[Review VF] L'Antre de l'horreur

[Review VF] L'Antre de l'horreur

Ce début d’année 2019 a été consacré à la célébration d'un excellent auteur de comics, Richard Corben. En effet, celui-ci était le président de l’édition 2019 du Festival International de la BD d’Angoulême. Plusieurs éditeurs lui ont rendu hommage, dont Panini avec entre autres cet album, nommé L’Antre de l’horreur.

Sous ce titre se cache en réalité deux séries de trois numéros chacune. La première série avait d’ailleurs déjà été publiée par Panini en 2007,  mais la seconde est inédite. Le principe est simple : il s’agit d’un recueil de plusieurs histoires d’horreur mises en images par Corben, et tirées d’auteurs de textes horrifiques connus. La première moitié de l’album se focalise sur Edgar Allan Poe, alors que la seconde s’intéresse à Howard Phillips Lovecraft. Corben fait lui-même le travail d’adaptation, mais il est parfois aidé au scénario par Rich Margopoulos notamment.

Les textes utilisés sont des histoires courtes, parfois tellement courtes que l’adaptation brode beaucoup autour, voire réinterprète le récit. L’album s’adresse donc autant au néophyte qu’au fana de Poe ou Lovecraft qui découvrira une vision intéressante de leurs œuvres. Il est découpé en de nombreux chapitres, chaque chapitre étant consacré à une histoire. La bonne idée est qu’à la fin de chacun de ces chapitres, le texte original est proposé avec les traductions d’époques (notamment de Baudelaire ou Malarmé). C’est donc un excellent moyen de découvrir ces auteurs. Hormis les courtes nouvelles, il y a aussi énormément d’adaptations de poèmes, surtout pour Poe, même si Lovecraft en a aussi.

Le ton des histoires est résolument macabre, glissant souvent vers la folie et l’horreur. Les deux auteurs ne sont de toute façon pas si éloignés. Certains textes sont tellement courts qu’ils ne semblent servir que d’inspiration pour Corben. Pour Poe, l’auteur a replacé ses histoires dans une période plus contemporaine, alors que les récits de Lovecraft restent à leur époque. Les deux fonctionnent très bien, et prouvent l’intemporalité des œuvres de ces grands écrivains. Il serait trop long de rentrer dans les détails des histoires, puisqu’elles sont nombreuses, mais vous l’aurez compris, le thème principal est l’horreur, tout est très sombre, parfois violent.

 

Tout ça est bien intéressant, mais l’atout principal de l’album reste le dessin. L’idée de l’album est de proposer des histoires reconnues pour laisser libre cours à l’imagination et au talent de Richard Corben. Même s’il y a un travail au niveau de l’adaptation, c’est un exercice purement visuel que nous offre l’album. Le dessinateur ne reste d’ailleurs pas sur une seule technique, et propose quelques variations et expérimentations. On retrouve son trait si particulier, qui manipule avec brio les volumes. L’aspect horreur et sombre lui permet de jouer avec les ombres et les corps humains tout en rondeur qu’il aime tant dessiner. Le noir et blanc est un bon choix pour faire ressortir son talent.

Ce travail de Corben est vraiment bien mis en valeur par l’édition proposée par Panini. Le choix du grand format permet de faire jaillir tout la beauté graphique de ses planches. L’éditorial est présent, sans l’être trop. Les bonus nous montrent quelques études de couvertures et de planches, et il est très intéressant de voir le travail intermédiaire de Corben. Au début de sa carrière, l’auteur avait  déjà publié des histoires d’horreur dans Creepie et Eerie, et L’Antre de l’horreur permet de découvrir une version bien plus récente de son travail sur ce genre d’histoires, puisque datant de 2006 et 2008. Si vous aimez Corben, ou si vous voulez l’aimer, si vous appréciez Poe et Lovecraft, ou si vous voulez les découvrir, cet album mérite que vous y posiez les yeux.

En Résumé

 

LES POINTS FORTS

- Les dessins de Corben
- Le retour dans l'horreur
- Les histoires originales
- Le format de l'album

LES POINTS FAIBLES

- Il faut aimer l'horreur

 

5

Magnifique

Conclusion

Richard Corben est un génie du dessin, et il adapte ici des génies de la littérature horrifique. Le résultat est à à la hauteur, surtout grâce à la très bonne édition de Panini.

Partagez cet article !
Ça peut vous intéresser
[Review VF] Banner Cage Ghost Rider Punisher

[Review VF] Banner Cage Ghost Rider Punisher

05 Mars 2019

Edité par Panini Comics

[Review VF] La vie de Captain Marvel

[Review VF] La vie de Captain Marvel

26 Février 2019

Edité par Panini Comics

[Review VF] All New Les Gardiens de la Galaxie

[Review VF] All New Les Gardiens de la Galaxie

23 Février 2019

Edité par Panini Comics

Pas d'avis pour le moment.