Les fin des héros Valiant

[Review VF] Book of Death

Les fin des héros Valiant

Bliss Comics a publié l’événement Book of Death dans son intégralité en tome regroupant la mini-série en 4 numéros ainsi que les 4 one-shots consacrés à la fin de certains personnages Valiant.

  

Book Of Death est une sorte de suite à The Valiant, première publication de Bliss, puisque l’on suit de nouveau le Guerrier Eternel qui doit protéger la nouvelle Géomancienne. Celle-ci découvre et lit au lecteur le livre racontant des événements cataclysmiques qui provoqueront énormément de morts. Cependant, un autre Géomancien semble avoir aussi été élu mais se laisse contrôler par un ennemi que l’on a déjà vu dans l’univers Valiant pour les lecteurs présents lorsque Panini avait encore les droits. Cet ennemi provoque des morts qui sont attribuées à la Géomancienne et du coup, on arrive rapidement à une confrontation entre le Guerrier et son ancienne équipe, Unity qui cherche à l’arrêter.

Mattt Kindt fait du bon travail sur la mini-série car les bases de l'univers sont expliquées pour les néophytes, même si c’est dans les grandes lignes. L'auteur nous fait comprendre les enjeux pour le Guerrier Eternel et pour la Géomancienne. On arrive à comprendre les actions de Unity. La série ne faisant que 4 numéros, la tension monte assez rapidement et ce n’est pas plus mal. Les visions du futur fournies par le livre permettent de voir un avenir que l’on sait impossible puisque  les gentils doivent gagner, mais cela permet de faire monter le niveau de menace du vilain de l’intrigue même si ses actions dans le présent en imposent déjà. Par contre, la victoire est assez facile malgré les conséquences que cela a sur un personnage.

La partie graphique est une nouvelle fois très bonne. Robert Gill dessine l’action dans le présent et signe de belles planches avec différents type de dessins. Doug Braithwaite s’occupé des cases situées dans le futur, qui sont très belles, avec une colorisation qui rend très bien. On regrette qu’il n’y en ait pas plus. Au niveau des bonus, on retrouve un webcomic prologue à l’évent, des couvertures variantes et des pages juste encrées. On pourra regretter que même dans la version française, la mini-série Book of Death: Legend of Geomancer reste inédite.

Concernant les one-shots, celui de Jeff Lemire est sans doute le meilleur. On voit la longue vie de Bloodshot et surtout, on reconnaît le style de Lemire qui arrive presque à nous mettre la larme à l’oeil quand vient la fin du héros. La partie graphique assurée par Doug Braithwaite complète très bien le travail du scénariste et réalise de magnifiques planches.  Celui sur Ninjak, signé Matt Kindt et  Trevor Hairsine, est un peu moins bon mais, en plus de montrer la fin de Ninjak, fait le lien avec la série Rai puisque le héros est prêt à sacrifier sa vie pour empêcher la création du Néo-Japon. C’est par contre dommage de la faire affronter un Ancien allié. Joshua Dysart signe peut-être le plus décevant des one-shot avec une histoire pas très intéressante. Mais on retient quand même le message sur le cycle de la vie et surtout les relations entre les personnages. Le dernier écrit par Venditti se concentre davantage sur l’héritage de l’armure XO plutôt que la mort de son propriétaire. C’est une histoire bien menée, vu Ad’un oeil extérieur et c’est très malin.

En Résumé

 

LES POINTS FORTS

- Une histoire bien menée
- Des dessins de qualité
- Des one-shot de bonne facture
- Un bon rapport quantité/prix

LES POINTS FAIBLES

- La mini-série Geomancer restera inédite

 

4.5

Encore une réussite

Conclusion

Suite de The Valiant, Book of Death remet en avant le Guerrier Eternel et une nouvelle géomancienne qui doivent lutter contre un mal qui pourrait apporter la fin du monde. C'est un Robert Venditti que l'on retrouve sur le titre, accompagné de deux bons dessinateurs. Bliss a eu la bonne idée d'ajouter les one-shot montrant la fin de certains héros Valiant, ce qui fait de ce tome de 300 pages à 25€ une bonne affaire.