[Review VF] Danger Girl face à l'armée des ténèbres

[Review VF] Danger Girl face à l'armée des ténèbres

La review du jour est un titre proposé par Graph Zeppelin. Il s'agit de Danger Girl face à l'armée des ténèbres. Le numéro est écrit par Andy Hartnell et est dessiné par Cris Bolson. Il est sorti le 27 avril pour 19 euros.

Le mythique Livre des Morts est tombé entre des mains maléfiques qui projettent de monter une armée invincible. Revenue à la vie, cette armée zombis menace l’humanité. Voilà une mission pour nos espionnes préférées qui trouveront un allié de choc en la personne du spécialiste des morts-vivants : Ash Williams !
L’équipe de Danger Girl réussira-elle à sauver le Monde de l’infernale Armée des Ténèbres et de la menace qui pèse sur l’humanité ou sera-t-elle plongée dans les ténèbres éternelles ?

Mon nom est Abbey Chase. Mon job, c'est de chercher... de trouver... et de récupérer des objets improbables.

S'il y a bien des comics pour lesquels il faut parfois se méfier, ce sont bien les crossovers. Fusion de deux univers pas forcément faits pour être mis ensemble, le crossover peut mettre en avant tout et n'importe quoi. Le plus souvent n'importe quoi d'ailleurs. Est-ce le cas ici ? Non. Si le titre n'est pas sans défaut, le scénariste a pu éviter la plupart des pièges liés aux crossovers. 

Le titre commence plutôt bien. On explique rapidement le principe de Danger Girl avant de basculer rapidement sur les trois films Evil Dead afin de bien mettre en place les deux univers. La fusion des deux se passe également rapidement grâce à l'intervention du Necronomicon. Pourquoi faire compliquer lorsque l'on peut faire simple ? De là, les aventures et les scènes d'action vont s'enchaîner afin de proposer un titre déjanté et au rythme effréné. Les pages se tournent très vite et on prend du plaisir sans trop se prendre la tête à coup de punchlines. Finalement, le seul défaut résiderait dans le fait que l'univers d'Evil Dead n'est pas si présent que ça. Parler d'armée des ténèbres est un petit peu exagéré aussi dans le sens où, de l'univers créé par Sam Raimi, seul Ash est véritablement utilisé. Une approche qui explique aussi pourquoi le titre est plus focalisé sur l'action que sur l'horreur. Bref, tout cela pour dire que si vous êtes surtout amateur d'horreur, gardez bien à l'esprit que le titre de l'oeuvre est Danger Girl et l'armée des télèbres.

Au final, Danger Girl face à l'armée des ténèbres s'avère être un titre fun et décomplexé. Le but n'est clairement pas de révolutionner les deux univers mais bien deux prendre les meilleurs des deux et de s'amuser. Si l'amusement est également votre état d'esprit, le titre ne devrait vous poser aucun problème.

Arrête ça, Chase ! Tout de suite ou je me coupe la main... et je t'éclate la gueule après !

Pour ce qui est de la partie graphique, les dessins sont de qualité. Les planches pleines ainsi que les double planches sont vraiment impressionnantes. Non seulement il y a un gros travail qui est fourni mais, en plus, Bolson a un sacré sens du détail. Le résultat final est assez bluffant mais également particulier dans le sens où il joue sur deux tableaux. L'approche générale du dessinateur est assez légère, ce qui n'est pas un défaut dans le sens où les deux univers s'y prêtent. Là où c'est déjà plus surprenant, c'est que l'approche pour l'univers d'Ash n'est pas exactement la même que celle des Danger Girl. Concernant l'ami Ash, l'approche est encore plus légère dans le sens où il n'est pas rare que l'on tende vers le cartoon. On peut penser aux étoiles autour de sa tête lorsqu'il est sonné ou à l'exagération de ses traits lorsque le personnage fait des grimaces (ndlr : il fallait au moins ça pour l'incontournable Bruce Campbell). 

En bonus, vous trouverez une galerie de covers réalisées par Paul Renaud et Nick Bradshaw

En Résumé

 

LES POINTS FORTS

- Beaucoup d'action
- De nombreuses punchlines
- Ash
- La partie graphique
- Les variant covers

LES POINTS FAIBLES

- Plus de Danger Girl que d'Evil Dead
- Une dimension horrifique très secondaire

 

4

Bonne lecture

Conclusion

Un titre fun et décomplexé. Le manque d'horreur est compensé par une bonne dose d'action et un Ash plus qu'en forme.

Partagez cet article !
Ça peut vous intéresser
[Review VF] Space Bastards

[Review VF] Space Bastards

19 Septembre 2021

Edité par H1 Originals

Séances de dédicaces pour le mois de septembre avec Album Comics

Séances de dédicaces pour le mois de septembre avec Album Comics

30 Aout 2021

De belles rencontres en perspective !

Donny Cates et Ryan Stegman rejoignent aussi Substack

Donny Cates et Ryan Stegman rejoignent aussi Substack

19 Aout 2021

3 projets déjà annoncés pour KLC Press

Pas d'avis pour le moment.