Urban Comics

1 / 5 (2021)

Urban Comics

1 / 2 (2021)

Arthur Curry se réadapte à sa vie sur Terre en tant qu'Aquaman ! Mais cela s'annonce plutôt compliqué alors que sa réputation est au plus bas auprès de l'opinion publique. De plus, une menace du fond des océans refait surface.

  • DarkChap
    DarkChap

    il y a 10 ans

    Pas forcément une surprise mais voilà un excellent premier numéro, très new-reader friendly et qui trouve encore de nouvelles façons de nous introduire le background par un dialogue avec un geek brisant presque le quatrième mur. Pas une grande histoire pour le moment, et vu la menace ça risque d'être pareil pour la suite, mais les dessins et les dialogues sont juste impeccables. En revanche, on ne peut que regretter que l'intrigue ne fasse pas du tout suite au cliff de Brightest Day qui promettait les débuts d'une intrigue atlantéenne. La conclusion de Brightest Day était tout sauf satisfaisante or voilà que Johns n'assure même pas la suite immédiatement pour corriger le tir.

  • Ministry
    Ministry

    il y a 10 ans

    8/10 Aaaah! Si seulement tous les numéros du reboot pouvaient avoir les qualités de cet Aquaman. Geoff Johns aime Arthur Curry et ça se sent. L'histoire, sans être pétaradante, se laisse lire avec grand plaisir. On assiste en fait surtout à un numéro de présentation du personnage vraiment réussi, aidé par des dessins somptueux. Que du bon pour un premier numéro, en espérant que la suite sera à la hauteur.

  • Brimstone
    Brimstone

    il y a 10 ans

    9.5/10 Ce numéro a été écrit pour moi...et tous les gens qui trouvaient Aquaman pourlingue. Je n'ai JAMAIS accroché au personnage (Sauf dans Justice quand il se fait charcuter^^), pour à peu près toutes les raisons qui sont démontées une à une dans ce #1. Tout le long on se dit, le pauvre! Personne ne le respecte, "son" peuple, les gars de la surface, enfin tous sauf Mera. La scène du restaurant de poissons est géniale, et pour le coup Darkchap a raison sur le quatrième mur, avec même un coup d'oeil au lecteur: "I DON'T talk to fish". Le pari était de dépoussiérer Aquaman, et il est en passe d'être réussi, Johns a l'air de s'amuser comme un gamin avec le personnage, et Reis nous pond une copie impeccable, un vrai plaisir. Je le conseille vivement, et particulièrement aux réfractaires au personnage.

  • Julien
    Julien Staff MDCU

    il y a 10 ans

    Largement une des meilleurs lectures de ce reboot, on se doutait que Johns allait assurer sur Aquaman, c’est confirmé ! Une très bonne introduction au personnage pour les nouveaux lecteurs, tout en restant très agréable pour ceux qui le connaissent déjà. Le point fort de ce numéro est qu’il réussi parfaitement à jouer avec l’impopularité d’Aquaman et le côté « ridicule » que tire ce personnage depuis des années maintenant. Il savait qu’il devrait faire avec ça, il l’avait dit, et il en joue très bien ici avec de l’humour par moments et une scène plus sérieuse et pleine de signification. Le personnage devient ainsi attachant, il est aussi très imposant et très sympathique, tout pour l’aimer et accrocher au titre. Les dialogues sont eux aussi très bons et font mouches. Le seul petit défaut est l’intrigue qui se met en place qui est quasi-absente ici et la menace présentée risque de ne pas être des plus transcendantes. Mais c’est le début ! Autre gros point fort, les dessins d’Ivan Reis, qui sont encore une fois merveilleux. Rien que le nom de Reis est une garantie de grande qualité, un des plus beaux titres des nouveaux 52. Je retrouve un peu d’intérêt et d’excitation en ce reboot avec ce numéro, et c’est pas rien ! Johns va être très bien sur ce personnage.

  • BartAllen
    BartAllen Staff MDCU

    il y a 10 ans

    C'est du très bon, le personnage est présenté, une histoire se met en place, c'est assez drôle. Du bon Goeff Johns en somme. Du point de vu dessin, c'est du très très bon aussi, Ivan Reis dessine superbement bien. En gros, c'est ce qu'on attend d'un point d'entrée : c'est bien, c'est beau, et on a envie de revenir. Le petit moins, pourquoi faire parler les vilains dans un langage qu'on ne comprend pas et traduire à côté ?

  • thombuilder
    thombuilder

    il y a 10 ans

    Scénario Une bonne petite introduction au personnage, une très bonne idée que de jouer sur les clichés qui lui colle à la peau et ce statut de héros ringard. Le récit est très intéressant et on a hate de voir quelle va être sa nouvelle vie. Très habilement on apprend qui est le personnage à travers quelque flashback et ligne de dialogue. La menace quant à elle pointe le bout de son nez mais cette dernière n'a pas l'air pour le moment bien originale et pour le coup tombe un peu dans les clichés que l'ont peu avoir d'Aquaman mais pour le moment cela n'est pas dérangeant. Dessin Une star du comics que personnellement je ne conaissait pas avant ce titre. Ces dessins sont clairs beau et net. C'est typiquement ce que j'attend d'un graphisme de comics. c'est une réussite. Conclusion Un bon numéro d'introduction qui joue habilement avec les clichés du personnage et qui commence la série sur de bonne base. Aucun problème d'accessibilité, sans avoir non plus une origine du personnage complète.

  • -Setsu-
    -Setsu-

    il y a 9 ans

    Voilà une lecture très agréable : Etant novice dans le domaine d'Aquaman, ce numéro ne bouscule pas le lecteur est fait part d'un très bon premier numéro de relaunch. On apprend a connaitre Aquaman et ses tourments, sa solitude surtout. On suit don avec plaisir Aquaman et Johns nous offre sur peu de pages un aperçu de ce qui nous attend ! Un des points fort du titre est sans aucun doute les dessins qui sont parfait pour ce genre de titre. Sur ce coup la, rien à redire.

  • Kit_Fisto
    Kit_Fisto

    il y a 8 ans

    Le relaunch sur le super héros mi-atlante mi-humain, Arthur Curry alias Aquaman. Déchiré entre ses différentes racines, Aquaman devra également lutter contre des mystérieuses créatures abyssales sanguinaires et affamées qui s’en prennent aux humains. Un bon début d’arc avec de l’action, de la violence très bien rendue par les beaux dessins de Reis sur un scénario et Geoff Johns.