière. Ici, tout tourne autour d'Hector Hamond qui représente le danger, la menace de ce mini-arc mais également la personne à sauver. L'approche est changeante, le récit est maîtrisé et permet l'implication de Superman et de Parallax , le scénario est assez anecdotique mais tout en offrant un final de qualité bref, il y a déjà pas mal de bonnes choses à se mettre sous la dent.

La deuxième histoire est peut-être déjà un petit peu plus intéressante ou, en tout cas, un peu plus liée à l'univers des Green Lantern . Cette fois, la menace est représentée par les Contrôleurs, décrits comme étant les plus anciens ennemis du corps. Une poignée d'ennemis qui s'en prennent directement aux Gardiens .

Enfin, la troisième histoire tourne autour du retour de Zod , accompagné pour l'occasion d'Ursa, de Lor et de l'Eradicator. Bien que l'histoire ne soit pas directement liée à la mythologie GL comme la deuxième histoire, elle reste très bonne et offre pas mal de rebondissements.

Aucune guerre intergalactique et aucune catastrophe ne menacent l'univers. Mais reposez-moi la question dans cinq minutes.

De manière générale, le scénariste met en avant pas mal de bonnes idées à travers ces trois scénarios. De plus, les histoires sont indépendantes mais placent également de nombreuses pièces pour la suite. On peut penser au changement de statut des Gardiens qui s'annonce particulièrement intriguant (et qui offre de très bons dialogues avec John Stewart ) mais également à Zod qui a été vaincu mais pas arrêté suite à une décision qui tient plus de la politique qu'autre chose. A ce sujet, on notera d'ailleurs que pas mal de débats assez intéressants sont soulevés au fil de cet opus. Quelle est la limite entre maintenir l'ordre et faire la guerre ? Peut-on arrêter le super-vilain Zod si la loi est plus ou moins de son côté ? Enfin, notons un gros travail d'imagination concernant les anneaux des GL, de bonnes punchlines, de bons retournements de situation lors des scènes d'action mais également quelques références très bien placées. Le clin d'oeil à Ric Flair était énorme bien qu'il ne devrait pas forcément parler au plus grand nombre.

Il y a quatre pieds sur une table. Quatre murs autour d'une maison. Et quatre places dans une mustang GT. Nous, on est les quatre Lanterns de l'Apocalypse.

Pour ce qui est de la partie graphique, il n'y a pas grand-chose à dire. Ethan Van Sciver continue de faire des miracles sur l'univers bien que Rafael Sandoval n'ait pas énormément à lui envier. La mise en scène et le découpage sont bons et donnent lieu à de splendides scènes d'action. De nombreuses pages valent le détour et même, finalement, les plans larges offrent pas mal de détails concernant les personnages en arrière plan. Ceci est visible, le plus souvent, sur la dernière page de fin de chapitre (la dernière page du numéro 30 est sublime). Mention spéciale au personnage de Zod qui est vraiment imposant. Chaque trait contribue à lui donner un charisme à la hauteur du personnage. Les covers sont toutes superbes bien que certaines soient légèrement au-dessus du lot comme celle du numéro 30, celle du numéro 40, ou même la cover principale qui est également très sympathique. Très bonne colorisation.

Côté bonus, vous trouverez de très bonnes variant covers mais également plus pages encrées.

En Résumé

 

LES POINTS FORTS

- De bonnes histoires qui, en plus, préparent le terrain pour la suite
- Autant d'action que de retournements de situation
- Les dialogues
- La partie graphique

LES POINTS FAIBLES

- Une première histoire plus secondaire

 

4

Bonne lecture

Conclusion

Venditti fait un boulot tout-à-fait honnête, très bien mis en scène par Van Sciver et Sandoval.

Partagez cet article !
Ça peut vous intéresser
[Review VF] Batman Rebirth Tome 8

[Review VF] Batman Rebirth Tome 8

05 Juin 2019

Edité par Urban Comics

[Review VF] Batman : Les derniers jours du Chevalier Noir

[Review VF] Batman : Les derniers jours du Chevalier Noir

31 Mai 2019

Edité par Urban Comics

[Review VF] Clark Kent : Superman Tome 0

[Review VF] Clark Kent : Superman Tome 0

20 Mai 2019

Edité par Urban Comics

Pas d'avis pour le moment.