[Review VF] Uncanny X-Force 1 - La Solution Apocalypse

[Review VF] Uncanny X-Force 1 - La Solution Apocalypse

Aujourd'hui, Rick Remender est un nom connu des amateurs de l'univers Marvel, mais pour arriver à ce statut, il a scénarisé une série qui a beaucoup marqué : Uncanny X-Force (même s’il s'était déjà fait une réputation chez les indépendants, notamment avec Fear Agent). Et si aujourd'hui, il mène de front une carrière chez Marvel et chez Image pour notre plus grand plaisir, Panini a fait le choix de rééditer ses Uncanny X-Force en Marvel Deluxe, l'occasion de se replonger dans cette histoire, et de se dire que l'éditeur a eu une excellente idée !

L'histoire se situe avant Schism, mais démontre la tension déjà bien présente entre Wolverine et Cyclope. C'est une période très sombre pour les X-Men et cette série en est l'illustration. Wolvie décide de passer à l’action dans le dos des autres mutants, et de prendre des mesures radicales que ne prendront jamais les X-Men. Pour cela, il fait appel à Warren Worthington (Angel) pour le financement d'une équipe X-Force. On y retrouvera Psylocke, Deadpool et Fantomex dans un premier temps. L'objectif du groupe est de protéger le monde quelque soit les moyens. C'est pour cette raison qu'on y trouve des personnages torturés, pour qui tuer ne fait pas peur. On découvre donc dans cet album cette équipe, ainsi que leur base secrète, la X-Caverne. Il ne manque plus qu'une menace à leur hauteur.

Celle-ci arrive avec ce qui semble être le retour d'Apocalypse. Il y a plusieurs histoires dans ce Marvel Deluxe, et la première, la plus longue, frappe très fort. L'ambiance n'est absolument pas traitée à la légère. L'équipe est composée d'un pro, d'un fou, d'un cynique, et d'un couple : ce nombre réduit de personnage permet à Remender de bien les travailler. D’ailleurs, Deadpool et Fantomex, si leurs répliques sont celles qui sont le plus teintées d'humour, ne parviennent pas à alléger l'atmosphère. On ne rigole pas ici, notamment parce que les enjeux sont énormes. Et heureusement, l'équipe est très efficace. Les voir en action est jouissif, et très violent. Le rythme est exemplaire. La stratégie d'équipe fonctionne, et si les scènes d'action nous scotchent au livre, c'est aussi parce que le reste n'est pas délaissé.

Le couple Angel/Pyslocke par exemple est très intéressant à suivre. En effet, Angel a deux personnalités : la sienne, et celle que lui a donné Apocalypse, Archangel. Et Psylocke l'aide à contrôler son mauvais côté grâce à son pouvoir de télépathie. Forcément, quand X-Force se retrouve confronté à Apocalypse, on comprend les difficultés que ça peut apporter. Ce n'est pas innocent de la part de Remender d'avoir choisi ces personnages. Tout comme Fantomex d'ailleurs, puisqu'une autre histoire importante contenue dans l'album le concerne directement. En effet, on y fait mention du Monde, lieu où il a été élevé, et d'une équipe d’Avengers version Deathlock, développée par l'Arme Plus. Si vous commencez à être largué par tous ces termes, c'est que l'on touche à une autre grosse qualité du run de Remender.

Le scénariste a fait le choix d'inclure dans ses histoires de nombreuses références. A l'ère d'Apocalypse bien sur, mais aussi au run de Grant Morrison sur les X-Men. De plus, on a plusieurs histoires courtes composées chacune d'un seul épisode. Celles-ci restent tout de même liées à l'histoire principale, et font aussi quelques références à de vieilles histoires des X-Men, notamment en mettant en action les Reavers ou le Roi d'Ombre. Bref, pour le fan des X-Men, c'est absolument génial ! Pour le néophyte, c'est peut-être plus laborieux, mais ça ne retire en rien les qualités du récit raconté ici. Parce que si voulez une très bonne histoire des X-Men, plus sérieux et adulte qu'à l'accoutumé, et sans blabla inutile, c'est la série qu'il faut lire.

Vous remarquerez que finalement, je donne peu de détails sur l'histoire. C'est volontaire. Les enjeux sont d'ordre à sauver le monde, et la trame principale a un point qui revient régulièrement : le problème Apocalypse. Remender nous offre une histoire captivante, et, sans grand discours, il arrive à bien caractériser ses personnages. De plus, au niveau dessin, ça suit sans problème. C'est simple, si je vous dis Jerome Opeña et Esad Ribic, ça vous parle ? Ce sont les deux principaux artistes accompagnés de quelques autres. De plus, Dean White (Black Science) colorise la plupart des numéros, et embellit merveilleusement même les dessins un peu plus faibles de Billy Tan. Bref, rien à redire de ce côté, c'est superbe, et rien à dire non plus du côté de l'édition. Les nouveaux Deluxe dans jaquette de Panini sont parfaits !

En Résumé

 

LES POINTS FORTS

Très bon rythme
La menace Apocalypse
L'équipe formée
Les dessins

LES POINTS FAIBLES

Peut-être trop référencé pour le néophyte

 

4.5

Enorme !

{C}

Conclusion

Uncanny X-Force est l'une des meilleures séries de l'univers X publiées depuis la fin du run de Morrison. Les enjeux sont là, c'est dynamique, intelligent, et graphiquement magnifique. A lire de toute urgence !

Partagez cet article !
Ça peut vous intéresser
[Review VF] Punisher : Soviet

[Review VF] Punisher : Soviet

15 Octobre 2020

Edité par Panini Comics

Panini repousse certains titres Black Widow

Panini repousse certains titres Black Widow

24 Septembre 2020

Ainsi que Falcon & Winter Soldier

[Review VF] DIE tome 1 - Mortelle Fantasy

[Review VF] DIE tome 1 - Mortelle Fantasy

12 Septembre 2020

Entrez dans un jeu de rôle !

  • Min
    Min

    il y a 5 ans

    Ce run était vraiment bien, je trouve dommage de ne pas avoir du Opena en couv

  • James howlett
    James howlett

    il y a 5 ans

    Pourquoi vous ressortez vos vieilles reviews ?

    • Adrien L.
      Adrien L. - Rédacteur de l'article Staff MDCU

      En réponse à James howlett

      il y a 5 ans

      Ce sont les reviews du calendrier de l'Avent qui n'étaient pas visibles dans le fil de l'actualité. Du coup, on les rend visibles, et ça permet à ceux qui étaient passés à côté de les voir. Celle-ci est la dernière, elle n'a été publiée qu'il y a 2 semaines.

  • Twhip
    Twhip

    il y a 5 ans

    Mon # 1 en 2015 !!! et je ne l'ai pas encore relu ! ouf !