[Review VF] Batman Arkham : Le Sphinx

[Review VF] Batman Arkham : Le Sphinx

La review du jour est un titre proposé par Urban Comics. Il s'agit de Batman Arkham : Le Sphinx . Le numéro est écrit et dessiné par un collectif d'auteurs. Il est sorti le 3 décembre pour 29 euros. Il contient les titres US Detective Comics #140, 142, Annual #8 ; The Brave and the Bold #183 ; Secret Origins Special #1 ; Batman/Riddler #1 ; Legends of the Dark Knight #109-111 ; Batman Confidential #26-28 ; Batman #23.2.

Quel est le seul ennemi de Batman à pouvoir rivaliser avec son cerveau brillant ? Qui est capable de maintenir une ville en état de terreur avec de simples puzzles ou mots croisés ? Qui fait des allers-retours incessants à l'Asile D'Arkham et semble pour le moins irrécupérable ? Les réponses à toutes ces questions et bien plus encore, se trouvent dans le parcours criminel et tortueux du génie du mal: Edward Nygma, le Sphinx !

 

Avant d'entrer dans le vif du sujet, nous allons parler de la collection en elle-même. Cette dernière fait partie de l'initiative d'Urban Comics de multiplier les parutions Batman . Pour cela, l'éditeur a mis en place deux collections, une collection Mythologie qui se concentre sur un point précis du batverse (la Batcave , Gotham City etc) et une collection Arkham qui, pour résumer le plus simplement du monde, se concentre sur un super-vilain. Après Ivy, le Pingouin , Dent ou encore Mister Freeze (review faite il y a quelques jours et disponible ici), il est temps de s'occuper du dernier super-vilain de la liste d'Urban Comics : le Sphinx .

Vous n'allez même pas essayer de répondre, hein ? Cela ne vous intéresse pas de deviner ce que je vous réserve ? Pour gagner, il faut au moins jouer.

Contrairement à d'autres personnages déjà vus dans la collection Batman Arkham, il est intéressant de noter que le Sphinx n'évolue pas tant que ça. Le principe, le fondement même du personnage a immédiatement été mis en place et n'aura que peu évolué au fil du temps. A la limite, on remarquera qu'il va gagner en sérieux, perdre un peu en "bouffoneries". Mais au-delà de cela, les différences entre les premières apparitions du Sphinx et les dernières ne sont pas si flagrantes que cela. Ce n'est clairement pas comme Freeze qui a clairement gagné en profondeur à partir de 92 ou comme Ivy qui a également développé son côté "mother earth" protectrice de la nature après coup.

A ce titre, les fans découvriront peut-être moins choses sur le super-vilain par rapport aux autres anthologies. Par contre, cela n'enlève rien à la qualité des récits. Dans le même ordre, la recette a beau être toujours la même, les histoires restent suffisamment différentes pour ne pas ressentir l'ennuie.

Le récit Une nouvelle Aube est peut-être celui qui est le plus intéressant en terme de construction. Celui de Scott Snyder est également intéressant mais pas pour les mêmes raisons.. Si en terme de scénario pur, il n'y a pas grand-chose à retenir, il permet néanmoins de montrer de nouvelles facettes du personnage notamment son égo démesuré et un léger penchant pour le sadisme.

- Dis-nous ce que tu as fait, Nigma.

- Oh, le train-train habituel.

Pour ce qui est de la partie graphique, nous sommes peut-être face aux meilleurs dessins de la collection. A titre personnel, seuls les dessins de Dave Taylor pour "La boîte aux devinettes" m'ont donnés un peu de mal. Pour le reste, nous sommes face à du travail qui, la plupart du temps, est pour le moins impressionnant. Comme d'habitude, il est intéressant de voir l'évolution du design du personnage. Après tout, on passe du pyjama un peu ridicule au costard à la coupe franchement classe. Mention spéciale à Jeremy Haun et Jose Luis Garcia Lopez qui ont vraiment fait du bon boulot.

Pour ce qui est des bonus, vous avez les biographies des auteurs, une introduction ainsi qu'une (petite) galerie de covers.

Arkham : Le Sphinx ">

En Résumé

 

LES POINTS FORTS

- Le choix des oeuvres
- Un tome représentatif du personnage
- Des titres inédits
- La partie graphique

LES POINTS FAIBLES

- Une partie éditoriale peu développée
- Un personnage qui évolue peut-être moins que les autres vilains vus jusque-là
- Quelques facilités scénaristiques

 

4.5

Bonne lecture

Conclusion

Un tome qui était attendu par de nombreux fans de Batman et qui ne devrait pas décevoir.

Partagez cet article !
Ça peut vous intéresser
[Review VF] Sandman : Death

[Review VF] Sandman : Death

07 Janvier 2022

Edité par Urban Comics

[Review VF] Vampire La Mascarade Tome 1

[Review VF] Vampire La Mascarade Tome 1

1er Janvier 2022

Edité par Urban Comics

[Review VF] Skulldigger + Skeleton Boy

[Review VF] Skulldigger + Skeleton Boy

14 Décembre 2021

Edité par Urban Comics

Pas d'avis pour le moment.