[TPAMC#06] Mais qui est donc Booster Gold ?

[TPAMC#06] Mais qui est donc Booster Gold ?
A l'occasion de rien du tout, je vous propose un "Touche Pas A Mes Comics" qui revient sur le parcours de Booster Gold (en fait si : une série régulière et une mini-série sur Batman ). Attention, ce n'est pas une bio exhaustive, juste un coup d'œil avec des explications pour les novices. Pour les spoils VO j'indique à l'avance donc bonne lecture et venez en parler sur le forum, on ne vous attend pas mais c'est pas grave, y'a de la place !

[TPAMC] MAIS QUI EST DONC Booster Gold ?


Un super-héros tricheur
Booster Gold…Vous voyez le nouveau Ant-Man chez Marvel de ces dernières années ? C’est un peu le même type de gars. Un pauvre gars qui s’est cru malin de piquer un costume pour devenir riche et célèbre, mais qui n’y arrivera jamais. Ca, c’est ce que pensent tous les héros DC. La réalité est tout autre et fait de Booster un personnage complexe, attachant, hilarant et chahuté par les scénaristes.



Booster apparaît dans l’univers DC presque au lendemain de la fameuse CRISIS ON INFINITE EARTHS, une crise qui a remodelée cet univers. C’est le premier héros majeur à avoir été créé après cette crise (ou pendant, la publication se chevauche). Son créateur est Dan Jurgens. Fait notable dans l’industrie des comics, il apparaît pour la première fois dans une série qui porte son nom, Booster Gold #1 (volume 1 dès février 1986). C’est dire s’il est destiné à des grandes aventures, et elles ne vont pas manquer.



Comme beaucoup, ses origines sont déterminantes pour la suite de sa carrière. Elles sont aussi fortes inhabituelles. Michael Jon Carter vit au 25ème siècle. Star de Foot Américain Universitaire à Gotham City (Quaterback à la Brady ou Romo pour les intimes), il va tricher en pariant sur ses propres matchs pour se faire de l’argent. Son père qui l’avait abandonné avec sa sœur Michelle revient dans sa vie et l’entraîne dans de salles combines. Malheureusement, il se fait arrêter par la police et perd tout. Il se retrouve gardien du musée de l’espace de Metropolis .



Il commence alors à étudier l’histoire des super-héros (et super-vilains), surtout ceux du 20ème siècle. Un soir, il décide de voler, avec l’aide d’un robot de sécurité, Skeets, une panoplie pour se faire un costume. Il emprunte une combinaison, un anneau de vol de la Legion, une ceinture qui génère un bouclier de force (un truc qui vous enrobe le corps et vous protège) ayant appartenu à Brainiac 5 et enfin une sphère de voyage temporelle de Rip Hunter, le fameux Maître du Temps. Grâce à elle, il voyage vers le 20ème siècle et s’y installe en compagnie de Skeets, ami et véritable encyclopédie historique utile pour prédire l’avenir à court terme. Il décide alors de créer une société pour générer des revenus publicitaires liés à son action de super-héros. Vous avez encore rien vu….



Booster membre de la Justice League : une blague !

Dès son arrivée, il se distingue en sauvant le président des USA. Grâce à sa connaissance de l’histoire de notre siècle (ou plutôt celle de Skeets car il n’est pas très cultivé), il arrive à se trouver là où il faut pour faire des sauvetages héroïques. Rapidement, il devient célèbre et empoche les contrats publicitaires. Sa sœur Michelle le rejoint dans le passé (notre présent) et devient l’héroïne Goldstar. Elle se fera tuée et Booster fera faillite à cause de son agent qui n’était en fait qu’un Manhunter. Malgré cela, Booster est un personnage jovial qui sait toujours remonter la pente. S’il n’a pas la puissance d’un Superman ou les capacités de Batman (c’est simple, si son armure est en panne il est foutu, il n’a plus de laser), il a un don pour s’en sortir et prendre la vie du bon coté. La JLI va en faire une icône pour ces raisons-là.



Ah la JLI (Justice League International) ! Dans l’univers DC, pas mal de personnages pensent encore que c’est une blague. Ils n’ont pas tort, les scénaristes se sont lâchés et ce fut une période remplie d’humour. En 1987, après le crossover LEGENDS, J.M. DeMatteis et Keith Giffen relancent la Justice League. Cette nouvelle équipe restera célèbre par sa composition originale : pas de Superman , Wonder-Woman, Flash, Aquaman, Green Arrow (dans un premier temps)…Seul reste Batman et Martian Manhunter . S’y ajoute au fil des épisodes Captain Marvel , Guy Gardner (Green Lantern), Black Canary, Doctor Light, Blue Beetle, Captain Atom , Fire, Ice, Rocket Red….Que des seconds couteaux de l’époque (hormis Captain Marvel niveau puissance). C’est là qu’intervient Booster. Il va faire partie de cette équipe et, avec son compère Blue Beetle, enchainer les blagues sur Batman and co…On est loin du sérieux des origines. Cependant, l’équipe aura ses moments de bravoures, plusieurs déclinaisons (il y a eu à cette époque plusieurs équipes JLA, en mode franchise) et pas mal d’histoires qui sont encore d’actu aujourd’hui. Comme Maxwell Lord qui a permis la réunion de ces joyeux zozos à l’époque. Bref, vous comprendrez que, encore aujourd’hui, pas mal de héros repensent à cette époque comme une grosse blague.



L’équipe sera dissoute suite aux annulations des séries, mais grâce à celle-ci et à sa première série (25 épisodes), Booster Gold s’installe rapidement dans l’univers DC et dans le cœur des fans comme un des plus grands « seconds couteaux » de cet univers. Il sera très célèbre dans les années 80/90. Ce n’est pas le plus puissant, pas un leader, il n’est pas forcément très futé mais il drôle, courageux quand il faut et fidèle a ses amis.



Se refaire une vie dans le passé

Dès lors, il ne sera pas facile de se refaire une vie. C’est simple : tout le monde prend Booster pour un nul qui court après les contrats publicitaires. Ma foi, ce n’est pas faux ! Son armure sera souvent détruite et il ne va pas louper une occasion de parader devant les médias, mais il sera écarté des nouvelles montures de la JLA. C’est bon, on a assez déconné. Booster se sent seul (plus de famille et seul Skeets lui rappelle son siècle) et incompris.



Heureusement, Booster se fera en la personne de Blue Beetle un ami fidèle. Les deux compères se soutiendront dans cette traversée du désert d’environ 10 ans (jusqu’en 2005 et Infinite Crisis). Booster ne fait pas toujours les bons choix, il peut passer pour un égoïste et un arriviste et se voit lors de certains drames reprocher le fait de n’avoir pas anticipé la chose. C’est le looser par excellence. Un vrai gosse qui se la joue héros (même pas super). Sa réputation est alors au plus bas (même le civils de l’univers DC se trompent en l’appelant souvent « Buster », running Joker des scénaristes) et sa vie va aller de mal en pis.



La rédemption après les drames

En 2004, Booster Gold n’a plus l’éclat d’antan (et de un). Il est relégué au 3ème plan lors des réunions, n’apparaît plus dans une série régulière, a du mal à se refaire une réputation. Comme toujours, c’est dans le drame qu’il va remonter la pente et prouver qu’il mérite son statut de héros. En 2005, lors de Countdown to Infinite Crisis, son meilleur ami Blue Beetle va agir de façon héroïque en démasquant la conspiration anti-métahumains. Booster va tenter de l’aider mais sera blessé et mis hors-jeu pendant l’investigation. Beetle va découvrir que c’est Maxwell Lord qui est derrière tout ça (et la manipulation de sa société). Le héros sera froidement assassiner par Max, son ami qui avait présenté les deux futurs grands amis, pour le faire taire.



Rétabli, Booster, qui était découragé suite à la mort de Sue Dibny lors de Identity Crisis, rassemble ses anciens compagnons de la JLI pour rechercher Blue Beetle qui a disparu. C’est dans la minisérie OMAC’S PROJECT qu’il va combattre les OMAC, terribles machines de guerre. Il va avoir son armure détruite, son ami Rocket Red mort, Fire gravement blessé, apprendre la mort de son meilleur ami et la trahison de Maxwell Lord (tué depuis par Wonder Woman ). Juste avant Infinite Crisis, il jette l’éponge. Il a compris que s’il avait mieux étudié son histoire du 21ème siècle, il aurait pu sauver ses amis. Il n’a plus confiance dans les autres héros (Batman et sa paranoïa entre autres, c’est une époque terrible pour les héros DC) et décide de rentrer chez lui, au 25ème siècle.



La crise débute sans Booster. Rapidement, ce dernier va revenir plus boosté (et de deux) que jamais. Son aide sera cruciale pour la victoire. Il a glané des infos au 25ème siècle (l’histoire change parfois et Skeets lui sert de boussole) et est recherché pour avoir « piraté des données historiques ». Il va aider Jaime Reyes, le nouveau Blue Beetle, à découvrir son héritage. Outre son amitié pour le prédécesseur, il sait que c’est grâce à la combinaison du nouveau héros qu’ils vont pouvoir démasquer dans l’espace Brother Eye, l’ordinateur-satellite qui contrôle les OMAC. Or, l’Histoire avait relaté que Batman n’avait pas réussi à retrouver sa création rebelle. D’où le piratage de Booster qui découvert le rôle du nouveau Beetle. Une équipe sera montée (avec Green Lantern , Green Arrow ) et ira désactivée Brother Eye, non sans dommage.



Le plus grand héros que vous ne connaîtrez jamais
À la fin d’Infinite Crisis, la Trinité DC (Batman, Superman et Wonder Woman ) décide de prendre du recul pour se ressourcer et ne plus répéter les mêmes erreurs. Ils décident de se retrouver un an plus tard et de laisser le sort du monde aux mains des autre héros, largement capables. C’est la fameuse « année perdue » qui sera racontée dans la maxi-série en 52 épisodes, appelée tout simplement « 52 ». Chaque semaine, DC a publié un comic-book de 24 pages relatant ce qui c’était passé dans la semaine correspondante de cette fameuse année. En même temps, toutes les séries font un bond d’un an dans le temps pour relancer l’univers DC. C’est le fameux ONE YEAR LATER. Durant cette fameuse année, beaucoup de choses se sont passées et Booster a brillé (et de trois) (plusieurs histoires se déroulent en parallèle, je vais me concentrer sur Booster).



Au début de cette fameuse année, Booster se rend à une cérémonie en hommage à Superboy et il est persuadé que la Trinité va l’appeler dans la nouvelle mouture de la JLA comme les données historiques de Skeets l’indiquent. Mais l’histoire a été modifiée et la Trinité a pris des vacances comme vu plus haut, ce que n’avait pas prévu Booster. Il pète un câble devant tous les héros, comprenant que sa chance de retrouver sa réputation de l’ère JLI vient de disparaître. Il visite alors Rip Hunter pour comprendre pourquoi l’Histoire a changée. Il trouve un labo vide avec des photos de lui et Skeets, accompagnées de notes l’accusant, mais de quoi ? En même temps, il est la risée de tous en monnayant une fausse attaque d’un vilain pour apparaître, le battre et relancer ses contrats publicitaire. Ça va mal pour Booster. Si on ajoute l’apparition d’un mystérieux Super-Héros, Supernova, Booster perd la main et va même perdre la vie en voulant contenir une explosion !



Skeets va alors chercher l’ancêtre de Booster qui vit dans notre siècle, Daniel Carter. Grâce à lui, il va s’introduire dans le labo de Rip à nouveau, prendre des infos et piéger le malheureux dans une boucle temporelle. Il va ensuite retrouver Rip qui se cache dans la cité kryptonienne de Kandor (qui est dans une bouteille suite aux actes de Brainiac ). Il y retrouve Supernova qui n’est autre que Booster Gold ! Les deux compères avaient voyagé dans le passé pour simuler la mort de Booster et son animosité envers Supernova afin de manipulé Skeets. Ils vont le combattre car ce dernier cache en fait le terrible Mister Mind. Ce petit vilain a utilisé le robot comme une chenille et va évoluer en un énorme monstre capable de dévorer le multivers. Eh oui, le secret de la série 52 est le retour du multivers avec 52 Terres parallèles. Rip Hunter avait prévu l’arrivée de Mister Mind qui se met alors à dévorer le Multivers, causant des dommages sur certaines Terres (il change leurs Histoires). Le vilain piège les héros dans la zone Fantôme mais Supernova (c’est Daniel qui est sous le costume) les sauvent. Le trio arrive à piéger Mister Mind dans une boucle temporelle, sauvant le multivers.



Ils décident alors de garder cela secret (la maxi série en 52 épisodes qui suivra, COUNTDOWN, sera un grand voyage dans le multivers). Booster à sauvé le multivers, mais personne ne le saura. Daniel garde sa combinaison de Supernova car il peut ainsi jouer aux jeux vidéo sans avoir besoin de manger ou dormir... Quand à Rip, il demande à Booster de l’aide pour réparer toute les anomalies temporelles issues de cette bataille avec Mister Mind. Bien sûr, personne ne saura que Booster protège le multivers et le Temps. C’est le début de la seconde série Booster Gold lancée en 2007 (on est au numéro 35 actuellement). Comme il y sera souvent référence, il s’agit de Booster Gold , le plus grand héros que vous ne connaîtrez jamais. Booster a muri, il décide sacrifier ses ambitions et sa fierté pour jouer vraiment les loosers (pas dur, il fait comme avant en forçant le trait) pour empêcher ses ennemis de découvrir sa mission : protéger le Temps.



Le nouveau Maître du Temps (ici début les spoilers sur la série qui ne sera JAMAIS PUBLIE EN France, donc lisez !)
On a vu Booster trouver sa place. Avec son mentor Rip Hunter, il va réaliser de grandes choses. Rip Hunter est le dernier Maître du Temps (qui a parlé de Docteur Who ???). Il n’est pas le seul à voyager dans le temps, mais il est le meilleur (a une époque, beaucoup d’histoires de DC avaient un lien avec le temps, créant une vrai mythologie avec des règles établies : vanishing point, zero hour, entropie, time masters…). Rip Hunter a beaucoup d’ennemis et leurs cachent son vrai nom pour les empêcher de le tuer dans son berceau. C’est pourquoi il est impératif que Booster garde profil bas. Ainsi, aucun voyageur temporel ne pensera à lui comme une menace.



A titre personnel, moi Leto 1er, je vous conseille fortement la lecture de cette série (acheter les albums en VO, ça sortira jamais en France). Elle est déconnectée, pour la majorité, du reste des évènements DC. On peut lire ça tranquillement dans son coin (jusqu’au numéro 31, après c’est Giffen et Mateis, les gars de la JLI qui reviennent !). C’est très prenant et tout au long des 33 épisodes (ya un épisode 0 et un 1.000.000) on suit une histoire plaisante.



Que va donc faire Booster ? Des conneries, beaucoup de conneries, comme d’habitude. Rip va lui demander de réparer des anomalies dans le temps et le multivers sans toucher au reste pour ne pas polluer de par son action. Booster accepte à la condition de sauver son ami Blue Beetle en revenant dans le passé. Sauf qu’une règle régit ce type de voyage : certains évènements ne peuvent être modifiés car ils sont déterminants (solidifiés). D’autres sont si importants que leurs modifications entraînent de nouvelles lignes temporelles. Booster va foutre le bordel et bien sûr ne pas respecter cette règle !



Sa première mission sera donc de réparer les anomalies (épisodes 1-6). Un groupe de vilains, dont certaines vielles connaissance de Rip (on les reverra dans Time Masters : Vanishing Point pour les connaisseurs) tentent d’effacer les héros de l’Histoire. Booster va réussir sa mission mais aussi prendre une grosse leçon. Il va tenter de sauver Barbara Gordon , la première Batgirl , de l’attaque du Joker qui l’a rendu paralysée. Sauf que cet évènement est « solide », il doit arriver et ne peut être changé. A chaque fois, il va prendre des raclées monumentales de la part du Joker qui le prendra en photo. Constamment à la limite de la mort, il réessayera des dizaines de fois de suite, sans y arriver. Cette acharnement démontre la vrai valeur de Booster : il n’est pas le plus fort mais il n’abandonne pas pour autant. Rip l’obligera à stopper cette difficile expérience. Batman lui demandera des comptes par la suite, ayant gardé l’appareil du Joker . Il avait remarqué que le costume de Booster était plus avancé que celui de ses débuts, il a donc attendu le jour où ce dernier le porterait. Booster s’expliquera et gagnera l’estime du Chevalier Noir . Dans un autre épisode, ce sera Dick qui lui demandera des comptes pour la même raison. Rip avait demandé à Booster de faire disparaître ces photos. Dick comprendra lui aussi et Booster lui offrira un moment exceptionnel en le faisant voyager vers un jour de noël passé avec ses parents alors que Dick était gamin, lui faisant tirer une larme. Booster a compris que son métier peut aussi aider des gens en les soulageant.



Que serait Booster sans ses bêtises ? Dans les épisodes 0 ; 7-10 et 1 million (ouais plus fort que Deadpool et son numéro 1000), Booster va essayer de sauver son ami Blue Beetle en compagnie de son successeur apparu lors d’Infinite Crisis, du premier Blue Beetle et du Black Beetle venant du 27ème siècle. Ils vont réussir mais à leur retour, ils vont découvrir un monde dirigé par les terribles OMAC. Comprenant que tant qu’il est en vie le flux temporel sera corrompu, Ted Kord (Blue Beetle) va à nouveau se sacrifier et Black Beettle montrer sa nature de vilain. Tout va revenir dans l’ordre mais Booster refuse de rempiler s’il ne peut sauver ses proches. C’est alors que Rip le rend fou de joie : il a sauvé sa sœur Michelle en revenant dans le passé (sa mort n’était pas un évènement solidifié).



Mais sa famille n’est pas forcément tendre. Il découvre que son père n’est pas mort mais travaille avec les vilains sous le costume de Supernova (volé à Daniel ; au passage, Booster a arrangé la rencontre entre Daniel et sa femme pour assurer sa lignée !). Le père de Booster, en compagnie du Black Beetle et d’un Ancien élève de Rip, s’oppose donc à son fils. Après une série d’épisodes marrants jouant sur les paradoxes temporels et la nécessité de respecter les règles, Booster va affronter le Black Beetle qui parviendra à atteindre son objectif (un scarabée rouge) et devenir invincible. Pour cela, il a assassiné les Teen Titans pour affaiblir les héros et manipuler un vilain. Booster, avec du mal et beaucoup de voyages, rétablira la situation sans pouvoir arrêter le vilain qui va disparaître dans le temps (pour le moment, pas de nouvelles). Black Beetle découvrira notamment une pièce dans Vanishing Point, un lieu se situant à la fin du Temps, lieu permettant de surveiller simultanément tout point dans le temps et de s’y rendre en un instant.



Entre temps, Michelle va comprendre qu’elle n’aurait jamais du être sauvée en visitant cette pièce à son tour. Sous le choc, elle va fuir en se cachant dans le passée et se trouver par hasard (elle est plus nulle que son frère en histoire) à Coast City le jour de sa destruction par Cyborg -Superman. Lors de Blackest Night, Booster va rencontrer son ami Blue Beetle, revenu des morts en mode zombie, et il mesurera le chemin qu’il a parcouru. Il sauvera ensuite sa sœur en se rendant dans son époque pour y suivre un voyageur temporel. Il va tout faire pour changer l’histoire, ne pouvant laisser tant de gens mourir sous ses yeux. Un mystérieux individu va le sauver en le forçant à retourner à notre époque, Coast City se retrouvant détruite comme cela doit l’être.



Une famille de voyageurs (spoiler VO Return of Bruce Wayne )
Par la suite, Rip Hunter se rend au Vanishing Point et découvre le voyage de Bruce Wayne qui est en train de polluer le flux temporel. Il rassemble alors une équipe composée de Booster, Superman et Green Lantern (Hal Jordan). Je ne spoilerais pas sur ce qui s’est passé pour eux dans les premiers épisodes de Return of Bruce Wayne , mais je vais m’attarder sur Rip et le mystérieux individu vu plus haut.



On apprend rapidement que Rip Hunter n’est autre que le fils de Booster Gold ! Quand au mystérieux individu, c’est un Booster plus vieux (il vient de la même époque que Rip) qui est là pour sauver une version plus jeune de lui. Cette série est remplie de différentes versions qui se croisent… On apprend que Booster vit tranquillement avec sa femme et sa sœur dans un lieu caché. Ils bougent sans cesse mais laissent des indices pour que son fils (Rip) le retrouve. Ce dernier à décidé de prendre en main son père pour lui apprendre tout ce que ce dernier lui appris étant enfant et ce qu’il a vécu en tant que Time Master (bonjour le paradoxe). Il répète régulièrement que Booster est destiné à de grandes choses. Mais Booster ne sais pas que c’est son fils et il se dispute souvent avec lui, même s’il l’apprécie. Il se définit d’ailleurs lui-même comme un Maître du Temps (encore Docteur Who !!), mais bien sûr garde profil bas dans notre époque pour fausser les pistes.



Generation Lost (spoiler VO)
Brighest Day, c’est le retour de certains morts (pour de bon hein). L’un d’eux est Maxwell Lord. Ce dernier, en amplifiant ses pouvoirs mentaux, réussit à se faire oublier de tous. C’est simple, tous les héros pensent que Blue Beetle s’est suicidé et ne savent pas qui est Max. C’est inacceptable pour Booster qui, avec Captain Atom , Fire et Ice (des anciens de la JLI, groupe managé par…Lord !), est le seul à se souvenir de Max. Les compères décident de traquer le vilain qui prépare un gros coup. Le nouveau Blue Beetle et un nouveau Rocket Red vont se joindre au groupe. Cette histoire est publiée dans la série bimensuelle Justice League : Generation Lost. Ce qui est marrant est le fait que, Booster, au cours des ses missions, à sauver des ancêtres de Max, Blue Beetle, Rocket Red…..comme quoi, le temps ne peut être modifié.



A un niveau personnel, Booster a enfin un but. Il a beaucoup appris, mûri (mais toujours avec ses excès) et a retrouvé un groupe qu’il dirige. Bon, le reste du monde le prend à nouveau pour un fou à cause de Max, mais ça, il a l’habitude. Dernière précision : le Booster Gold du 853ème siècle, Peter Platinum, est tout aussi con et avide de célébrité que lui. Comme quoi, ya des trucs qui changent pas.





Les autres numéros de "Touches pas à mes comics" :

Iron Man : Reboot en mode sans échec

Dark Reign : Allume la lumière

Young Avengers : Papa est en haut, maman est en bas

Wonder Woman : Autopsie d'une icône à l'abandon

Captain America : T'aurais pas vu mon bouclier ?
Partagez cet article !
Ça peut vous intéresser
[TPAMC 51] Valiant Comics

[TPAMC 51] Valiant Comics

15 Décembre 2013

Le retour fracassant d'un éditeur de talent

TPAMC N°50 – LE PLUS GRAND SECRET DES COMICS

TPAMC N°50 – LE PLUS GRAND SECRET DES COMICS

08 Décembre 2013

Et aussi ce que nous prépare Marvel pour 2014

[TPAMC#49] X-MEN REGENESIS : BACK TO EAST !

[TPAMC#49] X-MEN REGENESIS : BACK TO EAST !

07 Septembre 2012

Scott et Logan se mettent sur la gueule

  • Guillaume
    Guillaume

    il y a 9 ans

    Bonne Question ... X)

  • jobodega
    jobodega

    il y a 9 ans

    Booster est excellent. Dommage qu'il n'est pas assez connu du public il le mérite espérons que la série Blue Beetle en profitera pour le faire connaitre davantage. Je l'ai connu grâce à JLU animé et depuis j'adore ce type surtout à une heure ou trop de héros se la jouent sérieux Booster est un bol d'air frais. Bref je suis fan.

  • Leto
    Leto - Rédacteur de l'article

    il y a 9 ans

    La série Blue Beetle a été annulé il y a presque un an, dsl. Ya eu une seconde feature dans la série Booster Gold pendant un temps

  • Julien
    Julien Staff MDCU

    il y a 9 ans

    l fait peut-être référence à la série TV Blue Beetle en projet. Mais dans tous les cas Booster sera à la télé cette année dans Smallville, écrit par Geoff Johns.

  • Leto
    Leto - Rédacteur de l'article

    il y a 9 ans

    Booster dans smallville, vous allez rigolez

  • Julien
    Julien Staff MDCU

    il y a 9 ans

    Enfin pris le temps de lire ton article, et c'était franchement cool, je pensais pas qu'y avait autant de trucs intéressant sur sa série. Je me la lirais bientôt, je me suis bien spoilé mais c'est pas grave. Mais en tout cas ouais, Booster Power !

  • jobodega
    jobodega

    il y a 9 ans

    Salut à tous effectivement je parlais de la serie Blue Beetle live annoncé y a peu sur le site ;-) Et oui il est annoncé ds Smallville cette année j'espère qu'il le raterons pas. Vive Booster et bravo pour votre article au passage.

  • watchmen
    watchmen

    il y a 9 ans

    très interessant comme dossier, je ne connais Booster Gold que par la série justice league de Timm et j'adorais vraiment le perso.