Vive MDCU, vive les comics !

Vive MDCU, vive les comics !

15 ans… MDCU a 15 ans… Souvenez-vous, en 2008, The Dark Knight sortait au cinéma, mais aussi le premier Iron Man . Peu de gens le savent, mais ce dernier lança le MCU en hommage à MDCU créé la même année. Non, ceci est une blague, ce qui ne l’est pas en revanche, c’est que ces deux adaptations se sont faites explosées au box-office français par… Bienvenue chez les Ch'tis. En 2008, pas d’Urban Comics, mais plus de Sémic non plus. Panini gouverne le monde du comics avec les licences Marvel et DC, seul Delcourt résiste avec des indés. C’était une autre époque !

Dans son article, Jeff expliquait comment il n’était pas possible pour lui de ne pas terminer les choses. Il lui faut aller jusqu’au bout, jusqu’à la conclusion. Chez moi, c’est un peu l’inverse. Je n’aime pas les fins. Je veux les retarder le plus possible, et si les choses ne se terminent jamais tant mieux. Vous comprenez du coup pourquoi j’aime les comics… Prenons Batman  : le personnage fêtera ses 85 ans l’année prochaine. C’est un peu plus que MDCU, mais on le rattrapera, comptez sur nous ! Bref, Batman vit encore aujourd’hui grâce à des auteurs plus ou moins talentueux, qui arriveront à renouveler l’intérêt, ou pas. Ce qui m’a toujours fasciné, c’est que j’arrive encore, aujourd’hui, à être surpris par un comics Batman . Il y a beaucoup de déchets, mais le run de Tom King ou le premier arc de Chip Zdarsky par exemple m’ont captivé.

Pourtant, c’est loin d’être l’aspect que je préfère dans les comics. J’aime les gros univers partagés. Certes, les univers Marvel et DC ne sont pas les plus cohérents, mais il y a tout de même une volonté de proposer un univers unique, et surtout, chaque comics qui sort s’inscrit dans la grande Histoire de l’éditeur. Ce sont des milliers de comics qui forment un tout, c’est passionnant ! Surtout quand des scénaristes comme Grant Morrison ou Geoff Johns s’amusent à faire des références aux publications parfois très confidentielles. Le lecteur n’est plus un lecteur, mais devient un enquêteur, un archéologue qui doit aller fouiller pour mieux comprendre les récits du présent.

Sur MDCU, depuis le début, je suis là pour m’occuper du calendrier des sorties VF. J’aime référencer des comics. Je me sens comme un archiviste, qui répertorie toutes les chroniques de mondes qui existent dans un autre univers. Enfin, dans plusieurs autres multivers ! Bon, comme tout le monde, je me perds parfois dans les publications Panini, mais c’est aussi ça qui est marrant. Comprendre la logique de l’éditeur, retrouver les séries VO parmi leurs choix de publication en VF. J’ai adoré les longs runs de certains auteurs : Ed Brubaker sur Captain America , Grant Morrison sur Batman , Jonathan Hickman sur les Fantastic Four… Mais à l’époque, tout ça était publié dans des fascicules VF, et le run pouvait changer de séries VF, voire se retrouver en partie dans un hors-série.

D’ailleurs, il y a un sacrifice que j’ai choisi de faire pour compléter certaines de mes séries : avoir une bibliothèque avec une cohérence… discutable, mais je l’aime ma bibliothèque foutraque. Parfois, avoir toute une période d’un personnage, c’est avoir un début en fascicules, une suite en albums souples, et une fin en cartonnés, parfois même entrecoupés de VO. Pour moi, il n’y a pas de règles, l’important c’est le contenu, pas le contenant. L’objet même du comics, le truc qu’on tient dans les mains, n’a pas de valeur, seules les histoires en ont. Ce principe a des limites bien sûr, notamment sur certaines histoires qui ont marqué l’Histoire des comics, qu’on préfère avoir dans un beau format. Mais de toutes les séries régulières qui sont publiées, une infime partie mérite finalement ce traitement.

D’ailleurs, la valeur du comics est un concept assez marrant. En France, nous avons la culture du beau livre. Des éditeurs sont spécialisés dans la publication de très beaux ouvrages de BD, à des prix pouvant atteindre plusieurs centaines d’euros, en édition très limitée. Du coup, le comics a essayé de suivre, mais ça ne fonctionne pas. Je sais, je me suis fait avoir. J’ai acheté un fascicule Spider-Man au début des années 2000, limité à 500 exemplaires, couverture argentée, avec certificat d’authenticité. Je l’ai récemment revendu 2 ou 3€. Si aux Etats-Unis, ce genre de démarche peut fonctionner, c’est plus difficile en France. Déjà parce que c’est un objet traduit, et non la publication originale, mais aussi et surtout, le public reste restreint. Il est toujours amusant de voir Urban ou Panini proposer des éditions limitées à 2000 exemplaires, vu que ça représente une vente correcte de comics en France. Si ça se trouve, toutes les publications Panini pourraient être des éditions limitées à 2000 exemplaires sans que ça change quoique ce soit.

Tout ça pour vous dire que si vous aimez le comics, ne vous attardez pas sur la valeur qu’il pourrait prendre. La seule spéculation possible, c’est lorsqu’un album se trouve épuisé, introuvable, et encore. Tout le monde se souvient des Omnibus de Panini à plusieurs centaines d’euros sur les sites d’occasion. Je ne suis d’ailleurs pas certain que ces vendeurs-là s’y retrouvent vraiment. J’ai cherché pendant des années le premier tome de La Saga du Clone en Omnibus. Je l’ai toujours trouvé à plus de 100€, mais je n’ai jamais craqué. J’ai fini par le retrouver chez un vendeur d’occasion, certes au prix du neuf, mais il était sous plastique. Et depuis, La Saga du Clone a été rééditée plusieurs fois par Panini, et ces Omnibus ont perdu leur valeur.

Bref je m’égare. Mes premiers comics étaient de vieux Strange achetés d’occasion. J’adorais Spider-Man , mais j’étais aussi fasciné par la petite étoile. Peter Parker, perdu dans ses pensées, fait le point sur les évènements de sa vie, et là, dans la bulle, l’astérisque. Celui qui dit "voir Nova 203" par exemple. Sauf que je ne l’avais pas, et je ne l’ai jamais eu ce Nova . Quelques années plus tard, avec un peu d’argent de poche, j’ai pu commencer à mieux cibler mes achats, à forger ma propre cohérence de lecture. Et à l’époque, internet était rudimentaire et inutile. Je prenais autant de plaisir à lire le comics, qu’à organiser mes lectures.

Aujourd’hui, heureusement, il est plus simple de s’y retrouver. Les éditeurs font des efforts, et internet est d’une grande aide. D’ailleurs, cette aide, on essaie de l’apporter à notre niveau sur MDCU. Je m’amuse toujours à lire ces univers, et à organiser les lectures, mais je prends tout autant de plaisir à partager cette passion sur MDCU. Et pour conclure, faites-vous plaisir, ne prenez pas les comics trop au sérieux. Ils peuvent déchainer parfois les passions, mais il faut garder les pieds sur terre, surtout en France : il s’agit d’une niche, avec des ventes minimes comparées à la franco-belge, voire pire au manga. Nous sommes une petite communauté, autant la rendre la plus bienveillante possible !

Partagez cet article !
Ça peut vous intéresser
[Sorties Comics] Mercredi 21 Février

[Sorties Comics] Mercredi 21 Février

21 Février 2024

Qu'avez-vous prévu d'acheter ?

[Sorties Comics] Vendredi 16 Février

[Sorties Comics] Vendredi 16 Février

16 Février 2024

Qu'avez-vous prévu d'acheter ?

[Sorties Comics] Mercredi 14 Février

[Sorties Comics] Mercredi 14 Février

14 Février 2024

Qu'avez-vous prévu d'acheter ?

Pas d'avis pour le moment.