Shadowman par Garth Ennis en financement participatif sur Ulule

Shadowman par Garth Ennis en financement participatif sur Ulule

[MAJ 06/08] Le projet vient d'atteindre les 100% il y a 6 jours, finançant le projet avec succès. Il vous reste 20 jours pour participer, et atteindre les 200%. Le prochain palier débloqué sera un Magnet à l'effigie de Shadowman.


Comme annoncée dans son programme pour la fin de l'année, ce nouveau financement participatif va concerner un nouveau titre Shadowman. Un volume particulier, car il contient la réinvention du personnage écrite par Garth Ennis, connu pour son travail sur The Boys et le Punisher. Cette nouvelle version avait eu lieu à l'occasion du rachat de Valiant Comics par le studio de jeux vidéo Acclaim Entertainment où l’univers Valiant subit un premier reboot. Cette version a d’ailleurs aussi inspiré un jeu vidéo qui a connu un remaster en 2021.

Il est facile de tuer lorsque son âme est morte.
Jack Boniface est mort hier. Le terrible Tommy Lee Bones et sa bande sont sortis du Monde des Morts pour s’occuper des âmes de le Nouvelle Orléans... et ils ont commencé par Shadowman ! Désormais, la ville a besoin d’un nouveau protecteur, quelqu’un aux mains fermes et aux nerfs d’acier pour renvoyer les morts dans l’au-delà. Mais lorsque le loa qui hantait Jack se trouve Zero, un tueur impitoyable de la mafia comme nouvel hôte, quel héros peut bien devenir le nouveau Shadowman ?

En plus des 4 numéros écrits par Garth Ennis, on retrouvera aussi la mini-série DeadSide écrite par Paul Jenkins (Hellblazer). Les deux titres sont dessinés par le même artiste Ashley Wood (Hellspawn).

Comme d'habitude, la campagne offre la possibilité de recevoir plusieurs contreparties. Sois des packs pour obtenir les autres séries de Shadowman ou des récits oldies de l’univers Valiant. En plus les habituels goodies (Marques-pages, prints). Aussi depuis leur communiqué sur leur situation face à la crise du papier, seulement 250 exemplaires seront réservés aux contributeurices Ulule. À noter qu'à l'heure où j'écris ces lignes, le projet est déjà financé à 48%, et qu'il vous reste 45 jours pour participer à la campagne.
Pour toutes les informations du projet et les contreparties, ainsi que plus de détails sur la sortie, nous vous renvoyons sur la page du projet.

Partagez cet article !
Ça peut vous intéresser
X-O Manowar : le Châtiment d'Aric en financement participatif

X-O Manowar : le Châtiment d'Aric en financement participatif

30 Septembre 2022

Les origines du Barbare de l'espace

Bliss éditions annonce son planning pour la seconde moitié 2022

Bliss éditions annonce son planning pour la seconde moitié 2022

05 Juin 2022

Ainsi qu’un point sur la situation actuel

  • Seyfr_Rebirth
    Seyfr_Rebirth

    il y a 2 mois

    Non mais au bout d'un moment c'est à l'éditeur d'avancer l'argent, faut arrêter... Et le pire c'est que les les gens se laissent pigeonner. Ce n'est rien de plus qu'une prévente, et c'est honteux que de tels projets soient autorisés. C'est comme si Doubleday organisait une levée pour éditer Stephen King... quoi que vu la qualité de ses romans ces dernières années... Ce ne serait pas si étonnant.
    Là, c'est juste l'éditeur qui ne fait pas son travail : prendre le "risque" (sérieux avec Ennis où est le risque?) sur une équipe, avancer "les frais" pour publier l'oeuvre. Et le pire c'est qu'en moyenne les pigeons ont donné 40 balles !
     

    • Adam
      Adam

      En réponse à Seyfr_Rebirth

      il y a 2 mois

      Tout à fait d'accord. Si encore il s'agissait d'un auteur rejeté par les maisons d'editions car ses derniers livres ne se vendent plus, je comprendrais qu'il fassent appel aux fans qui veulent voir ses prochains travaux.
      Mais là on nous demande de financer le risque mais de renoncer aux benefices futures alors qu'on a aidé à la creation du livre même à travers une somme infime. Ce n'est pas une escroquerie mais du mécénat.

      • Seyfr_Rebirth
        Seyfr_Rebirth

        En réponse à Adam

        il y a 2 mois

        En plus je fais pas mal de bénévolat dans le domaine de l'édition indépendante, et quand je vois comment ces maisons luttent pour survivre, voir des grosses maisons (voire des rouleaux compresseurs) faire ça, c'est aberrant.
        Mais comme pour tout, c'est à nous d'agir.... ou ne pas agir en ce cas.

        Justice Pig
        Justice Pig

        En réponse à Seyfr_Rebirth

        il y a 2 mois

        "Grosse maison" , c'est mal connaitre Bliss Editions, qui sont justement très petits (ils doivent être 3 à y bosser et à tout gérer), et transparents sur leur méthode d'édition... Dans un marché du comics déjà en retrait par rapport aux mangas et aux BDs franco-belge, Bliss n'a pas le poids d'un Delcourt, Panini ou Dupuis... 
        Le covid les a déjà mis à mal, ce qui les a fait partir sur l'idée de faire une partie de leur vente en "prévente" justement via Ulule avant de très récemment revoir leur modèle, le catalogue Valiant n'ayant pas l'aura de celui de Marvel ou DC. 
        Résultat ils ne publieront que 1000 exemplaires de chacune de leur publication, ce qui est très très peu.

        Et il n'est pas question de "financer le risque" puisque l'argent n'est débité que si les 100% sont atteints (et donc si la publication se fait...)

        D'ailleurs Garth Ennis doit être le premier auteur qu'il publie avec une telle renommée...   

        Pour la moyenne des 40€ c'est parce que la plupart des contributeurs prennent une contrepartie avec d'autres comics... Par exemple les autres tomes de Shadowman... Ce qui permet en plus de ça à Bliss de faire des ventes sur d'anciens comics/d'écouler des stocks, et par extension de faire découvrir l'univers Valiant. Y'a pas d'anarque à contribuer à hauteur de 123€ pour avoir 4 comics, dont 2 intégrales (soit plus de 1200 pages de comics... le tarif est raisonnable pour une petite maison d'édition)

        Pour leur communiquer : https://www.facebook.com/BlissEditions/photos/pcb.5040181249412183/5040172336079741/

        Seyfr_Rebirth
        Seyfr_Rebirth

        En réponse à Justice Pig

        il y a 2 mois

        La plupart de leur catalogue c'est de la traduction, on peut pas parler d'un travail nécessitant de grosses équipes. Et ils publient des comics Valiant en majeure partie, c'est pas vraiment un truc indépendant obscur.
        Mais en quoi est-ce que ça les dispense de faire leur travail ? Si tu ouvres une boulangerie, c'est pour faire du pain. Tu demandes pas à tes clients de pétrir pour toi. Ce que pratique Bliss, c'est l'édition à compte d'éditeur. Et donc c'est à eux d'avancer l'argent. Depuis leur création en 2016 ils otn créé pas moins de 33 demandes financements participatifs sur Ulule en 3 ans (quasiment un par mois), et 2 vont encore arriver. Désolé, mais là y a un problème de pratique. Alors si la maison n'y arrive pas, elle met en place une vraie demande exceptionnelle de financement pour l'aider à se remettre à flot, et retravailler son modèle économique (dans la mesure du possible). Mais on parle d'une entreprise qui sous-traite une partie de son travail (la partie financière) à ses propres clients !
        Il ne s'agit pas d'un coup de pouce exceptionnel parce qu'il y a des difficultés, c'est une récurrence. Parce que la hausse des coûts, elle impacte tout le monde dans l'édition, et je ne vois pas tellement de maisons mettre en place ce genre de financement... Surtout aussi régulièrement parce que la hausse est relativement récente !

        Justice Pig
        Justice Pig

        En réponse à Seyfr_Rebirth

        il y a 2 mois

        Désolé, mais Valiant ça ne parle pas à tout le monde...  même chez les lecteurs de comics !
        D'ailleurs est-ce que vous en avez déjà lu vous qui critiquez ?

        Komics Initiative procède aussi comme ça, et d'autres "petits éditeurs".. Dans un marché déjà saturé (il faut le rappeler), il est compliqué d'aller trouver une nouvelle audience qui va préférer rester sur son Batman et son Spider-Man (qui sont aidés par Hollywood, n'oublions pas)...

        Bliss n'est ni Urban, ni Panini, ni Delcourt, ni Glénat, ni même Hicomics (rappelons qu'en 2021 les 3 premiers se partagent plus de 92% du gateaux des ventes de comics, dans un milieu où le comics ne représente que 4% des ventes de BDs)

        Personnellement je préfère qu'ils fassent perdurer la licence Valiant en France de cette manière (licence que Panini avait laché, peut-être parce qu'elle ne se vendait pas assez ?) en assurant une certaine garantie de continuité pour les "fans", plutôt qu'ils tirent des plans sur la comète et mettent la clef sous la porte dans 6 mois faute d'avoir viser trop grand...   
         
        Et je ne vois absolument pas où la partie financière est "sous-traitée"  en fait.. étant donné que la contrepartie/l'achat équivaut ni plus, ni moins au prix du livre en librairie + les frais de port (sans oublier que 5 ou 7% du financement va dans la poche d'Ulule !).
        On est vraiment dans un mode de financement alternatif qui satisfait autant l'éditeur que le lecteur. Tout comme il existe plein de mode de consommation/ventes alternatifs qu'on connait ou qu'on ne soupçonne pas et qui ne font de mal à personne. Et quand bien même on ne veut pas participer, faute d'en avoir marre de participer aux crowdfunding,  le livre sera disponible sur le circuit normal comme son financement a été atteint.
        Bref tout le monde est content sauf les non-lecteurs/non-acheteurs visiblement.

        Après cela va directement dans la poche de l'éditeur, mais je ne pense pas que les parts de vente des comics Bliss pèsent énormément chez les libraires spécialisés (contrairement à Panini et sa boutique en ligne...), ni que les personnes qui travaillent chez Bliss se payent des piscines et des Hummer après avoir financé une campagne...

        Et un dernier argument pour la route, cette publication limitée évite de surimprimer et d'envoyer des livres au pilon...  

        Seyfr_Rebirth
        Seyfr_Rebirth

        En réponse à Justice Pig

        il y a 2 mois

        Première partie : oui je lis des comics Valiant, ce sont les seuls qui ne se recyclent pas en boucle comme le font MDC, et j'en ai déjà parlé, notamment avec Mmatt mais pour cela il faut être habitué du site. Quantum and Woody principalement, et Ninjak. Je ne critique à AUCUN MOMENT les comics Valiant, ni le fait de les traduire en français. Et à aucun moment je ne dis que l'argent va directement dans la poche de riches propriétaires de je ne sais quoi... Faut arrêter d'extrapoler : C'est le procédé utilisé par Bliss que je critique. J'en reviens à mon argument :
        Encore une fois : en quoi cela justifie-t-il ce genre de procédé ? Je vais me répéter mais un financement participatif n'est en aucun cas une campgane de prévente. Ce sont deux choses distinctes. Je comprends l'objectif, mais il serait plus éthique d'organiser un vraie campagne de prévente, en évitant la comission d'Ulule par la même occasion (elle n'est pas plus élevée que 7% ?). Ca permet de mettre en avant un catalogue en ligne, un site internet, une entreprise entière. Quitte dans le budget à utiliser l'équivalent de la comission pour de la publicité. Mais tout ça, c'est un travail. Un travail d'éditeur.
        Aussi, l'avantage de la pré-vente c'est qu'elle dit son nom, et c'est là tout ce que je critique dans cette manière de faire. Et ils ont des préventes sur leur site ! Les fans savent où aller, et ils iront, alors pourquoi passer par une financement participatif ? C'est sensé financer ce qu'une structure, ou une personne ne peut faire elle-même. Doit-on en déduire que Bliss Edition est incapable de financer l'édition d'un ouvrage ? C'est quand même à contre-sens de son métier.
        Je ne critique pas la prévente en elle-même, j'en comprends tout à) fait les implications, mais à la fin tu ouvres une maison d'édition, fait ton taf correctement. Et passer par le financement participatif tous les mois, ce n'est pas correct. La plupart des maisons d'édition indépendantes impriment leurs livres par petits tirages (que ce soient des romans, albums BD/Jeunesse ou autre). Et il arrivent à s'en sortir. Alors ouais un comics coûte plus cher à imprimer qu'un roman ou un album jeunesse. Mais si Bliss n'est pas capable d'assumer l'édition d'un ouvrage même à faible tirage, alors pourquoi avoir monté une telle entreprise ? D'autant que Bliss est (ou était en tous cas avant la pandémie), me semble-t-il assez présent sur les grosses conventions françaises, souvent avec des invités quand même assez connus (sans faire partie des "people") dans le monde des comics, donc de quoi se faire de la publicité.
        Il ne s'agit pas de dire "Ca va tout le monde trouve son comtpe" mais de se demander si ce genre de procédé est éthique. Et enfin, me semble-t-il qu'Ulule propose un système de pré-ventes. Même si, à nouveau, l'appel à ce genre de plate-forme est fait pour des événements exceptionnels plutôt que pour des projets aussi récurrents (je rappelle la fréquence qui est quasiment d'une demande par mois sur 3 ans).
        Encore une fois beaucoup de maisons d'éditions ont du mal à avancer ces dernières années, et d'autant plus ces derniers mois; mais elles se battent sans passer par ce genre de financement, en revoyant leurs ambitions, en travaillant d'autant plus dur pour gagner en visibilité.
        Et je vais me répéter : je ne juge pas les gens derrière ce projet, juste cette manière de faire qui est autant une forme d'arnaque (le mot est fort, mais je n'ai pas d'alternative moins péjorative en tête) que l'utilisation du toon shading dans l'animation japonaise. Je me doute bien que Bliss le fait en toute bonne foi, mais l'Enfer est pavé de bonnes intentions. Il n'empêche que le procédé est fallacieux.