[Review VF] Tomes 1 à 3 de la collection Star Wars chez Altaya

[Review VF] Tomes 1 à 3 de la collection Star Wars chez Altaya

Les collections à abonnement s’intéressent de plus en plus aux comics. Hachette propose des collections Marvel et Eaglemoss des collections DC. Cette fois-ci, un nouvel acteur entre en jeu, Altaya, avec une collection Star Wars. MDCU s’est procuré les trois premiers numéros, et vous en parle plus en profondeur.

Hachette propose déjà une collection Star Wars, mais il s’agit des comics Dark Horse, et donc de l’ancienne continuité, celle proposée chez Delcourt. Altaya publie les comics Marvel, puisque l’éditeur a récupéré la licence en 2015. Il s’agit donc ici de la continuité officielle, celle en lien avec les films et publiée par Panini. La collection prévoit un total de 40 numéros, avec un rythme de parution de deux tomes par mois. Après un numéro 1 à 1,99€ et un numéro 2 à 6,99€, le prix régulier d’un tome sera de 12,99€ ce qui correspond au prix habituel pour ce genre de collection et à une offre intéressante (les mêmes albums valent 17,50€ chez Panini).

Bien sûr, la collection est accompagnée par son lot de cadeaux pour les abonnés : le tome 3 gratuit, un sticker vinyle, un t-shirt et une enceinte bluetooth si règlement en prélèvement automatique. Il existe aussi un abonnement Premium qui permet, avec un supplément de 0,95€ par album, de se procurer le livre Star Wars – Les Archives contenant de nombreux plans et concepts de la trilogie originale. Bref, à vous de voir si l’offre vous semble correcte puisque nous ne les avons pas reçus. Nous allons maintenant nous intéresser un peu plus au contenu, et aux trois premiers albums sur lesquels nous avons pu mettre la main.

Sans surprise, la collection se focalisera sur les deux séries principales de ce reboot de 2015, à savoir Star Wars et Dark Vador. A savoir que les publications sont encore en cours, ce qui pourrait permettre une prolongation à l’avenir. Ces deux séries seront entrecoupées de diverses mini-séries. Il y aura notamment des adaptations de films comme Le Réveil de la Force ou Rogue One, mais surtout diverses histoires originales comme Princesse Leia, Chewbacca, L’Escadron Black ou Dark Maul.

Les albums ont l’avantage d’être en grand format, ce qui permet de mieux profiter des planches. La couverture de face présente un dessin entouré de bandes noires. La tranche commence à former une frise, pas incroyable, mais correcte, qui se complètera avec la collection. Enfin, le verso de l’album est vide : une page noire avec juste le logo d’Altaya. Ce choix peut paraître étrange, mais offre une certaine sobriété à la collection. Enfin, le bémol se situe au niveau de l’épaisseur de l’album. Ses pages sont assez fines, et il faudra les manipuler avec soin.

L’intérieur des albums est plutôt soigné au niveau de la maquette, mais aussi éditorial. Chaque tome possède une introduction qui présente la série et ses auteurs, et à la fin, un article sur l’univers Star Wars. Il y a une page de présentation des personnages et des gens qui ont travaillé sur l’album, et Altaya a eu la très bonne idée d’y insérer une frise chronologique. En un coup d’œil, nous pouvons savoir à quel moment se situe l’histoire que l’on va lire, notamment par rapport aux films. Il y aussi quelques défauts mineurs, comme l’absence de repère pour signaler le changement de chapitre, ou même de numéro de page.

Nous connaissons le contenu des quatre premiers tomes. Le premier contient le début de la série Star Wars, le deuxième l’adaptation de l’Episode VII, le troisième le début de Dark Vador, et le quatrième la mini-série Princesse Leia. Pour s'y abonner, et trouver toutes les informations nécessaires, il faut aller directement sur le site d'Altaya. Vous trouverez ci-dessous notre avis pour les trois premiers.

L’histoire de cette série Star Wars se situe entre les Episodes IV et V, donc durant la première trilogie. Dans ce tome, nous retrouvons notre trio de célèbres personnages, Luke Skywalker, Han Solo et la Princesse Leia, en train d’infiltrer une usine d’armement de l’Empire dans le but de la détruire. Bien entendu, tout ne se passe pas tout à fait comme prévu, et ils vont devoir se sortir d’une situation assez délicate, surtout quand Dark Vador va venir pointer le bout de son nez. Heureusement, ils sont aidés par Chewbacca, R2D2 et C-3PO.

Le reproche qui est fait aux films Star Wars plus récents que la trilogie initiale, est de n’avoir jamais su capter l’ambiance si particulière des premiers films. Dans cet album, dès les premières planches de John Cassaday, la magie opère. L’artiste, qui peut être irrégulier dans son style, s’applique, et nous offre des scènes claires, dynamiques, avec des personnages bien croqués. Malgré une certaine épuration, notamment au niveau des décors, c’est vraiment un régal à regarder avec de l’action qui nous scotche aux pages. On se retrouve vraiment plongés dans les films de l'époque.

Cependant, la partie graphique n’est qu’une partie de la retranscription de l’ambiance Star Wars. L’autre partie, c’est bien sûr l’écriture. Jason Aaron, le scénariste, a parfaitement su retrouver le ton des premiers films, il a su saisir l’essence des personnages et des situations. Nous retrouvons avec un plaisir immense l’humour, l’action et l’aventure du Star Wars à l’ancienne. Je suis très sceptique sur la surexploitation de la licence, mais cette série m’a réellement impressionné sur sa fidélité à l’atmosphère que j’aimais tant dans les premiers films. Les auteurs ont clairement tout compris.

Le scénario n’est pas très élaboré non plus, mais sert surtout d’introduction. Déjà, sur la seconde moitié de l’album, plusieurs éléments intéressants arrivent pour préparer la suite. Aaron offre une proposition pertinente, avec de nombreux clins d’œil aux films, et fait l’opposé de l’Episode VII : au lieu de raconter la même histoire avec des personnages différents, il raconte une autre histoire avec les mêmes personnages. Ce tome contient les six premiers chapitres de la série, ce qui correspond au tome 1 paru chez Panini.

Si vous souhaitez prolonger l’ancienne trilogie Star Wars, cette série est faite pour vous. Très prometteur.

Le deuxième tome de la collection est une adaptation de film, et plus précisément de l’Episode VII. On suit principalement deux personnages, Finn (FN-2187), un stormtrooper défaillant puisque n’étant pas d’accord avec les ordres qu’on lui donne, et Rey, une jeune femme qui récupère des pièces de vaisseaux pour survivre. Ils vont se retrouver par le biais d’un petit droïde, BB-8. Ce dernier est recherché puisqu’il possède les plans pour retrouver Luke Skywalker. Une course-poursuite va alors s’engager.

Si vous avez vu le film, le scénario ne propose rien de plus, mais reste assez fidèle. Il y a bien une voix off qui intervient de temps en temps en plus, mais le reste colle au film, avec tout de même certains raccourcis. Chuck Wendig fait donc le boulot, qui est surtout de choisir les scènes à détailler, et celles à passer vite. Luke Ross, le dessinateur, est plutôt bon, et même si son trait n’est pas des plus subtil, les personnages sont reconnaissables, et l’action lisible. C’est donc une bonne adaptation, mais qui n’apporte rien de plus au film.

La qualité du comics est donc la même que celle du film, et comme il y a autant d’avis sur cet Episode VII que de gens qui l’ont vu, je ne m’attarderai pas trop là-dessus. L’histoire reprend de toute manière les grandes lignes de l’Episode IV, avec d’autres personnages, et sert surtout de grosse introduction pour la trilogie à venir. Le choix a été fait de prendre le minimum de risque en proposant du déjà-vu pour faire accepter les nouveaux personnages. Ce n’est pas mauvais parce que l’Episode IV n’était pas mauvais, mais on en attendait mieux.

Si vous voulez vous remettre le film en tête, cet album est une adaptation fidèle au film. Rien de plus.

Ce tome 3 propose le début de la série sœur de Star Wars, Dark Vador, qui se focalise donc sur le fameux méchant. Suite à la destruction de l’Etoile de la Mort, Dark Vador n’a plus les faveurs de l’Empereur, et il se retrouve sous les ordres du Grand Général Tagge. Il va dans un premier temps lui obéir, tout en mettant en place un moyen de retrouver sa position de pouvoir. Il va faire la connaissance d’Aphra qui va l’aider à lui fournir une armée de droïdes. Mais l’Empereur ne reste pas à ne rien faire, et cherche un remplaçant à Vador.

Cette série permet de développer de manière très intéressante le personnage de Dark Vador. S'il est si populaire, ce n’est pas uniquement parce que c’est un grand méchant, mais c’est grâce à la part d’humanité qu’il montre dans les Episodes V et VI. Le scénariste du comics, Kieron Gillen, l’a bien compris, et utilise toute la complexité du personnage. Il développe la relation qu’il a avec l’Empereur, et permet de proposer un point de vue plus original que la série Star Wars, car moins vu dans les films.

Il existe de plus un lien très fort entre les deux séries, puisque certaines scènes sont communes aux tomes 1 et 3. Et tout ce nouvel univers va se focaliser sur ces deux histoires qui se déroulent en parallèle et se croisent. Gillen en profite pour introduire un nouveau personnage, Aphra, qui prendra de l’ampleur par la suite. Cependant, dans ce tome, plusieurs idées scénaristiques sont développées, donnant une construction un peu plus confuse que la série Star Wars. Le scénariste semble hésiter sur le fil rouge à suivre, ce qui fait que ce tome reste moins bon que le tome 1, même si certaines pistes semblent prometteuses.

Au niveau graphique, Salvador Larroca est un dessinateur qui peut parfois un peu trop bâcler ses dessins. Ce n’est absolument pas le cas ici, et n’appréciant pas tellement son style, j’ai été agréablement surpris par la qualité de son trait, bien plus détaillé qu’à l’accoutumée. Il offre donc une bonne prestation, avec une grande fidélité dans les dessins.

Un peu en dessous de sa sœur Star Wars, ce premier tome de Dark Vador est tout de même très bon, et complémentaire.

En Résumé

 

LES POINTS FORTS

- Le nouvel univers
- Le grand format des albums
- La série Star Wars
- Le prix

LES POINTS FAIBLES

- Les pages fines

 

4.5

A suivre !

Conclusion

Ce début de collection est très bon, et prometteur pour la suite. Les deux séries principales sont excellentes, et ouvrent des pistes intéressantes pour la suite. L’adaptation du film, même si plutôt dispensable, permet de varier les publications. Le choix d’alterner les différents récits est en tout cas une bonne idée. Vous ne risquez rien à commencer la collection tant la qualité est au rendez-vous, et les prix plutôt intéressants.

Partagez cet article !
Ça peut vous intéresser
Nouveaux posters pour Spider-Man: Far From Home

Nouveaux posters pour Spider-Man: Far From Home

24 Mai 2019

La promo continue

La saison 3 de Jessica Jones pour début juin ?

La saison 3 de Jessica Jones pour début juin ?

23 Mai 2019

Si on en croit les previews de Netflix

  • Morgeek
    Morgeek

    il y a 2 mois

    Passez par Altaya peut être une bonne idée mais pour les lecteur librairie ayant déjà ces tomes depuis un moment, c'est dommage de n'avoir pas eu de review dessus, surtout que la qualité du papier et des bonus avec les différente covers a la fin sont très bons ! Mais comme on dit mieux vaut tard que jamais :P en tous cas sur les tomes eux même, ce sont de très bonne reviews !

    • Adrien L.
      Adrien L. - Rédacteur de l'article Staff MDCU

      En réponse à Morgeek

      il y a 2 mois

      MDCU avait fait des reviews à l'époque sur les tomes parus chez Panini. Par exemple, le tome 1 de Star Wars : https://www.mdcu-comics.fr/news-0019265-panini-comics-review-vf-star-wars-tome-1.html et le tome 1 de Dark Vador : https://www.mdcu-comics.fr/news-0019342-panini-comics-review-vf-dark-vador-tome-1.html, et ce ne sont pas les seuls ;)