Panini Comics

1 / 1 (2019)

Panini Comics

1 / 1 (2019)

  • BartAllen
    BartAllen Staff MDCU

    il y a 3 ans

    Civil War II #6 ou quand même le dessinateur arrête de se donner à fond. Suite à le dernière vision d'Ulysses, Carol décide d'arrêter Spider-Man, mais Iron Man est contre. Il y a bien plus de débat que sur le cas de Banner. Bref après la guéguerre, c'est du blabla à outrance mais totalement vide vu qu'on sait très bien que Bendis va pas mettre son personnage fétiche derrière les barreaux. Pour l'instant toujours pas de grand chamboulement en vue à part pour les Garidens de la Galaxie, personnages là aussi gérés par Bendis. On en voit pas où l'auteur veut nous emmener etc'est assez dérangeant à 2 numéros de la fin. David Marquez semble lacher l'affaire, ses dessins ne sont plus au niveau des premiers numéros et surtout, on voit qu'il accumule les retard en laissant tomber les arrières plans, la majorité du numéros se passant sur des fonds gris ou noir, c'est dommage.

  • Julien
    Julien Staff MDCU

    il y a 3 ans

    Le niveau remonte un peu avec ce 6ème numéro, on ne se fout plus sur la gueule pour rien et surtout on retrouve des enjeux un peu plus humains et personnels. Le cliff'/vision du dernier numéro semblait faire "too much" en plus de tout le reste, mais c'est finalement ce qui permet de calmer le jeu et d'offrir quelque chose de plus cohérent. Le choix de Miles Morales est intéressant et son désarroi est très bien retranscrit par Bendis, tout comme celui de Captain Marvel, qui semble enfin ne plus être totalement décérébrée. Beaucoup de personnages ont l'occasion d'avoir la parole dans ce numéro et les lignes bougent enfin un peu. C'est peut-être un peu dommage de tout baser sur cette vision pour la fin de l'event, sachant qu'il y a peu de chose qu'elle se réalise, mais à voir ce que Bendis en tire. Les dessins de Marquez sont toujours aussi bons, ses gros plans réguliers sur les visages des personnages sont vraiment remplis d'émotions et très efficaces. Tout n'est pas à jeter dans cet event et c'est bien dommage d'avoir cette impression d'une histoire "brouillon" sur l'ensemble.